Partagez | 
 

« Dans nos ténèbres, il n'y a pas une place pour la beauté. Toute la place est pour la beauté. » | Caranthel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: « Dans nos ténèbres, il n'y a pas une place pour la beauté. Toute la place est pour la beauté. » | Caranthel   Dim 1 Fév - 17:41

crédit



Caranthel


ft. Meghan Ory

Qui êtes-vous ?

Race : Elfe - Wanderer
Alignement : Dark
Emploi : Espionne pour Furie
Royaume : Orient
Âge : 5916 ans
Orientation : Bisexuelle
Statut :  Célibataire
Arme : Un arc, deux longues dagues
Niveau : Très bonne avec ses dagues, moyenne ++ avec son arc



Caranthel est la contraction de « Caran », rouge, et « Athel », lame, en Sindar.

Fière ♦️ Orgueilleuse ♦️ Manipulatrice ♦️ Violente ♦️ Discrète ♦️ Possessive ♦️ Passionnée ♦️ Réfléchie ♦️ Sensible ♦️ Brisée ♦️ Protectrice Loyale ♦️ Réfléchie ♦️ Patiente  ♦️ Conciliante ♦️ Attentive ♦️ Téméraire ♦️ Libre


Caranthel n’était pas foncièrement méchante de base. C’était même une elfe, tout ce qu’il y a de plus tendre, de plus normal. Mais son esprit torturé ne s’est jamais réellement remis de ses blessures ; et il semble que sa nature d’elfe, pure et douce, soit irrémédiablement brisée. Caranthel paraît presque avoir un esprit humain dans un corps d’elfe. Elle apprécie la chasse, se complait dans la violence et le chaos, où elle se sent puissante. Le sang et la mort ne la choque plus, du moins lorsque cette dernière ne frappe pas son camp. Elle apprécie l’amour – « charnel », dira-t-elle –, n’ayant toujours pas fait le deuil de son cher et tendre parti pour Valinor. Si elle parait être dans un état stable, c’est qu’elle a su acquérir une nouvelle force mental ; mais au moindre choc trop important quand à quelque évènements marquant, son esprit serait susceptible de se briser à nouveau – car c’est ce qu’il est, au fond, c’est parce qu’elle est brisée qu’elle n’est plus à Mirkwood. Elle aimerait être froide, impassibles, coupée de tous sentiments, mais elle reste malgré tout une elfe sensible à la beauté de la nature et aux émotions. Même si sa loyauté a été renversée, même si elle n’agit plus pour la « lumière » comme disent (je la cite) « les aveugles aux yeux emplis de niaiseries qui ne comprennent pas où est la vérité » (ou les niais), Furie ne doit pas douter de sa loyauté envers elle.

Elle « voit » la lumière dans les ténèbres. Prenez cette information comme vous le souhaitez. Caranthel aime le feu et sa chaleur, comme elle a à présent du mal à supporter le froid, et la neige à trop forte dose. Elle s’est immunisée contre le poison, plus ou moins bien ; les plus forts risque de la rendre malade comme un Warg, de la clouer au lit pour plusieurs longues heures. Si elle ne peut cesser de ressentir émotions et sentiment, elle sait jouer la comédie et manipuler son entourage lorsqu’il le faut – ce qui est essentiel si elle doit espionner pour Furie. Son agilité et sa souplesse naturelle, ainsi que la légendaire discrétion des elfes, la font exceller dans ce genre de mission, mais peuvent également faire d’elle une bonne chasseresse, ou une bonne voleuse. Elle joue de ses charmes mais, paradoxalement, elle reste assez franche envers ceux qu’elle considère comme des amis (ou, du moins, comme des alliés dignes de confiance).

Caranthel est souvent revêtue d’une grande cape à capuche rouge, si bien qu’on la surnomme parfois, avec plus ou moins d’ironie, la Dame Rouge. Elle possède un Feroce Ailé, Naeth, relativement petit (par rapport à ses semblables) qui lui sert de monture (pour survoler plus rapidement les flots), ainsi qu’une chouette blanche, Gwënn.


Qui êtes-vous vraiment ?


❧ Pseudo : Dukett :face:
❧ Age : 18 !
❧ Comment avez vous connu le forum ? : ♥️
❧ Des remarques ? : ♥️
❧ Fréquence de connexion : Souvent, maintenant que j’ai réussi à prendre un bon rythme :face:
❧ Code règlement : Sexiest Dwarves Awards

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: « Dans nos ténèbres, il n'y a pas une place pour la beauté. Toute la place est pour la beauté. » | Caranthel   Dim 1 Fév - 17:43


Que faisiez-vous pendant que les nains reprenaient la Montagne Solitaire et que Smaug piquait sa crise ?  



« Je n’y faisais qu’à peine attention. C’est vrai, j’aime le feu, mais… Je ne suis pas folle au point de vouloir être présente sur les lieux du massacre. J’ai déjà assez donné, pour ma part. De toute façon, il n’est pas passé en Orient, et seule l’attaque de Smaug sur la Comté me peine… Donc, hormis me renseigner à peine sur la progression de la créature (on ne sait jamais, si elle était venu jusqu’à nous), j’éduquais mon Féroce Ailé, savamment nommé Naeth. » Caranthel esquissa un sourire en coin, avant de donner un coup de menton vers la droite. « Il est beau, n’est-ce pas ? »

Durant l'intrigue n°1, où étiez-vous, que faisiez-vous ?



« J’étais en Orient, pour changer. Ce que je faisais ? Est-ce que cela vous regarde, d’abord ? Bon, d’accord, je vais vous le dire. » L’elfe croisa les doigts avant de plonger le regard dans celui de l’enquiquineur qui lui posait des questions. « J’étais avec un homme et il se tordait délicieusement… Je lui ai fait boire du poison, et ses répulsions étaient magnifiques, mais ont duré trop peu de temps. Pourquoi ? Parce que lorsqu’on est pris en flagrant délit d’espionnage, on peut se permettre de laisser l’ennemi croire que vous abdiquer, mais vous ne devez laisser aucune trace de cette preuve ; et si cet homme pensait pouvoir jouer de moi, c’est moi qui me suis joué de lui. » Ses yeux luisaient, et elle leva doucement une main ; « Allez Naeth, mange-le. »

Longtemps caché à Dol Guldur sous le surnom de Nécromancien, Sauron en a été chassé par le Conseil Blanc et s'éveille maintenant au Mordor : que savez vous de ces changements et évènements ?



« Par Morgoth, combien êtes-vous ? J’en tue un, deux repoussent ? Hmpf. Non, non, Na’, ne le mange pas, celui-là. Pas tout de suite. Sa question à lui est bien plus intéressante. Je sais que Sauron le Grand se manifeste, qu’il renaît de ses cendres lentement. Mais il lui manque l’Unique, n’est-ce pas ? – Oui, il m’arrive de chevaucher mon Feroce pour aller en Terre du Milieu, oui. Je ne sais pas quels changements cela va entraîner dans l’équilibre du monde, rien n’est encore réellement joué. Mais c’est intéressant, ah ça… On ne peut dire le contraire. »

Quels sont vos objectifs pour les prochaines années, vos rêves et plans pour l'avenir ?



« Mes… Pardons ? » Caranthel fronça les sourcils, prise au dépourvue. « Je n’y ai pas vraiment réfléchi… Vous savez, une année, ce n’est rien pour moi. A part servir de ma Reine, je n’ai pas de projet. Enfin… Il ne me semble pas. Je ne peux me rendre à Valinor pour le quitter ensuite ; je crains que Fëawen ne me retienne là-bas, et j’ai encore trop de choses à faire ici… » Un éclair de nostalgie passa dans son regard. « Oh ?... Je vois qu’à présent, je vous intéresse plus que tout à l’heure. Alors laissez-moi vous conter mon histoire, brave garçon. »

Quelle est votre histoire ?


This is our moment
This is our night
A new beginning of the rest of our lives
With every heartbeat, with every kiss
Let's always remember forever and ever
Let's always remember that love is a gift

Oh, que la forêt était belle. Verte, majestueuse ! Il n’y avait en Terre du milieu aucun endroit comparable à Eryn Lasgalen, Vert-Bois-Le-Grand. C’est en ces lieux qu’est née Caranthel, et qu’elle était destinée à vivre. C’est en ces lieux qu’elle grandit, qu’elle apprit à tirer à l’arc, à marcher, à rire, à parler. C’est en ces lieux qu’elle rencontra Fëawen, et au moment où leur regard se croisèrent… Elle passa beaucoup de temps avec lui, et c’est de lui qu’elle tient son maniement des dagues. Sans grande surprise, ils se marièrent. Il n’y a rien de plus beau que l’amour de deux elfes, et tout le monde s’accordera à le dire ; le couple n’échappait pas à cette règle. Ce fut un temps de bonheur, de paix, d’harmonie et d’amour...

Et pourtant, l'elfe n'a pas toujours vécu ici. Déjà curieuse et démontrant un vif intérêt pour le monde et les voyages, elle n'hésita pas à partir lorsqu'elle apprit que les elfes d'Eregion migraient pour aller voir un Mairon. Elle était encore toute jeune, à l'époque, et s'est rapidement laissé séduire par le Maia, ce qui la troubla au plus haut point - bien qu'elle ne se soit jamais "marié elfiquement", elle a longtemps cru être agité de forts sentiments pour lui... Et s'en est d'ailleurs énormément voulu lorsque Celebrimbor découvrit les sombres desseins de Sauron, et qu'elle renta à Mirkwood - où elle rencontra Feawën qui lui fit oublier toute cette histoire et vivre les plus grand moments de joies de sa vie.
And if the night is burning
I will cover my eyes
For if the dark returns
Then my brothers will die
And as the sky is falling down
It crashed into this lonely town
And with that shadow upon the ground
I hear my people screaming out

Mais ce bonheur, en ce monde, est fragile, précaire. Il a fallu une guerre, violente, pour que tous se brisent. La Bataille de la Dernière Alliance, les Hommes et les Elfes contre les armées de Sauron… Ô comme cette année 3434 s’annonçait funeste ! Caranthel n’avait pas voulu laisser son cher et tendre Meleth partir seul devant le danger – seul, c’est-à-dire sans elle car il y avait tout de même beaucoup de monde qui partait au combat. Peut-être était-elle jeune, peut-être Fëawen faisait-il parti des gardes, mais il lui avait appris à se servir de dagues ; elle n’allait pas l’attendre bien sagement ici. Mais Caranthel avait surestimé ses capacités – ses capacités mentales, surtout. Au départ, ce fut plutôt flou. Evidemment, elle ne s’était jamais retrouvée au milieu d’une bataille, elle ne faisait que s’entraîner contre son mari où chassait à l’arc… Mais ce déchaînement de violence, cette explosion de chaos, la vue de ses torrents de sang, du Mal omniprésent, allait altérer à jamais son esprit, marquer profondément son âme. Elle essayait de faire fi de ce dégoût pour tout ce qu’elle voyait, et de l’immense peine que soulevait sa sensibilité, mise à rude épreuve par ce désolant spectacle. Pourtant, ce n’était rien. L’horreur n’avait pas encore atteint son paroxysme ; encore, son esprit restait pur. La mort de Fëawen était ce paroxysme, et fit tout basculer ; elle vit la lame d’un Orc fendre et traverser le torse de son bien-aimé par un interstice de l’armure, l’une des rares faiblesses de cette dernière, et ressortir de l’autre côté. Lorsque l’arme rougeoyante ressortie, elle vit les flots de sang de sa moitié qui jaillissaient de sa blessure tandis que son corps s’affaissait. Caranthel, en dépit de tout, se ruait sur lui. Avant qu’il n’expire, et que son esprit ne parte pour la caverne de Mandos, elle croisa son regard une dernière fois. Et il sourit. Fëawen périt en souriant. Caranthel le retrouverai à Valinor, elle le savait, mais la peine et la colère lui firent oublier. Encore que des souffrances plus grandes encore étaient à venir ; rien d’autre que la vision de sa moitié tombant à jamais tournait dans son esprit. Elle ramassa les dagues de Fëawen, et…

Les sanglots longs
Des violons
De l'automne
Blessent mon coeur
D'une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l'heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure

Elle avait survécu. Comment ? Pourquoi ? Qui donc l’avait sauvée des Orcs et de leurs tortures, si Fëawen était parti pour Valinor ? Qui donc avait pansé ses blessures, si Fëawen était mort ?… Etait-il là ? Son image lui revenait souvent en mémoire, troublant son esprit comme un feuille morte tombant sur un lac paisible et en troublant sa surface. Mais la douleur physique dominait tout le reste. Des heures et des heures de tortures, lui avait-il semblé, à souffrir en silence lorsqu’elle le pouvait, à hurler de douleur lorsque son esprit flanchait. Plus que le souvenir des jours heureux qui aurait pu apaiser son cœur et son âme, c’était celui de cette douleur qui la hanta durant sa convalescence et qui brisa son esprit. Elle devint froide, parfois même violente. Elle ne supportait pas de voir Eryn Lasgalen sans Fëawen, espérait le croiser à chaque fois qu’elle tournait dans un couloir – alors elle marchait, marchait, marchait, mais jamais il n’était là. Elle marchait sans y penser, pour se vider l’esprit, pour faire quelque chose, mais au plus profond d’elle-même elle avait l’espoir d’un cauchemar qui prendrait fin, et la torture de son corps qui tombait et du sien qui suintait de douleur. Elle en pris conscience, compris qu’elle deviendrait folle si elle ne faisait rien, et elle quitta cette forêt qu’elle avait tant chérie et qui lui était devenue insupportable, sans prévenir quiconque, avec le stricte minimum, s’enfuyant comme une voleuse… Ainsi commença son errance en Terre du Milieu, qu’elle parcourut pendant près de 2000 ans avant de se rendre en Orient. Cette longue errance fut une cure pour elle ; elle purgea son âme de ses souvenirs qui ne la quittait auparavant jamais, elle endurcit son esprit ; mais le Mal avait brisé son esprit, et ce même Mal était enfouit au plus profond d’elle-même, comme une goutte de poison se diluant dans une eau diaphane. Caranthel ne redeviendrait jamais la tendre et innocente elfe qu’elle avait été. Un seul être aurait pu la ramener sur le droit chemin et retirer ce poison, la guérir entièrement ; mais cet être – cet elfe – n’était plus sur la Terre du Milieu… Et les chances qu’il y revienne un jour était quasiment inexistante. Elle ne se berçait aucun espoir là-dessus…
Tell everybody I'm on my way
New friends and new places to see
With blue skies ahead yes
I'm on my way
And there's nowhere else
that I'd rather be

Avant de quitter la Terre du Milieu (plus ou moins provisoirement, puisqu’elle y retournera de façon assez régulière), Caranthel l’a parcourt en long, en large et en travers. Oh, elle n’est pas allée partout, mais… Presque. Elle a vu les corsaires attaquer le Gondor et tuer leur roi ; elle s’est battue aux côtés des Gondoriens, deux avant que la Grande Peste ne frappe leur royaume et le Rhovanion. Elle a traversé le Rohan, est allée aux frontières du Mordor, est remontée jusqu’à la Comté, région qui adoucissait ses mœurs et qu’elle appréciait. Elle s’installa plus au Sud, vers Tharbad, dans un petit village, et y resta de longues années. Mais il lui semblait toujours qu’elle cherchait quelque chose, et qu’elle ne le trouverait jamais en Terre du Milieu ; ne l’avait-elle pas assez parcourut pour s’en rendre compte ? En l’an 2286 du Troisième Âge, Caranthel partit en Orient. Elle y erra, aussi ; mais il y avait un tout autre goût à parcourir de nouvelles terres, qu’elle n’aurait pas trouvé si elle avait à nouveau fait le tour de la Terre du Milieu. Sa curiosité était ravivée par ces paysages inconnus, son intérêt ressuscité. Et c’est un jour, loin de chez elle, qu’elle trouva ce qu’elle cherchait. Elle entendit des rumeurs étranges à propos d’une âme troublée qu’il ne fallait en aucun cas approcher ; contre toute attente, elle voulue aller voir. Ce qu’elle trouva aller marquer un tournant dans sa vie ; il s’agissait d’une elfe à la chevelure flamboyante, qui semblait rongée par la folie et une vive douleur psychologique. C’est ce que pensa fort justement Caranthel, ayant l’impression de voir le reflet d’elle-même lorsqu’elle était au plus mal. Plutôt que de la fuir, Caranthel ne quitta plus l’elfe, qui deviendrait sa reine presque trois siècles plus tard, Reine qui avait sa loyauté et son soutient depuis le jour où elles s’étaient trouvées… Et cette nouvelle vie convient parfaitement à Caranthel, qui se plaît à espionner pour Furie, généralement en Terre du Milieu et, depuis quelques temps, plus spécifiquement sur « l’Île des Femmes », pour y surveiller la Régente…
Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas

Graphiste
Royaume : Harad
Localisation : ... si vous pouviez me le dire cela m'arragerait
Amour Gloire et Beauté : veuve depuis 80 ans ; séparée de son ex-fiancé ; reine célibataire
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Moony & tumblr
FT. : Evan Rachel wood
Date d'inscription : 12/07/2014
Messages : 123
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: « Dans nos ténèbres, il n'y a pas une place pour la beauté. Toute la place est pour la beauté. » | Caranthel   Dim 1 Fév - 17:56
A MOIIIIIII Mon espionne sexy chériiiiiiiiie !


the heart wants what it wants
Le prochain qui me parle d'âme-soeur je l'empale et je joue au ballon avec sa tête. ©️ .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: « Dans nos ténèbres, il n'y a pas une place pour la beauté. Toute la place est pour la beauté. » | Caranthel   Dim 1 Fév - 18:06
Ma Reiiiiiine !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: « Dans nos ténèbres, il n'y a pas une place pour la beauté. Toute la place est pour la beauté. » | Caranthel   Dim 1 Fév - 21:48
Oh, Meghan :amour: :amour: :amour:

Rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: « Dans nos ténèbres, il n'y a pas une place pour la beauté. Toute la place est pour la beauté. » | Caranthel   Dim 1 Fév - 22:11
Merci !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: « Dans nos ténèbres, il n'y a pas une place pour la beauté. Toute la place est pour la beauté. » | Caranthel   Lun 2 Fév - 7:57
Quel personnage qui dépote ♥️ (nous sommes vraiment cinglés pour être au service de Furie :face: )
Rebienvenue :amour: (nous faudra un lien *-* )
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: « Dans nos ténèbres, il n'y a pas une place pour la beauté. Toute la place est pour la beauté. » | Caranthel   Lun 2 Fév - 10:55
Bruuun ! Merci
Ouiii, il vous faut un lien du tonnerre !! o/
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice
Royaume : Harlindon
Localisation : Un peu partout
Amour Gloire et Beauté : Veuf
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : (c) Grimmy & Tumblr
FT. : Warg World of Warcraft
Date d'inscription : 29/01/2015
Messages : 30
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: « Dans nos ténèbres, il n'y a pas une place pour la beauté. Toute la place est pour la beauté. » | Caranthel   Lun 2 Fév - 11:41
Copiiiiineuh ! Il nous faudra un super lien aussi, obligé, sisi. Et oui nous sommes tous timbrés, mais on assume :face:


There's a beast, And I let it run, Now it's runnin' my way, There are things, I regret, That you can't forgive, You can't forget, So take this night, Wrap it around me like a sheet, I know I'm not forgiven, But I need a place to sleep, So take this night, Lay me down on the street, I know I'm not forgiven, But I hope that I'll be given some peace.
© Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice
Royaume : Erebor
Localisation : Erebor
Amour Gloire et Beauté : ...C'est compliqué ?
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : avatar ladybeard/indis, darkparadise pour le code sign
FT. : Richard Armitage
Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 2969
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: « Dans nos ténèbres, il n'y a pas une place pour la beauté. Toute la place est pour la beauté. » | Caranthel   Lun 2 Fév - 12:59
J'aime beaucoup le perso et la manière dont tu as écris la fiche Je veux des liens

Tu es validée, félicitations !

Tu peux désormais te jeter dans l'aventure, mais il y a quelques petites étapes qu'il vaut mieux suivre avant :
❧ Pense à réserver ton avatar ici à moins que tu aies un jumeau caché, bien évidemment.
❧ Ensuite, n'hésite pas demander des camarades d'aventure pour partir à la recherche de dragons à tuer dans la partie des liens et rps ! Au passage, s'il te manque un ami, une famille, tu peux aller créer un scénario ici (et réserver son avatar dans le bottin en passant).
❧ De même si tu t'ennuies, tu peux également aller t'amuser à défier tes amis ou remplir d'autres défis qui sont proposés ici.
❧ Enfin, le journal du Balrog Enchaîné te propose de participer au prochain numéro mensuel en lui envoyant par MP les rumeurs venues frôler tes oreilles délicates ! Avec un peu de chance, tu seras toi-même sélectionné(e) pour une interview spéciale et figureras ainsi en première page (et pour voir les anciens articles, c'est par ici que cela se passe).

Flood et RPs t'attendent avec impatience ! Ravi de t'avoir parmi nous, mais plus important encore ... amuse toi bien :<3:


I have to wear my crown in my heart, not on my head.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: « Dans nos ténèbres, il n'y a pas une place pour la beauté. Toute la place est pour la beauté. » | Caranthel   Lun 2 Fév - 14:13
Merci
Oh ouiii des liens tout plein de lieeens !
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: « Dans nos ténèbres, il n'y a pas une place pour la beauté. Toute la place est pour la beauté. » | Caranthel   
Revenir en haut Aller en bas
 

« Dans nos ténèbres, il n'y a pas une place pour la beauté. Toute la place est pour la beauté. » | Caranthel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...
» [Quête] Une lumière dans les ténèbres
» « Dans nos ténèbres, il n'y a pas une place pour la beauté. Toute la place est pour la beauté. » | Caranthel
» S.H.N ♣ Dans nos ténèbres, il n'y a pas une place pour la beauté. Toute la place est pour la beauté.♥ FINSISH
» Marche dans les ténèbres.





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Middle Earth :: Drink like friendly dwarves :: You're going on an adventure :: En compagnie du Balrog-