Partagez | 
 

Intrigue 2 : La nyctalopie pourrait être utile (groupe 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue 2 : La nyctalopie pourrait être utile (groupe 2)   Lun 20 Juil - 15:29
La nyctalopie pourrait
être utile.
Intrigue n°2
United we stand, divided we fall. ▬ Intrigue n°2, groupe n°2.



Aucun de ses muscles, aussi tendus fussent-ils, n’était assez rapide pour devancer Indis qui s’élança comme une furie sur l’opposant. Sa garde avait réagi bien plus vite aux piques de la naine d’au-dessus. Inutile de la voir clairement pour savoir qu’elle arborait un grand sourire narquois. Traîtresse, et fière de l’être ? En voilà une qui méritait de payer. Heureusement, Indis s’en chargeait, et l’ennemie ne s’en relèverait sans doute pas de sitôt.
« INDIS ! » hurla vainement le blond.
Mais elle était déjà montée à l’assaut. En un souffle, tout le groupe l’imita en se frayant un chemin tant bien que mal au milieu de la salve de flèches venue du ciel. Il était impossible pour Fili de suivre l’avancée de chacun, aussi se rapprocha-t-il d’abord de son frère. Bouclier dégainé, il le braqua sur ses épaules pour sécuriser sa montée et se lança sur une des cordes aux côtés de Kili. L’adrénaline lui était montée au cerveau et il ne pensait quasiment plus à ce qu’il faisait. Comme toujours lors d’un combat, il était guidé par son instinct.

Il déboucha en haut du tunnel. Le temps de sortir son épée et de repositionner son bouclier, une violente douleur lui perfora l’arrière de la cuisse. Un archer l’avait pris pour cible. Ainsi donc, c’était ainsi qu’ils désiraient se battre ? En prenant leurs opposants de dos, à découvert ?
« Lâches ! » cracha-t-il tandis qu’il faisait volte-face.
Les nains étaient clairement en sous-nombre, surtout qu’ils n’avaient pas tous terminé leur ascension. Lui-même se retrouvait déjà entouré de plusieurs humains. Il para une estocade à gauche, en esquiva une autre à droite, il parvint même à porter quelques coups – fatals, peut-être ? – mais le rythme devenait trop rapide pour lui. Un coup de bouclier lui fut assené à l’épaule et le fit trébucher. Un allié vint miraculeusement lui porter secours, lui permettant de reprendre son souffle et de se relever. Entre-temps, son sauveur avait déjà disparu dans la masse informe de guerriers. Fili resta debout quelques instants en contemplant l’horreur de la bataille. Il aperçut Indis férocement engagée en combat avec une naine. Ils étaient là. Ceux qui étaient responsables de tant de morts lors de l’invasion. D’un coup sec de l’épée, il cassa la flèche qui lui avait transpercé l’arrière du genou. Son épaule gauche le lançait terriblement et l’empêchait de bouger son bras à son aise, mais il s’en rendait à peine compte. Il tenait en face de lui les coupables.

« POUR EREBOR ! »
Il se jeta droit au milieu de la bataille. Cette fois-ci, il se retrouvait face à un humain seul à seul. Malgré sa taille imposante, Fili visa directement les jambes en le harcelant de son épée. Son ennemi riposta mais le nain para le coup de son bouclier. Sa technique porta finalement ses fruits : l’humain se retrouve au sol, à la merci du régent qui s’agenouilla sur sa poitrine. Toujours vif, il parvint malgré tout à arracher le bouclier du bras du blond. Un cri de douleur lui échappa. Pourtant, il était déjà trop tard : de son bras droit, Fili lui trancha la gorge. Le sang de l’humain lui éclaboussa le visage et il en sentit la chaleur sale lui dégouliner sur les joues.

Se redressant péniblement, il saisit la hache qu’il portait sur le dos. Il n’avait pas même eu le temps de toiser à nouveau le champ de bataille qu’un autre adversaire lui fondit dessus. Ils bataillèrent à l’épée quelques secondes, leurs forces à égalité, mais l’ennemi saisit un moment d’inattention et lui asséna un coup au visage avec son poing ganté de fer. Sonné, Fili fit quelques pas en arrière et cracha une gerbe de sang. L’humain en profita pour le renverser. Couché sur le dos, son épée lui ayant échappé des mains, le régent vit son ennemi prendre son arme à deux mains, prêt à lui enfoncer en plein cœur. Fili usa de ses dernières forces pour se dégager en roulant sur le côté. Hélas, il avait été trop lent : l’épée vint malgré tout traverser son armure et transpercer ses côtes en une douleur atroce. L’humain s’apprêtait déjà à relancer l’attaque.

A bout de bras, il raffermit sa prise autour de sa hache et la jeta vers son ennemi de toute sa puissance. Le fer vint fendre en deux le crâne de son adversaire, qui avait sans doute perdu son casque dans une précédente joute. Le corps sans vie et dégoulinant de sang s’écroula avec fracas à ses côtés. Fili voulut se relever mais il s’en trouvait incapable. Son corps le lançait terriblement, il saignait abondamment, sa vision était obstruée par la terre et le sang de ses ennemis – à moins que ce ne fut le sien ? Difficile de savoir. Il entendait toujours la rumeur de la bataille mais elle lui semblait de plus en plus lointaine. Qu’en était-il des autres ? Indis avait-elle vaincu la traîtresse ? L’elfe avait-il fait ses preuves, protégeait-il Gimli au prix de sa vie ? Et Kili ? Kili ! Où était Kili ? Cette dernière pensée ne fit qu’alarmer son cœur, mais il n’arrivait toujours pas à se redresser malgré la panique qui le saisissait. Le blond se sentait partir. Malgré tous ses efforts pour garder les yeux ouverts, il sombrait dans l’inconscience.

Le prince… murmura-t-il, à peine audible. Protéger… le prince…




© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice
Royaume : Erebor
Copyright : Lady Beard / Anaëlle
FT. : Katheryn Winnick
Date d'inscription : 13/04/2014
Messages : 361
Date de naissance : 14/10/1989
Age : 28
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue 2 : La nyctalopie pourrait être utile (groupe 2)   Mar 21 Juil - 15:29
Ljota ∞ Indis ∞ Fili ∞ Kili
Gimli ∞ Legolas ∞ Ralla ∞ Tharor ∞ Bofur
Skin her alive, rip her apart, scatter her ashes, burry her heart. Honest to god, I will break your heart, tear you to pieces and rip you apart
Celui qui en tuera le plus paiera la tournée de bière ! » résonne la voix de Gimli à ses oreilles. L’espace d’un instant, le regard d’Indis parcourt le champ de bataille. Ralla et Gimli s’étaient déjà élancés derrière elle, et le prince elfique était en train de bondir hors du tunnel. Elle ne votait que des humains autour d’eux, chargeant sur la petite troupe, lames hors du fourreau. Pourtant, Ljota était là, se dit Indis alors qu’elle se penchait sur le côté pour esquiver l’attaque d’un humain, lui rendant la pareille sans attendre. Elle sentait la présence de la naine comme on sentait une tempête menaçant planer au-dessus de la montagne. Du coin de l’œil, Indis vit Ralla s’immobiliser et la garde suivit le regard de sa consœur …

Elle était là. Le regard assoiffé de sang, le sourire sadique. Le cri de Ralla rapporta l’attention d’Indis sur la naine. Un homme venait de lui entailler l’épaule et Ralla était en train de le terrasser. Un sifflement strident à ses oreilles, et tous les archers se tournèrent comme un seul homme pour décocher leurs flèches en direction de Legolas. Indis ne put rien faire et vit certaines flèches se planter dans la chair du prince elfe tandis que d’autres l’entravaient de leurs cordes. Elle s’élança vers lui dans le but d’aller couper ses liens, Ljota hurlant ses ordres à ses hommes dans une langue barbare qu’elle ne comprenait pas. Indis n’était plus qu’à un pas de Legolas alors qu’elle détournait son visage pour essayer de deviner l’ordre de Ljota à l’expression de celle-ci. C’est alors qu’Indis réalisa avec horreur que celle-ci était déjà sur elle, sa hache sifflant vers son crâne. Indis parvint à lever son bouclier juste à temps, mais son poids n’était pas réparti de façon à recevoir le choc de la traîtresse finissant sa course contre elle, et Indis fut soulevée de terre.

Leur chute dura bien plus longtemps que ce à quoi elle ne s’attendait, et quand elles touchèrent enfin le sol, elle se trouvait dans l’obscurité, de la poussière et quelques gravas tombant sur elles… Elles étaient tombées dans le tunnel…
code by Silver Lungs



Our battlecries are breaking the silence.

How to find a way through darkest nights? A voice, still faint, speaks names that burn down in flames. Tonight, we are a part of this fireflight. Lights of dawn will gleam once our voices unify, for flames they'll scream.



 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PNJ ronchon
Royaume : Un lac
Localisation : Au fond du dit lac
Amour Gloire et Beauté : En couple avec l'Arkenstone
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : TUMBLR, Enelyë
FT. : Smaug
Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 543
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue 2 : La nyctalopie pourrait être utile (groupe 2)   Dim 23 Aoû - 17:41



Intrigue n°2 : Let it go, let it go

Legolas & Gimli & Indis & Fili & Kili & Tharor & Ralla


Il est de notoriété publique que les enfants de Mahal ne se battent jamais plus férocement que lorsqu'ils sont en sous-nombre, face à un adversaire menaçant leur foyer d'un péril invincible. Et cette fois ne fais pas exception à la règle alors que la situation se précipite et que les nains bondissent de leur royaume souterrain comme des diables hors de leurs boîtes. Sans armures, armés que légèrement, mais ils font face. Face à eux, c'est une troupe d'humains entraînés, armés jusqu'aux dents et galvanisés par l'odeur du sang et les cris de leur leader. Assoiffée du sang royal, de vengeance et de massacre, jurant la mort des Durins; lorsque les deux princes surgissent du trou sur la terre ferme, c'est sur eux que les gladiateurs se concentrent, les encerclant tel un essaim. Tuer les Durin, voilà leur mission, éloigner les plus gros dangers en premier.

L'elfe est aussitôt immobilisé, pris au piège comme un papillon pris dans un filet, prêt à être épinglé. Il est coincé sous le filet, entouré par les gladiateurs qui se ravissent de cette cible soudain facile, immobile ou presque ; toute l'élégance et aisance elfique est réduite à néant par le filet qui s'est pris dans ses cheveux, dans ses dagues, entravant ses mouvements. C'est presque trop facile et le temps qu'il réussisse à saisir une de ses lames, une flèche s'est fichée dans son épaule. Une bonne partie des humains s'acharnent sur lui, l'envoyant bouler à terre ; l'un d'eux s'écarte en hurlant, le sang éclaboussant sa cuisse, mais l'elfe est pris d'assaut.
Ses "alliés" d'un jour sont trop occupés pour venir lui prêter main forte et le libérer de ses rêts;  A part Gimli, qui tente de se frayer un chemin jusqu'à lui mais qui est sans cesse ballotté, ramené en arrière, forcé de se défendre pour sauver sa propre vie, luttant pour asséner quelques coups. Un coup puissant l'envoie voler en arrière, lui promettant des contusions et de douloureux souvenirs pour les jours à venir.

Ljota et Indis sont retombées au fond du trou, d'où émanent des cris, des promesses de mort et le fracas des fers. Autour du gouffre, les combats font rages, inégaux ; la majorité des humains se concentrent sur Fili et Legolas, les autres engageant des combats plus égaux, dans lesquels les nains parviennent à prendre l'avantage.  Ralla, prise de surprise par son assaillant à l'épaule meurtrie alors que le ciel lui tombait sur la tête finit par se ressaisir et à se défendre dignement, en un contre un; son épaule gauche est inutilisable, et devra être en attelle pendant des jours, mais la droite est redoutablement efficace.  
Mais Fili, roi d'Erebor, héritier de Thorin Oakenshield, le prince doré, et l'un des premiers à monter à l'assaut à l'avantage certain d'être bien connu et bien haï. A peine avait-il rejoint la surface qu'une flèche se fiche dans sa cuisse gauche; les humains lui tombent dessus comme la misère sur le pauvre monde, jouissant de leur adversaire de taille et de nombre pour le submerger; son bouclier vole sur le côté, abandonné. Les coups se succèdent; une épaule déboîtée, un bras cassé, ses lèvres saignent, gonflées, le sang ruisselant de sa bouche alors que le prince lutte mais finit par tomber au sol, la proie et la victime de la colère des Humains. Ravis de l'aubaine, ravis de cette mort et de ce massacre.

Temps pour la mise à mort. Un des humains était prêt à tuer le roi régent d'Erebor, le faux roi, et l'épée enfoncée dans le torse de Fili ne passe pas loin de la mort, avant que le nain ne parvienne à achever son ennemi. Et soudain, le calme revient.

Les flèches de Kili ont fait reculé les adversaires, alors que Ralla chargeait à son tour pour faire fuir les humains, loin du corps meurtri de son roi. Ce n'est que lorsque la petite troupe se réunit autour de Fili qu'ils s'aperçoivent de l'absence de la guerrière blonde. Ralla la première, court au trou du tunnel, pour tomber sur un spectacle qui les fait un instant trembler : les deux naines blondes, couvertes de sang, éreintées, presque égales dans la mort. Mais c'est Indis qui se relève, fière et victorieuse.
Kili est presque indemne, un peu de sang coulant de sa joue, malgré ses vêtements couverts de terre et de sang, portant les marques de nombreux chocs. Il a été épargné du plus gros de la bataille, son frère et Legolas jouant le rôle de tampons martyrisés.

Legolas peine à se remettre debout, même avec l'aide d'un Gimli encore valide ; son épaule est visiblement déboitée et son avant-bras pend mollement à partir du coude. Son corps sera très certainement recouvert de bleus durant quelques jours, malgré la légendaire inaltération elfique et il peine à poser le pied au sol alors que ses ligaments ont été rompus dans son mollet gauche. Et, outrage indécent, sa lèvre est ouverte, rougie de sang.  Il saigne de son propre sang. Sa propre tunique est tâchée de son propre sang.
Kili soutient son frère inconscient, presque mort ; ses blessures nécessiteront plusieurs semaines de convalescence et le sang que son cœur perd macule ses vêtements et ceux de son frère tandis que Ralla alterne entre soutenir les deux princes, et aider Indis à emporter Ljota jusqu'au cœur de la montagne. Sa main est toujours sur son épée, et le départ ( la fuite ? ) des humains ne les rassurent pas pour autant. La paranoïa et le malaise rentrent avec eux dans Erebor.

Il va falloir se remettre de sa trahison. Se poser les bonnes questions. Se remettre des blessures infligées, aussi bien morales que physiques. Prendre le chemin de l'infirmerie, prendre des décisions quant à la traîtresse. Ne pas se reposer sur ses lauriers.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofmiddleearth.forumactif.org


Contenu sponsorisé
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue 2 : La nyctalopie pourrait être utile (groupe 2)   
Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue 2 : La nyctalopie pourrait être utile (groupe 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


 Sujets similaires

-
» Intrigue 2 : La nyctalopie pourrait être utile (groupe 2)
» HUITIEME INTRIGUE ♫ LE COACHELLA, trajet en bus (groupe 2)
» HUITIEME INTRIGUE ♫ LE COACHELLA, trajet en bus (groupe 1)
» Intrigue | Groupe 4 ~ Casse dans les boutiques de la Cour
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Middle Earth :: Intrigue 2-