Partagez | 
 

Ried - Two steps from Hell.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Minion en quête de pouvoir
Royaume : Fornost
Localisation : En TdM
Copyright : Tumblr & Shadow
FT. : Russell Crowe
Date d'inscription : 12/07/2014
Messages : 260
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Ried - Two steps from Hell.   Sam 12 Juil - 22:58

Tumblr is my friend.

Ried Andrew Gilsen


Russell Crowe

Qui êtes-vous ?

Race : Homme; The Wanderers
Alignement : Loyal
Emploi : Rodeur - mais également stratège, chef de convoi, emmerdeur public ...
Royaume : Fornost
Âge : 147 ans mais toujours aussi bien conservé.
Orientation : Bisexuel, tendance Hétéro.
Statut : Compliqué.
Armes :  1 sabre, 1 épée, deux dagues elfiques, un arc démontable et les flèches allant avec, son intelligence et sa dextérité.
Niveau : Expert globalement, tout dépend de l'arme utilisée.




Il n'aime pas parler de lui. C'est sans doute le premier point que vous comprendrez de vous même lorsque vous tenterez de l'interroger et qu'il vous renverra un regard aussi gelé que le col de Caradhras. Non. Il n'aime pas parler de lui. En règle général, il n'aime pas se mêler à la foule non plus, sauf lorsqu'il le doit mais alors ce n'est plus du ressort d'un choix. Asocial ? Peut-être un peu. Mais surtout solitaire ... et observateur. Il a pour coutume de dire que les mots sont des dons. Et on ne gaspille pas les dons. On s'en sert habillement, de la bonne façon, ni trop, ni trop peu. Juste ce qu'il faut. On les murmure aux étoiles, silencieusement, avec respect.
Cet homme d'un mètre quatre-vingt dix-sept pour cent deux kilos de muscles a donc pour habitude de se caler dans un coin et d'observer en silence. Et croyez moi qu'il sait parfaitement se fondre dans la masse malgré sa stature, devenant un pan de mur qui écoute paisiblement.

Mytérieux. Calme. Très calme. Patient. Calculateur. Distant. Tellement de mots pour qualifier son comportement. Mais prenez garde à l'eau qui dort, ondulant sans bruits à la surface. Il cache un caractère passionné, qu'il ne dévoile que rarement.

Méfiant. Il sait ce que signifie la valeur d'un homme et il lui faut du temps pour qu'il vous accepte dans son cercle restreint de personnes dignes de confiance. Hors, du temps, l'époque en manque cruellement. Ried, c'est un peu cet homme flottant au bords des mondes. Vous l'effleurez, il ne s'agit que d'un miroir vide sens. Vous vous êtes fait avoir. Il n'est plus ici depuis longtemps. Cet homme sourit dans le noir, l'esprit vif et alerte, il vous pousse dans le traquenard. Vous teste. Joue avec vous sans que vous n'en ayez conscience sur le moment. Connard ? Ah ah. Si seulement ... Il a de bons réflexes. Des réflexes de tueur, implacables, précis, nets. Un homme habile au multiples facettes.

Il est
loyal. Envers ses proches, mais également aux lois qui le façonnent et aux quêtes qu'il entreprend. Il ne brise pas ses serments. Vous pourriez le qualifier de bon petit soldat, d'homme digne de confiance, obéissant. Obéissant ... peut-être. Mais certainement pas en position de soumission face à un chef. Quand on lui manque de respect, quand le chemin se doit d'être changé, quand votre choix fait preuve d'insubordination, il devient un homme non plus ouvert d'esprit mais un connard borné qui s'amusera - peut-être- à vous le faire payer. Et bien qu'il soit difficile de le faire sortir de ses gongs, vous comprendrez qu'il faut mieux pas le chercher.

Dangereux. Il l'est. Tenace. Cynique. Il peut vous aider, il peut vous tuer. Il préfère la mort rapide, par respect pour la vie humaine. Mais parfois il peut faire des entorses à son règlement. Le corbeau n'est pas quelqu'un connu pour son amabilité première, ou pour son sens de la compassion envers l'inconnu qui tente de le rouler ou de l'emprisonner lâchement.

Mais il y a autre chose. Derrière cet homme distant et
stratège se tient un coeur tendre et aimant, amusé, amusant, protecteur, juste, courageux, possessif, généreux à sa façon, courtois, curieux, un peu bourru, romantique, tiraillé entre le monde des hommes et un autre plus secret. Mais encore faudrait-il qu'il vous laisse approcher pour vous montrer ses émotions lorsque le masque est tombé. C'est un défi, un challenge. Un cadeau qu'il vous fait. Que ferez-vous désormais ? Allez-vous lui courir après ? Une chose reste sûre. Il vous attend, se tenant près, un sourire ambigu sur ses lèvres, les yeux brillants, clairement amusé


Qui êtes-vous vraiment ?


❧ Pseudo : Une Muche, toujours la même.
   ❧ Age : Passé cinquante ans, ça dépend des jours.
   ❧ Comment avez vous connu le forum ? : ... J'ai suivi les miettes de cookies.
   ❧ Des remarques ? : Ried est blasé. Mais il est content d'être là au fond (et moi aussi).
   ❧ Fréquence de connexion : Quand je peux, à savoir souvent.
   ❧ Code règlement : Lillianna est d'accord avec cette partie ci.   





Life is a daily struggle ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Minion en quête de pouvoir
Royaume : Fornost
Localisation : En TdM
Copyright : Tumblr & Shadow
FT. : Russell Crowe
Date d'inscription : 12/07/2014
Messages : 260
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Ried - Two steps from Hell.   Sam 12 Juil - 23:10


Que faisiez-vous pendant que les nains reprenaient la Montagne Solitaire et que Smaug piquait sa crise ?  


Il hausse un sourcil à cette question, sans pour autant bouger de son perchoir. Où vouliez-vous qu'il soit, en Orient ? Malheureusement non. Il soupire, agacé de perdre son temps avec cette question futile, bougeant la tête de façon presque dépitée. Voix calme, résonnant avec force. Triste évidence.

- Je traquais les orcs. Abattais les araignées, la hampe de mes flèches s'enfonçant dans leurs cranes, mes dagues brisant leurs mandibules. Surveillais les frontières. Protégeais les peuples libres du mal qui avance toujours un peu plus, lentement mais surement, comme à mon habitude. Je faisais mon job, le continuerais sans faillir, jusqu'à ce que j'en crève. Pourrez-vous en dire autant ?


Avez-vous fait les frais des araignées ou des orcs ?


- J'ai été au service de Thranduil autrefois et j'avais alors pour coutume d'en abattre le plus possible avant de prendre mon petit déjeuner. Mes préférences ne vont toutefois pas aux monstres à huit pattes, mais plutôt au sang épais, âcre et noir qui tâche mes lames lorsqu'elles s'enfoncent dans la chair des orcs.
Il les connait. Bien sûr qu'il les connait. Il pourrait s'entretenir avec vous de la meilleure façon de les tuer, comment et pourquoi pendant une dizaine de minutes, sans interruption. Mais il ne le fera pas. Une bière à la main, il se redresse quelque peu, un mouvement vif à capté son attention.


Le nécromancien, ça vous dit quelque chose ? Que savez-vous de lui et de son retour ?


- Je sais ce que je dois en savoir. Rien de plus, rien de moins. Le reste ne vous concerne ni vous, ni moi.
La réponse fuse, naturelle, aussi tranchante et définitive que la lame de son épée. Il ne dira rien de plus à ce sujet, inutile de l'interroger plus longtemps., sauf si vous pensez vouloir perdre la tête ou vous faire écorcher vif très rapidement.


Votre histoire


« Don't get too close
It's dark inside
It's where my demons hide
It's where my demons hide »


❧ Enfance

Le gosse court dans la forêt. Une dague noble accrochée à sa ceinture, il saute par-dessus un tronc déraciné, louvoyant à travers les ombres silencieuses des feuilles qui tombent, mortes. Se dépêcher. Le souffle rauque, il tente de rester silencieux. Effleurer le sol, imiter les oiseaux. Rapidité, douce et tendre. Il reste le plus jeune de la bande. Têtu, il souhaite toujours recommencer, leur prouver qu’il est meilleur que ce qu’il n’y parait. Un rire moqueur se fait entendre, de quoi le faire râler. Il accélère encore. Peine perdue. Encore raté.

De sa mère, il n’a aucuns souvenirs. Mourir en couche, c’est triste. Il n’a jamais vu son père sourire. « Tu es un assassin » lui disent ses pupilles. D’elle, à la beauté fragile, il n’a pris que son caractère tenace. Elle s’accrochait comme une forcenée pour le mettre au monde – il se bat d’autant plus pour la vie depuis.
Non. Aucuns souvenirs dignes, rien auquel se rattacher à part la cape sombre de son paternel. De Fornost, il ne garde qu’un flou énigmatique, la sensation de froid sur sa joue : le gel d’hiver. Il ne connait qu’Imladris, belle et distante, et ses habitants elfiques qui le regardent parfois de haut. Un enfant, c’est une louange. Un enfant elfe tout du moins. Lui n’est rien de plus qu’un gosse humain trainé là pour on ne sait quelles raisons.

Respect. C’est le premier mot qu’il a appris, sa première leçon marquée dans sa chair par une gifle. Son père, froid et distant mais juste, le lui a enseigné dès ses huit ans. Aucunes larmes versées. De la retenue. Il le hait. Heureusement, il existe la lecture, le repos de la nature. Il aime plonger au cœur des livres, apprendre la langue psalmodiée par le grand peuple fier. Curieux, il pose souvent des questions précises, il aime mériter les réponses approfondies et complètes. Il observe, calmement, ces êtres gracieux s’entrainer, rêvant en silence. Un jour, il sera comme eux. Un jour, il pourra prouver sa valeur, défier son père, gagner sa fierté et sa reconnaissance. Un jour, il deviendra un homme.



❧ Adolescence

Il monte fièrement son cheval à quinze ans. Il se pavanerait presque comme un petit prince si son éducation le lui permettait. Rester humble. Il hausse les épaules. Qu’importe. Juché sur le dos de sa monture, il savoure la liberté.
Il commence ses premières excursions véritables à l’extérieur du domaine, même si il est toujours accompagné. Lorsqu’il ne monte pas, il fuit la populace pour embrasser la solitude, mal à l’aise face aux sourires amusés des longues oreilles. Il admire toujours leurs forces, surtout celle de leur seigneur, souvent il déambule la nuit, épiant les bruits, seul avec lui-même. Il cherche le sommeil, mais le sommeil le fuit et dans sa tête, une voix douce chante. Cette mère inconnue lui manque, plus que jamais lorsque vient la puberté.

Il grandit encore, comme le tronc d’un arbre souple et ferme, déterminé. La formation continue, le temps libre est rare. Son père, lorsqu’il s’absente, se débrouille pour que son fils n’ait pas le temps de s’ennuyer comme un gosse majeure le pourrait. Mais voilà, l’aube de la révolution commence. Il a beau être jeune, il en a plus qu’assez. La forêt s’étend, l’aube rouge l’appelle. Il se sent prisonnier à Rivendell, parmi ce peuple qui n’est pas le sien. Il rêve de bol d’air frais, de longues chevauchées, il veut courir, crier au grand jour. Il finit par s’opposer à son père, violemment. Partir. Il fuit la citadelle protectrice pour le monde des hommes sans pitié, goutant pour la première fois à la chair d’une femme, apprenant l’amer goût de la traitrise, la cuisante gifle de la défaite.
C’est un gosse qui ne connait rien, sa fureur de vivre ne fait qu’augmenter. Il a au moins le temps de se faire quelques amis- des vrais- avant que son destin ne le rattrape à grands coups de pieds dans le fessier et ne le ramène dans la belle cage dorée.

Cela ne l’empêchera en rien de recommencer. De tenir tête à son père. De se manger des raclées. D’en donner à ceux qui tentent de l’arnaquer. Son paternel soupire, fini par se décourager. Vingt-deux ans. Ried touche pour la première fois au bonheur. Il a gagné une bataille contre son génteur, ses poings serrés, sa colère exceptionnellement bien maitrisée. Une simple bataille. Il est loin d’avoir gagné la guerre – et il le sait. Mais rien ne l'empêche d'en profiter, pas vrai ?


❧ Age Adulte  

Il s’amuse depuis. Ou prend du temps pour pouvoir vivre. Entre deux cuisantes défaites à l’épée ou quelques raids avec des elfes, il goûte aux plaisirs des charmes cachés que son père a lui oublié. Il se satisfait de cette vie, rêvant toujours aux contrées verdoyantes qui lui sont pour le moment interdites. Sa vie est rythmée à l’heure près, les habitudes sont encrées, son père est devenu un fantôme qu’il croise peu – au point de l’oublier.
Mais tout ce jeu n’est qu’une vulgaire façade qui prend fin lorsque ce dernier rentre mortellement blessé. Ried assiste à ses dernières heures impuissant, drapé dans cette froide carapace devenue sienne au fil des ans passés, ne sachant pas comment faire face aux émotions violentes et diverses qui explosent dans sa tête. Son père fixent les yeux gris de son fils et avant de mourir lui susurre qu’il est autant fier de lui qu’il est désolé. Des paroles gravées qui font bien plus de dégâts que quelques verres d’alcool cassés sur un planché.

Il se perd, ne sachant pas quoi faire, bouffé par la colère et la culpabilité. A-t’il été un si bon fils ? Il est des choses qu’on ne peut jamais pardonner, et sa mère lui manque d’autant plus qu’il ne sait plus où aller. Il reprend ses entraînements, seuls lègues de son père outre les armes et le nom, et s’y accroche comme un désespéré, ardemment. Il se rattrape, petit à petit, donne le meilleur de lui-même. Il doit devenir un home d’exception pour honorer sa dette.
Il attend sa quantième année pour quitter Rivendell définitivement, même si il y reste attaché. Aller de l’avant. Tout ce qui compte désormais. Seul, il découvre le monde, vadrouillant, combattant, avec hargne et panache. Il côtoie la brise du vent, apprivoise la neige de la montagne. Retourne à Fornost peu de temps. Repart. Il rode, maraude, laisse sa curiosité bâillonnée reprendre les rênes malgré ses airs distants et froids. La méfiance, toujours, guide ses pas, l’amènent au roi des elfes à qui il offre ses services pour quelques temps.

A ses quarante-huit ans, il décide de changer de cap pour le sud ou l’est, s’éloignant de sa contrée originelle. L’Orient. Il y reste un moment, découvrant un peuple à l’opposé de ses propres valeurs, s’abreuvant de leur culture, s’immergeant totalement. Il rencontre une reine, aussi folle qu’elle peut être lucide lors des jours cléments. Il se laisse séduire, reste près d’elle à la condition de garder la maîtrise de ses mouvements. Elle l’initie à l’opium, il est parfois son amant, il vadrouille libre et fier, apprenant, jusqu’à ce qu’il ne se lasse et reparte dans sa contrée originelle.
Cinquante-cinq ans,  il vadrouille encore en solitaire, traquant parfois les araignées pour le roi des elfes, avant de rejoindre un groupe de rôdeurs rencontré en chemins. Il se lie avec certains, dont un couple charmant, en devient le chef lors d’une attaque qui tourne à feu et à sang. Son père pourrait sourire ironiquement, il n’en a cure, s'installe avec sa troupe au Rohan.
La vie continue et tourne. Ils parcourent la Terre du Milieu, repoussant le mal là où l’on a besoin d’eux, forgeant des alliances durables. Ried se brouille pourtant une partie de son clan, vers ses soixante-sept ans. Beaucoup décident de partir de leurs côtés, ce qui le chagrine énormément, mais Alea Jacta Est. Il entend parler d'eux régulièrement les recroiser de temps en temps. Lorsqu'il apprend la mort du couple dont il était proche, il est dévasté par la peine et se promet que si jamais l'un de leurs deux enfants est encore en vie, il les retrouvera pour les élever lui-même.

Mais le temps passe, l’espoir s’effrite, il retourne en Orient noyer sa peine.
Il se vautre dans la poussière et les rayons torves du soleil, y restant quelques mois – pas plus de quatre, avant de repartir, en rogne contre lui-même. Une étrange habitude s’ancre ainsi, tous les deux ans, jusqu’à ce que sa soixante dix-septième ne le rattrape. Il découvre pour la première fois l’amour, le vrai, le durable, le pailleté, mais tout s’effondre sans un mot sept putains d’années plus tard et il rentre en Terre du Milieu plus sombre que jamais, retournant dans la région de son enfance : Fondcombe. Il reconstitue un groupe de rodeurs, la vie reprend son cours jusqu’à se stopper de nouveau.
Il rencontre Gabrielle aux alentours de ses quatre-vingt-treize ans, lors d'une petite visite chez Elrond pour lui rapporter des nouvelles préoccupantes. La gosse a vingt ans et elle le charme autant qu'elle lui donne envie de casser quelque chose: par la force qui émane d'elle et son irritable insolence. Qu’est-ce qu’une naine vient foutre chez les elfes par le sang des Valars ? Il finit quand même par la prendre dans son groupe lorsqu'elle énonce son nom, et surtout à partir du moment où elle explose l'un de ses acolytes parce qu'il lui a manqué de respect. Ils voyagent ensemble, même si parfois leurs chemins se séparent pour un temps – il repart régulièrement en Orient où il rencontre un maître Oliphant d’exception et bien d’autres personnes encore dont une femme Hobbit au caractère bien trempé. C’était il y a six ans. Il s'en souvient encore. Ils se sont quittés en mauvais termes, après quarante-huit années à se supporter jovialement, suite à un désaccord violent. Il s’efforce depuis à réparer son erreur mais lorsque l’on est aussi borné qu’un cochon … Enfin.
Un sourire éclaire son visage. Le voilà de nouveau seul, pour affaires urgentes. Une fois qu’elles seront réglées rien ne l’empêchera de suivre la piste qu’il a trouvé. Qu’importe le temps que ça prendra. Il ne se laissera pas crever temps qu’il n’aura pas rattrapé ses erreurs, honoré ses promesses, terminé les contrats passés.

Erebor, mhm ? Depuis le temps qu’il voulait y aller … Et qui sait. Peut-être retrouvera-t-il en chemin l’être aimée, après autant d'années passées dans ce silence aussi complet. Allons-y. Droit devant. Il n'a plus rien à perdre désormais.





Life is a daily struggle ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Graphiste
Royaume : Harad
Localisation : ... si vous pouviez me le dire cela m'arragerait
Amour Gloire et Beauté : veuve depuis 80 ans ; séparée de son ex-fiancé ; reine célibataire
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Moony & tumblr
FT. : Evan Rachel wood
Date d'inscription : 12/07/2014
Messages : 123
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Ried - Two steps from Hell.   Dim 13 Juil - 0:15
... :face: RIEEEEED voilà, que dire de plus à part que :

Enelyë va vouloir s'engueuler avec toi / Kiteria va vouloir te faire un câlin / Sin... rien du tout (pour le moment ) / Furie va vouloir t'attacher... encore :face:

bref, RE BIENVENUUUUUE


the heart wants what it wants
Le prochain qui me parle d'âme-soeur je l'empale et je joue au ballon avec sa tête. ©️ .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Minion en quête de pouvoir
Royaume : Fornost
Localisation : En TdM
Copyright : Tumblr & Shadow
FT. : Russell Crowe
Date d'inscription : 12/07/2014
Messages : 260
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Ried - Two steps from Hell.   Dim 13 Juil - 1:07
Oui, c'est moi :face:

Je réserve mon plus grand sourire à Enelyë (je serais bien évidemment très heureux de me disputer avec elle au sujet de l'éducation d'une certaine personne) / ensuite le premier connard qui touche à ma fille aura de mes nouvelles *choppe Kiteria dans ses bras et la poupouille* / j'accepte d'arroser la plante seulement une fois par semaine si elle me donne des tomates en échange / je dirais non au furet d'un air très convainquant - avant de sauter sur mon cheval et partir au galop (vieux, téméraire, casse-bonbon certes, mais pas fou ).


Merci ♥️




Life is a daily struggle ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Ried - Two steps from Hell.   Dim 13 Juil - 9:25
Elle est gentille ta petite gaby, je m'amuse beaucoup avec  :face: *sbaff*


REBienvenue avec ce gros nounours que j'adore   *russel c.  :amour: *
Il gère la fougère ce perso   
Revenir en haut Aller en bas

Minion en quête de pouvoir
Royaume : The Wanderers
Localisation : La taverne la plus proche.
Copyright : fassylover
FT. : Toby Stephens
Date d'inscription : 30/05/2014
Messages : 115
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Ried - Two steps from Hell.   Dim 13 Juil - 9:40
Contre toute attente, JE SUIS FAN :bave:

Ralala, sacré Ried, hâte de le voir en action celui-là (tant qu'il ne vient pas casser la tête à Méadred, hein :face: ). Re-bienvenue sur le forum ♥️



   
PAYBACK

   
▬What do you suggest ?
That we remind them that they were right to be afraid.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Ried - Two steps from Hell.   Dim 13 Juil - 11:38
Rebienvenuuuuue   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Ried - Two steps from Hell.   Dim 13 Juil - 12:41

Ahah, te revoilà toi, avec ce cher Ried !! ♥️♥️♥️

Tu es validé(e), félicitations  !
Maintenant tu peux te jeter dans l'aventure, mais il y a quelques petites étapes qu'il vaut mieux suivre :
Pense à réserver ton avatar ici à moins que tu aies un jumeau caché, bien évidemment. Ensuite, il est temps d'aller chercher des camarades d'aventure et des dragons à tuer dans la partie des liens et rps !
S'il te manque un ami, une famille, tu peux aller créer un scénario ici ( et réserver son avatar dans le bottin au passage )
Flood et rp t'attendent avec impatience ! Ravi de t'avoir parmi nous, amuse toi bien  
Revenir en haut Aller en bas

Minion en quête de pouvoir
Royaume : Fornost
Localisation : En TdM
Copyright : Tumblr & Shadow
FT. : Russell Crowe
Date d'inscription : 12/07/2014
Messages : 260
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Ried - Two steps from Hell.   Dim 13 Juil - 13:11
Merci à tous ♥️


Tyr - si tu ne veux pas que je trouve un nouveau surnom, sois sage :face:

Meadred - Moi ? Te botter les fesses ? Naaaaan. Je laisserais Gaby faire, je préfère m'occuper de Meawyn :face:

Sev - ... Ta signature. Toujours aussi ... Magnifique :face:


*sent qu'elle va faire sa tournée de liens à part ça*





Life is a daily struggle ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Ried - Two steps from Hell.   
Revenir en haut Aller en bas
 

Ried - Two steps from Hell.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.
» Welcome Hell
» Drag Me To Hell
» Gates Of hell " La porte des Enfers





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Middle Earth :: Drink like friendly dwarves :: You're going on an adventure :: Membres de la communauté-