Partagez | 
 

Faelon - Non, promis, je ne savais qu'elle était mariée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Faelon - Non, promis, je ne savais qu'elle était mariée.    Dim 21 Juin - 21:26
assow; tumblr

Faelon


ft. Santiago Cabrera

Qui êtes-vous ?

▲ Race : Hommes
       ▲ Alignement : Douteux
       ▲ Emploi : Membre de la guilde des voleurs et assassins.
       ▲ Royaume : Gondor
       ▲ Âge : 35 ans
       ▲ Orientation : Hétérosexuel
       ▲ Statut : Coureur de jupons.
       ▲ Arme : Épée, dague et arc.  
       ▲ Niveau : Moyen ++
Faelon est quelqu’un qui ne recule pas. Sûr de lui et un brin narcissique, il a toujours raison, même quand vous lui prouvez qu’il a tort. Ses talents d’orateurs et sa voix agréable pourraient également vous convaincre qu’il est un parti parfait pour marier votre fille, ou pour lui laisser une part d’héritage. N’hésitant pas à se servir de son charme dès que cela lui est utile, Faelon connait ses forces et ses faiblesses. Au grand jour, vous le verrez presque toujours le sourire aux lèvres, prêt à vous prouver sa bravoure pour une ou deux pièces d’or.  
Ne cachant pas son humour faisant grincer des dents, il n’hésite pas à critiquer d’un ton sarcastique voir moqueur les gens qu’ils croisent et qu’ils n’aiment pas. Si vous êtes dans ses bonnes grâces, il se retiendra pour ne pas vous froisser, et saura quand placer sa pique. Charmeur et agréable, il va de couches en couches, brisant le cœur de nombreuses femmes. S’il fait cela, c’est principalement pour cacher les liens qu’il pourrait avoir avec une femme en particulier. Loin de lui l’idée de la blesser, il espère ainsi cacher son existence à ceux qui le poursuivent. Paranoïaque sur les bords, Faelon est en constante fuite et cela lui ruine la santé. S’accordant très peu de pauses, il dissimule ses sentiments, ne montrant pas ses blessures et ses peurs.
Voleur talentueux et peu scrupuleux, assassin de mérite, Faelon ne se préoccupe pas de la culpabilité et du tort qu’il peut faire à ses victimes, lorsque son coup est réussi, il disparait et laisse les arnaqués dans des situations parfois tendues. Il est ainsi responsable de quelques morts et disparitions, bien que la plupart du temps, ce soit un mari furieux et/ou fauché qui n’a qu’un visage à mettre sur le voleur qui en profita pour courir les jupons de sa femme.

Passionné, Faelon n’estime que très peu de personnes autant que lui-même. Craignant pour sa vie et les quelques personnes qu’il ose appeler amis, le voleur aime rester dans l’ombre et se satisfait de prendre des nouvelles sans que ses amis ne le sachent. Grand voyageur, Faelon parle plusieurs langues bien sans pour autant réussir à cacher son accent, qu’il estime faisant partie intégrante de sa personnalité. Il apprécie les voleurs et les assassins qui peuvent l’égaliser, se servant sans vergogne des autres.

Derrière l'écran

▲ Pseudo : Thomas
       ▲ Age : 22
       ▲ Comment avez vous connu le forum ? : Thorin o/
       ▲ Des remarques ? : o/
       ▲ Fréquence de connexion : o/
       ▲ Code secret : steack haché ♥


       
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Faelon - Non, promis, je ne savais qu'elle était mariée.    Dim 21 Juin - 21:26

Que faisiez-vous pendant que les nains reprenaient la Montagne Solitaire et que Smaug piquait sa crise ?

Je m’occupais de mes affaires, vous voulez savoir quoi de plus ? Je ne sais plus exactement ce que je faisais. Je pouvais être en train de faire des poches, ou même une cible qui aurait vu plus que sa bourse de subtilisée. Autrement, je ne dis pas que je n’étais pas occupé à d’autres affaires avec des jupons de petites bourgeoises.  Pour la localisation, j’étais dans les environs du Rohan et du Pays de Dun, peu de temps après avoir revu Méawyn  et avoir accepté le contrat de celle-ci.


Durant l'intrigue n°1, où étiez-vous, que faisiez-vous ?

Ce que je faisais en avril 2948 ? Voilà une question des plus délicates avec laquelle je répondrais franchement sans détour : Je bossais pour Erathuil, moyennement une somme d’argent substantiel, je m’occupais du roi du Rohan. Ouais, je sais, après l’assassinat raté du roi des Dunlendings des années plus tôt, je m’occupe désormais du roi voisin, et pour tout vous dire, je n’ai pas échoué cette fois-ci.  Le poison, une arme d’une rare efficacité, surtout quand le sujet est déjà malade. Je n’aime pas Grima, malgré le fait qu’il soit l’allié d’une de mes employeuses de longue date.  La mort fut propre et sans bavure et rien ne me désigna lorsque le roi ne passa l’arme à gauche. Je n’ai toujours pas reçu tout mon argent de la part d’Erathuil, mais ayant déjà effectué des larcins et meurtres pour lui, je sais qu’il est en mesure de payer.  


Longtemps caché à Dol Guldur sous le surnom de Nécromancien, Sauron en a été chassé par le Conseil Blanc et s'éveille maintenant au Mordor : que savez vous de ces changements et évènements ?

C’est le bordel monstre, la merde noire ? Dans le coin, ça pullule d’orcs, les troupes sont de plus en plus nombreuses sur les routes et autant dire que ça ne fait pas l’unanimité, surtout dans mon petit univers à moi. Pour le reste, je dois bien avouer que ce n’est pas pour me gêner : si on demande moins de vol, ce n’est pas le cas des assassinats, les temps durs  sont favorables aux coups d’Etats, aux renversements de pouvoir ou tout simplement pour faire disparaitre son voisin. Sans compter sur le nombre de veuves à réconforter la nuit depuis que leur mari soldat est mort au loin sur le champ de bataille.


Quels sont vos objectifs pour les prochaines années, vos rêves et plans pour l'avenir ?

Me remplir les poches, garder autant de charme auprès des dames et réussir à sortir de la ligne de mire de la guilde des voleurs et assassins ? Cela me semble un bon projet. Bon, évidemment, cela ne tient qu’à la charge des puissants en ce monde : si la guerre embrase le monde, je prendrais mes clics et mes clacs et irait surement me la couler douce au loin, du côté de l’Arnor, dans les vertes pâtures de la Comté, ou peut-être sur un bateau, le temps que les choses se calment. Il y a également Méawyn, qu’il faudra extraire de sa situation. Non pas que cela me plaise de l’avouer ici, à haute voix, mais j’aime beaucoup cette femme et ça m’emmerderait de la voir mourir car son stupide seigneur ne sait pas mener ses troupes.


Quelle est votre votre histoire ?

Je passe ma main dans sa nuque et descend le long de son sein. Elle glousse tandis que son corps est parcouru d'un frisson. Je souris niaisement, la confortant dans son idée qu'elle me plaît et que je considère chaque mot sortie de ma bouche comme étant l'exacte vérité : que je la trouve la plus belle femme de la Terre du Milieu, que sa voix est le carillon qui fait osciller mon coeur, que ses cheveux bruns sont les reflets de son âme, profonde et intense. Ah, douce innocente, si tu savais que la seule chose qui m'intéresse chez toi est le contenu du coffre qui se cache derrière tes pièces de linge dans cette armoire que tu gardes fermée.

Alors qu'elle s'endort sur mon torse nu, je vérifie que son sommeil est profond et stable et sans bruit, je m'extirpe du lit. Je replace une mèche derrière son oreille et dépose un baiser sur son front. Il faut avouer que j'aurais quand même passé un bon moment dans ses bras, mais il est temps de se mettre au boulot. Glissant ma chemise, je prend la direction du meuble à linge et écartant les draps et autres couettes, je dégage le coffre de métal qui renferme ce pour quoi je suis ici. D'un geste agile, j'ouvre la serrure et m'arrête un instant pour vérifier que le cliquetis n'a pas réveillé ma compagne de la nuit. Non, sa respiration est toujours lente et témoigne d'un état de sommeil profond. J'émets un rire léger lorsque la caissette que renfermait le coffre tombe dans mon sac et que sans bruit, je prend la poudre d'escampette.


Chapitre I : N'est pas voleur qui veut.

Parler des parents de Faelon n'est pas des plus intéressante. Il ne connut jamais son père qui pris la fuite dès qu'il sut que sa femme était enceinte, et celle-ci n'était qu'une miséreuse de la cité blanche, tentant d'élever son fils seul malgré le manque d'argent. D'une constitution plutôt faible, celle-ci fit de son mieux durant les premières années de la vie de Faelon, tentant de lui inculquer des valeurs morales louables malgré la misère dans laquelle ils vivaient tout deux. La mayonnaise aurait pu prendre si, alors que le jeune garçon n'avait que dix ans, la mère de celui-ci n'était pas décédée de maladie, dû au manque de nourriture, de vêtements et tout ce qu'il est nécessaire pour vivre décemment. Vu les traits de visage de Faelon, il se mit en tête que son père ne pouvait être qu'un oriental, venant d'au-delà de l'Harondor.

Trainant avec d'autres orphelins de la cité blanche, Faelon se mit à voler au bout de quelques jours passés dans la rue. La faim le poussa à trahir les valeurs que sa mère avait voulu qu'il garde en toutes circonstances. Plus que de la culpabilité, il se rendit compte que cela lui plaisait. De petits larcins, des bourses, de la nourriture, des objets de valeur à revendre. Parmi les autres orphelins, Faelon se distingua par sa main plus agile, par sa capacité à s'adapter pour un jeune garçon comme lui. Au bout de quelques semaines, le sage garçon à la morale exemplaire avait disparu pour laisser place à un futur forban en puissance. Les mois passèrent et un beau jour, les petits camarades ne purent que constater la disparition de Faelon, enrôlé par un marchand venu de l'Harad.

Le vent est léger et passe sur ma peau, me rafraichissant dans mon effort. Le coffre est attaché dans mon dos de manière solide afin de ne pas lâcher tandis que je descend le long du lierre qui court le mur. Il n'y a que les gens qui n'ont jamais eu affaire avec des voleurs qui croient que la hauteur est un problème. Lorsque l'on est motivé par autant d'argent, ce n'est pas un mur un peu haut qui me fera stopper. Je descend lentement, prenant mon temps pour bien caler mes pieds et mes mains, assurer mes prises et ne pas risquer la chute. Dans le coffre qui trône désormais dans mon sac, une petite fortune. La veuve d'un riche commerçant. Refusant la compagnie des hommes, ne voulant pas être courtisée pour son argent, elle décida de se couper des relations et de filtrer ses rendez-vous. Après moult efforts, je réussi à me glisser dans son lit et finalement à me retrouver là.

Tombant au sol en soufflant, j'ajustais à nouveau mon baluchon et pris la direction de la sortie de la ruelle quand deux gardes firent leur interruption. Souriant de manière sournoise, je reculais d'un pas et faisant demi-tour, je réalisais que deux autres gardes se trouvaient derrière moi. Fait comme un rat. Un doux parfum pris possession des lieux et je le reconnu aussitôt pour avoir passé la nuit précédente dans ses bras.

- Oh, mon doux amant, tu pensais donc que j'allais te laisser partir avec cela ? Son regard passait de mon doux visage innocent à mon baluchon.
- Bien sûr que non, ma dame. Je partais juste chercher quelques roses à vous présenter à votre réveil, afin de vous...
- Fais taire ta langue de serpent. Si tu ne gis pas encore dans la crasse de la rue, mort transpercé, c'est que je voulais m'assurer que tu étais bien celui dont j'ai entendu parler. Le sourire ne disparu pas de mon visage, il ne fallait pas montrer l'énervement que je subissais à me retrouver piégé ainsi par cette espèce de pétasse de veuve.  Avant que nous continuions cette conversation à l'intérieur, j'ai cependant quelque chose à te dire.

Elle n'était vêtue que d'une robe de chambre couvrant ses atouts généreux et sa peau de soie. S'approchant, elle caressa mon épaule et son genoux remonta d'un coup sec. Ma respiration se coupa tandis que je me courbais. La salope, le message est clair.


Chapitre II : La guilde des voleurs et assassins

La vie de Faelon bascula du tout au tout lorsque le marchand le récupéra dans les rues de Minas Tirith. Plus qu'il ne l'arracha à sa vie, c'est plutôt le jeune garçon qui s'immisca dans les affaires du voyageur. Arrangeant sa porte de sortie d'une vie misérable, Faelon voyait surtout l'occasion de découvrir ses racines et de perfectionner son art pour le vol, sa seule ambition mettant en péril sa sécurité dans les rues de la cité blanche du Gondor. S'invitant donc avec le marchand, Faelon fut découvert bien loin des villes et le marchand n'eut plus qu'à emmener le garçon avec lui, qu'il prévoyait déjà de vendre à bon prix sur le marché aux esclaves ou dans l'école de gladiateur au royaume de la Reine Furie. Son plan fut bouleversé à leur arrivée en Harad où Faelon prit la poudre d'escampette, en prenant soin d'estropier le marchand et de lui soutirer son argent. C'est ainsi que la rumeur d'un jeune voleur talentueux parvint aux oreilles de la guilde des voleurs qui s'empressa de le retrouver pour lui inculquer les bonnes manières.

Fourbe en bien des points, égocentrique et sur de lui, Faelon passa ses premières années à la guilde à apprendre les rudiments des voleurs de haut standing : plusieurs langues, savoir adapter sa conduite, la duperie sous bien des formes. Loin d'être le meilleur, il s'en sortit plutôt bien, mais sa véritable capacité fut révélée : capable d'une discrétion hors du commun malgré sa grande gueule, Faelon n'obéit qu'à une morale : la sienne. Ainsi, le meurtre supplanta le vol et Faelon devint rapidement un assassin talentueux croisé d'un voleur respectable, c'est ainsi que le sobriquet de "L'Ombre maline" lui vint. Les années passèrent et Faelon devint de plus en plus connu et de plus en plus dangereux, il tua bon nombres de riches et de nobles, en dépouilla le double et eut presque autant de conquêtes. Mais pour Faelon, la guilde devint ennuyeuse et comme il a déjà été dit : le seul code moral que suit l'homme est le sien, si bien qu'un beau jour, les camarades de la guilde ne purerent que constater la disparition de Faelon, ayant pris le large, un paquet de fric appartenant à la guilde en main.


-Ce n'est pas des manières de traiter une affaire. Mon ton est mielleux, suintant de bonne volonté. Le coup de pied dans les valseuses a le chic pour contraindre un homme à suivre ceux qui le désirent. Je suis devenu le prisonnier de ma cible à cause de cela.
- Mon bon ami, croyez bien que je sois désolé de ce qui vous arrive. Je n'en crois pas un mot, elle a presque autant de talent que moi pour mentir de manière éhontée et d'un point de vue professionnel, je trouve ça fort attirant. Elle se tresse doucement les cheveux tandis que plusieurs gardes m'attachent solidement à une chaise.
- Désormais que je suis de ne plus pouvoir procréer pendant un bon moment et que mes poignets sont si serrés qu'ils pourraient fusionner, auriez-vous l'amabilité de m'expliquer en quoi mes talents de voleur pourraient être utiles à une femme qui dispose déjà de tant ?  

D'un mouvement de la tête, elle congédie les  gardes qui quittent la pièce. Se rapprochant et laissant danser ses doigts sur mes épaules puis mon cou, elle approche ses lèvres de mon oreille.
- Je ne parle pas des talents de voleur, Maître Faelon. Je parle de talents bien plus noir.

Pas besoin de la dire deux fois, je sais ce qu'elle veut. Tournant la tête pour me retrouver à moins de dix centimètres de son visage, je parle aussi faiblement qu'elle.

- Et à qui ces supposés talents pourraient-ils servir ? Je la dévore des yeux, cette cantatrice de l'enfer. L'on m'a déjà prévenu que ce vice entraînerait ma mort, mais au diable les bons conseils. La femme que j'aime est à plus de cent lieux de là et elle ne doit pas le savoir avant que mon problème avec la guilde soit résolu. Elle est à plus de cent lieux de là et malgré mon âme de coureur de jupons, je peux sentir le poids de la culpabilité sur mes épaules dans des moments comme celui-ci. La belle excuse que de devoir entretenir ma réputation fort peu reluisante.

- Ils serviront mes intérêts et feront oublier cette malheureuse escapade par la fenêtre. Je reste silencieux tandis qu'elle poursuit, se redressant et s'écartant. Voilà plusieurs semaines qu'un ancien créancier de feu mon époux cherche à faire croire que je suis responsable de la disparition de mon tendre afin de récupérer des biens qui m'appartiennent. Je vois à votre regard que les idées cheminent dans votre tête mais je vous assure une chose : c'est la première fois que j'emploie quelqu'un comme vous, et bien la dernière. J'ai du fréquenter bien des lieux sordides pour apprendre l'existence de l'Ombre maline et savoir qu'elle serait en ville. J'ai manigencé notre rencontre, j'ai fait en sorte que vous appreniez mon héritage et j'ai décidé de m'isoler pour vous attirer, ce qui marcha plus vite que je ne l'espérais. Ne reste plus qu'à vous convaincre de travailler pour moi.

Son regard croisa le mien et l'espace d'un instant, je la perçus comme elle était vraiment : une femme en peine. Il n'y avait jamais eu de gros héritage, il n'y avait jamais eu de coffres à voler, je le vois désormais et je m'en veux d'avoir été si stupide. Cette femme est peut-être riche, mais pas autant que la rumeur le laissait croire. Sans compter les créanciers de son mari, de probables dettes en prime. Stupide Faelon, à trop penser avec sa bourse et son pantalon, on fini toujours par s'attirer les emmerdes. Je la dévisage et un sourire dévoile toutes mes dents.

- Il y a peu de monde pour parvenir à me duper, je dois avouer être impressionné par votre combine. Cependant, je ne peux accéder à votre requête. J'ai moi-même certains problèmes que je fuis et auquel je dois faire attention, comme par exemple ne pas laisser savoir où je me trouve. Le fait que vous ayez réussi à le savoir prouve que je ne suis pas encore assez discret. Voilà, malgré tout ce que je peux vous proposer : libérez moi, prenez ce qu'il est possible d'emporter et retrouvez moi ce soir à l'auberge prêt du pont. Nous quitterons ce bourg et je vous accompagnerais jusqu'à ce que vous soyez hors d'atteinte. Peut-être aurez-vous l'ai coupable, mais toujours est-il que vous vivrez.

Qu'est-ce qui est plus stupide qu'un assassin voleur ? Un assassin voleur galant.


Chapitre III - De Méawyn à aujourd'hui.

Les choses changèrent du tout au tout pour le jeune homme qui dû prendre les choses plus en main qu'il ne l'avait prévu. Se lancer ainsi dans le monde n'est déjà pas facile, alors en plus en ayant la guilde des voleurs et assassins à sa poursuite, pas facile du tout. Profitant de sa propre expérience, il parvint à les semer, mais à de grands risques et au cours de sa fuite, il perdit la quasi-totalité des gains qu'il avait eu jusque là. Sans le sou, il pris la résolution de devenir un voleur/assassin free-lance. Travaillant pour ceux qui le payent, il vole et tue sans pitié. Son aventure le poussa jusqu'au Pays de Dun, où il devait prendre la vie d'un certain seigneur de guerre locale. Cependant, il ne parvint jamais à tuer ce Méadred et tomba sur sa seconde : Méawyn.

Cette rencontre changea la vie de Faelon du tout au tout. S'amourachant sans se l'avouer à la jeune femme, il accepta de servir pour elle. Devenant transparent contre un certain prix, Faelon devint les yeux et les oreilles de Méawyn dans le monde obscur du vol et du meurtre. Si la jeune femme n'a rien d'une sainte, sa prestance et sa force de caractère (ainsi le fait qu'elle ait refusé toutes ses avances) firent naitre d'autres sentiments pour elle. Choisissant de disparaitre chaque fois plutôt que de dire la vérité, Faelon souffre en silence pour éviter que la guilde qui le traque toujours ne prenne Méawyn en ligne de mir. C'est également à Faelon que l'on doit la mort récente du roi du Rohan, un meurtre commandé par le tristement célébre Erathuil pour la bataille d'Osgiliath.

Depuis lors, Faelon écume la Terre du Milieu à la recherche de contrats, de cibles et de personnes riches à dépouiller, mais malheureusement, les temps sont durs, même pour le corps de métier choisi par l'homme. Il sent que la guilde se rapproche de lui, à moins que cela ne soit de la paranoïa, mais la terreur gagne peu à peu Faelon, bien que très sur de lui, il songe de plus en plus à Méawyn et à sa situation au pays du Dun. Faut-il avouer à celle qui est son unique patronne qu'il veut partir avec elle en prenant le risque que la guilde ne les retrouve ? Ou faut-il faire face à un être si abject et si vil que même les seigneurs elfes du Harad tremblent à son nom ?

Jamais le soir ne vint pour elle, malheureusement. J’eus juste le temps d'entendre la nouvelle à l'auberge avant que d'étranges maraudeurs ne viennent troubler la paix régnant dans les locaux du bon aubergiste. Disparaissant une fois de plus à la barbe des gredins, je compris vite qu'ils n'étaient pas là par hasard et une fois de plus, la guilde m'avait retrouvé. Je priait l'espace d'un instant pour celle qui aurait dû vivre plus longtemps si elle n'avait pas été trop maline pour son propre bien. J'imaginais avec difficulté ce qu'ils avaient pu lui faire subir, mais contrairement à elle, j'étais encore en vie et je comptais bien le rester un jour de plus. Les ombres m'avalèrent comme l'une des leurs pour ne me recracher qu'au petit matin. Les loubards n'étaient pas membres de la guilde, trop vulgaire. Cela ne pouvant signifier qu'une chose : quelqu'un d’habile me poursuivant, quelqu'un je devrais trouver et tuer avant qu'il ne me trouve.

Revenir en haut Aller en bas

Fondatrice
Royaume : Erebor
Localisation : Erebor
Amour Gloire et Beauté : ...C'est compliqué ?
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : avatar ladybeard/indis, darkparadise pour le code sign
FT. : Richard Armitage
Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 2969
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Faelon - Non, promis, je ne savais qu'elle était mariée.    Dim 21 Juin - 23:06
J'ai tellement hâte de voir ce perso ...mais dafuck le titre quoi

Re-bienvenue à toi :hey:


I have to wear my crown in my heart, not on my head.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Graphiste
Royaume : Gloire au roi Grimmy !
Localisation : Mordor Party avec Flip Flap la chauve-souris
Amour Gloire et Beauté : accro aux vikings et à tout mâle pouvant potentiellement l'écraser dans son sommeil
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Moony
FT. : Astrid Berges-Frisbey
Date d'inscription : 13/04/2014
Messages : 468
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Faelon - Non, promis, je ne savais qu'elle était mariée.    Lun 22 Juin - 9:10
Gigiiiii Gigiiiiii Gigiiiiiii oui c'est vraiiii c'est bien f... okay j'arrête (nan mais quelle fin nulle aussi faut avouer que ça marche pas du tout avec le reste du dessin animé )

Bref re-bienvenue avec ce perso qui va encore poutrer et du Rhûn en plus, c'est Fang qui va être contente



Kiteria Ballkicker - Planquez vos bijoux de famille, j'arrive !




"I only need my family"

code couleur rp: #cc0066



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Faelon - Non, promis, je ne savais qu'elle était mariée.    Lun 22 Juin - 10:18

Ce à quoi ton titre me fait penser :face:

Rebienvenuuuuuuue :catz:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Faelon - Non, promis, je ne savais qu'elle était mariée.    Lun 22 Juin - 10:28
Thorin ; je suis aussi bon en titre que pour choisir un prénom :out: Merciiii

Kitty ; ça va devenir le thème de ce perso si ça continue xDD Merciiii

Milo ; mais c'est normal, c'est une référence à cette scène Merciiiii
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Faelon - Non, promis, je ne savais qu'elle était mariée.    Lun 22 Juin - 20:09
Rebienvenue !!
Bon courage pour ta fichette
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Faelon - Non, promis, je ne savais qu'elle était mariée.    Mer 24 Juin - 6:52
Petit changement de personnage avant de commencer la fiche o/
Revenir en haut Aller en bas

Graphiste
Royaume : Gloire au roi Grimmy !
Localisation : Mordor Party avec Flip Flap la chauve-souris
Amour Gloire et Beauté : accro aux vikings et à tout mâle pouvant potentiellement l'écraser dans son sommeil
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Moony
FT. : Astrid Berges-Frisbey
Date d'inscription : 13/04/2014
Messages : 468
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Faelon - Non, promis, je ne savais qu'elle était mariée.    Mer 24 Juin - 10:50
JE PEUX PLUS CHANTER MA CHANSON MAINTENANT

... t'en fais pas je vais te chanter le générique de mon petit poney à la place !



Kiteria Ballkicker - Planquez vos bijoux de famille, j'arrive !




"I only need my family"

code couleur rp: #cc0066



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Faelon - Non, promis, je ne savais qu'elle était mariée.    Mer 24 Juin - 13:45
Revenir en haut Aller en bas

Minion en quête de pouvoir
Royaume : Erebor
Localisation : Parmi les ombres
Amour Gloire et Beauté : Dévouée aux dieux
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Wild Heart; fassylover; tumblr
FT. : Jessica Parker-Kennedy
Date d'inscription : 02/03/2014
Messages : 623
Date de naissance : 28/07/1995
Age : 22
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Faelon - Non, promis, je ne savais qu'elle était mariée.    Mer 24 Juin - 19:33
"Mon petit poney" :ahah:

Ahem... :ge: :clink:
RE.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Faelon - Non, promis, je ne savais qu'elle était mariée.    Jeu 25 Juin - 21:17
Le staff a encore perdu la tête

MON TAPIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIS :amour: Rebienvenue Poney *-*
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Faelon - Non, promis, je ne savais qu'elle était mariée.    Jeu 2 Juil - 19:32
Méaw :amour: :amour:

Lynae; Mon tapis o.o ? Merci (:
Revenir en haut Aller en bas

Fondatrice
Royaume : Celui de l'or
Localisation : En train de te faire les poches
Amour Gloire et Beauté : Mariée ô joie
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Elf
FT. : Clara Paget
Date d'inscription : 13/03/2014
Messages : 640
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Faelon - Non, promis, je ne savais qu'elle était mariée.    Mar 11 Aoû - 22:04

Welcome Home Beautiful !

Han j'adore, très bonne histoire tu collectionnes bien la loose quand même avec l'assentiment de notre majesté.... :amour:

Tu es validé(e), félicitations !

Tu peux désormais te jeter dans l'aventure, mais il y a quelques petites étapes qu'il vaut mieux suivre avant :
❧ Pense à réserver ton avatar ici à moins que tu aies un jumeau caché, bien évidemment.
❧ Ensuite, n'hésite pas demander des camarades d'aventure pour partir à la recherche de dragons à tuer dans la partie des liens et rps ! Au passage, s'il te manque un ami, une famille, tu peux aller créer un scénario ici (et réserver son avatar dans le bottin en passant).
❧ De même si tu t'ennuies, tu peux également aller t'amuser à défier tes amis ou remplir d'autres défis qui sont proposés ici.
❧ Enfin, le journal du Balrog Enchaîné te propose de participer au prochain numéro mensuel en lui envoyant par MP les rumeurs venues frôler tes oreilles délicates ! Avec un peu de chance, tu seras toi-même sélectionné(e) pour une interview spéciale et figureras ainsi en première page (et pour voir les anciens articles, c'est par ici que cela se passe).

Flood et RPs t'attendent avec impatience ! Ravi de t'avoir parmi nous, mais plus important encore ... amuse toi bien



Damaged people are dangerous : they know they can survive
Me? I'm dishonest, and a dishonest woman you can always trust to be dishonest


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Faelon - Non, promis, je ne savais qu'elle était mariée.    
Revenir en haut Aller en bas
 

Faelon - Non, promis, je ne savais qu'elle était mariée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Elle était si belle, la poupée... Amaryllis pour vous servir !
» Les cicatrices [réflexions d'Eileen : ce qu'elle ressent et ses "pistes d'enquête"]
» Elle est où ta soirée ? Chez toi ? Je peux venir ? ❤ ▬ Reyna A. Malbhoro
» Elle était si belle, la poupée, elle que les anges avaient oubliée ✕ Heaven
» (01/01 LIBRE) elle était si belle que tu n'aurais pas osé l'aimer.





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Middle Earth :: Drink like friendly dwarves :: You're going on an adventure :: Membres de la communauté-