Partagez | 
 

Réunion des dwarfsexuels anonymes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Minion en quête de pouvoir
Royaume : Erebor
Localisation : Erebor
Copyright : Signa : Alaska
FT. : Martin Freeman
Date d'inscription : 14/12/2014
Messages : 448
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Réunion des dwarfsexuels anonymes   Sam 24 Jan - 17:27


   
   Bilbo & Legolas
   Réunion des dwarfsexuels anonymes

E
rebor était un véritable labyrinthe pour tout nouvel arrivant. Sa structure compliquée était difficile à appréhender pour la plupart des gens. Et même si les hobbits bénéficient en général d’un bon sens de l’orientation sous terre, Bilbo avait tout de même du mal à retrouver son chemin. Cela faisait quelques temps qu’il était arrivé mais il avait encore du mal à se repérer. Comme pour le moment il n’avait pas grand-chose à faire de ses journées, il passait le plus clair de son temps à explorer le royaume sous la montagne. Au fil de ses promenades il essayait de mémoriser les couloirs et la position des endroits clé. Parfois lors de ses ballades il reconnaissait certains lieux, comme ce couloir où Balin et lui avait dû se séparer de Thorin lorsqu’ils fuyaient le dragon… L’emplacement de ce couloir était gravé dans sa mémoire et il évitait de l’emprunter lorsqu’il le pouvait. Il savait qu’en revenant à Erebor il devrait affronter des souvenirs difficiles, mais il ne pensait pas que revenir en ce lieu les raviverait à ce point. Pendant son séjour en compté les souvenirs s’étaient brouillés, les détails s’étaient érodés petit à petit les rendant plus supportables. Ses nuits étaient encore hantées par des cauchemars, mais il arrivait à ne plus y penser au jour le jour. En tout cas il ne pensait pas aux mauvaises choses, seuls les bons souvenirs étaient restés. Et c’était les bons souvenirs qui l’avaient finalement poussé à revenir au royaume sous la montagne. Pourtant depuis qu’il était revenu c’était les mauvais souvenirs qui se faisaient les plus vifs. Comme si en revoyant ces murs les détails revenaient petit à petit, rendant ces souvenirs plus limpides que jamais.

Pendant sa marche du matin Bilbo était passé par des endroits qui ne lui avaient pas rappelé que des bonnes choses et il se sentait un peu déprimé. Il avait passé le reste de la journée seul, lisant des livres qu’il avait emprunté dans la bibliothèque des nains. Il s’agissait de vieux volumes abimés qui avait échappé à la colère et à la destruction de Smaug seulement parce qu’ils étaient entreposés dans des endroits trop étroits pour que le dragon puisse les atteindre. Les pages étaient fragiles et il devait prendre grand soin en les tournants pour ne pas les déchirer. Bilbo avait quitté son pays pour un autre habité par une race qui n’était même pas la sienne. Il savait qu’il était très différent des nains et qu’il lui faudrait pas mal de temps pour vraiment s’adapter à leur train de vie. Ce jour-là il menait une petite expérience. Il avait pris la résolution de ne manger que les 3 repas que les nains mangent habituellement. Un seul petit déjeuné, un repas de midi et le souper. L’attente entre le petit déjeuné et le repas de midi avait été insupportable, si bien qu’il avait mangé un déjeuner assez copieux de sorte qu’il n’avait pas vraiment eu faim durant l’après-midi. Bien entendu il était hanté par l’envie de grignoter quelque chose mais il était déterminé à mener son expérience jusqu’au bout et avait résisté. Il savait qu’il en était capable. Après tout pendant les voyages il se contentait de ces 3 repas par jour et ne s’en sortait pas trop mal. Mais ne pas manger pendant un voyage est assez différent de ne pas manger lorsqu’on n’a rien à faire de la journée. Pendant un voyage il faut faire attention aux provisions, on ne peut pas s’arrêter constamment pour manger non plus. Assis dans ses appartements à lire un livre sur l’histoire des nains, il agitait sa jambe nerveusement sans s’en rendre compte, alors qu’il luttait pour ne pas céder à l’envie d’aller se chercher un petit pain.

Finalement il ne tint plus. Il ferma le volume et le posa sur la table. Ce n’était pas encore l’heure du repas, mais tant pis. Il se disait qu’il mangerait assez pour se contenté de ce repas là pour le reste de la soirée. Il enfila sa veste et sortit en exploration. En réalité de tous les chemins et couloirs qui serpentaient sous la montagne Bilbo connaissait presque tous ceux qui conduisaient aux cuisines. Il ne se rendit pas aux cuisines principales puisque le repas général du soir était surement en train d’y être préparé. Il ne voulait pas déranger les cuisiniers nains, et surtout il avait un peu honte de céder ainsi à la faim à peine une heure ou deux avant que le repas soit servi. Il prit plutôt le chemin d’un des gardes mangers en se disant qu’il pourrait se préparer un repas froid de légumes, de pain et d’un peu de charcuterie ou de fromage. Il n’eut pas à marcher longtemps pour enfin trouver le lieu qu’il cherchait. Il ouvrit la porte et découvrit avec surprise une grande silhouette à l’intérieur. Il s’agissait d’un elfe, il le su immédiatement. Il était grand, mince et il avait de longs cheveux blonds très lisses. Mais que pouvait bien faire un elfe à Erebor ? « Hmm… Excusez-moi est-ce que je… est-ce que je peux vous aider ? » Offrir son aide à un elfe… Il n’avait rien contre eux mais c’était à Erebor qu’ils se trouvaient ! Il avait du mal à croire qu’un elfe ait été autorisé à entrer dans le royaume nain. Peut-être qu’il s’était infiltré… peut être qu’il était dangereux… Bilbo regretta de ne pas avoir pris Dard avec lui, même si dans le fond ça ne lui aurait pas servi à grand-chose contre un elfe. En entendant sa question l’elfe se tourna vers lui, et il le reconnu de suite. « Mais… Ne seriez-vous pas Legolas de la forêt noire ? » Il allait décidément de surprise en surprise. « Je euh… Je ne m’attendais pas vraiment à croiser un elfe ici et, sans vouloir être grossier, je ne m’attendais surtout pas à vous croiser vous. Que faites-vous donc à Erebor ? » Bilbo adoptait son ton le plus poli, même si il était déconcerté par cette rencontre. Mais surtout, que faisait-il dans un garde-manger ??
WILDBIRD
 


In mountains that are stacked with fear
His crown lit up the way as we moved slowly past the wondering eyes of the ones that were left behind. Though far away, we're still the same. And as the world comes to an end I'll be here to hold your hand. 'Cause you're my king and I'm your lionheart.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice
Royaume : Mirkwood
Localisation : A dos de bébé caribou
Amour Gloire et Beauté : Il est roux, il est barbu
Copyright : Dukett & Tumblr
FT. : Orlando Bloom
Date d'inscription : 12/01/2014
Messages : 525
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Réunion des dwarfsexuels anonymes   Dim 25 Jan - 0:16
Réunion des dwarfsexuels anonymes
Bilbo & Legolas


Legolas fixait le fond de la petite pièce étroite dans laquelle il se trouvait. Dans laquelle il se trouvait seul. Dans laquelle était stockée plein de nourriture. Si quelqu’un avait été face à lui, il aurait pu observer les traits de l’elfe, durcit par une intense réflexion. Et un peu de gêne, aussi. Parce qu’il était perdu – et que la pièce n’était pas aussi étroite qu’il ne le pensait. Il s’était juste avancé de quelques pas, et trouvé entre deux étalages.

Comment le prince de Mirkwood était-il arrivé ici ? Longue histoire. Il avait fallu un nain. Un nain, ça vous change un elfe. Je vous jure. Et il avait quitté sa forêt pour une montagne. Provisoirement, bien sûr. Il sentait bien qu’il n’était pas apprécié par tout le monde – discrimination racial, dira-t-on – mais il restait en général avec Gimli et n’avait à se plaindre de rien. Sauf que ce jour-là, Gimli l’avait délaissé honteusem… Euh… Gimli avait eu des obligations – des « trucs de nains » – et Legolas était resté seul. Il n’avait pas eu envie de rester les mains dans les poches à ne rien faire, et c’était dit qu’il pouvait toujours visiter un peu Erebor et revenir pour le repas.

Sauf que, oui, Legolas s’était perdu. Il ne voyait pas le ciel, ne sentait pas l’herbe sous ses pieds. Aucun oiseau, aucune plante pour l’aider. De la pierre, de la pierre, toujours de la pierre, et des nains qui lui lançait des regards noirs lorsqu’ils le croisaient. De quoi vous gêner un elfe comme le blond fils de Thranduil, qui jamais n’avouerai s’être perdu à l’un des habitants de la montagne. Il tenait à sa réputation. Il avait marché, droit, d’abord avec une certaine excitation ; il n’avait pas l’habitude de se perdre, et il y avait un certain côté dangereux et aventurier à cela. Puis il avait traversé un couloir étroit, trop étroit à son goût, et il avait commencé à suffoquer. Il s’était vu perdu, introuvable, abandonné de tous, mourir au fond de ce trou. Là où personne ne passait, là où personne ne le retrouverai jamais. Et rapidement, la soif de l’inconnu fit place à un autre sentiment qu’il n’avait pas vraiment coutume de ressentir ; l’anxiété.

Oh, Legolas avait déjà eu peur plusieurs fois ; pour son père, souvent, entre autre, même si jamais il ne l’aurait avoué. Pour Tauriel, aussi. Il avait eu peur à chaque fois qu’une personne qu’il aimait se mettait en danger, mais cela arrivait rarement, et… Cette peur n’avait finalement pas grand-chose à voir avec l’anxiété qui s’insinuait actuellement dans son esprit, qui lui oppressait la poitrine, lui faisait presser le pas. Il lui semblait même qu’il allait étouffer. L’elfe ne comprenait pas ce qu’il lui arrivait, mais il ouvrit à la volé la première porte qu’il vit, la respiration courte, les jambes en cotons, tremblant. Il avait fait quelques pas, avait reconnu un garde-manger qui, dans son esprit, apparaissait beaucoup plus exigu qu’il ne l’était en réalité. Bonjour, Legolas, je suis la Claustrophobie. Tu ne me connais pas ? Dommage, parce que je suis ta nouvelle amie ! Et tout se chamboulait dans sa tête, mais il était rassuré. Rassuré parce que, s’il y avait de la nourriture ici, alors on devait y venir.

Quoi que… Peut-être était-ce un garde-manger de secours ?... Oh, il avait de quoi tenir mais… Ses jambes se remirent à trembler à l’idée de ne plus revoir sa forêt, de ne plus revoir son père, de ne plus revoir Gimli – plus rien que la nourriture, l’obscurité et… La porte s’ouvrit. Le corps de la créature sylvestre se tendit soudainement, droit comme un piquet… On lui proposait de l’aide ! Oh divin soulagement qui délivrait son corps, le prince se tourna vers son bienfaiteur, l’air de rien, et fut surpris de voir qu’il s’agissait du Hobbit qui avait accompagné les nains lors de leur expédition. Il lui adressa un léger sourire, heureux que le petit cambrioleur l’ai reconnu ;

« C’est bien moi, maître Baggins ! » affirma-t-il. Soulagé, oui, et cela devait se lire sur son visage. « J’ai raccompagné Gimli, le fils de Gloin, qui a séjourné à Mirkwood pendant un mois ; et aujourd’hui, c’est moi qui séjourne ici. » annona-t-il avec un sourire bien trop large pour être innocent. « Puis-je vous retourner la question ? Je ne m’attendais pas à vous voir ici. Je veux dire, ici à Erebor, car je connais l’appétit des Hobbits, et vous trouver dans un garde-manger ne m’étonnes finalement pas plus que cela… » un sourire en coin s’étira sur ses lèvres, tandis que le « Je suis soulagé que ce soit vous qui m’ayez trouvé, et non un nain. » restait coincé dans sa gorge.




(c) sweet.lips



I feel something
A slight tingle in my... Heart.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Minion en quête de pouvoir
Royaume : Erebor
Localisation : Erebor
Copyright : Signa : Alaska
FT. : Martin Freeman
Date d'inscription : 14/12/2014
Messages : 448
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Réunion des dwarfsexuels anonymes   Lun 9 Mar - 19:37


   
   Bilbo & Legolas
   Réunion des dwarfsexuels anonymes

A
lors que Legolas se retournait vers lui, Bilbo fut surpris de constater l’ai à la fois surpris et soulagé de l’elfe. Il avait l’air de ne pas se sentir très bien. Du moins il ne dégageait pas la force et la prestance dont le hobbit avait le souvenir. Après tout Legolas était un prince elfe, le fils de Thranduil. Il gardait encore des souvenirs de lui en combat. Il était aussi adroit avec un arc qu’avec une épée.  Pourtant le Legolas qui se trouvait devant lui avait plutôt l’air d’être sur le point de s’effondrer. Peut-être n’était-il pas à l’aise d’être à l’intérieur d’une montagne ? Les elfes sont habitués à vivre dans des forets, du moins ceux qu’il connaissait. Les nains et les hobbits pour leur part étaient plus habitués à vivre sous terre. Peut-être que cela affectait l’elfe ?

L’elfe confirma son identité et donna la raison de sa présence à Erebor. Il avait raccompagné Gimli, le fils de Gloin, qui était apparemment resté à Mirkwood pendant un mois. Bilbo ne put s’empêcher de lever les sourcils avec surprise. Il connaissait les nains, surtout ceux de la compagnie, et il savait que la plupart n’aimaient pas vraiment les elfes. C’était le cas notamment de Gloin, raison pour laquelle il était surpris au plus haut point que son fils soit resté aussi longtemps dans le royaume elfique. Mais ce qui était plus étonnant encore c’était que Legolas eut été autorisé à séjourner dans le royaume des nains ! Lui-même n’avait eu le droit de rester qu’après une conversation éprouvante avec Thorin, dont le premier réflexe avait été de le traiter avec mépris. Il se demanda si l’elfe avait également eu droit à des remarques acerbes ou si ce traitement lui avait été personnellement réservé…   « Puis-je vous retourner la question ? Je ne m’attendais pas à vous voir ici. Je veux dire, ici à Erebor, car je connais l’appétit des Hobbits, et vous trouver dans un garde-manger ne m’étonnes finalement pas plus que cela… » La question de l’elfe le tira de ses idées noires et lui redonnèrent un peu de bonne humeur. En effet c’était bien son estomac qui l’avait conduit jusqu’ici. « Que voulez-vous ! Les hobbits ne savent pas résister à l’appel d’un bon repas !  En ce qui concerne la raison de ma présence à Erebor, que diriez-vous de vous assoir avec moi autour d’un verre et d’un petit en-cas ? » En réalité il était inquiet pour l’elfe et préférait le faire assoir et de lui donner quelque chose à manger pour le requinquer. Bien entendu il aurait été fort mal poli de lui faire remarquer qu’il avait mauvaise mine, il avait donc dû trouver un moyen détourné. Finalement ça l’arrangeais aussi, c’était toujours plus agréable d’avoir quelqu’un avec qui discuter en prenant un repas.

Il entraina ainsi l’elfe à sa suite jusqu’à un espace un peu plus grand au fond de la réserve où étaient disposés une table et quelques chaises. De quoi s’installer confortablement tout en étant moins à l’étroit. Faisant signe à Legolas de prendre place il disparut un moment entre les rangées avant de revenir avec  un flacon de vin, deux gobelets métalliques (Bilbo avait beau vivre chez les nains il ne savait pas encore distinguer de quel métal il s’agissait), ainsi que deux assiettes. Il refit un voyage pour ramener une miche de pain, de la viande séchée, du fromage, mais également quelques fruits à l’intention de Legolas. Il ne savait pas bien si les elfes mangeaient autre chose que des légumes et des fruits, alors pour ne pas paraitre grossier il s’assura d’en avoir dans ce qu’il amenait. Il s’installa enfin sur une chaise en face de Legolas. La table étant à la taille des nains la scéne avait quelque chose de comique. Elle était trop grande pour Bilbo et trop petite pour Legolas, si bien que tous deux paraissaient être un adulte et un enfant se préparant à jouer à la dinette.

Le hobbit servit un peu de vin dans chaque gobelet et en tendis un à l’elfe. « J’ai découvert ce vin il y a quelques temps dans cette réserve. C’est du vin elfique mais les nains n’en boivent pas souvent, ils préfèrent la bière. Je me suis dit que nous pourrions lui faire honneur ! » Il en prit une gorgée et comme il pouvait s’y attendre le vin était excellent. Pareil gout ne pouvait être obtenu que par des elfes ! Il ne savait pas comment ils s’y prenaient, mais en tout cas c’était un délice. « Pour répondre à votre question, j’ai en fait décidé de venir m’installer à Erebor. Après tout ce qui s’est passé je n’ai plus vraiment réussit à trouver ma place en comté. Les nains me manquait il faut croire ! » Surtout un certain nain… « Vous trouvez surement cela étrange… A moins que vous ayez changé d’avis sur les nains ? » Bilbo faisait bien entendu référence à leur première rencontre, lorsque les nains avaient été jetés dans les cachots du royaume elfique sans qu’ils puissent se défendre. L’animosité entre les deux races était évidente, et le hobbit se demandait si les tensions subsistaient encore.
WILDBIRD


In mountains that are stacked with fear
His crown lit up the way as we moved slowly past the wondering eyes of the ones that were left behind. Though far away, we're still the same. And as the world comes to an end I'll be here to hold your hand. 'Cause you're my king and I'm your lionheart.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice
Royaume : Mirkwood
Localisation : A dos de bébé caribou
Amour Gloire et Beauté : Il est roux, il est barbu
Copyright : Dukett & Tumblr
FT. : Orlando Bloom
Date d'inscription : 12/01/2014
Messages : 525
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Réunion des dwarfsexuels anonymes   Dim 15 Mar - 16:17
Réunion des dwarfsexuels anonymes
Bilbo & Legolas


Si Bilbo lui avait demandé, nul doute que Legolas lui aurait répondu que tout allait bien. Qu’il n’avait pas besoin de remontant. Qu’il était un elfe, un elfe fort, et qu’il n’avait peur de rien. Et nul doute qu’il serait tombé sur le pauvre semi-homme. Heureusement, Bilbo était plus fin que ça ; il était même carrément malin. Aussi, un large sourire s’installa sur le visage de Legolas lorsque le « cambrioleur » lui proposa de lui raconter sa propre aventure autour d’un petit repas. L’elfe accepta, loin de se douter que son compagnon s’inquiétait de son état ; il était curieux de connaître toute l’histoire, curieux de mieux connaitre le 13ème membre de la compagnie qui avait participé à la reconquête d’Erebor.

Il suivit donc le Hobbit, remarquant – non sans soulagement – que le garde-manger n’était pas aussi étroit qu’il l’avait cru. Il y avait là une table et des chaises et, sur un signe de Bilbo, Legolas alla s’asseoir. Il se trouvait un peu à l’étroit, la table et les chaises étant trop petites pour lui, mais il ne se plaignit pas et attendit sagement le retour de son ami. Lorsqu’il se fut lui-même installée (la table étant trop grande pour lui, si un nain passait par là, cela devait lui offrir une vision plus que comique de la scène), il tendit un gobelet de vin à Legolas, qui l’accepta en souriant. Il n’avait pas besoin que le Hobbit lui dise de quoi il s’agissait pour qu’il devine que c’était du vin elfique ; Mirkwood était un gros producteur de vin, et ses caves en débordaient.

« C’est une excellente idée, maître Hobbit ! »

Trempant ses lèvres dans le liquide bordeaux, il ne pu que s’émerveillait de son goût. Evidemment ! Le prince de Mirkwood aurait tout de même apprécié de savoir depuis combien de temps ce vin était entreposé ici, et… Et s’il fallait le boire doucement, ou si cela n’avait aucune importance. A entendre les explications de Bilbo, un sourire tendre glissa sur ses lèvres ; sourire qu’il réprima bien vite pour répondre avec le plus de sérieux possible ;

« Non, non ! Je vous comprends tout à fait. Je ne serais pas ici si je n’appréciais pas ce cher Gimli ; je l’aurais même laissé rentrer seul jusqu’à Erebor. » Il sourit doucement, et attrapa une grappe de raisin. « Je crois que je me suis basé sur de honteux préjugés, et sur la mauvaise expérience de mon père auprès des nains. Mais le retour de Thorin à Mirkwood, et l’arrivée de Gimli, a changé beaucoup de choses. » L’elfe faisait doucement tourner son verre entre ses doigts. « Ca c’est passé si vite. C’est un flou. Je ne sais pas pourquoi il a bien voulu rester tout un mois à Mirkwood, mais j’en suis heureux, autant que je suis heureux de l’avoir suivi jusqu’ici, bien que ma présence ne soit pas appréciée de tous. »

Un léger soupire traversa ses lèvres alors que son regarde vide regardait le vin qui tournait dans son gobelet – gobelet qu’il porta à sa bouche, avant de se racler la gorge ;

« Et vous ? C’est tout de même triste de ne plus sentir son chez-soi comme tel. N’avez-vous pas laissé un peu de famille en Comté ? Il parait que c’est un endroit si paisible, j’aimerai m’y rendre, un jour. Mais peut-être est-ce que votre famille est la Compagnie de Thorin Oakenshield, à présent ? » demanda Legolas sur un ton poli en penchant doucement la tête.





(c) sweet.lips



I feel something
A slight tingle in my... Heart.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Minion en quête de pouvoir
Royaume : Erebor
Localisation : Erebor
Copyright : Signa : Alaska
FT. : Martin Freeman
Date d'inscription : 14/12/2014
Messages : 448
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Réunion des dwarfsexuels anonymes   Lun 1 Juin - 22:53



Bilbo & Legolas
Réunion des dwarfsexuels anonymes

S
i on lui avait dit il y a 6 ans qu’il partagerait un repas en ayant une conversation amicale avec Legolas fils e Thranduil, il ne l’aurait surement pas cru. L’elfe avait l’air d’avoir changé. Lui qui avait l’air si froid et antipathique des années au part avant, il montrait à présent un coté jovial, sympathique. Alors qu’il lui demandait si il avait changé d’avis à propos des nains, l’elfe repris son sérieux pour répondre. « Je ne serais pas ici si je n’appréciais pas ce cher Gimli ; je l’aurais même laissé rentrer seul jusqu’à Erebor. » Bilbo leva un sourcil, incrédule. Il appréciait gimli ? Un nain ? Lui qui espérait que l’elfe ait réussit à tolérer les nains voilà qu’il découvrait que cela allait plus loin. Il y avait quelque chose dans la façon dont Legolas avait dit cela qui éveillait des soupçons chez le hobbit. Se pourrait-il qu’une amitié soit née entre deux représentants de peuples antagonistes ? Il prit une nouvelle gorgée de vin, puis entreprit de couper des tranches de pain pour accompagner le fromage et la viande. L’elfe continua avec un sourire. « Je crois que je me suis basé sur de honteux préjugés, et sur la mauvaise expérience de mon père auprès des nains. Mais le retour de Thorin à Mirkwood, et l’arrivée de Gimli, a changé beaucoup de choses. » Bilbo acquiesça d’un signe de tête tout en plaçant une tranche de fromage et une de viande sur son pain, mais leva les yeux lorsqu’il entendit la dernière phrase. Il ne savait pas que Thorin et Gimli était allés à Mirkwood et était curieux de savoir ce qui les avait amenés au royaume des elfes. Il garda sa question dans un coin de sa tête et laissa l’elfe continuer. « Ca c’est passé si vite. C’est un flou. Je ne sais pas pourquoi il a bien voulu rester tout un mois à Mirkwood, mais j’en suis heureux, autant que je suis heureux de l’avoir suivi jusqu’ici, bien que ma présence ne soit pas appréciée de tous. » Bilbo avala de travers lorsque l’elfe dit avec nonchalance que Gimli était resté tout un mois à Mirkwood. Il prit son gobelet et du boire plusieurs gorgées de vin pour faire passer la bouchée qui lui était restée coincée en travers de la gorge. Tout un mois vraiment ? Leur amitié devait vraiment être grande pour qu’un nain d’Erebor décide de rester tout un mois à Mirkwood. « Excusez-moi j’ai avalé de travers… Le pain est sans doute un peu sec. » Il prit le pichet de vin et remplit à nouveau leurs deux gobelets. L’elfe n’avait cependant pas finit de le surprendre. Il continua, l’air de rien. « Et vous ? C’est tout de même triste de ne plus sentir son chez-soi comme tel. N’avez-vous pas laissé un peu de famille en Comté ? Il parait que c’est un endroit si paisible, j’aimerai m’y rendre, un jour. Mais peut-être est-ce que votre famille est la Compagnie de Thorin Oakenshield, à présent ? » Bilbo eut un sourire en coin. Il ne s’était pas attendu à ce que la conversation prenne cette tournure.

« J’imagine que ça doit être difficile à comprendre pour vous. Il y a des elfes en de nombreux endroits de la terre du milieu, mais es hobbits ? La plupart d’entre eux naissent et meurent en comté sans jamais voir ce qu’il y a au-delà de nos frontières. Et surtout, tous les hobbits sont très fiers d’avoir une vie respectable exempte d’aventures, ce qui fait de moi une exception dans le mauvais sens du terme. » Il prit le temps cette fois de prendre une bonne couché de son sandwich improvisé. Il avait bu une trop grande quantité de vin pour éviter de s’étouffer et maintenant il sentait que l’alcool commençait à lui monter à la tête. Il sentait ce dangereux sentiment de détente qui précède les états d’alcoolémie désastreux. « La comté sera toujours un endroit spécial pour moi et je compte bien y retourner de temps en temps, mais c’est sans doute un endroit trop paisible pour moi justement. J’ai vécu tellement de choses extraordinaires avec la compagnie… Il y a eu pas mal de mauvais moments bien sûr, c’était un voyage dangereux. Mais au final ce sont les bons moments dont on se souvient le mieux. » Il grignota encore un peu son sandwich improvisé, perdu dans ses pensées. « Peut-être avez-vous raison, peut être que je considère la compagnie comme ma nouvelle famille. Mais j’ai un fils en comté, adoptif. » Précisa-il. « Ce fut vraiment difficile de prendre la décision de partir en le laissant là-bas. Mais il y a…. » Il y a quelqu’un que je devais absolument rejoindre. « Je veux dire… je pense que la meilleure décision était de venir ici. » Finit-il par dire avec un sourire destiné à cacher la pensé fugace qui avait traversé son esprit.
« J’ai à mon tour quelques questions à vous poser à propos de ce que vous avez dit plus tôt. » Annonça-il en prenant une gorgée, de vin, oubliant qu’il devait justement essayer de boire plus doucement. Se confier ainsi à Legolas l’avait mis légèrement mal à l’aise. Il n’avait pas l’habitude de parler de ce genre de sujets personnels, mais avec l’elfe les mots venaient tous seuls. Peut-être était-ce la faute du vin elfique qui commençait à troubler ses sens. En tout cas il préférait détourner la conversation pour éviter de dire des choses qui ne devraient jamais être dites. « Sans vouloir être indiscret comment se fait-il qu’un nain ait accepté de rester à Mirkwood pendant tout un mois ? Je sais bien que les relations entre votre royaume et Erebor se sont améliorées en 6 ans mais tout de même ! Je suis assez surpris… » Il espérait ne pas dépasser les limites de la politesse avec ce genre de questions, mais sa curiosité, et le vin probablement, le poussait à les poser. « Je me demandait également quelle était la raison de la visite de Thorin à Mirkwood. Je ne suis là que depuis quelques semaines et je ne suis pas encore au courant de tous les événements qui ont eu lieu dernièrement. »
WILDBIRD



In mountains that are stacked with fear
His crown lit up the way as we moved slowly past the wondering eyes of the ones that were left behind. Though far away, we're still the same. And as the world comes to an end I'll be here to hold your hand. 'Cause you're my king and I'm your lionheart.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice
Royaume : Mirkwood
Localisation : A dos de bébé caribou
Amour Gloire et Beauté : Il est roux, il est barbu
Copyright : Dukett & Tumblr
FT. : Orlando Bloom
Date d'inscription : 12/01/2014
Messages : 525
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Réunion des dwarfsexuels anonymes   Mar 23 Juin - 21:31
Réunion des dwarfsexuels anonymes
Bilbo & Legolas


Si Bilbo avait déjà vu Legolas auparavant, la réciproque n’était pas tout à fait vraie : l’Anneau aidant, Legolas n’avait jamais vu le Hobbit de ses propres yeux, même s’il en avait entendu parler plus d’une fois. Aussi ce fut une agréable surprise que de tomber sur lui, son sauveur du jour, avec qui il partageait un repas en parlant… Librement – les hobbits étaient pleins de surprise, on ne lui avait pas menti sur ce point. Et sur le fait qu’ils étaient de bons mangeurs également ; Legolas mangeait lentement les grains de raisin, un à un, arrosant son estomac de vin entre chaque bouchée. Sans vraiment s’en rendre compte, en plus, puisqu’il parlait au semi-homme en même temps. L’attention qu’il portait à son compagnon éclipsait tout le reste – quoi qu’il sursauta légèrement lorsque Bilbo manqua de s’étouffer, avant de le rassurer. Tout allait bien.

La réponse qu’il offrit à sa question capta encore plus son attention, hochant lentement la tête à ses paroles. Il pouvait totalement comprendre le sentiment du Hobbit, bien que Mirkwood soit tout de même plus agitée que la Comté. Après sa « fugue » forcée, retourner dans la Forêt Noire et ne plus jamais en sortir, comme l’aurait souhaité son père à l’époque lui semblait totalement obsolète, impossible. Alors que Bilbo décida de quitter la Comté car elle était trop calme n’était pas une idée qui lui sembla folle. Au contraire. Legolas esquissa un large sourire en hochant la tête, plus franchement ; il était prêt à répondre à ses questions. Et l’engourdissement qu’il sentait chauffer son esprit qui se complaisait un peu trop l’aiderait sans doute à répondre… Beaucoup plus librement. Il avait beau être un elfe de Mirkwood, et en être le Prince, il avait beau faire des concours de boisson – de bière – avec Gimli… Le vin elfique lui montait à la tête beaucoup plus vite que n’importe quoi d’autre.

« … Alors ça, si je le savais ! Mon père nous a renvoyé de la salle du trône pour pouvoir parler tranquillement affaire avec Thorin, alors j’ai amené Gimli à la cave et… Nous avons fait un concours de boisson. Je l’ai battu, d’ailleurs ! Enfin bref, je crois que Thorin est resté quelques jours, le temps de reprendre des forces et… Au moment de repartir, Seron-nîn est resté. Uh, Gimli, pardon. Moi aussi, j’ai été surpris. Agréablement surpris. »

Il hocha la tête avec un sourire un peu trop large et s’adossa comme il put au fond de son siège, décidément toujours trop petit.

« … Je ne sais pas exactement pourquoi Thorin est venu voir mon Ada. Je suppose qu’ils voulaient parler de quelque affaire entre leurs deux royaumes, peut-être même repartir sur de bonnes bases ?... C’est une excellente question. Puis mon père est parti en voyage, et j’ai oublié… »

Il haussa une épaule et termina son verre, avant de le reposer sur la table.

« … Et vous, qu’est-ce qui vous a poussé à revenir ici, vivre au milieu des nains, alors que vous auriez pu voyager n’importe où ailleurs avant de revenir ici ?... Qu’ont-ils de si.. Attirant ? C’est un phénomène étrange, non, que de trouver un Hobbit et un Elfe sous une montagne naine… »






(c) sweet.lips



I feel something
A slight tingle in my... Heart.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Minion en quête de pouvoir
Royaume : Erebor
Localisation : Erebor
Copyright : Signa : Alaska
FT. : Martin Freeman
Date d'inscription : 14/12/2014
Messages : 448
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Réunion des dwarfsexuels anonymes   Ven 31 Juil - 15:01



Bilbo & Legolas
Réunion des dwarfsexuels anonymes

L
egolas hocha la tête, lui signifiant qu’il était prêt à répondre à ses questions. Malheureusement l’elfe ne savait rien de ce qui avait pu amener Thorin écu-de-chêne à Mirkwood, les deux rois ayant préféré parler seul à seul. De quoi avaient-il bien pu parler que le roi Thranduil ait sentit la nécessité d’éloigner son propre fils ? Bien que la curiosité de Bilbo fût attisée par ces questionnements, elle s’enflamma en entendant la suite du discours de Legolas. L’elfe avait fait un concours de boisson avec Gimli, et Thorin était resté quelques jours dans leur royaume. Bilbo sourit en s’imaginant la tête que Thorin avait dû faire au moment des repas en voyant arriver les plats typiques elfiques à base de légumes. « Au moment de repartir, Seron-nîn est resté. Uh, Gimli, pardon. Moi aussi, j’ai été surpris. Agréablement surpris. » Bilbo leva les yeux. L’elfe ne le savait pas, mais le hobbit avait étudié l’elfique pendant de nombreuses années. Aussi la double signification de l’appellation seron-nin ne lui échappait pas. Le large sourire qu’afficha l’elfe suite à cette phrase poussa Bilbo à se demander s’il avait utilisé ce mot ambigu exprès. Mais non voyons… Une telle affection entre un elfe et un nain… La pensé du hobbit s’interrompit en se rendant compte de l’hypocrisie que serait le fait de juger l’affection que Legolas et Gimli partageaient peut être.

Bilbo reprit une gorgée de vin. Plus ont bois de l’alcool, plus on oublie l’intention que l’on avait d’en boire peu. C’est l’un de ses effets subtils qui transforment parfois un simple repas en beuverie involontaire. Le hobbit et l’elfe prenaient doucement ce chemin, et avant qu’ils ne puissent s’en rendre compte ils seraient en train de dévaler la pente abrupte qui mène à l’ivresse. Legolas lui fit ensuite part de ses suppositions quant à la visite de Thorin à Mirkwood. Selon lui il s’agirait d’une visite diplomatique destinée à améliorer les relations entre les deux royaumes, mais Bilbo doutais franchement des dons de diplomates des nains. L’elfe ne semblait pas donner trop d’importance à cette histoire et il eut vite fait de changer de sujet. « … Et vous, qu’est-ce qui vous a poussé à revenir ici, vivre au milieu des nains, alors que vous auriez pu voyager n’importe où ailleurs avant de revenir ici ? » Demanda l’elfe alors que le hobbit lui resservait du vin. « Qu’ont-ils de si... Attirant ? » Il renversa un peu de vin sur la table, perturbé par cette question si soudaine. En levant les yeux vers Legolas il se rendit cependant compte qu’il avait sans doute mal interprété le sens de ses paroles. « C’est un phénomène étrange, non, que de trouver un Hobbit et un Elfe sous une montagne naine… » Bilbo acquiesça avec un sourire. « Sans doute moins étrange que d’entendre un elfe appeler un nain seron-nin… La remarqué lui échappa, et il se demanda s’il ne serait pas allé trop loin. « Enfin je veux dire, il n’y a rien de mal à ça, après tout moi-même je pourrais appeler seron-nin une personne… enfin en théorie bien sur… Il n’y a personne qui… que je… » Se rendant compte que continuer de parler ne faisait que l’enfoncer, il préféra prendre son gobelet et boire en regardant ailleurs, essayant de reprendre contenance. Ce n’était pas quelque chose dont il pouvait se permettre de parler, surtout par avec Legolas, prince de Mirkwood. « Ce que je voulais dire, c’est que je tiens beaucoup aux nains de la compagnie. Ils sont devenus ma famille, ce sont mes amis. C’est pour cela que j’ai voulu revenir à Erebor plutôt que de voyager ailleurs. » Il espérait que ces explications suffiraient, et que l’elfe attribuerait la rougeur de ses joues et de ses oreilles au vin et non pas à la gêne qu’il ressentait.
WILDBIRD



In mountains that are stacked with fear
His crown lit up the way as we moved slowly past the wondering eyes of the ones that were left behind. Though far away, we're still the same. And as the world comes to an end I'll be here to hold your hand. 'Cause you're my king and I'm your lionheart.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice
Royaume : Mirkwood
Localisation : A dos de bébé caribou
Amour Gloire et Beauté : Il est roux, il est barbu
Copyright : Dukett & Tumblr
FT. : Orlando Bloom
Date d'inscription : 12/01/2014
Messages : 525
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Réunion des dwarfsexuels anonymes   Sam 5 Sep - 1:29
Réunion des dwarfsexuels anonymes
Bilbo & Legolas


Si Legolas se faisait mener par le bout du nez, et par le Hobbit ? Oui. Assurément. Il répondait à ses questions sans même remarquer qu’elles étaient orientées, intéressées. Et qu’un Hobbit avait pourtant du mal à cacher ça, surtout à un elfe. Mais un elfe ivre ? Bon, d’accord, Legolas avait bu consciemment, en connaissance de cause. Bilbo ne l’avait poussé à rien, rien n’avait été prévu, planifié. Il s’était juste laissé emporter un peu trop vite. Et il avait donné à Bilbo l’occasion de douter de la nature de sa relation avec Gimli. D’un autre côté, il y avait des raisons de douter. Legolas ne s’en rendait peut-être pas compte lui-même, ou bien il n’assumait tout simplement pas encore et fermait les yeux sur tout ça, mais il tenait énormément à Gimli. Peut-être plus même que les conventions et la bienséance ne le lui permettrait, comme le laissait entendre son comportement ambigu – comportement dont il n’avait même pas conscience.

Ce furent les paroles de Bilbo qui lui firent comprendre ce qu’il avait dit. Au lieu de s’insurger et de nier (quoi, Seron-nîn voulait aussi dire « ami » !), il esquissa plutôt un léger sourire en tout point amusé, et regarda avec tout autant d’amusement le Hobbit se prendre lui-même les pieds dans le plat (quelle honte, pour un Hobbit, que cette expression malvenue !) et s’enfoncer. Il n’avait besoin de rien dire, ses bafouillements et ses paroles le trahissant plus sûrement que tout le reste. L’elfe, au mépris de son éducation princière, se mit à rire à gorge déployée durant quelques secondes, avant de calmer, un poing devant sa bouche.

« Je ne savais pas que vous compreniez l’elfique, Bilbo ! » Plein de ressources, cet être adorable qui pourrait passer pour une demi-portion, et qui avait volé un dragon. « En effet. Je crois que c’est la barbe. C’est… Exotique, une barbe. Attirant. Viril. Un jour, un nain, ici, que je ne connaissais pas, m’a pris pour une dame. Clairement, il se moquait de mon absence de barbe et, jusqu’à présent, je n’avais jamais remarqué à quel point une barbe pouvait être… Douce, à sa façon. »

Legolas retint un léger gloussement. Quelle honte, si son père le voyait boire, rire, l’entendait vanter les barbes naines… Il reporta son attention sur Bilbo, avec un peu plus de sérieux, croisant ses doigts autour de son verre de vin, presque vide.

« Je crois que vous aimez, que votre cœur bat plus vite quand vous le ou la voyez, et que c’est pour cette raison plus que pour toute autre que vous êtes ici. La famille, c’est bien, évidemment, vous avez raison. La diplomatie aussi, mon père a eu raison de me laisser partir. Mais je… Mais vous aimez. N’est-ce pas ? Qui ? Vous êtes rouge, Bilbo, et je suis ivre. » Ivre, je reste un elfe… Cheaté. Legolas Greenleaf, à votre service.






(c) sweet.lips



I feel something
A slight tingle in my... Heart.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Minion en quête de pouvoir
Royaume : Erebor
Localisation : Erebor
Copyright : Signa : Alaska
FT. : Martin Freeman
Date d'inscription : 14/12/2014
Messages : 448
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Réunion des dwarfsexuels anonymes   Dim 8 Nov - 20:10



Bilbo & Legolas
Réunion des dwarfsexuels anonymes

R
ouge jusqu’à la point des oreilles, Bilbo se maudissait intérieurement d’avoir fait cette remarque. En plus de ne pas avoir été très poli, il avait à présent lancé la conversation sur une voie qui était loin de lui plaire. L’elfe quant à lui semblait tout à faire à l’aise. « Je ne savais pas que vous compreniez l’elfique, Bilbo ! » S’exclamât-il sur un ton étonné. A nouveau Bilbo bu une gorgée de vin pour se détendre. « Oui c’est vrai, j’ai essayé d’apprendre l’elfique par moi-même afin de lire certains ouvrages dont il n’existait pas de traduction en langue commune. Je suppose que c’est mon naturel curieux qui m’a motivé… » Il essayait subtilement de conduire la conversation sur un terrain plus commode, mais Legolas ne sembla pas s’intéresser à ce nouveau sujet de conversation et se lança plutôt sur un long monologue où il exposa son amour pour les barbes des nains. Legolas et Bilbo étaient tous les deux imberbes, et le hobbit devait se joindre à l’avis de l’elfe en définitive. Au départ il trouvait les barbes assez étranges. Il pensait que ça leur donnait l’air de ne pas être très soignées. Il se rendit compte au cours de son voyage avec la compagnie que c’était en réalité tout le contraire. Les nains apportent un grand soin à l’aspect de leurs cheveux et de leur barbe qu’ils coiffent et tressent avec grand soin. Après des mois en leur compagnie il avait fini par penser que c’était un attribut qui avait finalement beaucoup de charme. Le vin lui montait à la tête et il ne pouvait s’empêcher de penser à quel point les longs cheveux et la barbe noir d’un certains nain faisaient ressortir ses yeux bleus… « …jusqu’à présent, je n’avais jamais remarqué à quel point une barbe pouvait être… Douce, à sa façon. » Je me demande si sa barbe à lui est douce… Legolas gloussait et bilbo buvait du vin, se demandant comment il allait pouvoir se tirer de là. Son esprit se débattait entre s’enfuir et rester et parler enfin de ce secret qu’il n’avait jamais révélé à personne. C’était bien la première fois qu’il se trouvait en compagnie de quelqu’un qui pourrait accepter ce secret sans le juger, alors pourquoi n’en profiterait-il pas ?

« Je crois que vous aimez, que votre cœur bat plus vite quand vous le ou la voyez, et que c’est pour cette raison plus que pour toute autre que vous êtes ici. La famille, c’est bien, évidemment, vous avez raison. La diplomatie aussi, mon père a eu raison de me laisser partir. Mais je… Mais vous aimez. N’est-ce pas ? Qui ? Vous êtes rouge, Bilbo, et je suis ivre. » Le cœur de Bilbo s’était précipité en entendant les paroles de l’elfe. Il avait envie de tout lui dire, mais quelque chose l’en empêchait. Finalement, il prit encore une gorgée de vin qui brisa ses dernières réticences. « Bon d’accord disons que… Disons qu’il y a bien un nain pour qui j’éprouve des sentiments d’une certaine nature… » Il avait dit tout cela très vite, comme si il avait peur de changer d’avis en chemin. Paradoxalement, la rougeur de son visage commença à s’estomper, comme si en laissant enfin sortir son secret il était libéré du poids de l’embarras. « J’ai voyagé avec la compagnie pendant de nombreux mois et je n’ai jamais rien dit. Au début je le trouvais froid et il me traitait comme si je n’étais qu’un fardeau… Sans doute avait-il raison d’ailleurs… ça ne vous ait jamais arrivé de vouloir prouver à tout prix à quelqu’un qu’il vous a mal jugé ? Au début je pensais que ce n’était que ça… Mais plus tard j’ai dû me rendre à l’évidence que pour moi il n’était pas qu’un simple ami. » Bilbo s’interrompit dans son discours, surpris d’être en train de dire tout ça à Legolas, fils de Thranduil. Il se disait qu’il valait mieux éviter d’évoquer le fait que c’était lui qui les avait fait évader de la prison des elfes, prouvant encore une fois à Thorin qu’il était digne de confiance. « Mais après les choses se sont gatées, je l’ai trahit pour le sauver et rien de ce que j’ai pu faire n’a su calmer sa colère, c’est pour cela que je suis partit pendant toutes ses années. Maintenant que je suis revenu j’ai l’impression qu’il ait prêt à me pardonner, mais je ne peux tout de même pas lui avouer ce que je viens de vous dire. Thorin est quelqu’un de très tet… » Bilbo s’interrompit soudain, tourna la tête d’un geste vif vers l’elfe, une lueur de panique dans le regard. « Je ne voulais pas dire que… Enfin Thorin est juste… Oh par les valars est-ce que je ne viendrais pas tout juste de parler à un elfe de mon amour pour le roi des nains ? » Assurément Bilbo s’enfonçait. Il avait creusé soigneusement sa tombe puis s’y était installé confortablement en attendant qu’on vienne le recouvrir de terre. « Par pitié n’en parlez à personne. Je n’aurais jamais dû en parler… S’il l’apprenait je ne pourrais même pas rester auprès de lui en tant qu’ami. » Je ne veux pas qu’il m’exile loin de lui encore une fois…
WILDBIRD


In mountains that are stacked with fear
His crown lit up the way as we moved slowly past the wondering eyes of the ones that were left behind. Though far away, we're still the same. And as the world comes to an end I'll be here to hold your hand. 'Cause you're my king and I'm your lionheart.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice
Royaume : Mirkwood
Localisation : A dos de bébé caribou
Amour Gloire et Beauté : Il est roux, il est barbu
Copyright : Dukett & Tumblr
FT. : Orlando Bloom
Date d'inscription : 12/01/2014
Messages : 525
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Réunion des dwarfsexuels anonymes   Sam 19 Déc - 17:03
Réunion des dwarfsexuels anonymes
Bilbo & Legolas

Legolas tirait un petit sourire en coin, plutôt fier de sa tirade. S’il était ivre et s’il semblait en avoir conscience… Du reste, il ne contrôlait pas tout à fait ce qu’il disait, ni ses réactions. Surtout ses réactions. Heureusement qu’il ne risquait pas de croiser d’autres elfes ici – quelle honte aurait ressenti le roi de Mirkwood en voyant son fils dans un tel état, et en train de révéler les secrets cacher au fond de son cœur tortueux. Un sourire beaucoup trop large fendit son visage en deux, tandis qu’il se penchait vers Bilbo pour ne pas perdre une miette des révélations qu’il s’apprêtait à lui faire. Il hocha légèrement la tête, comprenant son avis et compatissant. Un nain, également, et pas une naine. Cela était singulier, tout de même. Il est vrai qu’il n’y avait pas beaucoup de femmes sous les montagnes, mais…

S’il avait pu être un chat et frétiller des oreilles, nul doute qu’il l’aurait fait, en lâchant de gros ronronnement d’aise, et heureux. Et s’il pencha légèrement la tête lorsqu’au milieu de ce flot de parole le nom de « Thorin » fut lâché, il aurait très bien compris sans qu’on ne le lui dise clairement. Après tout, il était quasiment le seul nain à correspondre à l’histoire racontée par son compagnon d’ivresse. Il eut un nouveau léger rire, en haussant vaguement une épaule ;

« Ne vous inquiétez pas, mon cher Bilbo, je ne vois pas pourquoi j’irais raconter tout cela à quelqu’un. C’est tout comme si vous alliez crier dans toute la Montagne que j’avais encore rêvé de Gimli cette nuit ! » Son rire s’étrangla légèrement dans sa gorge et se mua en une légère quinte de toux, avant qu’il ne reprenne, plus sérieux ; « Vous voyez, nous avons chacun un moyen de pression sur l’autre… Mais, de toute façon, on n’a pas besoin de ça, hein ? Je ne sais pas si vous avez déjà été amoureux auparavant. Moi j’ai cru, mais ça n’est pas comparable à ce que je ressens actuellement. Si je pouvais être un chat, aller me blottir et me frotter contre lui en ronronnant à tout va !... »

Il était reparti dans ses délires sans s’en rendre compte, et fronça légèrement les sourcils en terminant ce qu’il restait dans son verre, secouant légèrement la tête en faisant voleter ses cheveux.

« Vous pensez qu’un nain peut aimer mes cheveux ? Ils sont si brillants, mais c’est parce que je les laves de la poudre de diamants. Ça devrait plaire à Gimli, non ? Les diamants, ils aiment bien ça ? » Il soupira légèrement, avant de reporter son attention sur le semi-homme : « Vous devriez peut-être tenter votre chance, qui sait ? Je veux dire, vous en aurez toujours plus que moi. Vous êtes un hobbit, je suis un elfe. Y’a pas photo. En plus, être un hobbit a plein d’avantages : vous cuisinez bien, vous n’êtes pas trop grand, vous n’avez pas de contentieux avec la race des nains depuis… De longues années… »






(c) sweet.lips



I feel something
A slight tingle in my... Heart.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Minion en quête de pouvoir
Royaume : Erebor
Localisation : Erebor
Copyright : Signa : Alaska
FT. : Martin Freeman
Date d'inscription : 14/12/2014
Messages : 448
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Réunion des dwarfsexuels anonymes   Dim 28 Fév - 1:32


   
   Bilbo & Legolas
   Réunion des dwarfsexuels anonymes

B
ilbo se servit d’une main tremblante un nouveau verre de vin. Le liquide rouge emplit son gobelet de métal et quelques gouttes se perdirent sur la table lorsqu’il redressa le flacon. Il but quelques gorgées, espérant oublier ce qu’il venait de dire, tout en oubliant que l’alcool était la cause de cette révélation. Son cœur était serré dans sa poitrine, pas seulement par peur que tout soit dévoilé, mais aussi parce qu’il avait à nouveau admis l’aimer. Lors de son exil en Comté il avait fait la paix avec ses sentiments. Il avait cessé de se voiler la face. Mais les années avaient passé et il avait cru ce sentiment éteint. En revenant à Erebor il voulait certe retrouver Thorin, son vieil ami, mais il ne savait pas si ces sentiments étaient toujours présent en lui. Il avait espéré qu’ils ne soient qu’un souvenir, qu’en le voyant il se rendrait compte qu’il ne ressentait plus rien. Ou avait-il espéré le contraire au fond de lui ? Il ne savait pas, il ne savait plus rien.

Legolas en face de lui souriait comme si il n’avait pas connu une situation aussi amusante depuis longtemps. Il le rassura, lui assurant qu’il n’y avait aucune raison qui puisse le pousser à aller raconter ça à qui que ce soit. « C’est tout comme si vous alliez crier dans toute la Montagne que j’avais encore rêvé de Gimli cette nuit ! » Le visage de Bilbo vira au rouge à nouveau. Il n’était pas sûr d’être prêt à avoir ce genre de conversations avec quelqu’un. Il n’avait jamais été très à l’aise sur ce genre de sujets étant donné qu’il n’avait admis que très tard son attirance pour les hommes. Legolas en revanche semblait très à l’aise vis-à-vis de ça. Après tout c’était un elfe. Il avait eu des centaines d’années depuis sa naissance pour mettre au clair ses préférences.

Son nouvel ami lui confia qu’il avait déjà été amoureux au part avant, mais que ce n’était pas comparable à ce qu’il ressentait à présent. Qu’il rêvait d’être un chat pour se blottir contre le nain que son cœur avait choisi. Bilbo commença enfin à se calmer, le vin aidant. Legolas n’allait pas révéler son secret puisqu’il en avait un semblable. Le hobbit n’avait cependant pas les mêmes aspirations que l’elfe. Sa relation avec Thorin était infiniment plus compliquée que ne semblait l’être de Legolas avec Gimli. Bilbo ne pouvait pas se permettre ne serait-ce que rêver de se blottir contre lui. C’était une chose qui n’arriverait jamais.  Parce que trop de choses s’étaient passées, parce qu’il était roi, et parce que Thorin était Thorin. « Pour ma part je me contente d’espérer que je pourrais rester encore longtemps à ses côtés. » Même si c’était juste en tant qu’ami, ça lui suffisait.

Il écouta avec amusement l’elfe lui poser des questions sur sa chevelure. Legolas avait de longs cheveux  blonds lisses et brillants. Les nains aussi portaient leurs cheveux longs, les hommes pour la plupart aussi. Comment se faisait-il que les hobbits fussent les seuls à les porter aussi courts ? Bilbo attrapa l’une des boucles qui se promenaient sur son front. S’ils poussaient encore peut-être aurait-il l’air plus… nain ? « Vous devriez peut-être tenter votre chance, qui sait ? » Bilbo leva les yeux vers Legolas, sans être vraiment surpris cette fois ci. Il souleva le fait qu’un hobbit avait sans doute plus de chances auprès d’un nain qu’un elfe, pour des raisons historiquement évidentes. Le hobbit soupira et pris une longue gorgée de vin, réfléchissant à sa réponse. « Est-ce que c’est courant chez les elfes et les nains d’être…. Comme nous ? D’aimer des personnes de même sexe… » Bilbo jouait avec les quelques raisins qui restaient dans son assiettes, déviant le regard. « Pour les hobbits ce n’est pas une chose normale, c’est même une chose honteuse dont on devrait se cacher. C’est considéré comme étant une mauvaise chose. » Il fronça les sourcils, attristé au simple souvenir des mœurs étriqués de son peuple. Si ses tendances avaient été connues en compté il ne fait aucun doute que sa réputation en aurait pris un sacré coup. Il aurait été mis au ban de la société. Du coup il avait pris l’habitude de cacher ce qu’il ressentait, de ne jamais en parler. Il soupira. « De toutes façons je ne pense pas que Thorin ressente la même chose que moi. C’est un amour à sens unique. Tout ce qui m’importe c’est qu’il aille bien. » Un sourire doux apparu sur son visage, sincère.

« En tout cas ne vous en faites pas, vos cheveux sont parfaits ! Comme ils sont longs vous pourriez peut être laissé Gimli les tresser ? Même si ils ont l’air bourrus et peu soignés, les nains adorent s’occuper de leurs cheveux. Ça frôle presque l’obsession vous ne trouvez pas ? »
WILDBIRD


In mountains that are stacked with fear
His crown lit up the way as we moved slowly past the wondering eyes of the ones that were left behind. Though far away, we're still the same. And as the world comes to an end I'll be here to hold your hand. 'Cause you're my king and I'm your lionheart.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Réunion des dwarfsexuels anonymes   
Revenir en haut Aller en bas
 

Réunion des dwarfsexuels anonymes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» Réunion familiale { PV les 5 autres qui se reconnaitront }
» Comment régaler pour la prochaine réunion ?
» réunion rp...
» Famille, Amitié, Sang, bataille, réunion ... [PV mon Canard ( Titigre)]





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Middle Earth :: Rhovanion :: Erebor-