Partagez | 
 

Ithiliell + Fille de la lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Ithiliell + Fille de la lune    Sam 26 Juil - 0:12

crédit

Ithiliell


ft. Imogen Poots

Qui êtes-vous ?

Race : The Elves
Alignement : Loyal
Emploi : Noble, esthéticienne de Thranduil, garde personnelle de son roi & magicienne de la cours
Royaume : Mirkwood
Âge : 6467 ans
Orientation : Hétérosexuelle
Statut : Célibataire
Arme : Magie, dague, épée elfique, arc
Niveau :  Expert + à la magie, expert à l'arc et à la dague et moyen ++ à l'épée.



Elle semble hautaine derrière ses airs suffisants et son regard froid. Cette attitude d’indifférence qu’elle aborde face à autrui, tout particulièrement lorsqu’il ne s’agit pas des elfes. Avec les siens elle est toute autre, surtout parmi les sindar qui sont ceux de son sang. Elle considère les autres peuples de haut, tout particulièrement les nains, avec lesquels elle eut de très mauvaises expériences par le passé, et les humains. Ithiliell a aussi une véritable aversion pour le peuple Noldor, à quelques très rares exceptions dont le Seigneur Elrond fait parti, mais ce n’est grâce qu’à sa mère avec qui elle entretenait une relation d’amitié étroite. Son mépris à leur égard provient de quelques préjugés notoires, dont le massacre des Teleri et la trahison de Faënor et ses fils. Elle n’a pourtant pas été toujours aussi snob et aussi arrogante, fut un temps où elle était bien différente, mais cette époque semble bien révolue à ce jour. Pourtant, derrière cette façade se cache un caractère très maternel et protecteur avec ceux qu’elle chérit. Une douceur inavouée que très peu ont eu l’occasion d’effleurer. Particulièrement blessée par la perte d’êtres chers, elle s’est refermée derrière un cocon de fierté et d’orgueil pour se protéger, préférant garder ses distances avec les autres et n’autorisant que très peu d’entre eux à toucher son cœur. Il faut dire qu’avec son caractère désagréable, elle se préserve bien de tous contacts pouvant lui faire plus de mal, puisqu’elle n’attire en rien la sympathie d’autrui. On pourrait très aisément prétendre qu’elle et Thranduil ont nombreux points communs, ce qui n’est pas faux. Ithiliell suit son roi comme si elle était son ombre, toujours derrière lui, une présence effacée, mais bienveillante qui veille sur son souverain. Que ce soit en tant que membre de sa garde personnelle ou bien comme esthéticienne, elle n’est jamais bien loin. Après tout, elle a une promesse à tenir.


Qui êtes-vous vraiment ?


❧ Pseudo : Pheobe
❧ Age : 22 ans
❧ Comment avez vous connu le forum ? : C'est mon CC :lala:
❧ Des remarques ? : Je suis folleeee
❧ Fréquence de connexion : 5/7
❧ Code règlement : Poueeet

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Ithiliell + Fille de la lune    Sam 26 Juil - 0:13


Que faisiez-vous pendant que les nains reprenaient la Montagne Solitaire et que Smaug piquait sa crise ?  




You know I saw a city burning. Feel the heat upon my skin.

J'étais à Mirkwood, le regard rivé vers l'est à observer la terre tremblée sous la fureur de Smaug. Sa mort s'est répandue comme un traînée de poudre jusqu'à notre forteresse, géant ailé abattu par les hommes de Dale. Ce fut au côté de mon souverain que je pris marche vers Erebor pour réclamer ce qui nous avait été promis. J'étais là à la bataille des cinq armées. Il y avait longtemps que je n'avais pas combattu de telles bestioles et je dois avouer qu'elles ne me manquaient nullement.

Avez-vous fait les frais des araignées ou des orcs ?



Si j'en fais les frais ? Bien entendu. Les araignées ont pullulé trop longtemps ce beau royaume que j'ai vu naître et grandir. Cependant, depuis que Dol Guldur a été nettoyé, ces créatures immondes ont cessé de faire leurs nids dans notre forêt. Pour ce qui est des orques, je vous passe de commentaire. J'ai trop longtemps côtoyé ces créatures ignobles pour ce qu'ils en valent. Mais vous savez, des monstres on en trouve partout, même au sein de sa propre race.

Le nécromancien, ça vous dit quelque chose ? Que savez-vous de lui et de son retour ?



Vous voulez parler de ce serviteur de Morgoth ? Le traite de Maiar ? Divinité déchue pour avoir suivit les traces de son maître. Bien entendu que je sais qui il est. Je l'ai combattu par deux fois et voilà qu'il fait son retour. N'y a-t-il pas de fin à son désir de conquête ? J'en doute. Tant qu'il ne sera pas détruit complètement, il reviendra sans cesse à la charge. Sauf que cette fois, les elfes ne sont plus aussi nombreux que lors de la première guerre. Nous ne pourrons pas l'écraser avec autant de ferveur. Notre seul espoir repose sur les humains. Ces êtres corruptibles, faibles et égoïstes. L'humanité n'a plus grand espoir je dois dire.

Votre histoire


Don’t say, we have come now to the end
White shores are calling
You and I will meet again
And you’ll be here in my arms
Just sleeping
Ithiliell naquit à Doriath peu avant sa chute, bien qu’elle n’en connut pas particulièrement les années glorieuses de la cité. Sœur cadette d’un frère d’un siècle et demi son aîné, elle grandit au cœur du peuple sindar. Pupille de Melian, elle démontra très tôt son affinité avec la magie et fut brièvement enseignée par la Maiar quelques rudiments de son art, tout du moins, jusqu’à la mort de son mari. À peine trois ans après sa naissance, les nains tuèrent son roi et attaquèrent la cité en espérant pouvoir prendre le silimaril qu’il possédait. Cependant, les elfes parvinrent à les repousser et à conserver leur bien. C’est à partir de ce moment qu’elle conserva une certaine rancœur à l’égard de ce peuple. Suite à la mort de son époux, Melian repartit pour Valinor, laissant Doriath sans protection. L'unique souvenir qu'Ithiliell conserva d'elle fut une chaîne d'argent au bout duquel était rattaché un pendentif en forme de fleur avec une pierre blanche en son centre. Dior, le petit-fils de Thingol, reprit les reines de la majestueuse ville. La jeune elfe était née la même année que sa fille, un peu après elle et toutes deux s’étaient vite liées d’amitié, grandissant ensembles. Néanmoins, cette paix ne fut que précaire, puisqu’en l’absence de défenses suffisantes, les enfants de Faënor vinrent attaquer la cité pour récupérer leur bien.

***

Ils ont dit qu’ils reviendraient. La terre trembla. D’un bond, elle s’était redressée de son lit, les yeux grands ouverts. Des cris parvinrent à ses oreilles, musique à l’écho déchirant. Son sang se glaça d’effroi. D’un mouvement sec, elle fit voler ses couvertures au pied de son lit et fut sur ses deux jambes en un clignement de paupières. Le bruit des épées qui s’entrechoquaient résonnait à travers les rues, on criait d’évacuer. Ouvrant la porte de sa chambre à la volée, elle trouva la maison vide, ni ses parents, ni son frère ne semblaient donner signe de vie. Son cœur battait à tout rompre dans sa poitrine et agrippant une petite dague, elle la glissa sous sa tunique de nuit pour s’enfoncer dans l’obscurité de la cité. Mais au lieu d’y trouver la tranquillité et la noirceur habituelle, la guerre ravageait les lieux. Des flammes dévoraient les maisons et des voix se brisaient sous le regard de la lune qui brillait de milles feux. Les étoiles dardaient leurs yeux sur le massacre qui se produisait. Dans les rues, le sang souillait les pavés, colorant d’un rouge sombre les dalles et la pierre. Au cœur du chaos, Ithiliell courait telle une ombre que l’on ne remarquait pas au beau milieu de toutes ses grandes silhouettes. Elle ne distinguait plus qui était des siens et qui ne l’était pas. Des corps tombaient, se tordaient et s’immobilisaient, terrassés par la mort. Son enfance s’envolait, tuée par la lame de ces meurtriers qui osaient entacher la sérénité de ce royaume. Puis, au détour d’une ruelle, c’est là qu’elle vit la scène. La silhouette de sa mère était penchée sur le corps de son mari, étendu au sol, inerte, baignant dans son sang. Derrière elle, un elfe à la chevelure de feu s’avançait, son épée déjà teintée du rouge de celui qu’il venait tout juste d’abattre. La magnifique femme en pleure ne bougea pas lorsque l’arme de son ennemi se leva et s’abattit à travers sa poitrine, lui arrachant un cri de douleur. La voix d’Ithiliell mourut dans sa gorge, étranglée sous l’émotion qui tambourinait furieusement contre sa tempe. Amras, fils de Faënor, venait d’assassiner ses parents sous ses yeux. Derrière lui, un autre elfe à la crinière sombre apparut, son jumeau, il ressemblait en tout point au premier, à l’exception de la couleur de leurs cheveux et la fillette les observa longuement, mémorisant leurs visages. Ce ne fut que lorsqu’ils la remarquèrent qu’elle se décida à bouger. Elle tressaillit en voyant leurs regards se poser sur elle. Quelque chose sembla les faire hésiter, elle ne savait quoi, mais elle en profita pour courir aussi loin que ses jambes pouvaient lui permettre. Elle courut à en perdre haleine, jusqu’à ce que sa poitrine peine à se soulever sous le besoin d’air que lui réclamait son corps tout entier. Dans les dédales de la ville, elle s’évada à travers les rues, semant sans la moindre difficulté les deux hommes qui ne connaissaient pas les lieux. Où était Aellon, son frère ? Elle zigzagua au cœur du combat. Était-il mort lui aussi ? Une épée frôla sa tête, elle culbuta, se rattrapa et continua dans sa lancée. Ses pieds nus souffraient de frapper avec autant de violence la pierre, mais elle poursuivit, tentant d’ignorer au mieux sa douleur. Une main tenta de l'agripper, mais ne parvint qu'à refermer ses doigts sur le pendentif de la fillette. Sa dague se planta dans la paume de son agresseur qui la relâcha en étouffant un cri et la pierre blanche s'envola, arrachée à son socle pour tomber au sol et éclater en morceaux, tel le coeur de sa propriétaire qui venait de se briser à la vue de ce génocide. Puis soudainement, comme sorti de nulle part, une main attrapa la sienne et la tira dans l’ombre d’une ruelle. La blonde étouffa un hoquet de surprise avant d’apercevoir le visage d’Elwing qui lui commandait de rester silencieuse. Elle portait sous le bras un paquet enroulé dans une vieille couverture qu’elle tenait comme un enfant, comme quelque chose de précieux qu’il ne fallait pas briser. La brunette lui fit signe de la suivre et Ithiliell partit sur ses talons, le regard alerte. Les deux filles parvinrent à sortir hors de Doriath, prenant deux chevaux qui avaient fui l’incendie de l’écurie pour chevaucher jusqu’à l’aube. Lorsqu’elles arrêtèrent leurs montures, le soleil pointait le bout de son nez à l’horizon. Elles montèrent un petit campement improvisé pour se reposer et, forcément, la question brûla les lèvres de la cadette. « Qu’est-ce que c’est ? » demanda-t-elle en s’agenouillant dans l’herbe pour reposer ses jambes. Elwing s’approcha, prenant place à côté d’elle. Celle-ci déposa le paquette au milieu des deux et le déballa avec précaution. Une pierre d’un éclat jamais vu auparavant brilla à l’intérieur du tissu, la lumière de la lune et du soleil y semblant rassemblées. La plus jeune avait déjà vu ce joyau dans la cours du roi. « Le silmaril… » Ithiliell avait prononcé ce mot du bout des lèvres, relevant son regard d’un bleu aussi clair qu’un ciel de midi vers son amie, l’air inquiète. « Mais, ils vont te poursuivre… » Sa voix s’était presque étranglée. Que pourrait-elle contre les fils de Faënor ? Leur détermination n’avait d’égal que leur cruauté. Elwing rembala le bijou avec précaution. « Qu’ils viennent, je les attends. » dit-elle avec assurance. « Ils ont tué mon père, je ne les laisserai pas mettre la main sur le silmaril. » Son interlocutrice hocha sa tête, sa chevelure de blé tombant en boucles sur ses épaules. « Et ils ont tué mes parents, alors moi aussi je ne les laisserai pas récupérer le silmaril. » Les deux filles s’étreignirent doucement avant de sombrer dans un lourd sommeil.

***

Et là commencèrent leurs années d’errance et les jeunes filles grandirent pour devenir des femmes. À travers leur voyage au cœur du Bélériand, elles apprirent à manier les armes et Ithiliell progressa dans ses connaissances sur la magie. Elle s’avéra douée pour l’enchantement et l’illusion, l’art de la protection et de la manipulation de l’esprit. Les enseignements de Melian avaient porté leur fruit et elle continuait dans cette voix. Très bientôt, durant leur grande expédition vint à leurs oreilles la chute de Gondolin aux mains de Morgoth. Les elfes survivants de leur cité et de celle des Noldors se rassemblaient un peu plus au sud, près de l’océan pour fonder un refuge qui serait gouverné par Idril et son mari. Malgré le fait que la présence du peuple Noldor la dérangeait, Ithi suivit Elwing jusqu’au Refuge de Sirion où elles trouvèrent abris au cœur des leurs. La blonde retrouva même son frère qui avait survécu à la chute de Doriath. Les années passèrent. Son frère tomba amoureux, Elwing aussi et il eut lieu à deux mariages et chacune des deux femmes donnèrent naissance à des enfants la même année à quelques semaines de différence. Imeryn, une jolie petite fille pour Aellon et son épouse et Elros et Elrond pour Elwing et Eärendil. Les deux derniers avaient aussi entre temps repris les rênes du refuge suite au départ de ses premiers souverains pour Valinor. Puis, éventuellement, Eärendil quitta sur son navire en quête de pardon pour son peuple auprès des Valars. Mais le calme qu’offrait cet endroit allait bientôt être de nouveau brisé par la lame des fils de Faënor.

***

Ils sont arrivés dans le soir tel des voleurs, sans un bruit, sans un mot, les mains déjà entachées du sang des innocents. La lune montait lentement dans le ciel, lorsque les premiers cris résonnèrent dans les rues. Cette fois, cependant, Ithiliell était prête. Ses dagues et son arc dans le dos, elle s’enfonça dans la bataille, défendant les autres pour leur permettre de s’enfuir. Elle fendait l’air de ses armes, dansant au milieu des ennemis qui accompagnaient les frères dans leur sinistre dessein. À travers le combat, il n’y avait qu’une idée qui accaparait son esprit. Si les jumeaux étaient présents, elle les retrouverait et les tuerait de ses propres mains. L’adrénaline courait dans ses veines comme un poison, envenimant son esprit et ses sens dans un désir pur de vengeance. Sa recherche la mena un peu plus au cœur du refuge et elle les aperçut, combattant côte à côte et terrassant leurs cibles avec une habilité hors pair. Sans y penser davantage, elle fonça à leur rencontre. Le premier qu’elle visa fut celui à la chevelure sombre, elle désirait tuer Amras en dernier, qu’il voit mourir son frère comme elle avait vu mourir ses parents, sentir ce vide au fond du cœur et sa gorge se tordre. Ainsi, dégainant son arc, une de ses flèches vint s’enfoncer dans la chair d’Amrod qui dans le feu de l’action, n’avait pas vu venir l’attaque. Rapidement, Ithiliell s’engagea dans un violent combat corps à corps et ni la présence des autres, ni l’intervention d’Amras ne surent empêcher ses lames de s’enfoncer dans la poitrine de l’elfe déchu. Celui-ci s’effondra à genoux, son épée lui glissant des mains. Son regard se voila, comme sa tête bascula vers l’arrière et la dernière vision qu’il eut fut le visage de la blonde qui l’observait sans la moindre pitié dans les yeux. Le cri de rage d’Amras sut égayer sur son visage tâché par le sang de celui qu’elle venait de tuer un sourire de satisfaction. Tous deux s’observèrent longuement, alors que personne ne semblait vouloir intervenir dans l’affrontement qui allait suivre. Cette fois Ithiliell n’avait pas l’avantage de la surprise et d’avoir blessé son adversaire. La bataille qui fit rage entre les deux fut violente et particulièrement serrée. Lui parvint à la blesser au flanc et elle au bras qui maniait son épée. Tous deux étaient épuisés par ce combat, mais après plusieurs minutes d’acharnement, la jeune elfe parvint à le désarmer et à l’agripper par l’arrière, lui collant sa dague sous le menton, effleurant la peau de son cou. Elle le força à regarder le corps de son frère inerte au sol. « Voilà la vision que tu m’as donné à Doriath, lorsque tu as assassiné mes parents. » souffla-t-elle à son oreille, la rage au bord des lèvres. Le regard d’Amras s’agrandit comme il sembla se souvenir et elle lui trancha la gorge d’un coup net et précis. Il s’effondra à ses pieds et elle récupéra son épée, enjambant sa carcasse sans le moindre remord dans les yeux. Du coin de l’œil, elle aperçut Elwing qui s’enfuit  vers la mer, le silmaril dans ses bras et dans l’autre sens, son frère, sa femme et sa fille fuir vers la forêt. Mais nulle trace des jumeaux d’Eärendil. Ithiliell pondit dans la direction de la maison de son amie qu’elle rejoignit en quelques minutes à peine. La porte avait été défoncée et elle pénétra à l’intérieur d’un pas silencieux, son cœur frappant à tout rompre dans sa poitrine. Puis, dans le grand hall, elle aperçut les deux garçons enlacés, l’air terrifié et Maglor penché à leur hauteur. Un autre elfe à la chevelure d’ébène était debout, observant les lieux comme s’il semblait chercher quelque chose, un objet qu’Elwing avait dérobé une fois de plus avant de fuir. Blessée, épuisée par son combat, elle trouva tout de même la force de leur crier de les laisser tranquille. Ce n’était pas la chose la plus brillante à faire, bien qu’elle ne sembla attiser que l’attention de Maedhros qui vint vers elle. Son air s’assombrit lorsqu’il vit l’épée de son frère dans ses mains tâchées de sang. Mais le combat était déjà perdu d’avance pour elle et ce n’est qu’à sa magie qu’elle doit sa vie. Terrifiée à l’idée de ce qu’ils pourraient faire aux enfants de sa meilleure amie, elle partit à sa poursuite. Ithiliell parvint à la rejoindre au bord de l’eau, prête à se jeter à l’océan. « Elwing ! » La blonde arriva à sa hauteur en titubant. « Qu’est-ce que tu fais ? » Mais elle ne la regarda pas, se contentant de fixer l’horizon. « Ils viennent pour le silmaril. Je préfère me jeter à l’eau que de le leur laisser. » Horrifiée, Ithi lui agrippa le bras pour l’empêcher de faire quoi que ce soit. « Tu as perdu la tête ? Et tes fils, tu les laisses seuls ? Ils sont aux mains de Maglor, les abandonnes-tu ? » Une larme roula sur le visage blanc de la brune, mais elle se dégagea d’un geste brusque. « Ils sont plus en danger avec moi qu’avec eux, je ne peux pas les protéger, Ithiliell. Maintenant, va-t-en avant qu’ils n’arrivent. J’engloutirai le silmaril avec moi dans les eaux, ils ne pourront plus jamais le récupérer. » Et Elwing la repoussa. La cadette fit quelques pas par derrière, vacillante. Son amie ne changerait pas d’idée. Alors elle fit volte-face et courut sans se retourner.

***

Ici s’entama une errance solitaire. Elle resta longuement près des côtes à pleurer son malheur pendant des jours jusqu’à ce qu’Ulmo entende sa plainte qui se formulait en un chant cristallin porté par le vent sur les vagues de l’océan, complainte de la mort de sa chère amie noyée dans les eaux de l’océan. Le Valar se présenta à elle une nuit, alors que ses larmes nourrissaient la mer et il lui annonça qu’il avait sauvé Elwing d’une mort certaine pour la ramener à son mari. Elle était partie vers Valinor en quête d’aide auprès des créateurs de ce monde. L’âme soulagée, elle repartie au cœur du Bélériand. Bien vite, la Guerre de la Grande Colère vint à leur porte. Si la majorité de son peuple désira rester en dehors de cet affrontement qui n’était pas le leur, elle y participa pour Elwing. Elle survécut à la dernière bataille auprès des Valars et fit ses derniers adieux à son amie qui décida de prendre le bateau pour Valinor auprès de son mari. Elle portait toujours le silmaril, le seul des trois qui n’avait pas été perdu. La main de la brune s’était refermée sur le collier de Melian qui avait perdu sa pierre plusieurs années auparavant. Du bout des doigts, elle effleura le silmaril et sembla en extirper une petite part de sa lumière qui se transforma une perle qu’elle inséra à l’intérieur du pendentif. « Puisse cette lumière te guider et te rappeler ma présence en mon absence. » Et toutes deux se quittèrent sur ces adieux. À partir de ce jour, le prénom d’Ithiliell prit tout son sens. Fille de la lune, son collier brillait dans la nuit comme une étoile. Elle prit route avec les autres elfes pour quitter le Bélériand submergé sous les eaux. Mais elle ne s’installa pas au Lindon, elle poursuivit sa route pour travers la Terre du milieu vers le nord-est en compagnie des troupes d’Oropher. Elle retrouva son frère et sa femme sur sa route, mais leur fille Imeryn avait choisi de rester chez Gil-Galad. Là-bas, ils fondèrent le royaume de Vert-Bois-Le-Grand. Ses talents de magicienne, de guerrière et de télépathe lui valurent une place de choix auprès du roi dans sa garde personnelle. Mais le calme qui s’était instauré fut une fois de plus troublée par le serviteur de Morgoth.

La guerre fit de nouveau rage. Cette fois, une alliance eut lieu entre les elfes et les hommes. Comme nombreux, elle suivit Oropher à la guerre auprès de son fils et d’Aellon. Des pertes, toujours, des pertes. Ils parvenaient à repousser les forces de Sauron, mais les années s’écroulèrent sans que l’issue de la guerre ne s’amène. Puis, il eut ce jour fatidique où le roi de Vert-Bois-Le-Grand prit la décision de mener une attaque seule. Ithiliell ne tenta pas de le faire changer d’avis malgré l’appréhension de Thranduil. La plus terrible erreur qui fut. Ils étaient inférieurs en nombre face à l’ennemi, mais le désastre ne se produisit face à l’arrivée des dragons. Leurs battements d’ailes fendirent le ciel un tonnerre assourdissant. Alors qu’une masse sombre fondit sur eux, son premier réflexe fut de pousser Oropher hors de la trajectoire du feu qui engouffrait tout sur son passage dans leur ligne de mire. Mais le roi fut plus fort qu’elle et l’agrippant par le bras, un simple murmure parvint aux oreilles de la guerrière. « Prends soin de mon fils. » Et il la repoussa juste à temps. Bien qu’elle ne fût pas épargnée par les flammes, le geste la sauva d’une mort certaine, alors qu’un cri de douleur s’évada de ses lèvres pendant que le braisier dévorait la moitié droite de son corps. La belle perdit connaissance sur le coup. Lorsqu’elle s’éveilla, ce fut installé dans un lit à l’intérieur d’une tente du campement. Des pendages recouvraient son corps sur la partie calcinée et chaque parcelle de sa peau s’accompagnait d’une sensation dévorante de brûlure. Elrond l’avait extirpé de son état comateux après avoir guéri Thranduil, du moins c’est ce qu’on lui dit. Malgré la douleur, cependant, elle parvint rapidement à marcher à défaut de pouvoir combattre, elle ne participerait pas à la fin de la guerre. Dès l’instant où elle posa pieds à l’extérieur de sa tente, elle avait déjà dressé une illusion, camouflant ses cicatrices et peu surent qu’elle garderait à jamais les marques de cette bataille. Son frère avait été épargné par le feu, mais il ne survécut pas à la dernière bataille contre Sauron. Et ce fut dévastée qu’elle regagna Vert-Bois-Le-Grand avec un nouveau souverain à couronner.

La femme d’Aellon se déporta pour Valinor comme nombreux autres elfes après la guerre. Ithiliell renouvela ses vœux de garde auprès de son nouveau roi. Ses voyages vers Fondcombe se firent plus nombreux pour visiter Imeryn et Elrond, requérant souvent les dons du second pour apaiser la douleur de ses blessures. Elle déposa longuement les armes suite à la chute de Sauron.  Maintenant au service de Thranduil, elle se découvrit un talent pour l’esthétisme et prit soin de son roi de cette manière, apprenant ses moindres caprices, goûts et envies par cœur. Elle devint une ombre derrière son souverain, toujours à l’affût des moindres détails, mais effacée pour ne pas être envahissante. Lorsqu’il quittait Mirkwood, elle le suivait dans ses expéditions et leurs caractères devenus semblables ne purent que les lier davantage. Présente lors de ses peines, de ses joies, de ses colères et tous deux se connaissant depuis fort longtemps, le lien ne devint que plus fort suite à la mort de son père. Néanmoins, suite à l’ombre planant sur leur forêt, elle sent la guerre gronder de nouveau et ça la terrifie grandement, même si elle n’en dit rien. Elle ne veut pas voir la terre se recouvrir à nouveau de sang, elle l’en a trop vu teinté au cours de sa longue vie.


Revenir en haut Aller en bas

Administratrice
Royaume : Mirkwood
Localisation : Vert Bois Le Grand retrouve de son éclat d'antan
Amour Gloire et Beauté : Compagnon d'Enelye
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : panda vador
FT. : Lee Pace
Date d'inscription : 16/02/2014
Messages : 2611
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Ithiliell + Fille de la lune    Sam 26 Juil - 9:37
OHHHHHH PUNAISE CET AVATAR            
(Vikingssss   )
*se prosterne*
Cet personnage a l'air de gérer la fougère, il me tâte d'en savoir plus  :slurp: 
Rebienvenue masochiste des multicomptes  :face:



Such is the nature of evil, in time all foul things come forth!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pilier de taverne
Royaume : Erebor
Localisation : Erebor
Amour Gloire et Beauté : Mère Célibataire
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Indis est la naine de ma vie
FT. : Isolda Dychauk
Date d'inscription : 06/03/2014
Messages : 1671
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Ithiliell + Fille de la lune    Sam 26 Juil - 13:41

*Bâillonne Lyn' qui hurle un "COPIIIIIIIIIIIIIIIIIIIINNNNNNNNNEUH" derrière*

Hrm Hrm. Rebienvenue ? :face: Depuis le temps tu connais la chanson par coeur donc je te l'épargne. C'est toujours un plaisir de te revoir sous les traits de persos qui gèrent *w* , j'ai d'ailleurs hâte de la voir validée        (Bon courage pour ta fichette papa elfe ! )

Bref. Tout ça pour dire ... Amour, licornes, confetis et viande bleue  

PS : :out: 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice
Royaume : Harad
Localisation : Al-Amrûn, Harad
Amour Gloire et Beauté : Fiancé ET maître de harem
Copyright : elf & anaëlle
FT. : Pedro Pascal
Date d'inscription : 08/06/2014
Messages : 351
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Ithiliell + Fille de la lune    Sam 26 Juil - 13:44
Chère voisine   Tyr viens me sauver je suis entouré de femmeeeees de tous les côtés
...J'avais oublié à quel point Alyssa était splendide    Re-bienvenue, je suis sûre qu'elle va roxxer du poney magique, comme tes autres persos   


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Graphiste
Royaume : Mirkwood
Localisation : Mirkwood
Amour Gloire et Beauté : Mariée à Thranduil
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Moony ; Tumblr ; Broken (Seether)
FT. : Anna Speckhart
Date d'inscription : 13/03/2014
Messages : 739
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Ithiliell + Fille de la lune    Sam 26 Juil - 14:05
... on peut réserver un petit séjour chez toi ? Re-bienvenuuuuuuuuue ! ce perso à l'air juste terrible, en tous cas Nix veut un lien pour quand elle sera là !


It has been a long time
©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Ithiliell + Fille de la lune    Sam 26 Juil - 21:48
Mouhaaa, merci tout le monde, vous êtes trop chou je vous adore

Je vous réserve tous un lien de la mort qui tue
Revenir en haut Aller en bas

Minion en quête de pouvoir
Royaume : Erebor
Localisation : Parmi les ombres
Amour Gloire et Beauté : Dévouée aux dieux
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Wild Heart; fassylover; tumblr
FT. : Jessica Parker-Kennedy
Date d'inscription : 02/03/2014
Messages : 623
Date de naissance : 28/07/1995
Age : 22
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Ithiliell + Fille de la lune    Lun 28 Juil - 11:04
REBIENVIENDUUUUUUUUE   


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Ithiliell + Fille de la lune    Lun 28 Juil - 17:00
Bon, finalement, j'ai décidé de garder Nùma pour plus tard les gens

J'ai besoin d'un peu plus de temps pour étoffer le personnage et tout, j'ai pas envie de bâcler alors je vais prendre une autre idée qui me vient plus naturellement.

Je ne la lâche pas, je la mets juste de côté et la ferai plus tard, parce que je l'adore, justement trop pour me dépêcher

Breeef, voilà
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice
Royaume : Mirkwood
Localisation : Vert Bois Le Grand retrouve de son éclat d'antan
Amour Gloire et Beauté : Compagnon d'Enelye
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : panda vador
FT. : Lee Pace
Date d'inscription : 16/02/2014
Messages : 2611
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Ithiliell + Fille de la lune    Mar 29 Juil - 10:51
Mon esthéticienne    
Avec toi, l'avenir de ma blondeur éclatante est assurée   



Such is the nature of evil, in time all foul things come forth!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Administratrice
Royaume : Erebor
Copyright : Lady Beard / Anaëlle
FT. : Katheryn Winnick
Date d'inscription : 13/04/2014
Messages : 361
Date de naissance : 14/10/1989
Age : 28
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Ithiliell + Fille de la lune    Mer 30 Juil - 12:13
Re-bienvenue!!!   

J'aime autant le perso que l'avatar! De très bons choix!   



Our battlecries are breaking the silence.

How to find a way through darkest nights? A voice, still faint, speaks names that burn down in flames. Tonight, we are a part of this fireflight. Lights of dawn will gleam once our voices unify, for flames they'll scream.



 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Administratrice
Royaume : Mirkwood
Localisation : Vert Bois Le Grand retrouve de son éclat d'antan
Amour Gloire et Beauté : Compagnon d'Enelye
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : panda vador
FT. : Lee Pace
Date d'inscription : 16/02/2014
Messages : 2611
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Ithiliell + Fille de la lune    Mer 30 Juil - 15:07
C'est quoi cette histoire de OUF   *le moment avec Oropher   *



Such is the nature of evil, in time all foul things come forth!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice
Royaume : Erebor
Localisation : Erebor
Amour Gloire et Beauté : ...C'est compliqué ?
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : avatar ladybeard/indis, darkparadise pour le code sign
FT. : Richard Armitage
Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 2969
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Ithiliell + Fille de la lune    Mer 30 Juil - 15:26

       Je pleure sur Ithi, sur Elrond, sur Thranduil, non mais ça va pas, je te déteste      Mais plume toujours aussi agréable à lire et personnage génial   

Les trucs qui brillent sont toujours de mauvais augure, on te l'avait pas dit ?
Tu es validé(e), félicitations  !
Maintenant tu peux te jeter dans l'aventure, mais il y a quelques petites étapes qu'il vaut mieux suivre :
Pense à réserver ton avatar ici à moins que tu aies un jumeau caché, bien évidemment. Ensuite, il est temps d'aller chercher des camarades d'aventure et des dragons à tuer dans la partie des liens et rps !
S'il te manque un ami, une famille, tu peux aller créer un scénario ici ( et réserver son avatar dans le bottin au passage )
Flood et rp t'attendent avec impatience ! Ravi de t'avoir parmi nous, amuse toi bien  


I have to wear my crown in my heart, not on my head.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Ithiliell + Fille de la lune    
Revenir en haut Aller en bas
 

Ithiliell + Fille de la lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Elfie Wolf,fille de la Lune
» La fille de la lune et des étoiles
» Soluce complète Soleil et Lune
» Un soir de pleine lune
» Chasse entre mère et fille





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Middle Earth :: Drink like friendly dwarves :: You're going on an adventure :: En compagnie du Balrog-