Partagez | 
 

There are some people that just want to watch the world burn + Inera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: There are some people that just want to watch the world burn + Inera    Mar 18 Nov - 19:17

crédit

Inera


ft. Natalie Dormer

Qui êtes-vous ?

Race : Numénorienne noire +  Wanderers
Alignement : Dark, mais le vrai dark, pas les enfants qui croient jouer au méchant.
Emploi : Espionne et corruptrice pour le compte de Sauron lui-même et un de ses fidèles lieutenant.
Royaume : Mordor
Âge : 124 ans et toujours aussi bien conservée.
Orientation : Oh, si vous saviez comme cela n'a point d'intérêt.
Statut : célibataire au cœur de pierre.
Arme : Arbalète, couteau de lancé, fouet, la manipulation et le poison.
Niveau : Experte + en manipulation, experte à l'arbalète et avec n'importe quoi qui ce lance en fait et moyen au poison et au fouet.



Elle aurait pu conquérir le monde, mettre des royaumes à ses pieds. Son ambition n’a d’égale pas même le pic de la plus haute montagne de l’Harad. Munie de ses mots, elle perce son chemin sans jamais s’arrêter. De sa parole, elle en fait son arme la plus violente, la plus destructrice et la numénorienne sèmera le feu et le sang sur son passage, car là où elle bâtit en arrivant, elle remet à cendre au moment de repartir.

Ne vous fiez pas à ce sourire angélique et chaud, ne laissez pas ses yeux tendres captiver votre regard d’un battement de cil, ne laissez pas ses mains douces caresser vos maux, ne laissez pas ses airs naïfs et sots vous adoucir, ne laissez pas ses mots toucher votre cœur, car elle vous détruira. Elle sait percer les désirs les plus profonds, les rêves les plus purs et vous les faire voir dans l’horizon, vous promettre leur accomplissement et cela semble si facile lorsqu’elle vous envoûte de sa parole, lorsqu’elle vous montre ce chemin déjà tout tracé. Le confort d’une route claire, c’est ce que l’esprit recherche et elle l’offre. Elle saura jouer de vos sentiments, jouer de votre esprit avec une aisance meurtrière, vous fera rêver de l’impossible et édifiera votre tour. Inera se posera tel un ange sur votre épaule, tandis que grandit derrière l’ombre du démon refermant ses griffes autour de vous et lorsque vous le réaliserez, il sera déjà trop tard.

Elle ne se montrera jamais sous son vrai jour. Elle ment aussi habilement qu’elle respire et saura user de subtilité pour arriver à ses fins. Derrière cette femme qui n’a l’air de rien, elle camoufle son intelligence fine sous le jeu de l’inepte, celle qui ne sait pas grand-chose et qui ne comprends pas toujours. Mais en réalité, la majorité des esprits l’ennuie, car elle les déchiffre trop facilement, certains voient la vie comme un puzzle, elle la voit comme un jeu et chaque coup qu’elle fait est en prévision d’un but futur. Elle est minutieuse, pragmatique et ne laisse rien au hasard. Les détails ne lui échappent pas. Tout est toujours prévu. Elle est ordonnée, dans sa tête comme dans sa vie, mais ce n’est pas l’ordre qu’elle laisse derrière elle après sa venue, c’est  la destruction. Elle répugne la paix et le silence. Le calme l’agace. Il y a quelque chose de beau que d’observer le monde brûler.

Elle est la tempête. La peur, elle ne la ressent pas. Sa gamme d’émotions est limitée en fait. Elle connait la colère, la rage, la violence, mais la joie, le bonheur, la tristesse, la crainte lui sont tous inconnus. Elle tue sans remord, détruit sans regret et manipule sans scrupule l’entièreté de son entourage. Elle ne connait pas la confiance, ne connait pas la proximité, l’intimité. Elle fait l’amour sans sentiment. Son cœur est insensible. Elle punit l’échec et le manque de respect. Ceux qui l’ont réellement confrontée savent de quoi elle est capable, elle n’est pas aussi sans défense qu’elle le fait croire. Capable de s’emporter telle une étincelle qui s’enflamme, elle peut redevenir aussi calme qu’un feu plongé dans l’eau en un battement de paupières. On ne sait jamais avec elle. Leader jusqu’à la moelle, elle guide sa troupe de rodeurs avec une poigne de fer et ses ordres sont leurs désirs.

Elle tisse sa toile lentement, un coup, deux ou trois d’avance sur les autres. Elle aura toujours quelque chose pour assurer ses arrières, un moyen de pression, un chantage, une petite contrainte  pour empêcher la trahison et dissuader de rompre ses alliances. Digne lieutenant de Sauron, elle sème son pouvoir sur la Terre du Milieu, lui garantit des alliés et dissout ses ennemis pour faire en sorte que le jour de son retour, aucune barrière ne s’opposera à lui.


Qui êtes-vous vraiment ?


❧ Pseudo : Pheobe
❧ Age :  
❧ Comment avez vous connu le forum ? :  
❧ Des remarques ? : DARK TO POWAAA  
❧ Fréquence de connexion :  
❧ Code règlement : Dévoré par Sauron  :ahah:

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: There are some people that just want to watch the world burn + Inera    Mar 18 Nov - 19:17


Que faisiez-vous pendant que les nains reprenaient la Montagne Solitaire et que Smaug piquait sa crise ?  



Elle était là, évidemment, pour voir les ravages du dernier dragon vivant en Terre du Milieu. Créature de feu et de destruction, certains autrefois serviteurs de Morgoth, elle a apprécié la vue des flammes lécher l’eau du lac de sa braise et enflammer les habitations pour ne laisser que des cendres après son passage. Elle a observé de l’ombre cette masse ailée déchaîner sa colère sur Dale avant de couler au fond du lac pour ne laisser que son squelette scintiller encore aujourd’hui dans l’obscurité de l’eau sombre la nuit. Elle se souvient de la chaleur du feu, des cris agonisants et les ravages laissés par sa trace. Cette marque que Smaug laissera gravée sur ce village durant de nombreuses générations. Pour rien au monde elle n’aurait manqué son réveil. Si seulement il existait encore des bêtes de sa prestance pour servir son Maître.

Durant l'intrigue n°1, où étiez-vous, que faisiez-vous ?



Elle a quitté Dol Guldur un mois avant sa destruction, car Il attendait déjà le Conseil Blanc. Ses services étaient requis ailleurs, alors elle a pris route jusqu’au Rohan, aux frontières du pays de Duns. Une guerre se préparait à Lond Daer, mais elle n’allait pas y participer, non, son rôle était seulement d’observer et de rapporter l’issu de la prise du village. C’est ravie qu’elle est repartie telle une ombre après que Lond Daer fut retourné aux mains de Meadred. Cela promettait d’être intéressant, très certainement que les contrées voisines répondraient par la force à cette envahissement. Ce village était après tout un port très important pour la région et les dunlendings en avaient maintenant le monopole.

Longtemps caché à Dol Guldur sous le surnom de Nécromancien, Sauron en a été chassé par le Conseil Blanc et s'éveille maintenant au Mordor : que savez vous de ces changements et évènements ?



Ooh, elle connait bien plus de choses que le commun des mortels et même l’esprit clairvoyant de certains ne peuvent prévoir ce qu’elle sait déjà. Les forces de Sauron se mobilisent dans l’ombre et les peuples se rassemblent peu à peu sous sa bannière. Les choses bougent au Mordor, ce n’est qu’une question de temps avant que tout ne soit en place. Et elle, en bon lieutenant, se charge de préparer le terrain pour la conquête prochaine de son Lord. Elle mettra le plus de résistance en cendre sur son passage afin de facilité la marche de leur armée sur la Terre du Milieu. Et autant dire que ça lui plait grandement comme tâche.

Quels sont vos objectifs pour les prochaines années, vos rêves et plans pour l'avenir ?



Ses projets d’avenir sont ceux que Sauron lui a préparés, car elle ne jure qu’à lui sa vie entière et sa fidélité. Elle se complet dans son devoir d’espionne et à semer autant de destruction qu’elle le peut tout en s’assurant qu’on ne sache jamais que ce soit elle ; c’est tout l’art de créer la discorde au sein d’un peuple en détruisant la confiance et en guidant les autres à se détester mutuellement. Elle continuera dans sa lancée aussi longtemps qu’elle le pourra. Il faut bien trouver de quoi se désennuyer après tout.

Quelle est votre histoire ?


You think you know what darkness is, but I can assure you that you have barely touch it.

L’histoire d’Inera n’a rien d’un récit ordinaire, mais ce n’est pas une vie tragique qui la guette, du moins, de son point de vue. C’est une histoire particulière, comme elle l’est pour chaque être vivant en Arda, mais ce qui la démarque des autres n’est pas ce qu’elle a vue – bien que ce ne soit pas singulier en soit – mais plutôt ce qui fait d’elle ce qu’elle est et a toujours été.

Il est bon de savoir qu’Inera n’a pas toujours été le prénom qu’elle a porté, qu’il est venu bien plus tard lorsqu’elle s’est détachée de cette identité que ses parents tentaient de lui forger et de lui faire porter, mais qu’elle n’était pas. Son prénom de naissance est Tyrel.

Tyrel naquit à Fornost, comme bien d’autres de ses semblables, une nuit de tempête hivernale. Une gamine en santé, à la voix portante, rien ne présageait quelconque anomalie chez elle et l’accouchement s’était fait sans problème notoire. La petite grandit au sein d’une famille pauvre. Sa mère était serveuse et son père chasseur. Ils avaient tous deux quittés leur vie de rodeur afin d’élever une famille et de vivre une vie stable. Bien qu’ils ne roulaient pas sur l’or, ils se contentaient du minimum. C’était l’essentiel et ils étaient heureux. Tout du moins, autant que pouvait l’être Tyrel.

Elle, c’était l’enfant turbulent du village. Toujours à se mettre les pieds où il ne fallait pas et à entrainer les autres dans ses conneries malgré bien souvent l’interdiction des parents des autres enfants. Déjà à cette âge, elle parvenait à convaincre les autres de faire des choses, même si c’était insensé avec du recul. Mais ce fut plus précisément Reg qui fut la première proie qu’elle captura dans sa toile. Un garçon d’un an son ainé. Il vivait dans une situation aussi pauvre que la sienne et Tyrel l’entrainait toujours dans des idées folles. Que ce soit sauter du haut d’un récif dans l’eau agitée ou de provoquer un troupeau d’animaux sauvages ou de grimper le plus haut possible dans les grands conifères, il n’y avait nulle place où elle allait où il ne la suivait pas sans rien dire.

Lui était le plus proche sans doute de ce qu’elle aurait pu qualifier d’ami. Même si elle se plaisait plutôt à le manipuler à son insu pour se désennuyer de cette vie misérable à Fornost. Mais tous deux étaient à la fois trop naïfs alors pour comprendre réellement l’impact des manigances de la jeune fille. C’est d’ailleurs elle qui l’initia à sa première « chasse » avec un chevreuil. N’étant ni l’un, ni l’autre très doué à l’époque, la pauvre bête avait agonisé avant de trouver la mort, mais ce n’était pas à Tyrel que cela avait dérangé, non, elle avait trouvé la chose presque fascinante. Non pas la mort en soit, mais cet espèce de côté destructeur, de droit de vie ou de mort sur une autre créature.

Tyrel grandit bien vite et avec elle entraina une certaine terreur chez les jeunes de son âge par sa simple présence. Pourtant, les adultes ne voyaient en elle qu’une adolescente innocente et douce, mais certains enfants avaient vu le côté sombre de sa médaille qui prenait déjà une très grande part de sa personnalité. C’est aussi à cette époque, durant l’une de ses éternelles promenades hors de la ville en compagnie de Reg, qu’elle tomba sur un artéfact de son peuple. C’était parmi les décombres d’une tour à moitié effondrée. Tous les adultes interdisaient les jeunes d’y pénétrer, car les lieux n’étaient pas sécuritaires, mais elle avait fini par s’y engouffrer, sans la moindre peur au ventre. Quelque chose l’attirait là, comme un appel. Elle n’aurait su dire vraiment, un pressentiment peut-être, un sixième sens ou simplement le destin. Parmi les débris jonchant le sol, dans le sous-sol presque entièrement écroulé sous la pierre, elle avait trouvé cette boule de cristal et dès l’instant où ses yeux s’étaient posés dessus, elle avait ressenti l’insatiable besoin de la prendre. Ce qu’elle avait fait.

Ce qu’elle avait vu alors aurait sans doute valu folie à n’importe quel être humain, mais ses origines numénoriennes lui prévalurent de sombrer et son esprit déjà inhumain en soit n’eut aucun problème à tolérer l’intrusion du mal en elle. Tyrel ne comprit pas exactement ce qu’elle vit ce jour-là, elle se souvint d’une voix caverneuse qui s’exprimait en un langage inconnu, des images floues et sombres. Tout ce qu’elle conserva fut le goût de replonger dans cette boule de cristal. C’est Reg qui l’extirpa ce jour-là de sa connexion avec le palanthir.

Quelque chose en elle changea, elle murit sans doute plus vite qu’elle ne l’aurait du. La demoiselle n’avait pas encore atteint la maturité, tout juste pubère en fait. Et il y avait cet autre garçon au village qui croyait pouvoir faire sa loi. D’ailleurs, un jour qu’elle marchait dans la forêt pour aller voir le palanthir qu’elle avait conservé caché dans les décombres, ce gamin l’avait poussé dans la neige en lui disant qu’il savait ce qu’elle faisait chaque jour là-bas. Cette première pulsion qui naquit alors en elle, ce quelque chose de meurtrier, la rage fut si violente qu’elle perdit momentanément contrôle d’elle-même et lorsqu’elle reprit ses sens, le corps de l’enfant gisait au sol, la neige teintée de rouge, le visage défoncé par une pierre qu’elle tenait toujours entre ses mains. Tyrel observa ses doigts tâchés de sang et ne ressentit rien. Pas de remord, pas de crainte, pas de panique, simplement rien. Ce jour-là elle comprit qu’elle était différente. Qu’il lui manquait quelque chose d’essentiel. L’empathie.

Avant de rentrer chez elle, la jeune fille se rendit au palanthir où Il put voir ce qu’elle avait fait. Encore si jeune et déjà elle promettait d’être d’une grande utilité pour ses plans futurs.  Lorsqu’elle rentra enfin à la maison et  que sa mère la retrouva couverte de sang et que l’on criait au meurtre dehors, tout éclata soudainement. On lui demanda pourquoi, que c’était-il passé, qu’as-tu fait… Mais à toutes ses questions, elle n’offrit qu’une seule réponse. « Il m’a poussé dans la neige. » Quelque chose brisa alors dans le regard de ses parents qui malgré tout déterminés à sauver leur fille décidèrent de quitter Fornost à la nuit tombée. Et Tyrel emporta en douce avec elle le palanthir qu’elle récupéra juste avant leur départ.

Ainsi commença sa vie de rodeuse. Sur la route, à travers son exploration de la Terre du Milieu, elle apprit tous les rudiments de son métier. Pister, chasser, le maniement des armes et plus encore développa-t-elle son talent pour la manipulation. Elle faisait parfois volontairement éclater des disputes entre sa mère et son père pour le simple plaisir d’avoir un peu d’animation durant les périodes creuses d’agitation. De plus en plus, elle répugnait le calme. Le silence était trop ennuyant, elle tournait en rond tel un lion en cage. Pourtant, elle n’avait pas l’air de cela. Plus elle vieillissait et plus elle prenait en beauté et plus son joli minois devenait trompeur. Elle apprit bien vite qu’il était plus pratique et plus sûr de paraître pour un sot lorsqu’on est intelligent.

Elle gardait toujours une étroite liaison avec son palanthir à l’insu de ses parents. Tyrel apprenait à le connaître et à l’utiliser. Elle contrôlait de plus en plus ses visions qui se clarifiaient à travers l’objet, communicant toujours plus avec cette entité du mal qui nourrissait ses ambitions de paroles prometteuses. Ce secret bien gardé n’en fut plus un lorsque sa mère le découvrit par hasard en fouillant pour une couverture dans les affaires de sa fille. Malheur voulut cependant que Tyrel la prit sur le fait. La nature profonde de leur propre enfant se dévoila alors et ce qu’ils avaient redouté jusqu’à ce jour, ce sur quoi ils s’étaient depuis longtemps fermés les yeux, ressortaient alors : elle était un monstre. Et ce qui devait arriver, arriva. La jeune femme n’avait pas eu de sang sur les mains depuis le jour de son départ de Fornost, ses géniteurs s’étaient toujours prévalus de faire en sorte que cela n’arrive point, mais cette nuit-là, c’était le leur qui tapissa le campement de fond en comble. À l’exception que, cette fois, Tyrel était restée pleinement consciente de ses actes et ne s’était pas laissée complètement aveuglée par sa rage, elle l’avait contrôlée, mais cela ne l’avait pas empêché de tuer pour autant.

Cette nuit-là, Tyrel mourut avec ses parents.
Et c’est de ses propres cendres que naquit Inera.

Suite à cela, Inera partit en exile jusqu’en Harad où elle ramassa sous son aile un groupe de rodeurs. Elle se fit connaître sous le pseudonyme de la Veuve noire, mais jamais personne ne sut mettre un visage sur ce nom outre que les membres de son propre groupe et ils terrorisèrent longuement certaines routes commerciales en pillant les marchands de leurs fournitures. Elle prit le monopole de cette région du sud-est avec sa troupe qui grandissait un peu plus chaque semaine, mais que quelques fidèles proche d’elle avaient le privilège de la connaître, autrement, elle passait pour un membre parmi tant d’autres pour le reste. Néanmoins, le coin où elle résidait dans les montagnes, outre elle et ses rodeurs, il n’y avait plus aucun danger et les commerçants payant leur droit de passage pouvaient être assurés d’une tranquillité totale durant toute la traversée. Ceux qui refusaient la dime en revanche ne débouchaient jamais au bout de leur route.

Ce règne dura quelques années, jusqu’à ce que son maître ne l’appelle à lui dans le cœur d’une forteresse et elle quitta le confort de la chaleur et des montagnes arides pour s’engager dans un long voyage vers l’ouest. Elle mit deux mois pour se rendre jusqu’à Dol Guldur où elle eut l’honneur de rencontrer celui qu’elle servait depuis déjà bien longtemps. Il l’affubla d’une mission en prévoyance de son retour, celle d’étendre son influence dans les différents royaumes d’Arda, à l’est comme à l’ouest pour que le temps venu, des alliances puissent se former sous sa bannière. Inera quitta donc la cachette de son maître et commença lentement à faire sa place au cœur des  royaumes de l’ouest en premier. Surtout chez les hommes qui étaient beaucoup plus facile à manipuler et un peu chez les nains.

Après un certain temps à jouer ce jeu, elle se prépara pour un voyage vers l’Harad. Sur sa route, elle croisa quelqu’un qu’elle n’avait pas revu depuis son départ de Fornost. Reg. Elle sauva le numénorien d’une mort certaine et l’aida à guérir de ses blessures. Leur amitié renoua là où elle s’était arrêtée, mais tous deux avaient eu un long vécu depuis leur dernière rencontre. Bien des choses avaient changées. Ils voyagèrent cependant ensemble jusqu’au sud et elle l’invita à joindre les siens. Reg refusa cependant, mais il passa plus d’une fois par chez elle durant son séjour en Harad.

Inera reconstruisit son influence au sein du désert, mais elle s’évertua aussi à allonger ses doigts dans les différentes villes, petites et grandes, pour se faire lentement une place. S’assurant de se faire domicile un peu partout de manière discrète. Simplement comme compagne, comme amie, comme confidente, comme amante ou comme conseillère. Le comment avait peu d’importance, tant qu’elle parvenait à se creuser un nid et en apprendre suffisamment sur chaque leader ou souverain pour les tenir au creux de sa main le temps venu.

Évidemment, elle savait qu’il était impossible de rallier chaque nation à sa cause, mais ce ne fut pas faute d’essayer. Pour ceux qui auraient le potentiel de se dresser contre son maître, elle s’assura de récolter des arguments non négligeables et, dans le pire des cas, l’armée de Sauron ne ferait que marcher sur la leur. Ce n’est pas amusant, de toute manière, s’il n’y a pas un peu de sang et de guerre pour animer la conquête.

Aujourd’hui surtout, Inera voyage beaucoup de territoire en territoire, afin de s’assurer qu’elle a toujours main mise où elle le veut et forge de nouveaux liens là où elle n’en avait pas par le passé. Le temps avance et coule, l’heure approche au bouleversement et de grands changements s’annoncent. Et elle sera là, en première ligne, pour voir tout cela.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: There are some people that just want to watch the world burn + Inera    Mar 18 Nov - 19:46
NATALIE DORMER ! *o*
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: There are some people that just want to watch the world burn + Inera    Mar 18 Nov - 19:51
Hé oui, la seule et unique :face:
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice
Royaume : Mirkwood
Localisation : Vert Bois Le Grand retrouve de son éclat d'antan
Amour Gloire et Beauté : Compagnon d'Enelye
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : panda vador
FT. : Lee Pace
Date d'inscription : 16/02/2014
Messages : 2611
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: There are some people that just want to watch the world burn + Inera    Mar 18 Nov - 19:52
T'es sexy ainsi
Ce personnage est, comme toujours avec toi, badassssssss
Rerere(...)welcome :amour:



Such is the nature of evil, in time all foul things come forth!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pilier de taverne
Royaume : Erebor
Localisation : Erebor
Amour Gloire et Beauté : Mère Célibataire
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Indis est la naine de ma vie
FT. : Isolda Dychauk
Date d'inscription : 06/03/2014
Messages : 1671
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: There are some people that just want to watch the world burn + Inera    Mar 18 Nov - 20:02
:face: on va tous crever.
Rebienvenue avec cette majestueuse peste qui concurrence Furie ! ♥♥♥ Tu connais déjà le blabla habituel, j'ai hâte de voir ce que ça va donner !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: There are some people that just want to watch the world burn + Inera    Mar 18 Nov - 20:06
:ahah:

Arrête, moi et Furie on sera super copine. Fuyez pendant que vous le pouvez encore !!! :ahah:

Maiis noon, vous crèverez pas tous, c'est pas fun si y'a plus personne à dominer et martyriser :face:


Merci tous les deux
Revenir en haut Aller en bas

Graphiste
Royaume : Mirkwood
Localisation : Mirkwood
Amour Gloire et Beauté : Mariée à Thranduil
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Moony ; Tumblr ; Broken (Seether)
FT. : Anna Speckhart
Date d'inscription : 13/03/2014
Messages : 739
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: There are some people that just want to watch the world burn + Inera    Mar 18 Nov - 21:23
omg t'as pris Natalie que je voulaiiiiis (nan mais c'est bien ça m'évite de succomber à la tentation ) Du coup tu n'échapperas pas à un lien ! Re-bienvenuuuuue !


It has been a long time
© .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: There are some people that just want to watch the world burn + Inera    Mar 18 Nov - 21:59
Désolée chouette
Mais elle est juste trop parfaite pour Inera :ahah:

Évidemment qu'on se fera des liens
Revenir en haut Aller en bas

Minion en quête de pouvoir
Royaume : Fornost
Localisation : En TdM
Copyright : Tumblr & Shadow
FT. : Russell Crowe
Date d'inscription : 12/07/2014
Messages : 260
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: There are some people that just want to watch the world burn + Inera    Mer 19 Nov - 20:24
Nous avons dû nous croiser quelque fois :face: Dans tous les cas mon petit frère a bon goût.



Tu es validée, félicitations !

Tu peux désormais te jeter dans l'aventure, mais il y a quelques petites étapes qu'il vaut mieux suivre avant :
❧ Pense à réserver ton avatar ici à moins que tu aies un jumeau caché, bien évidemment.
❧ Ensuite, n'hésite pas demander des camarades d'aventure pour partir à la recherche de dragons à tuer dans la partie des liens et rps ! Au passage, s'il te manque un ami, une famille, tu peux aller créer un scénario ici (et réserver son avatar dans le bottin en passant).
❧ De même si tu t'ennuies, tu peux également aller t'amuser à défier tes amis ou remplir d'autres défis qui sont proposés ici.
❧ Enfin, le journal du Balrog Enchaîné te propose de participer au prochain numéro mensuel en lui envoyant par MP les rumeurs venues frôler tes oreilles délicates ! Avec un peu de chance, tu seras toi-même sélectionné(e) pour une interview spéciale et figureras ainsi en première page (et pour voir les anciens articles, c'est par ici que cela se passe).

Flood et RPs t'attendent avec impatience ! Ravi de t'avoir parmi nous, mais plus important encore ... amuse toi bien :<3:




Life is a daily struggle ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice
Royaume : Erebor
Localisation : Erebor
Amour Gloire et Beauté : ...C'est compliqué ?
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : avatar ladybeard/indis, darkparadise pour le code sign
FT. : Richard Armitage
Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 2969
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: There are some people that just want to watch the world burn + Inera    Ven 21 Nov - 10:50
Une méchaaaaante
C'est toi qui a piqué l'anneau de mon popa ? J'adore, bienvenue


I have to wear my crown in my heart, not on my head.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: There are some people that just want to watch the world burn + Inera    
Revenir en haut Aller en bas
 

There are some people that just want to watch the world burn + Inera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» The Haitian People Need a Lobbyist
» Rèl kay Makorèl: sanble nou gen boat people ki peri nan Boyton
» Boat-people: L'etat ne peut rester les bras croises
» ★ GLAMOUR PEOPLE
» People's Glory





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Middle Earth :: Drink like friendly dwarves :: You're going on an adventure :: En compagnie du Balrog-