Partagez | 
 

Intrigue n°3 : The Elf, the Bear, and the Orcs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

PNJ ronchon
Royaume : Un lac
Localisation : Au fond du dit lac
Amour Gloire et Beauté : En couple avec l'Arkenstone
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : TUMBLR, Enelyë
FT. : Smaug
Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 543
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Intrigue n°3 : The Elf, the Bear, and the Orcs   Sam 27 Aoû - 18:57



The Elf, the Bear, and the Orcs

Avant de vous laisser découvrir l'essence même de votre intrigue, nous tenons à vous donner quelques informations complémentaires. :v:

1) Dans un soucis de clarté et de rapidité des réponses, nous vous prions de bien vouloir limiter vos post à 800 mots maximum.

2) Si les intrigues ne sont pas terminées entre le 30 octobre et le 15 novembre, elles seront fermées et la fin de chacune sera déterminée avec les post qui s'y trouveront.

Voilà pour le côté administratif, maintenant nous vous souhaitons de bien vous amuser ! :hey: Et ne vous faites pas arracher un bras ou une jambe, ce serait dommage.

_________________________________

Thranduil Greenleaf ❧ Danawën ❧ Enelye ❧ Kiteria ❧ Grimbeorn
_________________________________


C'est bien connu, les Elfes n'apprécient guère les Orcs dans le voisinage direct. La nouvelle de la conquête du Carrock par ces immondes créatures ne fut donc pas du tout au goût du souverain de Mirkwood. Ce dernier ne tarda donc pas à rassembler ses troupes, prenant tout de même le temps nécessaire pour que son armée puisse se préparer convenablement. La précipitation n'a jamais rien donné de bon, et l'Elfe ne le savait que trop bien. Bien sûr, le fait que personne n'ait plus aucune nouvelle de Grimbeorn depuis quelques semaines pourrait l'inquiéter, mais il n'a malheureusement pas le loisir de penser à ce genre de choses. Chasser la menace trop proche des suppôts de Sauron loin de son royaume, voilà où se trouvait sa priorité.

Le combat fait rage depuis deux bonnes heures déjà. Plus l'armée de Thranduil abat d'Orcs, et plus il semble en surgir de nul part. Or, les Elfes ne reviennent pas à la vie, et les morts commencent à s'amonceler sous les pieds de ceux encore debout, et qui s'évertuent à jeter jusqu'à leurs dernières forces dans la bataille. Le roi de la Forêt Noire songe sérieusement à abandonner, à battre en retraite pour l'instant, ne tenant pas particulièrement à perdre la moitié de son peuple en vain... Quand soudain, un rugissement retentit comme un coup de tonnerre. Au nord, on distingue la silhouette d'un ours immense dressé sur ses pattes arrières. Derrière lui s'étend tout un bataillon de grands hommes à l'allure robuste, armés de haches, d'épées bâtardes et de lances épaisses. Les descendants des guerriers peuplant autrefois le Carrock, et qui avaient été chassés sur les terres du nord quand le Mal avait gagné en pouvoir, ne laissant plus que les Beornides pour tenir le fort. Aujourd'hui, c'est Grimbeorn qui revient réclamer sa terre, avec ces expatriés de longue date.
Sans plus attendre, le Change-Peau charge, suivi de ses troupes. Avec ces renforts presque miraculeux, la partie devient enfin équitable.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofmiddleearth.forumactif.org

Administratrice
Royaume : Mirkwood
Localisation : Vert Bois Le Grand retrouve de son éclat d'antan
Amour Gloire et Beauté : Compagnon d'Enelye
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : panda vador
FT. : Lee Pace
Date d'inscription : 16/02/2014
Messages : 2611
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue n°3 : The Elf, the Bear, and the Orcs   Sam 3 Sep - 20:35





Lourd et tiède, l’air pesait sur l’échine et alambiquait comme une substance délétère dans  la moindre bouffée d’oxygène. Le Carrock devenu champs de bataille se bonifiait d’une pestilence lapidaire à la chute des vaincus. Des elfes, des orques. Les pertes en masse pour chaque troupe et le derme tellurique s’abreuvant toujours plus du cruor des trépassés.

Depuis combien de temps la plaine s’était-elle gorgée de cette tintamarre sanguinaire ? La notion du temps s’effilochait au rythme des funestes escarmouches et, noyé dans la cohue hybride, Thranduil cherchait une tornade brune parmi ses fieffés flavescents. Noldor parmi les Sindars, sa muse, son épouse. Trop farouche, trop entêtée pour réussir à la dissuader de s’allier  à cette périlleuse entreprise. Aussi avait-il du se résigner lorsqu’avec hardiesse, elle prit pouvoir à se nipper d’une souple cuirasse et de son glorieux estoc, avant de venir grossir ses troupes de son insolite présence. La reine parmi les soldats ? Les frimousses dénuées de surprise sous la calotte rutilante dénonçaient bien l’accoutumance de la plèbe au caractère résonant de l’éminence.  Et dans cette vaste mêlée, il lui fut difficile de dépister sa tendre et douce.

Aussi, lorsque le bout de ses panards chancela sur le sol couvert de bidoches, l’inquiétude se décanta dans l’épigastre comme un flux toxique et puissant. La saccade au torse, la charpente de ses pensées fléchissait au bataclan et le monarque des elfes devait se faire violence pour ne pas céder au poids de l’incertitude. Il ne comprenait pas. L’expédition avait été préparée avec un soin presque maniaque par ses plus grands stratèges ainsi que lui-même. Après des jours à observer l’émule campée fesses aisées aux alentours du domaine mis à sac du défunt Beorn, il avait pris la décision de lancer ses troupes. Mais lorsque l’ouvrage fut mené en son culmen, sans pertes outrageantes, deux hordes massives déboulèrent depuis le Nord sans crier gardes. Guet apens, l’ennemi largement sous-estimé sur ce plan… Qui aurait cru que l’hostile bataillon ne se cantonnait pas qu’au siège du Carrock, mais avait dispersé quelques troupes bien en arrière ? Un impair fâcheux…

Mais à travers le tintouin de la bataille, l’esgourde séculaire palpita à l’exorde de nouveaux échos. Des grognements ursidés? La surprise! Un instant, Thranduil darda ses calots vers l’horizon devenu remuant et ne put ravaler une risette d’optimisme au mirage providentiel qui se mouvait droit vers eux. Grimbeorn ! Et il n’était pas seul… Délogeant une vaguelette d’ardeur, le sylphe tout engoncé de son armure argentée poursuivit son incursion parmi les engeances infernales, talonné de près par une fraction de la fervente soldatesque anxieuse du roi plongé dans l’échauffourée. Les ordres se vomissaient en rugissements en tout coin du carnage et, avertis, les habiles fantassins s'adaptèrent à l'afflux d'une nouvelle masse d'alliés dans le baroud. La différence se ressentait et lentement, l'adversaire fléchissait à l'offensive successive des trois espèces. Mais toujours en proie à l'angoisse, le roi des elfes quêtait désespérément après Enelye, qu'il ne parvenait pas à voir à travers la foule de cuirasses et les giclées de sang. Eru tout puissant, faites qu'elle soit intacte et malmène les Immondes avec toute la hargne dont elle était capable.





Such is the nature of evil, in time all foul things come forth!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Administratrice
Royaume : Carrock
Localisation : Carrock
Amour Gloire et Beauté : Célibataire
Copyright : Indis & Tumblr
FT. : Zachary Levi
Date d'inscription : 03/03/2014
Messages : 285
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue n°3 : The Elf, the Bear, and the Orcs   Sam 3 Sep - 21:36


   

The Elfe, the Bear, and the Orcs

   
Intrigue n°3

    Le Carrock était à moi. A mon peuple. A ma famille. Mon défunt père n'était plus là pour venir le réclamer, assassiné par les mêmes monstres qui aujourd'hui avaient l'audace de le gangrener. Les semaines passées dans le Nord, bien au dessus des Ered Mithrin et des Landes Desséchées, avaient été plus que productives. Car là-bas, j'y avais trouvé les descendants des Hommes qui autrefois peuplaient les terres du Rocher aux Ours, et si tous n'avaient pas accepté de m'écouter, certains chefs de clans s'étaient montrés plus ouverts. Ceux qui n'avaient pas oublié d'où ils venaient, et qui avaient conservé dans leurs traditions les coutumes et les croyances de leurs ancêtres. Un des chamans alla jusqu'à me confier que Yavanna leur avait annoncé le retour d'un Beornide vers eux, il y a quelques lunes de cela. Confidence inventée pour flatter mon ego ou véritable oracle de la Valar ? Je n'avais aucun moyen de le savoir.
Trois clans avaient quitté leurs terres pour me rejoindre. Ils avaient placé leur confiance en moi, je ne pouvais décemment pas les décevoir.

Ma surprise et même ma stupeur furent totales quand, en arrivant en vue des ennemis, nous les trouvâmes déjà en plein affrontement. Mon coeur bondit dans ma poitrine d'ours, mû par un espoir que je croyais perdu. Les Elfes. Les Elfes de Mirkwood. Thranduil ne m'avait peut-être pas abandonné à mon sort comme je le pensais, après tout... A mon tour de leur apporter mon aide.

De mes troupes, je fus le premier à enfoncer les lignes ennemies. L'acier et les os craquèrent sous le poids de mes pattes, les chairs et les armures se déchirèrent sous l'assaut de mes griffes et mes crocs. Derrière moi, ces hommes sauvages du Nord se battaient comme des beaux diables, rivalisant d'adresse et de force. Mes inquiétudes ne se portaient pas vraiment sur eux, ils avaient toute ma confiance. Non, je craignais davantage pour la vie de Danawën. Si nous sortions vainqueurs et vivants de cette bataille... Je ferais de cette douce chouette la souveraine qui régnera à mes côtés.
   
.SHADOW
   


« I've been living for so long, I've seen kingdoms through ages, Rise and fall, I've seen it all. I've seen the horror, I've seen the wonders, Happening just in front of my eyes. Will I ever, Will I never free myself by making it right ? I'd give my heart, I'd give my soul, I'd turn it back, it's my fault. Your destiny is forlorn, Have to live till it's undone. I'd give my heart, I'd give my soul. I'd turn it back, And then at last, I'll be on my way. »

   (c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice
Royaume : Rhun
Amour Gloire et Beauté : Célibataire
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Echo des Plaines ; Tumblr
FT. : Imogen Poots
Date d'inscription : 23/09/2015
Messages : 86
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue n°3 : The Elf, the Bear, and the Orcs   Ven 9 Sep - 14:56





The Elf, the Bear, and the Orcs



Danawën avait suivi son roi jusqu’au Nord, dans l’espoir de trouver un peu de bras forts et de cœurs courageux qui accepteraient de défendre et de reprendre, avec eux, le Carrock. En souvenir, en mémoire, en hommage, peut-être, à leurs ancêtres qui y avaient vécu. Espoirs qui fut récompensé. La prêtresse avait été amusée par la prédiction d’un de leur chaman, tandis qu’elle-même ne cessait de se tourner vers les Valars, de guetter leurs signes. Vrai, ou non ? Elle désirait elle-même apporter du crédit à ces paroles, peut-être plus pour rassurer le béornides que par véritable foi. N’importe qui pouvait dire avoir rencontré Yvanna, mais peu énonçait la vérité. Elle avait laissé Grimbeorn leur expliquer sa requête, s’occupant plutôt des enfants. Il s’agissait d’avantage de les amuser un peu tout en leur inculquant la foi, sous l’œil bienveillant de leur mère – la Change-Peau adorait les enfants. Mais il avait fallu repartir, refaire le chemin inverse… Et qui sait ce qu’ils y trouveraient ?

Danawën aurait suivit Grimbeorn jusqu’au cœur du Mordor, si c’est ce qu’il avait voulu. Elle le surveillait, régulièrement – pas pour surveiller ses gestes et paroles, mais juste pour s’assurer qu’il allait bien, qu’il tenait le coup. Elle avait réellement eu peur lorsqu’elle avait vu l’Ours prendre le contrôle, lorsqu’il s’était battu contre son propre oncle, Salayn, si pacifiste en temps normal. Elle ne voulait pas que cela se reproduise, autant pour ceux qui étaient présents que… Pour lui. Elle s’inquiétait aussi de l’état de son deuil, de ses émotions, de tout ce qui faisait de lui un être stable, ou un être brisé. Et chaque fois qu’elle venait le prendre dans ses bras et se blottir contre lui, elle faisait attention à bien écouter le rythme des battements de son cœur, pour se rassurer.

Lorsqu’ils arrivèrent au Carrock, ce fut pour y trouver quelque chose d’inattendu : des combats, déjà lancés. Les elfes de Mirkwood se battant contre ceux qui avaient osé piétiner les herbes vertes et saccager ce havre de paix. Les elfes les aidaient, et elle vit Grimbeorn s’élancer soudainement de toute sa grande taille d’ours béornide, suivi de près par les guerriers du Nord qui les avaient suivis. La jeune femme les observa se battre, un instant, avant qu’un Orc n’arrive vers elle ; elle raffermit sa prise sur son bâton, commençant à se défendre avant de se rendre compte du ridicule de la situation. Elle n’était pas faite pour se battre, elle apportait la paix, la foi. Elle se voyait plus guérisseuse que combattante, sur le champ de bataille. Débarrassée de son ennemi, elle se déshabilla en voyant d’autres Orcs venir vers elle et, une fois nue, elle étendit ses ailes et piqua vers le ciel, mettant d’abord ses effets personnels en sécurité en haut d’un arbre, avant de venir faire de grands cercle au-dessus de la bataille, plongeant parfois, serres en avant, pour blesser – et tuer quand elle le pouvait – les répugnantes créatures, tout en vérifiant de ses yeux perçants les alliés blessés qu’elle serait en mesure d’aider.



HRP.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PNJ ronchon
Royaume : Un lac
Localisation : Au fond du dit lac
Amour Gloire et Beauté : En couple avec l'Arkenstone
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : TUMBLR, Enelyë
FT. : Smaug
Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 543
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue n°3 : The Elf, the Bear, and the Orcs   Ven 16 Sep - 21:15



The Elf, the Bear, and the Orcs

Les orcs avaient repris le Carrock, souillé sa Terre du sang de son seigneur – et ils étaient décidés à le garder, définitivement, et à rompre les alliances sur son sol. Le nécromancien chassé de Dol Guldur, les araignées de Vert-bois-le-Grand… la reconquête a commencé.  Les elfes ont trop tardés – cette bataille aurait pu être gagnée, si prudence n’avait pas été mère de surêté pour le seigneur sylvestre. Si les orcs qui avaient dépecer le Béornide n’avaient pas eu le temps d’ameuter du renfort de Gundabad, monté sur des wargs.

L’arrivée de Grimbeorn et de ses hommes a presque inversé la bataille – les orcs ont hésité, surpris et les elfes ont repris du poil de la bête. Le chaos et le sang règnent, mais la bataille semble équitable . Un instant elle semble même en faveur du bien, puisque Grimbeorn taille les rangs à coups de dents – mais c’est une illusion car les wargs ne font pas de cadeau. Ils se ruent particulièrement sur les montures des elfes, la chair et le sang jaillissent, le jarret ploie de nombreux chevaux – et du caribou géant, auquel s’agrippe les crocs d’un warg, bien décidé à en faire son repas - il est blessé, possiblement gravement, possiblement à mort.

Lorsque Danawën remonte vers le ciel, son plumage devient noir d’ombre : une nuée de crébains survole lugubre l’endroit. Une nuée noire, impressionnante, criante, hurlante, et gigantesque dont le dessin semble figurer un préavis – ils sont manipulés par un Istar.

Malheureusement, c’est une épée à double tranchant : d’un côté une partie des orcs paniquent, reculent, sans savoir qui est derrière ce message, ce qu’il augure, les plus bêtes et les plus lâches se désorganisent. De l’autre, les wargs poussent dans un autre sens. Les orcs sont plus faciles à tuer, cibles à abattre, mais il y a du mouvement : votre camp est scindé en deux. Entre vous, une barrière d’orcs et de warg. Votre camp est séparé en deux : une partie doit se battre sur deux fronts et tenter de rejoindre l’autre, et profite de la désorientation des orcs, tandis que la seconde est repoussée vers les arbres…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofmiddleearth.forumactif.org

Graphiste
Royaume : Mirkwood
Localisation : Mirkwood
Amour Gloire et Beauté : Mariée à Thranduil
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Moony ; Tumblr ; Broken (Seether)
FT. : Anna Speckhart
Date d'inscription : 13/03/2014
Messages : 739
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue n°3 : The Elf, the Bear, and the Orcs   Dim 25 Sep - 13:27


Elfes et Changepeaux
Intrigue n°3 : The Elf, the Bear, and the Orcs



Glaciale. C’était sans doute le premier mot qui avait traversé l’esprit de ses gardes lorsqu’elle avait annoncé qu’elle prendrait part à la bataille. Rien, pas même l’amour qu’elle portait à ses filles, n’aurait pu la détourner du combat. Rester en arrière alors que son âme soeur se préparait à pourfendre l’ennemi ? Attendre le coeur serré et la peur au ventre ? Peut être qu’elle l’aurait fait, il y avait quelques millénaires. Mais des siècles passer à errer en terre du milieu et à combattre les sombres serviteurs de l’ennemi avaient achevé de faire de la reine une guerrière accomplie, tout autant que les années passées auprès du seigneur Elrond. En réalité l’elfe se sentait désormais plus à sa place au milieu du chaos et du bruit des armes que sur un trône qu’elle occupait bien malgré elle.

Elle avait retrouvé le calme glaçant et le détachement qui la caractérisait lorsqu’elle tenait son épée avec fermeté et détermination. Oh elle pouvait bien l’avouer maintenant, elle se sentait totalement coupable de ce qui était arrivé au Carrock, bien qu’incapable d’aller le défendre à ce moment-là. Grimbeorn était son ami et elle lui avait fait défaut. L’apparition du beornide au coeur du combat n’avait fait que renforcer sa détermination et si elle avait tressaillit en voyant les fiers guerriers du Nord, elle s’était bien vite reprise en voyant un orc l’approcher de trop près. Un rugissement sonore et un instant plus tard un éclair rayé d’or et de nuit avait plongé ses crocs dans la gorge de l’immonde créature. Le tigre, compagnon de la souveraine, avait défendu sa maîtresse sans la moindre hésitation, lui lançant un regard presque sévère, comme s’il lui ordonnait de se reprendre.

Une exclamation à mi-chemin entre la crainte et la colère lui échappa et elle poussa sa monture plus avant. La monture de son roi, assaillie de toutes parts, n’allait pas tarder à céder. Trop loin... elle était beaucoup trop loin et se lancer seule à l’assaut était du suicide. « ... mais c’est pas vrai ! » Une flopée de jurons plus inventifs les uns que les autres échappèrent à Enelyë alors qu’elle levait les yeux vers le ciel. Bon ou mauvais présage ? Sa nature pessimiste lui soufflait que ce n’était pas une bonne chose et la tournure que prenait la bataille semblait lui donner raison. Un cri de guerre jaillit de sa gorge alors qu’elle haranguait ses troupes. Les elfes étaient d’efficaces guerriers, mais parfois elle regrettait sa troupe de rôdeurs et la parfaite harmonie et synchronisation de leurs combats. L’habitude de combattre ensemble les avaient rendus plus sûrs d’eux et plus efficaces. Peu importait, elle devait s’adapter. Pour commencer, se débarrasser des wargs et rompre ce mur d’ennemis pour rejoindre son roi et lui prêter main forte...


FICHE ET CODES PAR ILMARË


It has been a long time
© .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Graphiste
Royaume : Gloire au roi Grimmy !
Localisation : Mordor Party avec Flip Flap la chauve-souris
Amour Gloire et Beauté : accro aux vikings et à tout mâle pouvant potentiellement l'écraser dans son sommeil
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Moony
FT. : Astrid Berges-Frisbey
Date d'inscription : 13/04/2014
Messages : 468
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue n°3 : The Elf, the Bear, and the Orcs   Dim 25 Sep - 15:48


Elfes et Changepeaux
Intrigue n°3 : The Elf, the Bear, and the Orcs



« Maisqu’estcequejefaislà... j’auraisdûresteraucampetmangerdestartesauxpommes... jeveuxpasyaller... » Marmonnant à voix basse, recroquevillée sur elle-même, Kiteria se tenait à l’écart de la bataille. Agrippée à Bones comme si sa vie en dépendait -eh une minute ! Sa vie en dépendait !- elle était littéralement paralysée par la peur. Pourquoi est-ce qu’elle avait suivi Grimbeorn déjà ? Elle ne s’en souvenait plus et à vrai dire, elle doutait même de trouver une raison suffisante pour se tenir aussi près d’une bataille. Elle n’était pas une guerrière, elle ne faisait pas deux mètres de haut et avait autant de force qu’un adorable petit rongeur qu’elle était, guère plus sous sa forme humaine. Face à un orc elle avait peut être une chance de s’en sortir, mais pas face à un bataillon ! Ce fut le coeur serré qu’elle vit son roi se jeter dans la bataille, suivi par les fiers guerriers qui lui avaient juré fidélité. Un couinement lui échappa lorsqu’elle vit passer ces grandes brutes au coeur d’or devant elle sans lui accorder un regard. Ses épaules s’affaissèrent quand elle vit Danawën se lancer elle aussi dans le combat. Là, elle pouvait se sentir inutile. Elle aurait pu chevaucher Bones avec panache et bondir en plein coeur de la bataille pour distribuer des coups de dague mais... Comment dire, elle était bien trop consciente de sa faiblesse et de son incapacité à survivre plus de quelques minutes là dedans.

Les hurlements des wargs lui arrachèrent un petit cri pitoyable et elle s’accrocha un peu plus à la fourrure de sa garde canine qui grondait doucement, allongeant le museau en direction des combats. Si même Bones voulait aller se battre... Posant son regard sur les guerriers, son roi et les elfes, le coeur de la petite créature rata un battement alors qu’elle vit un warg planter ses crocs dans la gorge d’un...caribou géant ? Le ciel s’assombrit, ne lui laissant pas le temps d’être paralysée par l’horreur de cette vision et elle cessa de réfléchir. Son petit corps trembla, se transforma en un instant et un minuscule rongeur courut le long d’un tronc et s’élança dans les airs en direction de la monture blessée. Amoureuse des animaux comme elle l’était, elle ne pouvait pas laisser passer ça ! C’était idiot, c’était dangereux et c’était suicidaire. Et si elle s’en sortait elle savait que Grimbeorn lui hurlerait dessus pour s’être montrée aussi stupide et imprudente. Se posant sur la tête du warg, l’écureuil volant n’hésita pas une seconde avant de planter ses dents acérées dans les yeux de la bête immonde, lui faisant lâcher prise, alors qu’elle entendait au loin le hurlement plein de rage de Bones qui passait à l’attaque pour la rejoindre. Attachez-vous l’affection d’une chienne au pedigree douteux composé de loup du nord et de mâtin féroce, ajoutez à ça un instinct maternel canin suspect et vous obtiendrez une véritable machine de guerre.

Oui mais en attendant il y avait un peu trop d’action à son goût autour de sa minuscule personne. Le rongeur se hâta de prendre de la hauteur en grimpant sur l’épaule du premier elfe venu... le propriétaire du caribou apparemment, et entreprit de se cacher dans ses cheveux sans demander la permission. Eh, elle venait de faire un truc courageux mais stupide -mais courageux !- alors il pouvait bien la protéger un peu et la cacher non ? En attendant que Bones la rejoigne ou qu'elle soit suffisamment proche de Grimbeorn pour se cacher dans l'une de ses oreilles.


FICHE ET CODES PAR ILMARË



Kiteria Ballkicker - Planquez vos bijoux de famille, j'arrive !




"I only need my family"

code couleur rp: #cc0066



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Administratrice
Royaume : Mirkwood
Localisation : Vert Bois Le Grand retrouve de son éclat d'antan
Amour Gloire et Beauté : Compagnon d'Enelye
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : panda vador
FT. : Lee Pace
Date d'inscription : 16/02/2014
Messages : 2611
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue n°3 : The Elf, the Bear, and the Orcs   Mer 5 Oct - 9:25





Le chaos. Ce fut la pensée qui traversa son ocre toison lorsque s'étalait sous ses yeux la parfaite entropie d'un baroud sanglant. La chute des géants. Elfes, orcs, changes peaux, hommes, tous coalisés dans un même massacre, mués par des ambitions bifurquantes. Les uns souhaitant l'avide conquête de nouvelles terres, les autres s'efforçant de les récupérer au prix de leurs vies.

Lorsque le glas s'extirpa sous la forme d'un phonème crucifiant de la gueule du cervidé, Thranduil sentit les hauteurs vaciller sous l'ossature épaisse. Un warg s'était mis à l'humeur de croquer sa monture et, ratiches fichés dans la carne pubescente, son fieffé cerf chancela dans la cohue tonitruante. Sans avoir eu la vivacité de se déchausser des étriers devant la débâcle de son ruminant, l'auguste monarque se joignit à sa faillite, bottes piégées, et roula au sol, parmi les cadavres, en ravalant de peu un glapissement. Les deux cents kilos de l'animal pesaient lourds sur ses jambes coincées, mais il put compter sur la célérité de ses soldats pour l'extirper de l'embarras avant qu'un orc ne s'en charge. Remis sur pieds, le pas titubant,  Thranduil perçut un mouvement d'agitation singulier parmi les rangs adverses. Quel mauvais vent venait de balayer cette vaste hésitation dans les ardeurs des orcs? Une oeillade dans la voûte opaque et les questions se mirent à foison. Des crébains?

Mais le temps n'est pas à la comptine et l'elfe soubresauta au chatouillement insolite contre son échine. Qu'est-ce que...? "Par la barbe de Radagast!" Un écureuil planqué dans ses cheveux! "Petite voleuse, c'est avec l'espoir de tuer quelques orcs que tu es venu te nicher ici?" Que pouvait bien faire ce farfadet dans cette géhènne sanglante? Peu importe, l'immortel négligea son hôte sitôt des haches levées contre lui. Si les lames semblent émoussées à un stade inavouable, le métal était toujours prompt à fendre l'ennemi en deux d'un bon moulinet de poignet. L'attaque est parée, et l'adversaire mis à genoux d'une lutte saignante. Mais lui comme nombreux soldats se retrouvent poussés jusqu'à la forêt. Une opportunité! Quoi de mieux que la sylve comme terrain de combat? Un signe du souverain et la soldatesque dans son périmètre se hisse sur les branchages solides, brandissant arc et flèches pour transpercer l'ennemi avec une efficacité redoutable depuis un point inaccessible sous le couvert des arbres. La ligne adverse se disloque et s'éparpille pour éviter les fourbes javelines, offrant l'occasion aux troupes alliées de reprendre le dessus. Encore fallait-il agir promptement!



Such is the nature of evil, in time all foul things come forth!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Minion en quête de pouvoir
Royaume : Celui des oubliés, des formes de vies sous-estimées
Localisation : Vert-Bois, nouvellement la Forêt Noire. Plus particulièrement à Rhosgobel.
Amour Gloire et Beauté : Marié à ses animaux...
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Le-Fou-Chapelier
FT. : Sylvester McCoy
Date d'inscription : 12/10/2016
Messages : 12
Date de naissance : 25/08/1994
Age : 22
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue n°3 : The Elf, the Bear, and the Orcs   Lun 24 Oct - 13:30
« Puisque vous ne voulez pas décrocher un mot ! Eh bien, soit ! Qu'importe ! Je me débrouillerai tout seul. Vous... Vous n'êtes que des grippeminauds ! Tous autant que vous êtes. Des siècles que je viens. Des siècles, vous dis-je ! Et qu'est-ce que j'ai en retour? Rien. Rien, rien, rien. Coquebert, corne de bouc et j'en passe ! »

Le petit homme fulminait dans sa barbe comme une vieille cuisinière à qui on aurait piqué tous ses poulets. Et le contraste en était particulièrement saisissant.
Le vent ne semblait servir qu'à avertir qu'une pluie prochaine s'abattrait sur la région et qu'il valait mieux décamper si on ne voulait pas se retrouver mouillé des pieds à la tête.
La petite voix désordonnée du vieil homme semblait s'être perdue dans le silence assourdissant des arbres de la forêt. A l'y voir ainsi, on aurait pu penser que la folie l'avait assailli. Parler dans le vide et pire encore, s'énerver après une présence qui n'appartenait qu'à lui semblait découler de la fantaisie la plus pure. A ceci près, évidemment, qu'on se trouvait face au Magicien Brun, et que le terme de folie était sûrement bien assez fade pour caractériser notre cher Radagast.

L'Istar s'était rendu à Fangorn, comme il en avait l'habitude, afin de veiller à ce que la forêt reste sûre. S'il n'avait cherché que la quiétude des lieux silencieux, Radagast se serait certainement exilé à Fangorn, laissant le Vert-Bois devenu Forêt Noire aux prises avec les ténèbres de Sauron. Mais les récents événements avaient réveillé une certaine témérité chez le Magicien Brun. Une témérité qui, une fois de plus, serait mise à l'épreuve.
Il quitta sans dire un mot de plus les Ents devenus silencieux. De sa démarche fluide qui semblait étreindre la flore qui l'entourait, Radagast retrouva rapidement son traîneau et prit le chemin de Rhosgobel.

En l'espace d'une heure, il avait passé Dol Guldur et remontait la lisière de Vert-Bois. Plus les arbres passaient à sa droite, plus le ciel s'assombrissait. Une ombre grandissante qui semblait ne pas être naturelle et qui s'était installée au-dessus de Vert-Bois. Et dire qu'il venait de passer des heures à essayer d'établir un contact avec ces foutus Ents et qu'il ne s'était absolument pas inquiéter de voir ces nuages venus du Nord s'amasser autour de Fangorn. Fichtrerie d'arbres !
Des cris vinrent ensuite rejoindre la vue assombrie du Magicien. Quelque chose de véritablement violent se passait à quelques lieues d'ici. Et ce ne furent pas les pépiements d'un petit col vert venu le rejoindre qui lui firent changer d'idée. Une violente bataille opposait Thranduit et Grimbeorn aux forces de Sauron. « Où donc, mon petit? » Là, tout près. Juste à-côté. Au Carrock. « Au Carrock, dis-tu? Appelle les tiens. »
Et c'est ainsi qu'en quelques secondes, une vingtaine de crébains furent mêlés à la bataille, afin surtout d'horrifier les orcs avant la venue de Radagast.

En quelques minutes à peine, Radagast déboula du haut de son traîneau magistralement lancé à vivre allure par une dizaine de lapins qui outrepassaient la taille moyenne d'un lapin convenable. La discrétion et la capacité du Magicien Brun à se fondre dans n'importe quel décor firent son effet et la majorité des orcs ne s'attendirent pas à voir arriver un Istar.
La vitesse avec laquelle le vieux Magicien avait mené son attelage lui permit de faire une brèche importante dans les rangs ennemis. Beaucoup tombèrent les uns sur les armes des autres. D'autres furent assommés par le traîneau de bois, tandis que le Magicien Brun descendait déjà tel un oiseau sautant d'une branche. Et tandis que les orcs encore en mesure de sa battre se relevèrent, le traîneau avait déjà disparu dans la forêt.

« Vous voilà dans de beaux draps, marouffles ! » lança-t-il de sa voix chantante et tonitruante.

L'Istar se tenait droit comme un i, son bâton le dépassant de quelques têtes et le regard particulièrement déterminé. En de tels moments, peu étaient ceux qui pouvaient le prendre pour un fou.
Le temps d'un instant, on crut qu'il était cerné ainsi entouré de toute part. Mais tandis que les combats reprenaient et inversaient les rapports de force, le Magicien Brun frappa d'un coup sec sur son bâton et quelques connaisseurs purent entendre sortir de sa bouche des formules magiques.
Les orcs, habitués par la Magie souvent explosive de Gandalf le Gris pensèrent un instant que son confrère le valait moins, en cas de bataille. Mais leur orgueil fut vite détrompé lorsque des racines sortirent de la terre et vinrent attraper beaucoup de leur congénère. Plus ils se débattaient, plus les liens semblaient se resserrer autour d'eux.

La bataille subissait un nouveau renversement: les forces naturelles s'étaient alliés à celles du Bien.



Le Magicien Brun
« Je ne demande pas autre chose aux forêts
Que de faire silence autour des antres frais
Et de ne pas troubler la chanson des fauvettes.
Je veux entendre aller et venir les navettes
De Pan, noir tisserand que nous entrevoyons. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Graphiste
Royaume : Mirkwood
Localisation : Mirkwood
Amour Gloire et Beauté : Mariée à Thranduil
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Moony ; Tumblr ; Broken (Seether)
FT. : Anna Speckhart
Date d'inscription : 13/03/2014
Messages : 739
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue n°3 : The Elf, the Bear, and the Orcs   Dim 13 Nov - 16:36


Elfes et Changepeaux
Intrigue n°3 : The Elf, the Bear, and the Orcs



Le soulagement envahi l’elfe lorsqu’elle vit Thranduil se relever. Son coeur avait manqué de s’arrêter lorsqu’elle avait vu sa monture se faire happer par un warg -et elle avait lâché un chapelet de jurons particulièrement inventifs à ce moment là-, et elle avait dû faire appel à tout son sang-froid pour ne pas se jeter plus en avant dans la bataille, au risque de mourir tranchée par une lame d’orc. Si elle était rassurée de voir les soldats se tenir autour de son époux qui avait une... était-ce une souris sur sa tête ? -peu importait, Thranduil avait tendance à attirer les créatures les plus improbables de la terre du milieu-, il n’en restait pas moins que s’ils s’en sortaient tous, elle leur hurlerait dessus comme personne ne l’avait jamais fait et leur ferait passer l’envie de ne pas avoir protégé leur souverain comme ils le devaient. Un cri de rage lui échappa et elle plongea sa lame dans la gorge d’un warg un peu trop collant. Ils devaient rejoindre Thranduil et faire front ensemble ! Comment traverser cette marée de créatures immondes sans pour autant courir à la mort ?

«  Vous voilà dans de beaux draps, marouffles ! » La reine marqua un temps d’arrêt en voyant passer un traineau tiré par des lapins géants. ... oui des lapins géants, le genre que l’on était bien content de trouver et de réussir à attraper lorsque l’on crevait littéralement de faim avec une compagnie de rôdeurs. Elle n’avait pas idée jusque là que ce qu’elle voyait avant tout comme une source de nourriture potentielle pouvait également servir de moyen de transport... au plus curieux des magiciens. Radagast était... spécial. Oh certes elle le respectait au même titre que Gandalf, mais il était différent. Ami des bêtes plus que de ceux qui marchaient debout, il était souvent sibyllin, un peu trop d’ailleurs. Au point que même les autres Istari ne le comprenaient pas toujours. Mais il était de leur côté et sa venue enchanta l’elfe qui se sentit soudainement rassérénée. « Vous avez entendu le magicien ? Battez-vous et jusqu’à la mort s’il le faut ! » cria-t-elle avec un sourire carnassier. Elle n’attendit pas la réponse de ses hommes pour se jeter à nouveau dans la bataille, bientôt suivie d’une escouade de soldats.

Il était impératif de profiter de la surprise provoquée par l’arrivée de cet allié inattendu pour faire le plus de dégâts possibles. Maelor à ses côtés, Enelyë tranchait, transperçait accompagnée par ses rugissements sonores et rageurs qui enflammaient d’autant plus son ardeur. Et lorsque la nature se réveilla à l’appel du magicien, l’elfe sentit son coeur se gonfler d’espoir. Et si... et s’ils pouvaient s’en sortir finalement ? Toute entière à sa rage guerrière, elle alla plus avant, faisant fi de la prudence la plus élémentaire.


FICHE ET CODES PAR ILMARË


It has been a long time
© .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Administratrice
Royaume : Carrock
Localisation : Carrock
Amour Gloire et Beauté : Célibataire
Copyright : Indis & Tumblr
FT. : Zachary Levi
Date d'inscription : 03/03/2014
Messages : 285
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue n°3 : The Elf, the Bear, and the Orcs   Mar 15 Nov - 13:02


   

The Elfe, the Bear, and the Orcs

   
Intrigue n°3

    A chaque instant qui passait mon pelage s'assombrissait du sang des Orcs. Mon imposante stature me permettait de dominer largement n'importe quel adversaire, mais -et je le savais- le danger ne venait pas de l'individu, mais du nombre. C'était ça qui avait tué mon père, ça qui était à l'origine de la situation dans laquelle on se trouvait actuellement. Et une nouvelle fois, c'était ça qui pouvait tout faire basculer. Si seulement les deux tribus qui étaient restées en arrière pour mieux préparer leur départ pouvaient arriver maintenant... Mais là je rêvais éveillé. Elles n'arriveraient que dans deux semaines. Une, dans le meilleur des cas. On devrait faire avec ça, tant pis.
Au loin, j'apercevais parfois du coin de l'oeil Thranduil et Enelyë. Même si j'avais quelques craintes pour eux, je savais également qu'ils étaient des guerriers féroces, expérimentés, et qu'ils s'en sortiraient sûrement mieux que quiconque durant cette bataille. Quant à Kiteria, je l'avais tout bonne perdue de vue. Mais bon, elle ne risquait pas grand chose. On pouvait lui faire confiance quand il s'agissait de se mettre à l'abri. Quant à Danawën, elle était sûrement la personne la plus à l'abri, dans les airs. Enfin, si elle ne faisait pas trop de folie...

« Vous voilà dans de beaux draps, marouffles ! »

... Non ? Etait-ce seulement possible ? De toute évidence, oui ! Alors que je trouvais déjà presque fabuleux que Thranduil et ses Elfes soient venus à notre aide, voilà que Radagast arrivait comme une fleur, semblant sortir de nul part. Les Valar étaient de notre côté aujourd'hui, aucun doute.
Cette nouvelle arrivée m'insuffla un regain de courage. Je me jetai avec d'autant plus de ferveur dans la bataille, faisant de mon mieux pour abattre tout ennemi se présentant devant moi. Nous avions à présent toutes nos chances de vaincre, j'en étais persuadé. A nous de ne pas la gaspiler.
   
.SHADOW
   


« I've been living for so long, I've seen kingdoms through ages, Rise and fall, I've seen it all. I've seen the horror, I've seen the wonders, Happening just in front of my eyes. Will I ever, Will I never free myself by making it right ? I'd give my heart, I'd give my soul, I'd turn it back, it's my fault. Your destiny is forlorn, Have to live till it's undone. I'd give my heart, I'd give my soul. I'd turn it back, And then at last, I'll be on my way. »

   (c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice
Royaume : Rhun
Amour Gloire et Beauté : Célibataire
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Echo des Plaines ; Tumblr
FT. : Imogen Poots
Date d'inscription : 23/09/2015
Messages : 86
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue n°3 : The Elf, the Bear, and the Orcs   Jeu 17 Nov - 16:41





The Elf, the Bear, and the Orcs



Des cieux, Danawën dominait un peu la situation. Elle la dominait, mais sans pouvoir faire grand-chose de plus qu’observer la bataille se déroulant en bas, venant parfois attraper des Orcs entre ses serres, et parfois tenter de leur asséner quelques coups de griffes. Plonger en piqué, avant de basculer soudainement pour freiner sa descente vertigineuse de ses grandes ailes et éviter de se rompre ailes ou cou, pour élancer ses serres en avant et faire quelques dégâts. Elle surveillait également son roi de ses yeux perçants, quoi que le soleil n’aveugle un peu la pauvre chouette albinos. Mais Grimbeorn était plus que son roi : il avait une place tout à fait spéciale dans son cœur et, si elle avait vu à quel point le Beornide était capable de faire des dégâts, elle avait également vu le cadavre de son père, mis à mort par une armée d’Orcs… Elle ne voulait pas que la même chose arrive à Grimbeorn. Les Valars ne pouvaient être à ce point contre eux, n’est-ce pas ? Qu’avait-elle fait pour qu’ils s’acharnent ?

Ses craintes ne renforcèrent lorsque sa vision s’améliora, soudainement plongée dans l’ombre ; mais ce ne fut qu’une ombre de courte durée, au-dessus d’elle. Quelques crébains qui, d’abord, l’alarmèrent, bien que les Orcs semblent effrayés tout de même. Et la raison de la présence de ces créatures surgit soudainement, tel le premier rayon de soleil après une grosse tempête : Radagast venait d’arriver, et ces crébains étaient avec lui. Comme les forces de la nature qui semblaient soudainement s’éveiller, et être de leur côté. Son cœur battait plus vite, plus fort, tandis que l’espoir se distillait à nouveau dans ses veines et la revigorait : les Valars ne l’avaient pas abandonnée.

Danawën finit par plonger, attrapant son bâton au passage, pour se réceptionner sur ses deux jambes. Se redressant, oubliant totalement le concept de pudeur – comme souvent – elle brandit son bâton. Non loin de leurs troupes, et près de Grimbeorn, elle le détailla d’un rapide coup d’œil pour s’assurer qu’il n’avait rien, et détacha sa sacoche pour venir en aide aux blessés qui étaient les plus proches. Elle ne pouvait pas faire grand-chose d’autre, elle n’était pas faite pour se battre... Autant se montrer utile, dans la mesure du possible.




HRP.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PNJ ronchon
Royaume : Un lac
Localisation : Au fond du dit lac
Amour Gloire et Beauté : En couple avec l'Arkenstone
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : TUMBLR, Enelyë
FT. : Smaug
Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 543
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue n°3 : The Elf, the Bear, and the Orcs   Mar 22 Nov - 20:06



The Elf, the Bear, and the Rabbits



Après les cris des bêtes, des wargs, des orcs et des hommes, c’était un silence assourdissant qui régnait sur le champ de bataille. Les crébains s’étaient dispersés après leur attaque éclair ayant accompli leur mission – au résultat presque inespéré. Les montures sont éparpillées au sol, certaines tentant péniblement de se relever, et c’est presque le seul son qui émane des lieux du combat, le temps soudain suspendu.
Il y a quelques minutes encore, c’était un chaos infernal digne des anciennes guerres – presque tous les combattants sont blessés, à un certain degré, le Maelor boite comme un vieux tigre, un caribou tente de se relever avec peine pitoyable et un elfe agonise en crachant du sang dans les bras de Danawën. Sous les renforts inespérés, les combattants qui avaient été séparés de Thranduil se sont jetés une dernière fois dans la bataille, et presque avec imprudence et il y a eu des morts dans le camp du bien – mais ils ont survécus. Les troupes d’Enelyë et de Grimbeorn ont repoussé les orcs devant eux, et attiré les orcs dans leurs dos jusqu’à pousser le combat sous le couvert des arbres, où il y a eu un massacre.
Les elfes hissés dans les arbres ont éliminé un à un les orcs qui s’aventuraient pour poursuivre les combattants à pieds, capturés par les racines des arbres ; ils sont encore là, tués par les racines, étranglés et compressés, percés de flèches pour ceux qu’il fallait achever ou qui s’étaient montrés plus malins.

Le Bien semble avoir gagné.
Le silence résonne, l’immobilité des participants aussi, les deux pieds dans les cadavres. Une petite troupe orc en provenance directe de l’ancienne ferme de Beorn où ils ont fait bombance est visible à l’horizon – mais ce point est fixe, n’osant bouger. Ils ont peur – le Carrock vaut-il la chandelle après un massacre, et le présage des crébains dont eux ignorent le maître ?
Les arbres frémissent, de manière particulièrement sonore et décidée, les branchages s’entrechoquant comme si elles voulaient prendre part à la bataille, tendre le cou pour voir ce qui se passe. On sent un mouvement parmi les arbres, comme si quelque chose se déplaçait dans la forêt, tandis que les racines relâchent leurs victimes, comme dégoutées, sans pour autant se replacer tout à fait dans la terre.

Oui, le Bien semble avoir gagné. Cette bataille, du moins.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofmiddleearth.forumactif.org


Contenu sponsorisé
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue n°3 : The Elf, the Bear, and the Orcs   
Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue n°3 : The Elf, the Bear, and the Orcs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Résumé de l'intrigue
» A hunter ... a bear
» Fiche technique => Trupi D Bear
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Middle Earth :: Rhovanion :: La Forêt Noire :: Carrock-