Partagez | 
 

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.   Sam 21 Nov - 17:53



Feat. Travis Fimmel ; FY Travis Fimmel
Elden





Qui êtes-vous ?

▲ Race : Humain
   ▲ Alignement :Loyal
   ▲ Emploi : ici.
   ▲ Royaume : Gondor
   ▲ Âge : 37 ans
   ▲ Orientation sexuelle : Hétérosexuel
   ▲Statut : En couple, fiancé.
   ▲ Arme : Épée et bouclier
   ▲Niveau: Moyen ++


Sa voix porte quand il parle, on suit son poing des yeux lorsqu'il se lève vers le ciel. Son charisme, sa morale, sa modestie ou encore son humilité, tant de qualités qui font de lui un véritable leader. Il sait être vrai, porter une justice partiale. Sa discipline est stricte, peut-être trop même, mais cela ne l'empêche pas de savoir tempérer avec sérieux ses troupes et ses hommes. Elden sait faire preuve d'indulgence parfois, trop sensible envers ses amis, envers ceux qu'il connait de longue date. Cela explique pourquoi cela le répugne de devoir s'opposer à Méadred malgré toutes leurs différences. Rêveur, il pense à un monde meilleur, à un monde où il déposera sa hache. Supportant bien des choses, ses mauvaises manières font de lui quelqu'un de nerveux lorsqu'il se présente à la cour d'un roi ou d'une reine; il n'a jamais appris à se tenir, ce n'est pas dans les coutumes de son peuple. Capable de rivaliser avec un Rohirrim à cheval, il se trouvera totalement perdu face à une table, mais têtu comme un bouc, il ne laissera pas tomber, jamais. Un autre problème d'après ses proches, sa façon de parler; non pas qu'elle soit mauvaise, mais depuis qu'il a reçu l'enseignement des mots au Gondor, impossible de le faire taire. Il n'est pas rare Elden entouré d'enfants qui l'écoute parler, de ses chevauchées épiques, que ses batailles sanglantes ou de ses souvenirs dans les grandes salles de pierre du Gondor.
Info 1  ᚠ
Tu es juste, tu vois ce que le mal répand sur son passage. Droit et possédant un honneur inébranlable, tu luttes de toutes tes forces contre les engeances qui se s'étendent sur le monde chaque jour, tu dissipes les ténèbres de ton aura calme et chaude. Tes hommes, tes amis savent qu'ils peuvent compter sur toi et tes ennemis maudissent ton nom dans leurs cachots ou l'enfer dans lequel tu les as précipité.
   
Info 2 ᚠ Tu ne recherches aucune gloire, tu ne retires aucun plaisir de ta vie de combattant : tu le fais car il faut que cela soit fait. Tu aimes la vie, tu aimes penser au futur et aux jours heureux qui se cachent derrière les heures sombres qui se dressent sur la route des Hommes. Tu aimes les rires et les chants, les histoires au bord du feu, l'ambiance des tavernes et le silence de la cour de Minas Tirith. Ton coeur bats pour celle que tu dois épouser malgré ses liens avec ton ennemi et tu rêves d'un temps où tu fonderas une famille avec elle sans que tes armes ne doivent pendre à ta ceinture.
   
Info 3 ᚠ La liberté des courses à cheval et des balades dans les plaines est ce qui te ravit le plus. Ton sang est celui d'un homme libre, mais tu sais qu'il te faudra bientôt ranger ta selle pour la remplacer par un siège. Ton corps vieillit et se fatigue, tu le ressens des crampes qui peuvent te surprendre lors de trop longues virées. Ta place en première ligne sera bientôt du passé, et tu ne le regrettes pas : chaque homme que tu as formé, chaque soldat que tu as entrainé, tu les as préparés au jour où tu ne seras plus en tête de colonne pour le combat. Cela te pince le cœur mais tu comprends la nécessité de ton acte et tu t'en réjouis finalement :  Ce choix, il est tiens.
   
Info 4 ᚠ Tes amis de jadis te manquent, mais il en est ainsi. Tu te souviens du temps où les dunlendings étaient un peuple fier, un peuple méritant. La pensée de Méadred et de sa traitrise t'horripile, te fait comprendre la nécessité de revenir là où tu appartiens. Tu comprends cependant sa folie tout en condamnant ses actes : que ferais-tu si on te trahissait et que l'on t'arrachait la femme de tes songes ? Tu proscris les jeux politiques qui noircirent l'âme de ton frère dunlendain mais tu y songes : serais-tu resté intègre à sa place ?
   
Info 5 ᚠTon péché est celui des hommes : tu aimes lever la choppe en scandant le nom du héros du jour dans cette guerre de tout les jours, tu aimes divaguer au grès des humeurs que l'alcool te prodigue. Tu danses, tu philosophes avec ceux qui pensent d'une manière différente de la tienne et tu écoutes ce que l'autre a à dire. Ton nom résonne dans les échos des plafonds comme celui que la vie n'a pas encore réussie à briser. On te reproche parfois ton manque de manières et tes paroles qui peuvent blesser, mais tu ne assumes tes actes et mots.

   
Plus d'infos en option ▲
Derrière l'écran

▲ Pseudo : Paradox
   ▲ Age : 23 ans
   ▲ Comment avez vous connu le forum ? : C'est une longue histoire
   ▲ Des remarques ? : /
   ▲ Fréquence de connexion : A partir du premier décembre, ça va y aller !
   ▲ Code secret :You cannot pass Fly you fools !

   

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.   Sam 21 Nov - 17:54

   
Quelques questions pour vous...

   
▲ Il y a sept ans, les nains ont repris la montagne, Smaug a ravagé une partie du monde et nains, humains et elfes se sont alliés face à la menace du Mal lors de la bataille des cinq armées...Et vous ? Vous faisiez quoi ?

Je partais. Lâchement. Abandonnant ma famille, mon clan et mes amis. Je chevauchais durant des heures, des jours entiers, sous le soleil et la lune, afin de mettre le plus de distance entre ce fourbe de Méadred et moi-même. Je quittais ma condition de dunlendain, je devais renégat. C'est seulement arrêté par Faramir et ses rôdeurs que je me rendais de la distance parcouru pour fuir ma mise à mort certaine par le nouveau Seigneur des Dunlendings.

   ▲ Durant l'intrigue n°2, que faisiez-vous ?

J'apprenais avec tristesse la disparition de Denethor II et assistait au couronnement d'Elewyn. J'ai également pris part à la bataille d'Osgiliath qui vit tomber de braves soldats. Lorsque j'eu vent des évènements frappant le peuple des dunlendings, je pris la direction de Lond Daer, informant Faramir de mon départ, de même que celui d'Aerelis, sœur de Méadred et ma fiancée depuis peu. Nous entrâmes dans la ville comme nous le purent, constatant la folie de Méadred. Bien contre elle, Aerelis accepta mon choix après n'avoir pu faire entendre raison à son frère, le règne de celui-ci n'avait que trop duré, le peuple des plaines ayant déjà trop souffert...
   
   ▲ Sauron est de retour en Mordor et a quitté sa couverture du nécromancien; le Khand soutenu par certains royaumes d'Harad et du Rhûn a déclaré la guerre au Gondor, tandis que le Rohan et le pays de Dun cherchent une solution à leur conflit éternel : cette géopolitique pessimiste, vous y participez comment ?


Je me suis excusé auprès de Faramir alors que la situation au Gondor aurait nécessité ma présence, trop préoccupé par Méadred et ses choix infernaux. Face à la situation au pays de Dun, j'ai décidé de prendre parti pour ceux qui furent mon peuple et qui choisirent Méadred en souverain en m'opposant ouvertement à lui, le provoquant en duel. Je pleure ce monde ravagé par la guerre et ceux qui subissent les choix de leur seigneur, mais l'heure des pourparlers n'est plus, la guerre est imminente, pour peu qu'elle n'ait pas déjà commencé.

    ▲ Quels sont vos objectifs pour les prochaines années, vos rêves et plans pour l'avenir ?

Je rêve d'un monde sans guerre, d'une unité parmi les hommes. Il s'agit du rêve d'un sot, je le sais bien, mais je ne désespère pourtant point. J'espère pouvoir arranger les choses à Lond Daer, puis ensuite parvenir à une paix entre mon peuple et le Rohan. Pour le reste, je suis toujours fidèle au Gondor et en fonction de comment la situation évolue avec l'ennemi au Mordor et au Harad, j'aviserai. Cet avenir incertain ne me permet pas de me projeter plus que cela pour l'instant. J'aimerais également concrétiser mon union avec Aerelis, si celle-ci me pardonne un jour si je vaincs son frère dans notre duel.

   

   
Quelle est votre histoire ?

   
▲ Elle doit faire un minimum de 30 lignes

Je suis né dans les terres du pays de Dun, il serait inutile de vouloir préciser spécialement où, mon peuple ayant longtemps été nomade. Mes premiers souvenirs sont les plaines sans limites de l'Enedwaith, le bruit du torrent qui traverse les vertes étendues sauvages, le cri et les chants d'un peuple aimant sa liberté, sa vie telle qu'elle a toujours été. Je me souviens des plaisirs du moment, des histoires les soirs où la lune, ronde, nous inondait de sa lumière pâle. Je me souviens du bruit des chevaux et de la vie des forêts lorsque l'homme y est invité.

J'ai grandi ainsi, respectant mon clan, ma famille. Chaque jour, chaque nuit, son devoir, ses travaux pour les gens de notre petite cohorte puissent voir le suivant. Les premières chasses, les premières parties de pêche, la récolte de baies et de champignons. Un petit garçon de chef de clan, j'apprenais également l'histoire de mon peuple, j'apprenais les coutumes, les devoirs envers les autres clans, comment gérer les problèmes au sein des gens de mon père, qui deviendrait les miens à la mort de celui-ci.

Les premières années se passèrent comme elles peuvent l'être pour un peuple nomade comme le mien : nous ne prenions pas part aux problèmes des autres pays, nous laissions ça à ceux avec de la pierre au-dessus de la tête. Nous nous sommes regroupés petit à petit avec d'autres clans, formant une unité toujours plus constante chez notre peuple pourtant habitué à la guerre fratricide. C'est durant cette période, alors agé de presque vingt-cinq années, que je rencontrais celui qui deviendrait mon frère ennemi; Méadred. Lui et moi, nous nous sommes liés rapidement, partageant les mêmes ambitions pour le peuple des dunlendings. Cependant, là où je cherchais la paix et la compréhension, je me rendis vite compte que Méadred recherchait la vengeance et la guerre. Je partis avec lui lorsqu'il voulut apprendre la vérité sur notre peuple, cette vérité que les Rohirrims avaient pris la place des Dunlendings des siècles plus tôt.

Notre dissension commença à ce moment. Je retournais vers mon clan tandis qu'il se lançait à l'unification concrète de nos peuples, plus qu'une paix tacite. Je n'entendis pas parler de Méadred durant de nombreux mois, puis la rumeur arriva finalement à mes oreilles. Lui et sa nouvelle armée, composée de chefs de clans pour la plupart, alliés sous sa bannière, me demandèrent, me proposèrent, plutôt m'obligèrent à les rejoindre. J'acceptais, pour mon clan, pour mes gens surement plus à l'abri sous la bannière unie que sous ma seule protection.

Commença alors la construction de la cité en bois le long des montagnes, pour abriter le peuple des Dunlendains. Avec le pouvoir montant de Méadred et ces idées toujours plus guerrières, je décidais de prendre la fuite. Je partis donc pour le Sud, passant par la trouée du Rohan, j'avais l'intention d'aller encore plus au Sud, de rejoindre ces terres désertiques dont j'avais tant entendu parlé par des marchands itinérants. Je n'y parvenais finalement pas, intercepté par les cavaliers légendaires et ennemis des Dunlendains, et pas par n'importe lesquels, mais par Eomer et Théodred.

Je fus ramené et jugé en espion de Méadred, avant d'être relâché, leur ayant expliqué les raisons de mon départ. Ils me crurent et m'offrirent une seconde chance, une chance que je n'espérais pas. Je repris ma route vers le Harad mais une deuxième fois, je dû interrompre ma course. Tandis que je voyageais tranquillement, profitant de la fin de journée pour admirer les paysages, je fus pris entre deux bataillons. Des hommes et des orcs. N'écoutant que mon coeur, je chargeais pour venir en aide aux rôdeurs qui affrontaient les créatures sombres et impies.

Le sang des ennemis n'était pas séché que je m'entretenais avec l'homme appelé Faramir et qu'il me proposait de faire de moi un serviteur du Gondor, un homme à la solde des royaumes des hommes, le premier protecteur contre l'engeance du Mordor. J'acceptais, son esprit chevaleresque et sa bonté me persuadant que cela n'était rien d'autre que le bon choix.

Les années passèrent et je refis ma vie avec Faramir et sa troupe. Je découvris également Aerelis, la soeur de Méadred, en exil au Gondor, écuyère de la seconde de Boromir. Nous tissâmes des liens et nous fiancèrent quelques temps après, choisissant de ne pas nous marier trop vite, d'attendre une époque plus calme. Cela fut surement le bon choix vu la vie que j'avais choisi de mener, loin de la civilisation, parcourant avec mes frères d'armes les terres du Gondor pour repousser l'envahisseur chaque jour.

La situation était chaque fois un peu plus grave, les troupes orcs chaque fois un peu plus loin, un peu plus nombreuses, jusqu'à cette fameuse venue du serviteur du seigneur du Mordor, Sauron. Je n'étais pas présent lors de sa venue, mais je vis l'horreur du combat lorsque nous avons chargé Osgiliath. J'ai vu la mort comme je ne l'avais jamais vu et cela m'a ouvert les yeux : Bien que servant la justice et les hommes, j'avais délaissé mon peuple, mes amis, mes frères pour partir vivre ma vie de manière égoïste.

Je fis part de mes idées à Faramir et Aerelis, devenue chevalier entre temps, et leur confia mes désirs de repartir à Lond Daer pour stopper ce fou de Méadred, chose que j'aurais dû faire des années plus tôt au lieu de fuir comme un lâche. Bien contre lui, Faramir accepta, comprenant que je serais mieux là-bas qu'ici l'esprit occupé. Aerelis prit de son côté la décision de partir, au grand damne de Boromir.

Ensemble, nous sommes revenus à Lond Daer pour y découvrir la ville complétement refermée sur elle-même, livrée au massacre de tous ceux soupçonnés ou dénoncés pour des crimes parfois imaginaires. J'en eu un haut-le-cœur en découvrant cette immonde vérité et si nous parvinmes à entrer discrètement en ville, ma décision fut alors sans appel... Méadred doit mourir.

   

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.   Dim 22 Nov - 13:05
Mais qu'est-ce que j'aime ce perso, il va tellement roxxer
Tu connais la maison, re-bienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas

Graphiste
Royaume : Gloire au roi Grimmy !
Localisation : Mordor Party avec Flip Flap la chauve-souris
Amour Gloire et Beauté : accro aux vikings et à tout mâle pouvant potentiellement l'écraser dans son sommeil
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Moony
FT. : Astrid Berges-Frisbey
Date d'inscription : 13/04/2014
Messages : 468
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.   Dim 22 Nov - 13:23
:amour: ça sent le perso qui va tout exploser ça ! *tend une allumette* :v: re-bienvenue !



Kiteria Ballkicker - Planquez vos bijoux de famille, j'arrive !




"I only need my family"

code couleur rp: #cc0066



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Minion en quête de pouvoir
Royaume : Héritier du Gondor et de l'Arnor
Localisation : En vadrouille
Amour Gloire et Beauté : Fiancé à la plus belle des étoiles
Copyright : kusumitagraph' de ex-nihilo
FT. : Viggo Mortensen
Date d'inscription : 02/10/2014
Messages : 121
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.   Dim 22 Nov - 15:27
:amour: rebienvenue parmi nous !



Maybe, One day
« If by my life or death I can protect you, I will. You have my sword. I do not know what strength is in my blood, but I swear to you I will not let the White City fall, nor our people fail. » ©endlesslove.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Minion en quête de pouvoir
Royaume : Imladris
Localisation : Imladris
Copyright : Sweetie Plum
FT. : Google
Date d'inscription : 03/03/2014
Messages : 260
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.   Dim 22 Nov - 15:51
Re-bienvenue bon courage pour ta fiche


« Il ne reviendra pas sur cette terre. Son destin est loin d’être accompli, et il tombera, mais ce ne sera pas la main d’un Homme qui l’abattra. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.   Mar 22 Déc - 16:58
Merci Aragorn et Glor (a)
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.   Mar 22 Déc - 19:14

Welcome Home Beautiful !

Ah ce petit Elden Allez hop, va faire un régicide !

Tu es validé(e), félicitations !

Tu peux désormais te jeter dans l'aventure, mais il y a quelques petites étapes qu'il vaut mieux suivre avant :
❧ Pense à réserver ton avatar ici à moins que tu aies un jumeau caché, bien évidemment.
❧ Ensuite, n'hésite pas demander des camarades d'aventure pour partir à la recherche de dragons à tuer dans la partie des liens et rps ! Au passage, s'il te manque un ami, une famille, tu peux aller créer un scénario ici (et réserver son avatar dans le bottin en passant).
❧ De même si tu t'ennuies, tu peux également aller t'amuser à défier tes amis ou remplir d'autres défis qui sont proposés ici.
❧ Enfin, le journal du Balrog Enchaîné te propose de participer au prochain numéro mensuel en lui envoyant par MP les rumeurs venues frôler tes oreilles délicates ! Avec un peu de chance, tu seras toi-même sélectionné(e) pour une interview spéciale et figureras ainsi en première page (et pour voir les anciens articles, c'est par ici que cela se passe).

Flood et RPs t'attendent avec impatience ! Ravi de t'avoir parmi nous, mais plus important encore ... amuse toi bien

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.   
Revenir en haut Aller en bas
 

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Un homme sans ennemis est un homme sans valeurs
» « Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. » - Périclès.
» [FINI] « Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. »
» "Il y a pas de lumière sans clarté, pas de beauté sans bonté" - Sara Ebstein
» [UPTOBOX] Les Chalorts Et vive la liberté[DVDRiP]





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Middle Earth :: Drink like friendly dwarves :: You're going on an adventure :: Membres de la communauté-