Partagez | 
 

War and peace | Hilda & Salayn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Fondatrice
Royaume : Rohan
Localisation : Entre le Rohan et le pays de Dun
Amour Gloire et Beauté : Veuf, père célibataire
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : ladybeardd'amourdemoncoeur
FT. : Graham McTavish
Date d'inscription : 10/06/2015
Messages : 141
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: War and peace | Hilda & Salayn   Ven 6 Mai - 0:27





War and Peace



Hilda & Salayn
Le bois craque brutalement entre mes mains, les fines lattes explosant dans un bruit sec et violent. Je baisse le regards sur mes mains mais la vision n'atteint pas tout de suite mon esprit -  des mains calleuses et usées, après trois milles années à manier la charrue et la pelle, à tapoter le dos de mes bêtes, lustrer leur poil et se brûler à la chaleur des fourneaux. Des mains qui n'ont jamais connu l'épée. La guerre, et la souffrance, oui, l'épée jamais. Des écharpes de bois se sont infiltrées sous les cals, mais ce n'est qu'un menu problème – j'ai explosé une chaise.

Une chaise de bois brut, taillé dans la chair d'un chêne en utilisant une force surhumaine – cette chaise, comme les bancs et la table du salon sont plus vieux que Bryndis et ont soutenu leur lot de guerriers en armures, nains bougons et elfes pas aussi légers que la brise. Je rejette les débris avec un grognement sourd qui a tout de celui d'un ours. Cela ne fait qu'augmenter ma frustration et ma rage, mon envie d'en découdre. De cavaler à quatre pattes dans toute la terre du milieu et d'arracher les viscères à coups de dents. Je suis un ours enchaîné, un ours furieux enchaîné.
Je ne perds pas le contrôle. Je suis un change-peau, un Béornide, famille connue pour son tempérament irritable – au bas mot – et ses furies et j'en ai eu ma part. Je ne perds pas le contrôle, j'ai soigneusement tissé une sphère de calme autour du moi, j'ai appris à contrôler mon sang et l'animal qui s'y trouvait – pas par honte, par... recherche du calme. Ataraxie et sérénité. Et cela marchait contre toute attente, contre toute espoir. Ouvrir mon foyer à autrui, mes bras, mes fourneaux, leur apporter le repos et la paix – un sacerdoce malgré mon apparence grognonne et renfrognée et qui m'apportait la paix. Le contrôle.

Maintenant, la mort et la colère, la guerre que j'ai farouchement laissée derrière moi m'ont suivi et ont une clef du havre de paix que j'ai bâti de mes propres mains.
Rien n'était plus comme avant.
Je n'aurais pas du revenir.
Je n'aurais pas du partir. Lorsque mes amis elfes m'avaient averti qu'il se passait quelque chose au Carrock.... de mauvaise augure, plus que le Nécromancien et ses hordes, chez nous, dans mon foyer... J'avais claqué la porte, sauté sur un cheval et entraîné Bryndis au travers de la terre du milieu pour retrouver mon frère. J'avais manqué sa vie à peu de temps près.

Un Beornide protège son clan, ma famille et j'avais échoué à la première des prérogatives de mon clan. Et à mon devoir le plus précieux à mes yeux. J'avais du sang sur les mains, du sang qui pesait lourd comme la honte et qui entravait et ma gorge et ma pensée.  Mon frère était mort, mon neveu traumatisé et assoiffé de sang, ma fille marquée à vie. Et moi...Je piétinais sauvagement tout ce que j'avais bâti ces derniers siècles, ce en quoi je croyais dur comme le fer nain.

La grimace qui déformait mon visage alors que j'enlevais les pics de bois de ma chair était entièrement contre moi, pas de douleur. J'étais pathétique. Un vieil ours ronchon qui cachait les blessures de son cœur et de son âme en accueillant les voyageurs en un mélange de douceur et de rudesse. Qui se cachait du monde, même lorsque le monde ne cessait de toquer à sa porte – après m'être brièvement frotté le visage avec un soupire, j'ouvris la porte sur Hilda et esquissait un sourire en la reconnaissant. Une petite avec une âme farouche et un cœur d'or sous la carapace – comme un chêne robuste qui se débrouille pour survivre quoi que lui envoie le monde. J'avais toujours un sourire un peu triste en la voyant débouler – sa vie n'aurait pas du être ainsi. Le monde est injuste et cruel et quoique je puisse faire en ces quatre mur... Cela ne change pas la face du monde.

« - Revenue de la guerre, à ce que je vois, »


Ma voix dénotait sans doute plus d'humour bourru que je n'en éprouvais réellement – la guerre était à nos portes, je le savais depuis des mois maintenant. J'accueillais trop de voyageurs ayant échappé de peu aux hordes noires pour le nier, mais j'avais espéré... quoi je ne sais pas. Une bulle éclata dans ma poitrine et j'expirai avant de l'inviter à entrer d'un signe de tête et de bras. Il régnait comme toujours une douce chaleur, l'âtre réchauffant les bancs recouverts de couvertures de laine et la grande table où se trouvait déjà du pain frais et des pichets.

« - Tu t'es occupée de ton cheval ? »

Jetai-je par-dessus mon épaule. Mon ton n'était ni distrait, ni négligent, mais concentré et intense. C'était des questions rituelles, mais l'habitude ne leur enlevait pas leur importance.  Vos armes, vos montures. Blessé, affamé, besoin d'une couche pour une nuit ou plusieurs ? Un rituel qui comme la moisson ou l'entretien de mes montures était inscrit dans l'inconscient de mon corps. Combien de fois le nouveau venu était tout à fait incapable de prendre soin de son destrier avant lui-même ? Trop de fois. Alors je parais au plus pressé, envoyais Bryndis aux stalles si elle était à demeure et pourvoyais aux besoins du nouveau venu. Par une tarte, par exemple – je jurais dans ma barbe et tournai sur moi-même pour aller récupérer la tarte au four – que j'avais manqué de laisser brûler dans ma distraction.


Good things are wild and free
Take long walks in stormy weather or through deep snows in the fields and woods, if you would keep your spirits up. Deal with brute nature. Be cold and hungry and weary. Live in each season as it passes; breathe the air, drink the drink, taste the fruit, and resign yourself to the influence of the earth

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

War and peace | Hilda & Salayn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Peace and Love, mon frère [qui veut]
» Elias Nirvana Blackburn ◄ Peace of dream
» Peace, man !
» PEACE OF MIND ► SOA
» sondage: oga + (kunieda ou hilda)





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Middle Earth :: Archives rps post-MAJ 2016 ♥-