Partagez | 
 

Hilda, la Sans-Royaume || I needed a savior so I became one

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Hilda, la Sans-Royaume || I needed a savior so I became one   Sam 26 Mar - 20:32



Feat. Alycia Debnam Carey ; Poison Ivy & Tumblr
Hilda Ragnhild





Qui êtes-vous ?

▲ Race : Humain
▲ Alignement : Loyal
▲ Emploi : Mercenaire, guerrière, meneuse d'homme, polyvalente
▲ Royaume : /
▲ Âge : 34 ans
▲ Orientation sexuelle : Bisexuelle
▲Statut : Célibataire
▲ Arme : Double épées, dague, lance, main nues
▲Niveau: Moyen ++ avec des épées, moyen + dans le reste, sauf arc où elle se débrouille mais n'excelle pas

Vous rentrez dans une taverne et vous la voyez, là, dans un coin. Son regard glacial vous transperce, elle voit à travers vous. Pourtant, ce n’est pas forcément voulu, c’est plus par la force de l’habitude. Hilda a le cœur solitaire et le front haut, malgré son manque d’assurance en dehors du champ de bataille. La fierté et la peur d’être mise à genoux la font camoufler son insécurité. Elle improvise brillamment dans ses actions et à l’étoffe d’un commandant ; mais ne sait pas comment réconforter quelqu’un avec des mots, car elle a la franchise des enfants à qui on n’a pas encore appris à sourire à un tyran pour un peu de pain en plus.

Le plus souvent, elle choisit de se taire et d’observer, de toute façon, on n’écoute pas l’avis une bâtarde de la dernière espèce. Son corps a été forgé pour se battre, pas pour parlementer, cependant, elle choisit pour qui se battre et ne se laissera pas facilement corrompre contrairement à ce que ses origines laissent entendre. Elle a de la bravoure, mais la bravoure de ceux qui n’ont que leur vie à perdre, ce qui la rend impulsive. La guerrière tente le tout pour le tout, tant pis si elle y perd des plumes et si elle devient un dommage collatéral. Ses émotions sont comme un volcan, elle encaisse tout avant d’exploser.

Paradoxalement, elle possède la curiosité d’une enfant et peut se montrer naïve. Elle aime les histoires et les contes, elle est une vraie rêveuse et se gave des livres qu’elle peut trouver dans ses périples. Si son employeur possède une bibliothèque, elle demande toujours à la voir. Comme elle a une vie de nomade, que l’on pourrait qualifier d’exilée, elle ne garde que très peu de texte et les échanges régulièrement contre d’autres. Elle se rappelle facilement de ses lectures, comme des visages. Demandez-lui de décrire Bard, le maire de Laketown et elle le fera avec plaisir, presque avec des étoiles dans les yeux, elle vous transportera avec elle et pourrait même vous faire vivre, à travers ses mots, la mise à mort de Smaug, le terrible dragon qui hantait la montagne solitaire. Si elle ne sait pas exprimer ses sentiments, ses récits de guerre sont authentiques et présentés avec passion.

Elle apprécie la compagnie des nains et la vie dans les tavernes. Le sentiment de sécurité lui est étranger comme celui d’avoir un foyer où elle pourrait vivre. Si la Comté lui avait plu, elle ne s’était pas sentie acceptée. Ce qui lui manque le plus est une famille, une famille qui aurait pu être ce groupe de mercenaire si elle n’avait pas été l’unique survivante. C’est une enfant abandonnée, elle n’avait jamais connu que le bonheur d’une maison ou la vie avec des personnes que l’on aime. Si elle a déjà eu des aventures sentimentales, ce n’était pas pour la beauté des sentiments.
Info 1 ▲ Elle rêve d'entrer en Erebor, cette montagne qu'elle avait observé pendant de très longues journées lors de son périple à Laketown. D'une manière générale, elle s'émerveille devant le travail des nains et apprécie leur compagnie lors de ses périples. Elle possède une petite dague faite par l'un d'eux.

Info 2 ▲ Elle est assez maladroite avec ses mots, elle le sait et donc se tait souvent pour ne pas avoir à se justifier ou à demander pardonner à contrecœur. Cependant, lorsqu'elle se retient vraiment de dire quelque chose, elle se mort la lèvre inférieure.

Info 3 ▲ Bard est un homme qu'elle pourrait accepter comme un roi, même si elle doute que ce dernier se souvienne d'elle, lui a laissé une trace indélébile dans la mémoire.

Info 4 ▲ Elle porte des peintures de guerre pour garder les personnes a distance mais aussi pour garder un minimum d’anonymat. Ce n'est pas aussi efficace qu'un masque mais ça en berne certain, surtout dans le feu de l'action.

Info 5 ▲ Dû à son enfance, elle s'émerveille du moindre luxe et même si elle s'est déjà retrouvée au milieu de noble à cause d'un contrat de garde du corps, elle reste déstabilisée à la moindre preuve de luxe.

Info 6 ▲ Quelques cicatrices parcours son corps, certaines s’effaçant avec le temps. Bien qu’elle soit assez jolie, son charme est un diamant brut qui n’a pas encore été taillé.

Info 7 ▲ Il lui arriva de tout stopper pour regarder le ciel, parfois, elle met son pouce et son index en forme de cercle et observe le ciel à travers. Ça lui rappelle le ciel de son enfance, au fond de son trou.

Info 8 ▲ Elle aime ou plutôt adore se battre, que ce soit un combat à mort ou juste un tournoi plus ou moins légal. Sa polyvalence est une force, elle est capable de passer rapidement d'une arme à l'autre, c'est d'ailleurs ce qui la sauva la nuit où son groupe fut massacré.
Derrière l'écran

▲ Pseudo : Ninja ?
▲ Age : Bientôt la majorité (Youpi.)
▲ Comment avez vous connu le forum ? : Partenariat !
▲ Des remarques ? : Très joli design, très blanc, mais très joli !
▲ Fréquence de connexion : de plusieurs par jour à une fois tous les deux/trois jours. La fréquence des réponses dépend de la période de l'année mais minimum une fois par semaine
▲ Code secret :Tharis est passée

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Hilda, la Sans-Royaume || I needed a savior so I became one   Sam 26 Mar - 20:33

Quelques questions pour vous...

▲ Il y a sept ans, les nains ont repris la montagne, Smaug a ravagé une partie du monde et nains, humains et elfes se sont alliés face à la menace du Mal lors de la bataille des cinq armées...Et vous ? Vous faisiez quoi ?

J’étais là, à Laketown, j’ai vu les flammes s’abattre sur l’eau et le chaos se rependre sur cette pauvre cité. Cette nuit là, le feu était partout, même dans mon corps. J’y étais allée pour trouver des vivres, je revenais avec le visage noirci par la suie, les yeux grands ouverts sur les cadavres carbonisés autour de moi. J’avais la mort à mes pieds et la vie dans les veines. J’ai vu un homme se dresser devant Smaug le doré, Bard, l’hériter du dernier roi de Dale. Du haut de mes vingt-sept ans, une enfant pour un Numénoréen, je vis la mort de ce dragon et je crois avoir hurlé de joie en le voyant s’effondrer au sol.
Je ressortis de cet instant sans graves séquelles physiques, si bien que je fus attrapée par une vielle dame pour aider les survivants à se mettre en lieu sûr. Bard fut acclamé lorsqu’il nous rejoint, nous échangeâmes quelques mots bien que j’eut du mal à exprimer mon admiration. Il me remercia de l’aide que j’avais apportée et je fus étonnée de sa modestie, puis il partit pour la Montaigne Solitaire. Je restais auprès des survivants et des femmes, je maniais déjà les armes, mais ce n’était pas ma guerre ni mon royaume, je faisais simplement un geste pour un homme qui avait mon estime.
J’appris aussi l’histoire d’Erebor et mon regret est de n’avoir pas pu connaitre le royaume sous la montagne ainsi que ce fameux Bilbo Baggins et la compagnie de Thorin Oakenshield.


▲ Durant l'intrigue n°2, que faisiez-vous ?

Je me battais. Beaucoup. Les contrats étaient nombreux parmi les nobles et je me fis une réputation solide de combattante. À l’annonce de la guerre entre Khand et le Gondor, je partis aussitôt du premier royaume et je voyageais dans les nombreuses tribus. Les rares à connaitre ma nature me traitaient parfois de traître à mon sang ou abomination. Bien que je pris sur moi de nombreuses insultes, je descendais parfois de mon cheval pour terminer la vie d’un misérable qui voulait me défier au combat. C’était l’époque où le groupe de mercenaire auquel j’appartenais fut décimé. Ce ne fut que quelques mois, mais pourtant, j’avais presque eu chaud au cœur. Je pleurais quelque temps leurs morts avant de reprendre la route.



▲ Sauron est de retour en Mordor et a quitté sa couverture du nécromancien; le Khand soutenu par certains royaumes d'Harad et du Rhûn a déclaré la guerre au Gondor, tandis que le Rohan et le pays de Dun cherchent une solution à leur conflit éternel : cette géopolitique pessimiste, vous y participez comment ?


N’ayant pas de royaume à servir, j’œuvre pour ma survie. Si je souhaite me rendre à Erebor, je suis de ceux avec qui voyagent les nouvelles. Je recueille les informations et je les redistribue avec ou sans rémunération à la clé. J’appris l’existence de deux êtres habillés de bleu, et rependis cet espoir auprès d’une population désespérée.

▲ Quels sont vos objectifs pour les prochaines années, vos rêves et plans pour l'avenir ?

Le cumul de mes actions et des combats dans lesquels j’ai été mêlée me place du côté des justes et ma lame vagabonde ne demande plus que de trouver une cause à servir. Je sais ce que je suis aux yeux des autres, je sais que mon sang doit allégeance à Sauron, mais je ne me plierais à pas à cet être. J’ai appris que la vraie force est une étincelle de courage au milieu du chaos, une étincelle de bravoure face à la destruction.
J’ai pour progrès de faire route vers Rhovanion, rejoindre la Montagne Solitaire et Dale reconstruite. Mon but est incertain, mais peut-être pourrais-je me forger une place dans un monde qui s’écroule.





Not all those who wander are lost.



CHAPITRE 1

Dans un trou vivait un enfant. Ce n’était pas un trou confortable de hobbit, avec un sellier débordant de vivres et un feu de cheminée réconfortant dans le coin d’une très charmante pièce à vivre. Non, c’était bien un trou froid, humide et rempli d’insecte en tous genre. Une cachette au fond d’un trou.
Le ciel de l’enfant se résumait à un cercle bleu tout en haut du trou où elle vivait. Sa mère disait qu’elles devaient rester cachées, car l’extérieur était beaucoup trop dangereux pour eux. Ici au moins, il n’y avait pas de traitre pour les dénoncer. Dans ce trou, l’enfant apprit à lire à la lueur d’une flamme, elle apprit sans sa mère. Cette mère qui faisait tache dans cet univers de boue et de parasites, de par sa stature et la dignité mal placée qu’elle affichait. Cette mère qui donnait à sa fille le strict nécessaire pour vivre avec de disparaître dans le cercle de lumière plusieurs heures voire plusieurs jours, à chaque fois, elle emportait la corde ou l’échelle qu’elle utilisait. Cette mère qui parlait peu et qui n’avait jamais pris sa fille frigorifiée dans ses bras, pour ne pas se salir plus que nécessaire et qui avoua à demi-mot qu’elles faisaient partie des Numénoréens Noirs et qu’elles étaient recherchées.
L’enfant se demandait ce qu’il y avait dans le monde du-dessus. Des dragons d’après les livres que sa mère lui apportait, les seuls cadeaux qu’elle ne lui ait jamais offerts. Des hobbits aussi, un peuple paisible qui vivait aussi dans des trous mais beaucoup plus agréable, des nains, des elfes, d’autres humains et d’autres enfants.

La petite fille rêvait, le nez levé vers son anneau de ciel. Un matin, elle remarqua que sa mère n’était pas revenue depuis plusieurs nuits et que son ventre criait famine. Non, c’était bien un trou froid, humide et rempli d’insecte en tous genre. Son esprit marcha et avec son regard clair et sa frimousse barbouillait de noir, elle observa la paroi sale du trou. L’extérieur l’appelait, elle était comme un papillon de nuit attiré par la lumière. Elle remarqua des racines qui dépassaient, de la roche où elle pouvait prendre appui. Alors, elle s’écorcha les paumes en escaladant, se bleuit le dos en chutant. Quel âge avait-elle, sept ans, plus ? Comment réussit-elle à grimper ? Elle-même ne saurait l’expliquer, elle avait juste les yeux rivés vers le bleu de ciel, un sac de fortune lui sciant l’épaule. Le trou n’était pas si haut, un homme adulte n’aurait pas tardé à s’en sortir.
Personne n’était là pour la sauver, elle était seule. Sa tête pointa par le trou qui lui avait servi de ciel. Elle rampa, les poumons en feu, le sang dans les yeux, les muscles tétanisés. Mais elle l’avait fait, elle ressembla ses dernières forces pour se mettre sur son dos endolori, et mourir face au soleil.

CHAPITRE 2

Elle survécut, bien sûr, car sinon elle n’aurait pas été au milieu de ces étrangers. La chance était venue la cueillir après qu’elle ait perdu connaissance, cette chance avait la forme d’un adulte, les traits marqués par les années.
Des marchands itinérants, pas de mauvais bougres, mais méfiant face à cette gamine. Ils l’avaient soignée, mais pas par charité, ils demandèrent à ce qu’elle les serve pour payer sa dette. Elle le fit, de toute façon, la vie de nomade était un vrai luxe à côté de son trou. Déjà à l’époque, elle parlait peu et écoutait, observait. On lui demanda son nom et elle chercha dans sa mémoire celui que sa mère avait déjà prononcé : Hilda. Elle n’était même pas sûre que ce prénom lui appartienne, mais elle s’en accommoda. Elle mélangea les lettres d’une phrase pour former son nom de famille, Ragnhild, il n’avait pas besoin d’avoir un sens, c’était à elle de lui en donner un.

Elle vécut avec les marchands jusqu’à ses treize ans, elle les quitta sans regret. La vie avec eux avait été dure et froide, mais elle avait appris beaucoup de choses.

Elle arriva au Pays de Dun et se mit en tête d’arriver au Rohan. Elle voyageait avec des peuples nomades où elle prit connaissance de la géographie, d’autres légendes et de la géopolitique complexe. Un des nomades commença à lui apprendre la science des armes, c’était un passe-temps pour lui, mais Hilda prenait au sérieux chacune de ses leçons. Elle était douée, et l’homme lui demanda si elle avait des parents mercenaires.
Elle fut bien en peine pour lui répondre et il s’étonna qu’elle ne sache rien sur ses parents. Naïve et pensant faire partie des leurs, elle lui avoua que sa mère était une numénoréenne noire et que selon les dires de cette dernière, son père avait été chassé et tué pour un crime. À peine, ces mots avaient franchi ses lèvres, elle se retrouva projetée à terre et accablée d’insultes dont elle ignorait l’existence. Elle se défendit comme elle put face à cet homme, elle ne comprenait pas sa fureur. Si elle tenta de fuir, elle fut vite rattrapée et elle ne dut que son salut à sa lame rouillée. Ce n’était vraiment elle qui le tua, mais la fureur aveugle qui habitait cet homme, il s’était presque empalé lui-même sur la lame.

Elle abandonna la dépouille, sous le choc, et le groupe de marchand pour continuer sa route. Cet accident débloqua quelque chose chez elle, elle n'avait rien ressenti à a la mort de l'homme, le choc était dû à l’adrénaline qui l'avait prise à cette action. Elle apprit à chevaucher et travailla dans une écurie pour obtenir un cheval. Il était fidèle, docile et avait une jolie robe blanc et noir. Une fois au Rohan, elle enchaîna les petits boulots dans de très nombreux domaines jusqu’à ses dix-neuf ans. Un jour où elle aidait dans une ferronnerie, elle tomba sur quelques nains, eux aussi n’avaient plus de maisons. Ils lui contèrent la beauté d’Erebor alors qu’ils forgeaient les plus belles armes qu’elle n’est jamais vue, plus brillantes que le soleil et plus tranchantes qu’un rasoir.
Elle se lia d’amitié avec certains des nains, et se proposa pour voyager quelque temps avec eux. Ils acceptèrent et elle vécut quelques mois très agréables même si elle restait une étrangère.

Ils lui apprirent de nombreux mouvements de combat, la petite taille de l’adolescente aidant, et furent étonné de la voir se débrouiller aussi naturellement. Lorsqu’ils se séparent, ils jugèrent qu’ils se reverraient et lui offrir une petite dague naine.
Maintenant polyvalente, elle ne tarda pas à se spécialiser dans l’art de la guerre et à se faire embaucher comme garde du corps. Elle trouva au Rohan des maîtres d’armes compétents qui lui enseignaient contre travaux.

CHAPITRE 3

Si l’idée de rechercher ses origines et peut-être une famille lui effleura l’esprit, Hilda chassa bien vite cette pensée. Dans ses voyages, elle avait rencontré les suppôts de Sauron, et leur laideur d’esprit n’allait pas avec l’envie de lumière de la jeune fille.
Elle alla en Comté pour voir à quoi ressemblait un trou confortable. Elle arriva lors d’une fête et fut acceptée le temps de celle-ci avant de partir, sentant qu’elle ne sentait pas acceptée.

Paradoxalement, son envie de lumière se liait avec une soif de combat. Elle participa à des tournois clandestins, maqua de perdre un bras ou la vie, mais s’en sortait toujours. Elle avait la violence dans le sang, mais n’arrivait pas à atteindre la beauté du combat.
Ce fut cette nuit à Laketown qui lui montra où l’éclat de la lame était magnifié. À vingt-sept ans, elle assista à la mort du dernier des dragons, elle était encore une enfant aux yeux des autres, mais elle avait grandi en l’espace d’une nuit. Elle vous l’avait déjà raconté, lorsqu’elle le fait, les flammes de cette nuit là dansent encore dans ses yeux. C’est cette nuit-là qu’elle décida de donner un sens à sa lame et au maquillage de guerre qu’elle arborait.

Pour perfectionner son art et sa réputation, elle continua sa route et se promettant de revenir à Dale et à Erebor.
Un groupe de mercenaire, composé de renégats, de rejetés et des vieux soldats croisa sa route. Si les premières altercations furent difficiles, elle se fit néanmoins une place parmi eux. C’était presque une famille, lorsqu’elle revenait d’un contrat, elle avait hâte de les retrouver. Ils achevèrent sa formation de combattante, avec respect pour son talent et elle, avec respect pour leur expérience. Elle partagea la couche d’un d’entre eux, un homme fier et intrépide, bon vivant aussi. Si elle était loin d’éprouver de l’amour, il était le meilleur choix possible malgré sa jalousie. Le fait d’être désirée lui était si nouveau, elle qui avait toujours été rejetée.
Cependant, ce bonheur ne fut que de courte durée. Il se fallut d’une nuit pour tous les tuer. Elle avait débarqué au milieu de la bataille, elle était partie chercher des vivres avant d’être alertée. Ils avaient commis l’erreur de trop s’approcher des terres du Mordor et ils avaient été accablés par le surnombre de leurs ennemis et l’effet de surprise.
Cette nuit, elle rependit le sang comme jamais elle le fit, arrachant la peau et la tête, s’appuyant sur les agonisants pour mieux attaquer les vivants.

Elle fut la seule survivante de cette attaque et, dans sa fuite, elle connut le deuil et la haine pour les créatures obscures. Elle pleura les morts, elle avait arraché sur les cadavres des objets qui leur appartenaient : un vieux journal, un collier, un poignard, un arc… Elle les a toujours dans sa sacoche. La peine fut immense mais elle apprit à vivre avec et reprit la route, rependant légendes et espoirs dans cette ère au crépuscule.


A présent, vous connaissez les projets et l’histoire de cette femme, Hilda Ragnhild, l’enfant qui vécu dans un trou.

Revenir en haut Aller en bas

Administratrice
Royaume : Carrock
Localisation : Carrock
Amour Gloire et Beauté : Célibataire
Copyright : Indis & Tumblr
FT. : Zachary Levi
Date d'inscription : 03/03/2014
Messages : 285
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Hilda, la Sans-Royaume || I needed a savior so I became one   Sam 26 Mar - 20:53
BIENVENUUUUUE ! :hey:

J'ai hâte d'en savoir plus à propos de ce personnage, ça promet ! Je t'annonce donc que tu as sept jours pour terminer ta fiche, n'hésite surtout pas si tu as une question ou si tu as besoin d'un délai, le staff est là pour ça. :v: Envoie-nous un MP ou essaie de nous attraper sur la chatbox (que nous t'invitons à venir fréquenter) !

Juste un truc, tu as indiqué qu'elle est experte en maniement de l'épée, ce qui est impossible. Nous avons laissé une annexe à la disposition des gens pour qu'ils puissent jauger du niveau de leur personnage, et expert convient pour les Elfes ou autres créatures millénaires ou centenaires ayant eu le temps de perfectionner leurs techniques. :v: Il faudra donc baisser ça, s'il te plaît :*:

Bon courage pour la rédaction de ta fiche, au plaisir de te croiser en RP !


« I've been living for so long, I've seen kingdoms through ages, Rise and fall, I've seen it all. I've seen the horror, I've seen the wonders, Happening just in front of my eyes. Will I ever, Will I never free myself by making it right ? I'd give my heart, I'd give my soul, I'd turn it back, it's my fault. Your destiny is forlorn, Have to live till it's undone. I'd give my heart, I'd give my soul. I'd turn it back, And then at last, I'll be on my way. »

   (c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Hilda, la Sans-Royaume || I needed a savior so I became one   Sam 26 Mar - 22:06
Merci de ton accueil !! J'ai commencé mon histoire, je vais essayer de la terminer la plus vite possible !

J'ai rabaissé son niveau, je crois que j'ai oublié de lire cet annexe. Je lui ai mis moyen ++ comme elle est guerrière de profession, j'espère que ça convient !
Revenir en haut Aller en bas

Pilier de taverne
Royaume : Erebor
Localisation : Erebor
Amour Gloire et Beauté : Mère Célibataire
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Indis est la naine de ma vie
FT. : Isolda Dychauk
Date d'inscription : 06/03/2014
Messages : 1671
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Hilda, la Sans-Royaume || I needed a savior so I became one   Dim 27 Mar - 0:11
TOI JOTEM JE VEUX DES LIENS ... #BAM


Hrm. Welcome home ? :amour: je fangirlise so much devant ton perso, mes aieux J'ai vraiment hâte d'en savoir plus.

Par contre dans ton profil, tu dis qu'elle est numénoréenne noire, de ce fait elle serait plutôt pro sauron et non pas loyale (sous entendu à Eru) :*: (les numénoréens lambda étant des fidèles d'Eru et du Gondor). N'oublie pas de rajouter cette spécificité dans ta fichette car cela fait d'elle une humaine à part, capable d'une plus longue longévité :*: . De même, vu son jeune âge, être moyen ++ me parait assez élevé (moyen / moyen + me semblerait plus approprié mais passons), à moins qu'elle n'ait bénéficié d'un entrainement à la dure avec de vrais pros.

Voilà voilà ! Mis à part ces détails, je te souhaite bon courage pour ta fichette. Du peu que j'ai lu, ça envoie déjà du pâté en croute :amour:



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Hilda, la Sans-Royaume || I needed a savior so I became one   Dim 27 Mar - 1:26
Bienvenuue parmi nouuuus

Une numénorienneeee trop géniaaala

Si je peux me permettre de glisser un détail qui pourrait notamment t'intéresser, cette race d'homme est majeure à 30 ans, car leur rythme de croissance n'est pas le même qu'un humain normal (dis toi qu'Aragorn avait autour de 80-85 ans et il avait l'air d'en avoir 30 tout juste physiquement )

Puis personnellement, moyen++ ne me dérange pas, mais peut-être lui donner une arme de prédilection à ce niveau et baisser le reste à moyen+ voir moyen, ça me paraître plus réaliste je pense

Bref, j'ai hâte de lire ça, il nous faudra absolument un lien
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Hilda, la Sans-Royaume || I needed a savior so I became one   Dim 27 Mar - 11:15
OH MON DIEU DE L'AMOUR JE FAIS QUOIIIIIIIIIIIIIIIIII ??  

Encore merci de votre accueil, ça fait plaisir ♥
J'ai justifié le fait numénoréenne noire & loyal dans ma fiche, je voulais faire d'elle une sorte de paradoxe et aussi montré qu'elle est toujours attirée par la lumière malgré le fait qu'elle devrait rester dans les ténèbres. (mon dieu cette explication qui rame)

Je l'ai un peu vieillie, pas trop comme je veux la garder "proche de l'enfance" et la faire murir dans le forum, du coup je préfère rester tout proche de la majorité des numéroéens. & j'ai aussi suivi vos conseils pour le niveau, même si je voulais la garder la plus badass possible xD  :dana:

ET OUI JE VOUS DONNERAI DES LIENS J'ADORE VOS PERSOS AUSSI !!
(J'essaye de terminé son histoire ce week-end sinon je risque de devoir attendre les vacances pour tout compléter )
Revenir en haut Aller en bas

Fondatrice
Royaume : Erebor
Localisation : Erebor
Amour Gloire et Beauté : ...C'est compliqué ?
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : avatar ladybeard/indis, darkparadise pour le code sign
FT. : Richard Armitage
Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 2969
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Hilda, la Sans-Royaume || I needed a savior so I became one   Dim 27 Mar - 11:46
COMMENT CA TU FAIS QUOI ? TU FAIS DES BISOUS PARDI

Mes collègues ont tout dit ( l'avantage de la grasse mat' :face: ) et je n'ai donc plus qu'à dire bienvenue J'ai hâte de voir ce que ce perso va donner parce qu'il a l'air de roxxer


I have to wear my crown in my heart, not on my head.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Hilda, la Sans-Royaume || I needed a savior so I became one   Dim 27 Mar - 15:35
*Fais des câlins à tout le monde et se perd dans la chevelure de Thorin*
Fiche finie !! (Bon, je vais quand même relire vu que j'ai accouché de ça d'un coup)
Revenir en haut Aller en bas

Pilier de taverne
Royaume : Erebor
Localisation : Erebor
Amour Gloire et Beauté : Mère Célibataire
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Indis est la naine de ma vie
FT. : Isolda Dychauk
Date d'inscription : 06/03/2014
Messages : 1671
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Hilda, la Sans-Royaume || I needed a savior so I became one   Lun 28 Mar - 14:41

Welcome Home Beautiful !

Toi, je t'aime, c'est officielle. :amour: :*:
Une fiche magnifique, merci pour ce régal. J'ai hâte de te croiser en rp ♥ Mais en attendant ce jour, je t'annonce officiellement que ...

Tu es validé(e), félicitations !

Tu peux désormais te jeter dans l'aventure, mais il y a quelques petites étapes qu'il vaut mieux suivre avant :
❧ Pense à réserver ton avatar ici à moins que tu aies un jumeau caché, bien évidemment.
❧ Ensuite, n'hésite pas demander des camarades d'aventure pour partir à la recherche de dragons à tuer dans la partie des liens et rps ! Au passage, s'il te manque un ami, une famille, tu peux aller créer un scénario ici (et réserver son avatar dans le bottin en passant).
❧ De même si tu t'ennuies, tu peux également aller t'amuser à défier tes amis ou remplir d'autres défis qui sont proposés ici.
❧ Enfin, le journal du Balrog Enchaîné te propose de participer au prochain numéro mensuel en lui envoyant par MP les rumeurs venues frôler tes oreilles délicates ! Avec un peu de chance, tu seras toi-même sélectionné(e) pour une interview spéciale et figureras ainsi en première page (et pour voir les anciens articles, c'est par ici que cela se passe).

Flood et RPs t'attendent avec impatience ! Ravi de t'avoir parmi nous, mais plus important encore ... amuse toi bien




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Minion en quête de pouvoir
Royaume : Vagabond
Localisation : Arda
Amour Gloire et Beauté : Marié mais n'a pas revenu son épouse depuis des milliers d'années
Copyright : Google
FT. : Aneurin Barnard
Date d'inscription : 13/01/2015
Messages : 43
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Hilda, la Sans-Royaume || I needed a savior so I became one   Lun 28 Mar - 15:23
Bienvenue, j'adore ton personnage qui a juste l'air tellement cool


« Si nul ne peut nous délivrer, dit Maglor, alors en vérité la nuit éternelle sera notre lot, que nous tenions ou non notre serment, et nous ferons moins de mal en le brisant. »  ▵ ©endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Hilda, la Sans-Royaume || I needed a savior so I became one   Lun 28 Mar - 16:21
Youpi !!! *Danse de la joie* Je vais faire tout ça !

Merci Maglor !
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Hilda, la Sans-Royaume || I needed a savior so I became one   
Revenir en haut Aller en bas
 

Hilda, la Sans-Royaume || I needed a savior so I became one

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Chapitre I : Le Roi sans royaume
» Le Royaume perdu d'Arnor
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Middle Earth :: Drink like friendly dwarves :: You're going on an adventure :: Membres de la communauté-