Partagez | 
 

Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas. | Ft. Galadriel • [FLASHBACK]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Fondatrice
Royaume : Lorien
Copyright : Lya & Tumblr
FT. : Toby Regbo
Date d'inscription : 20/03/2015
Messages : 78
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas. | Ft. Galadriel • [FLASHBACK]   Lun 30 Mar - 21:20


Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas.
Ft. Galadriel & Silaën

Cela faisait plusieurs années que Silaën venait parfois se percher dans les plus hautes branches de la Lothlórien, observant langoureusement l’horizon. L’inconnu l’intriguait, l’appelait ; sa curiosité se heurtait à cette barrière invisible qu’il s’imposait et s’interdisant de franchir. Quitter les frontières rassurantes et sécuritaires de son royaume bien aimé ? En voilà, une idée saugrenue. Idée qui pourtant venait souvent frapper son esprit. Accroché aux branches, debout sur la pointe de ses pieds, le corps penché en avant, il regardait souvent tout ce que sa vision elfique lui permettait de voir. Beaucoup de choses, donc ; et pourtant jamais assez. Mais son cœur restait pourtant à sa  Lórien, et puis… Oserait-il quitter sa chère mère ? Galadriel n’était certes pas sa mère biologique, mais cette dernière l’avait quitté bien trop tôt, dans le même temps que la Dame avait perdu son unique enfant. C’était une chance inouïe pour le jeune musicien que de s’être fait adopter par Galadriel ; non pas pour le rang que cela lui octroyer, il n’en avait que faire, mais pour la chance qu’il avait d’avoir une nouvelle mère, qu’il aimait au moins autant que celle qui l’avait vu naître – et c’est donc tout logiquement qu’il n’hésitait plus lorsqu’il l’appelait Nana.

Le soleil se levait lentement, lançait ses rayons dorés, ambrés, rougeoyants dans le ciel clair et pâle. Avec un léger soupire, le jeune elfe s’arracha à sa contemplation pour descendre lestement de son perchoir et retomber sur l’une des plateformes dans les arbres. Avait-il passé la nuit là-haut ? Sans doute. Il avait eu ce moment d’absence qui pouvait remplacer le sommeil, avait perdu toute notion de temps, et seul l’apparition du soleil lui avait fait prendre conscience du temps qui s’était écoulé. Il s’éloigna vers ses appartements, saluant d’un sourire les elfes qu’il croisait sur le chemin puis, arrivé à sa chambre, il lança un regard à la sacoche qu’il avait préparé, au-cas-où. Il préparait souvent ses affaires, comme prêt à partir, dans un moment d’excitation, avant d’y revenir et de tout ranger quelques heures plus tard. Ce jour-ci n’était pas différent des autres. Ouvrant le petit sac, un sourire timide s’étira sur ses lèvres. N’était-ce que son amour pour le magnifique royaume qu’il n’osait partir ? N’était-ce pas aussi parce que, malgré tout, le jeune elfe modeste n’était pas assez sûr de lui pour oser tenter l’aventure, seul ?

Silaën vida la sacoche sur son lit, et commença à ranger les quelques affaires éparpillées. Un hululement lui fit tourner la tête ; Beren, sa chouette, le fixait en clignant de temps à autre rapidement ses yeux, sa tête de penchant soudainement d’un côté ou de l’autre. Il s’approcha d’elle pour passer doucement les doigts dans son duvet, un sourire attendrie flottant sur ses lèvres ;

« Eh, ma belle, ce n’est pas encore aujourd’hui que je me déciderai de partir à l’aventure ! » Un sourire mi-attristé mi-amusé apparu sur ses lèvres ; « Tu dois te dire que je te le répète souvent, n’est-ce pas ? Peut-être qu’au fond, je n’en ai pas envie. Et puis, quitter Nana ? Bah… Je voyagerai bien le jour où la mer m’appellera. »

La chouette agita ses ailes blanches et soyeuses tandis que, secouant doucement la tête, Silaën allait terminer de ranger ses affaires.







On my way

Tell everybody I'm on my way New friends and new places to see With blue skies ahead yes I'm on my way And there's nowhere else that I'd rather be. Tell everybody I'm on my way And I'm loving every step I take With the sun beating down yes I'm on my way And I can't keep this smile off my face, 'Cause there's nothing like seeing each other again No matter what the distance between And the stories that we tell will make you smile Oh it really lifts my heart !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Minion en quête de pouvoir
Royaume : Lothorien
Copyright : *
FT. : Cate Blanchett
Date d'inscription : 14/01/2015
Messages : 19
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas. | Ft. Galadriel • [FLASHBACK]   Mer 10 Juin - 20:24



Silaën & Galadriel
Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas.

N
iché au cœur de la forêt, le royaume elfique de la Lothlorien s’éveillait inchangé, comme chaque jour depuis de longues années. Un jour n’est rien dans la vie des elfes et leur vie s’écoule sans que le changement soit perceptible pour un être mortel. Pourtant les choses changent bel et bien, même si ces changements prennent du temps. Comme un arbre qui met des années à se renforcer, les elfes font de même et murissent petit à petit au fil des longues années de leur vie immortelle. Chacun doit trouver sa voie, sa place dans ce monde où il leur a été donné de vivre. Peu d’entre eux ont vu les terres des Valars. La plus part périrent lors de guerres survenues dans d’anciens temps. Les maitres de ces lieux faisaient parties de ces créatures anciennes qui choisirent de venir en terre du milieu. Galadriel aimait contempler chaque matin ce royaume se réveiller à mesure que les rayons du soleil se faufilait au travers du feuillage pour réchauffer la terre sur laquelle ils vivaient. Elle avait rêvé longtemps lorsqu’elle était jeune de régner sur son propre royaume. Elle rêvait de puissance et de gradeur, mais ses longues années d’existence l’avaient assagie et elle ne voulait désormais rien de tout cela. Elle aspirait à la paix et au bien être de son peuple. Grâce à Nenya, son anneau de pouvoir, elle préservait cette forêt afin qu’elle vive aussi longuement qu’elle et les siens. Mais même si la forêt restait inchangée, ses habitants eux évoluaient chaque jour. Il y en avait un particulièrement qui attirait l’attention de la dame. Un jeune elfe à qui elle tenait particulièrement, Silaën. La tragédie les avait unis par un lien fort, et même si Galadriel ne l’avait pas porté dans sa chaire, cela ne l’empêchait pas de le considérer comme son propre fils. Ce lien s’était renforcé avec le temps, et Silaën avait finit par ressembler de plus en plus à sa mère adoptive. Elle sentait qu’il y avait dans son cœur des envies d’aventure et d’exploration. Il avait toujours vécu dans cette forêt mais elle sentait que le monde extérieur l’appelait de toute sa force. Ce matin encore elle l’avait surpris alors qu’il revenait de sa petite escapade nocturne. Elle ne lui avait jamais parlé de ça, sachant qu’il lui en parlerait s’il en ressentait le besoin. Elle voulait lui laisser toute liberté de partir lorsqu’il le souhaiterait, mais elle se rendait compte à présent que le jeune elfe n’oserait pas partir, parce que trop de choses le retenaient ici.

« Encore faudrait-il que tu écoutes son appel, mais j’ai le sentiment que tu choisis de l’ignorer. » A l’entrée de la chambre du jeune elfe, Galadriel le regardait avec bienveillance et un sourire malicieux. Elle parcouru du regard les affaire éparpillées sur le lit, à côté du sac à dos vide. A nouveau il avait cédé à la tentation de rester, à cause de son amour pour ce pays, et surement à cause de son amour pour elle. Elle leva à nouveau ses yeux clairs et perçants vers Silaën. « Le monde t’appelle, mais le son de cet appel est caché par le vacarme de la peur. La Lorien offre protection et confort, tu n’aurais jamais rien à craindre ici, mais là dehors… Qui sait quels dangers t’attendent. » Elle s’était avancée vers une fenêtre et regardait au loin, comme si ses yeux pouvaient voir les dangers dont elle parlait se tapir dans l’ombre, au-delà de leurs frontières. Orcs, wargs, gobelins… Ces dangers étaient réels. Pourtant Galadriel souriait lorsqu’elle se tourna à nouveau vers Silaën. « Mais après tout, on se forge en affrontant ces dangers et en surmontant les difficultés. » Elle caressa tendrement les cheveux de son fils. « Qu’est-ce qui peut avoir assez de valeur ici pour t’empêcher de partir ? »
WILDBIRD




In the place of the Dark lord you would have a queen
ALL SHALL LOVE ME AND DESPAIR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice
Royaume : Lorien
Copyright : Lya & Tumblr
FT. : Toby Regbo
Date d'inscription : 20/03/2015
Messages : 78
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas. | Ft. Galadriel • [FLASHBACK]   Jeu 25 Juin - 16:30


Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas.
Ft. Galadriel & Silaën

Le jeune sylphe n’avait pas entendu sa mère arriver, toute son attention portée sur les affaires qu’il sortait de son sac, aussi fut-il surpris lorsqu’il entendit sa voix répondre à ses paroles. Galadriel avait sans doute raison ; même si, actuellement, ce n’était pas la Mer qui l’appelait, il était fort bien capable de choisir de l’ignorer plutôt que d’embarquer en direction des Havres Gris. Heureusement, cela n’était pas d’actualité. Il répondit au sourire de sa mère, suivant son regard qui parcourrait les affaires éparpillées sur son lit qu’il n’avait pas encore pris le temps de ranger.

Ses paroles étaient justes et le touchaient en plein cœur. Oui, le monde l’appelait et, oui, c’est certainement qu’il avait peur. La Dame de la Lórien avait toujours ce don de cerner et de pointer les problèmes. Silaën n’avait jamais été le meilleur guerrier, et s’il était plutôt doué avec un arc, il n’excellait pas pourtant dans la matière. Là où il excellait vraiment, c’était en musique, en chant, toutes ces choses pacifiques qui ne font pas de mal à une mouche. Même sa flûte enchantée apaisait… Alors qu’elle aurait pu étourdir, non ? Mais cela ne le dérangeait pas, bien au contraire. Silaën n’était pas un violent.

L’elfe suivit le mouvement de sa mère des yeux, tandis que Beren – qui avait le bec dans les plumes pour les laver – faisait de petits bonds sur le côté pour laisser le champ libre à l’elfe. A quoi pouvait-elle penser, les yeux perdus vers l’horizon ? Quels dangers qu’il ne connaissait pas, qu’il n’avait jamais affronté, se tapissait au-dehors ? Pensait-elle à tout cela, justement, à l’Ombre qui attendait tapis dans les ténèbres et à toutes ces choses que content les légendes ? Il sourit lorsque sa mère revint vers lui, caressant doucement ses cheveux. S’il avait été un chat ou autre félin, il se serait mis à ronronner immédiatement.

« La Lórien est mon pays, et je crains de le quitter trop longtemps. »

Il lâcha un léger soupire, avant de prendre Galadriel dans ses bras et de se blottir quelques instants contre sa mère. Il aimait profondément sa forêt, et il se doutait que la quitter lui ferait ressentir ce que les voyageurs appelaient le « mal du pays ». Il paraissait aussi que le retour au bercail n’en était que plus beau, doux et profitable. Mais plus que la Lórien, il craignait de trop s’éloigner de sa chère mère. Le jeune blond pinça légèrement ses lèvres, avant de l’avouer ;

« Mais je crains aussi de te quitter, Nana. Et si je partais au mauvais moment, que vous aviez besoin de moi mais que j’étais trop loin pour revenir ?... Je serai capable de me perdre, aussi, j’en suis certain… Et si je ne revenais jamais ? Je ne voudrai pas te faire souffrir parce que j’ai voulu voyager, ce serait la pire chose que je puisse faire, et je ne le supporterai pas. » Il se tut un instant et lança un regard par la fenêtre. « Oui, le monde m’appelle… Il suffit de faire un pas, tout commence pas un pas, mais… Toutes ces questions et ces doutes m’empêchent de le faire. Puis, je suis bien, ici. » assura-t-il avec un léger sourire.







On my way

Tell everybody I'm on my way New friends and new places to see With blue skies ahead yes I'm on my way And there's nowhere else that I'd rather be. Tell everybody I'm on my way And I'm loving every step I take With the sun beating down yes I'm on my way And I can't keep this smile off my face, 'Cause there's nothing like seeing each other again No matter what the distance between And the stories that we tell will make you smile Oh it really lifts my heart !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Minion en quête de pouvoir
Royaume : Lothorien
Copyright : *
FT. : Cate Blanchett
Date d'inscription : 14/01/2015
Messages : 19
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas. | Ft. Galadriel • [FLASHBACK]   Mer 19 Aoû - 17:26


   
   Silaën & Galadriel
    Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas.

D
ans les yeux de Silaën elle pouvait lire toute l’hésitation qui le freinait dans son envie de voyage. Elle se revoyait elle-même, de nombreux siècles au part avant. Elle aussi avait hésité avant le grand départ, et quand le moment était venu elle crut qu’elle le regretterait toute sa vie. Désobéissant aux Valar, elle avait rejoint le groupe l’elfes qui partirent en terre du milieu. Elle fut bannie de sa terre natale comme les autres, condamnée à vivre sur ces terres mortelles à jamais. Vivre en terre du milieu peut être rude pour un elfe. Tout change beaucoup trop vite. Les êtres grandissent et meurent avant que l’on ai pu s’en rendre compte. Il en va de même pour les forêts et les paysage. Rien n’est immuable en ce lieu, et l’on finit pas se trouver désorienté lorsque l’on vit aussi longtemps qu’a pu vivre Galadriel. C’est pourquoi la Lorien était un endroit si rassurant pour ceux de son espèce. Grace à Nenya cet endroit était resté inchangé au fil des siècles. L’anneau qui puisait sa puissance de l’eau lui permettait de maintenir la vitalité de cette forêt. Elle l’empêchait de mourir et la rendait aussi éternelle que les elfes qui la peuplaient. Silaën lui confia qu’il craignait de partir trop longtemps loin de ces terres. Pourtant, il était probable que cet endroit soit exactement pareil à son retour. Il lui dévoila alors les peurs que cachait son cœur. Sa peur de se perdre, de ne jamais revenir. La peur de la faire souffrir elle. « Oui, le monde m’appelle… Il suffit de faire un pas, tout commence pas un pas, mais… Toutes ces questions et ces doutes m’empêchent de le faire. Puis, je suis bien, ici. »

Le sourire aimable qu’arborait Silaën ne pouvait pas tromper un être aussi âgé que Galadriel. « Ne serait-ce pas une excuse que j’entends ? »  Alors qu’elle-même souriait d’un air amusé. « Tu ne vivras jamais les incroyables voyages dont tu rêves si tu t’accroches à ton confort. Le monde-là dehors est rude et violent. Il faudra que tu apprennes à te débrouiller seul. Je suis passée par là il y a longtemps, avant que je ne fonde ce royaume avec Celeborn. Le monde était en guerre à l’époque et les endroits où l’on pouvait trouver refuge étaient rares. Malgré tout cela jamais je n’ai regretté de quitter les miens pour parcourir ces terres. » Un élan de nostalgie faisait trembler sa voix et le voile des souvenir semblait couvrir son regard. Son désir de voyagé ne s’était éteint que par la réalisation d’un de ses plus anciens vœux : fonder un royaume qu’elle pourrait diriger. Pourtant une fois ce vœux accomplit elle n’avait plus voulu être reine, car le voyage lui avait permis d’évoluer. Voir les royaumes humains lui avait permis de comprendre que devenir dirigeant de force n’apporte jamais rien de bon. Ce dont chaque royaume a besoin c’est d’un guide, et c’est ce qu’elle s’efforçait d’être à présent. Silaën aussi avait besoin de connaitre cette expérience. « Tu ne dois pas te poser tant de questions mon enfant. Tu es un elfe de Lorien, et tu es mon fils. Nous avons reçu une vie immortelle qui donne l’opportunité de vivre plus de chose qu’aucun autre être en ce monde. Ne gâche pas ce cadeau en restant reclus ici. » Ses paroles étaient dures, mais peut être que c’était ce que Silaen avait besoin d’entendre.
WILDBIRD


In the place of the Dark lord you would have a queen
ALL SHALL LOVE ME AND DESPAIR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice
Royaume : Lorien
Copyright : Lya & Tumblr
FT. : Toby Regbo
Date d'inscription : 20/03/2015
Messages : 78
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas. | Ft. Galadriel • [FLASHBACK]   Sam 5 Sep - 3:01


Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas.
Ft. Galadriel & Silaën

Ouvrir son cœur faisait soulageait. C’est ce que le jeune elfe remarqua après avoir confié ses peurs, ses doutes et ses hésitations à la Dame de la Lórien. Il avait osé espérer, l’espace d’un instant, que sa mère appuierait ses paroles, lui donnerait raison, et que tout ça n’irait pas plus loin. Oh, il soupirerait encore en regardant au loin, par-delà l’horizon, et en imaginant toutes les aventures qui n’étaient pas les siennes… Mais il se trompait lourdement et, quelque part, il était bien plus rassuré que déçu dans ses espérances. La lâcheté était un vilain défaut qui ne lui allait guère ; mais il n’était pas un menteur, loin de là. Il était sincère lorsqu’il disait qu’il se trouvait bien ici, comme lorsqu’il disait que le monde l’appelait. Il sentait deux envies paradoxales se confronter dans son esprit, et ce depuis assez longtemps à présent. Il n’y avait besoin que d’un souffle, d’une petite poussée en faveur de l’un ou de l’autre pour le décider. Et c’est ce que venait de faire Galadriel.

Silaën s’approcha lentement de la fenêtre. Tout ce que disait sa mère était vrai. Comment aurait-il pu en être autrement, d’un autre côté ? Ils avaient la chance de posséder une vie infiniment longue, alors pourquoi rester éternellement ici ? Ses yeux caressèrent les feuilles des arbres, suivirent les chemins dans les arbres, se posèrent sur les habitants de la forêt, elfe ou animal. Avait-il vraiment envie de quitter tout cela, même temporairement ? Toujours les mêmes questions revenaient se poser à son esprit, inlassablement, et reviendraient jusqu’à ce qu’il ait posé un pied en dehors de sa chère Lórien, ou jusqu’à ce qu’il se soit débarrassé de ses envies d’aventures. En l’occurrence, la première option semblait bien plus facile à réaliser que la seconde.

« Si tu m’y pousses également, résister à cet appel va devenir impossible. Mais néanmoins, comment pourrais-je savoir si je m’oriente convenablement ? Ou si je serai capable de retrouver le chemin de la maison ? Si j’ai pris ce qu’il me fallait, et si… »

Il s’arrêta un instant dans son énonciation, ne trouvant plus rien à dire. Oh, en cherchant, il pourrait se trouver encore des tonnes et des tonnes de défaut, de petits point à éclaircir, feindre des oublies pour retarder l’échéance. Il se retourna vers Galadriel, qui venait de faire s’envoler des dizaines d’année de doutes et d’hésitation, d’acte manqué et de courage manquant. Il avait longtemps cru que la perte de ses parents biologiques étaient le traumatisme qui le freinait et l’empêchait de partir, et que la perte de sa fille serait ce qui retiendrait la Dame de le pousser à prendre son envol. Mais encore, il avait dû s’en persuader lui-même pour se trouver d’autres excuses pour ne pas avoir à quitter son pays trop vite, trop tôt, remettant sa décision à plus, encore plus tard, toujours plus tard pour finalement ne jamais se décider.







On my way

Tell everybody I'm on my way New friends and new places to see With blue skies ahead yes I'm on my way And there's nowhere else that I'd rather be. Tell everybody I'm on my way And I'm loving every step I take With the sun beating down yes I'm on my way And I can't keep this smile off my face, 'Cause there's nothing like seeing each other again No matter what the distance between And the stories that we tell will make you smile Oh it really lifts my heart !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Minion en quête de pouvoir
Royaume : Lothorien
Copyright : *
FT. : Cate Blanchett
Date d'inscription : 14/01/2015
Messages : 19
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas. | Ft. Galadriel • [FLASHBACK]   Dim 28 Fév - 20:52



Silaën & Galadriel
Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas.

S
ylaen se tenait devant la fenêtre, le regard perdu sur l’horizon. Imaginait-il toutes les choses qu’il pourrait vivre là-bas dehors ? Si l’expérience lui avait appris une chose, c’était que le monde réel était infiniment plus surprenant que tout ce que l’on peut imaginer. Elle s’approcha de son fils, regardant les expressions qui traversaient son visage. Elle y voyait de la curiosité mais aussi le doute et la peur. Des sentiments qu’il oublierait vite une fois confronté à la réalité du monde. Elle se demande s’il était assez fort, s’il saurait se débrouiller seul là-bas dehors, par-delà les frontières de leur royaume.

«Si tu m’y pousses également, résister à cet appel va devenir impossible. Mais néanmoins, comment pourrais-je savoir si je m’oriente convenablement ? Ou si je serai capable de retrouver le chemin de la maison ? Si j’ai pris ce qu’il me fallait, et si…» Un élan de tendresse frappa Galadriel qui pris à nouveau Sylaen dans ses bras. Elle aimait son fils plus que tout et elle avait aimé voir passer les siècles en sa compagnie. Peut-être l’avait-elle un peu trop couvé après la disparition de Celebrian… Elle venait de perdre son enfant et ne voulait pas qu’un malheur arrive à Silaen. A présent elle ne voulait plus être un obstacle pour lui. Il devait poursuivre ses propres désirs, quitter le nid et prendre son envol. Il lui faisait part de ses inquiétudes et de ses peurs. Ne pas pouvoir revenir, se perdre, la faire souffrir… Elle sentit un léger pincement en cœur en l’écoutant parler. Il regardait le monde par-delà la fenêtre et elle pouvait voir le désir de voyage briller dans ses yeux. Un désir sincère qui finirait pas le ronger si il laisser la peur le freiner.

Galadriel le serra contre elle, essayant de graver dans sa mémoire le parfum de ses cheveux et la douceur de sa peau. Il était son fils et il le serait toujours, peu importait la distance qui les séparerait. « Si tu restes ici tu le regrettera éternellement. » Elle le prit pas les épaule et le sépara d’elle tendrement. Il n’était plus un enfant, le moment était venu pour lui de poursuivre ses rêves. « Ce n’est pas la raison qui commande tes paroles, c’est la peur. Et notre devoir en tant qu’elfes est de combattre cette peur. Si tu la laisse te dominer tu ne seras jamais maitre de ton destin. » Elle souriait, mais ses paroles étaient fermes. Les elfes avaient l’avantage de l’immortalité. Leurs longues années de vie leur permettaient d’acquérir un contrôle sur leurs émotions qu’aucun être d’une autre race n’atteindrait jamais. C’était ce qui faisait leur véritable force.

« Prépare tes affaires, un voyage t’attend. » Elle se dirigea vers la porte et s’arrêtât sur le seuil. « Je t’accompagnerait jusqu’à l’extrême limite de la forêt. Tu décideras à ce moment-là si tu souhaites continuer au-delà ou non. Chasse la peur de ton esprit, ce n’est pas elle qui doit te guider. Je t’attendrais dehors, viens me retrouver. » Elle sortit de la pièce, un sourire mélancolique au lèvre que son fils ne devait jamais voir.
WILDBIRD



In the place of the Dark lord you would have a queen
ALL SHALL LOVE ME AND DESPAIR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas. | Ft. Galadriel • [FLASHBACK]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas. | Ft. Galadriel • [FLASHBACK]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» [Ecume] Vingt mille lieues jusqu'au centre de la terre, part 1.
» Les gens du voyage
» L'automne en mille morceaux!
» Voyage de Bougainville
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Middle Earth :: Archives rps 2014-2016-