Partagez | 
 

Intrigue n°3 : Watch your steps in the dark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

PNJ ronchon
Royaume : Un lac
Localisation : Au fond du dit lac
Amour Gloire et Beauté : En couple avec l'Arkenstone
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : TUMBLR, Enelyë
FT. : Smaug
Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 543
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Intrigue n°3 : Watch your steps in the dark   Sam 27 Aoû - 19:35



Watch your steps in the dark

Avant de vous laisser découvrir l'essence même de votre intrigue, nous tenons à vous donner quelques informations complémentaires. :v:

1) Dans un soucis de clarté et de rapidité des réponses, nous vous prions de bien vouloir limiter vos post à 800 mots maximum.

2) Si les intrigues ne sont pas terminées entre le 30 octobre et le 15 novembre, elles seront fermées et la fin de chacune sera déterminée avec les post qui s'y trouveront.

Voilà pour le côté administratif, maintenant nous vous souhaitons de bien vous amuser ! :hey: Et ne vous faites pas arracher un bras ou une jambe, ce serait dommage.

_________________________________

Thorin ❧ Indis ❧ Irien Mîr
_________________________________


Les Nains sont des êtres solides. Probablement parmi les peuples les plus robustes que la Terre du Milieu ait portés. Volez-leur donc leurs terres, et vous pouvez être certains qu'ils viendront, tôt ou tard, pour la réclamer. Par la force, si nécessaire. Et c'est justement ce que compte faire Thorin, avec l'aide de son cousin, Daïn. Les deux souverains ont rassemblé leurs guerriers les plus valeureux pour aller reconquérir un ancien royaume depuis longtemps abandonné aux créatures rôdant dans les galeries : Ered Mithrin. Enfin, disons plutôt qu'il s'agit là d'un groupe d'exploration. En effet, les tunnels sont désertés depuis des décennies, et même les Gobelins ne veulent pas y vivre, les ressources pour cela étant bien trop maigres à leur goût. Et puis, les Orcs n'ont que faire des veines d'or, d'argent, et des gisements de pierres précieuses qui ont pourtant autrefois fait la richesse des Nains vivant ici.

Trouver une entrée dans le flanc de la montagne ? Plus facile que pour Erebor, croyez-moi. C'est donc armés de torches -mais pas seulement- que les explorateurs du jour s'engagent dans les galeries des Ered Mithrin, sûrement impatients de voir quelles richesses se terrent sous leurs pieds, mais surtout de pouvoir clamer haut et fort que ce royaume appartient de nouveau aux fils de Durin. Cependant, tout à leur excitation face à ce grand inconnu, ils ne remarquent pas forcément la paire de petits yeux dorés qui les fixe, au dessus d'eux, comme accrochés dans un coin...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofmiddleearth.forumactif.org

Minion en quête de pouvoir
Royaume : La Moria, par le Sang
Localisation : Les Monts de Fer / Erebor
Amour Gloire et Beauté : Coeur pris malgré elle depuis des années, mais elle ne se plainds plus de tout ceci, s'en accommodant, attendant son jour de chance.
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : fassophy & Tumblr
FT. : Emilia Clarke
Date d'inscription : 06/05/2015
Messages : 78
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue n°3 : Watch your steps in the dark   Dim 28 Aoû - 19:52


Quête d'Ered Mithrin
La mission était des plus simples, si bien que c’était sans discuter que la Princesse de la Moria avait décidé d’en être. Oh, ce n’était pas les complaintes sur la sécurité que lui servait sa Dame de compagnie qui la fit rester sagement en place. Non, elle suivrait son tuteur, son frère de cœur, le Roi du peuple de Durin et sa suite pour reprendre ce qui était à eux de droits. Les imposteurs étaient souvent nombreux. Et celui-ci d’après ce qu’elle avait entendu – et Dieu sait qu’elle en avait assez entendu à ce sujet – était l’un des pires de tous. Certes, il n’avait pas la carrure d’une bête mythique ou divine, ni d’un dragon, mais la cupidité était parfois pire que tout. Ered Mithrin était un royaume à reconquérir, là où les créatures ne posaient plus les pieds. Manque de ressources ou manque d’intérêts. Tout simplement. Pourtant, c’est à la tête de puissantes armées qu’Erebor et les Mont de Fers s’étaient unis pour chasser l’imposteur. C’est sans doute pour cela que la naine aux cheveux d’argent se retrouvait une torche à la main entourée de Thorin, troisième du nom, et d’autres gardes. Précieuse en tant que naine, mais aussi en tant que Princesse. La perte serait grande, mais faire ses preuves ici serait faire ses preuves pour la future bataille de la Moria.

La lueur des torches laisse pourtant entre voir ce qui faisait la richesse du peuple chassé précédemment. Elle sourit en observant les nervures de la montagne. Brillantes d’or ou d’argent, parfois l’éclat d’une pierre où venait se refléter les flammes des torches. La Princesse n’est certes plus une enfant, mais elle reste persuadée que la beauté du monde est une force et que son peuple reste celui qui maitrise le beau au même titre que les bouffeurs de salade. Pourtant, le calme des lieux ne fait échos qu’aux frottements des cottes de mailles, et des armures qui parfois s’entrechoquent. Le tunnel est tout de même étroit. Bien que le plan soit solide et préparé depuis des jours et des nuits, il y a toujours cet effet de surprise, cette excitation de bataille. Ce sont des nains des robustes.

Et pourtant, personne ne remarque les yeux qui dorés qui les dévisagent entre les lignes d’or et d’argent. Se contentant d’avancer dans l’obscurité, éclairé faiblement d’artefacts. Irien est simplement équipé de ses masses, une dans le dos, une à la main, un poignard à la ceinture. Rien de plus. Elle n’a pas besoin de plus de toute façon, elle est fortement entourée et protégée. Étouffée par tant d’attention, elle voudrait faire ses preuves sans avoir personne dans les pattes. Si bien qu’elle soupire longuement. Mais qui y prêterait attention finalement ? Personne, sauf peut-être la créature qui les observe sans que personne ne la voie.


Douces Brûlures.
Ce n'est pas d'un tête-à-tête ni d'un corps à corps, c'est d'un coeur à coeur que nous avons besoin. Tous les dragons de notre vie ne sont peut-être que des princesses qui attendent de nous voir heureux ou courageux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice
Royaume : Erebor
Localisation : Erebor
Amour Gloire et Beauté : ...C'est compliqué ?
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : avatar ladybeard/indis, darkparadise pour le code sign
FT. : Richard Armitage
Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 2969
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue n°3 : Watch your steps in the dark   Dim 4 Sep - 2:32


「 Watch you steps in the dark  」

Irien & Indis.
L’odeur de renfermé qui planait dans les tunnels des Ered Mithrin, des montagnes grises cachait une sinistre impression de déjà vu qui faisait que Thorin avait du mal à repousser la boule qui nouait sa gorge. Pénétrer dans les Ered Mithrin, c’était remettre les pieds dans la Montagne Solitaire, dans le royaume déserté et carbonisé d’Erebor, encore une fois, encore et encore. A tant de différences près. Ce n’était pas une minuscule compagnie de bras cassés, mais des fiers guerriers d’Erebor et des Monts de Fer, une famille royale liée par le sang et l’affection. Thorin ne portait pas des vêtements prêtés par des humains hautains, mais des vêtements pratiques, de cuir et de tissu sombre, nains, marqués des armes de la famille royale dans chacune des broderies. Pas de dragons, pas de carte, pas de secret, pas de hobbit – mais plus de regards fixés sur leur roi, aussi, sans la tendresse affectueuse de sa compagnie. Certains étaient là, venus accompagnés encore une fois leur roi sans poser de question. D’autres étaient à ses côtés pour la première fois.
Thorin détourna son regard des murs taillés à vif dans la pierre, pour jeter un coup d’œil à la protectrice du roi – Indis. Echanger un regard avec elle palliait aux doutes qu’il nourrissait – envers cette expédition, envers lui-même. Cette fois, sa compagne d’armes protégeait ses arrières – c’était loin d’être suffisant pour oublier l’outrage qu’il lui avait fait autrefois, mais il était plus heureux d’explorer ces galeries en sa compagnie que de reprendre le royaume nain. Même si ce n’était pas digne d’un roi. Mener son peuple à sa perte n’était pas digne d’un roi, pas d’un bon.

Les Montagnes Grises avaient été un royaume nain prospère – les filons de minerai étaient nombreux, et les galeries taillées dans la roche s’étendaient dans le cœur de la montagne. Aujourd’hui encombrées de la poussière et d’excréments des gobelins et chauve-souris qui avaient pallié l’absence du peuple de Mahal . La guerre des dragons et des nains avaient fait des ravages ici, comme à Erebor, même si aucun d’entre eux n’avait été établi son nid dans ces profondeurs.

Encore une fois, Thorin marchait directement dans les traces de son grand-père. L’un des derniers nains à avoir foulé ce seuil était Thror lui-même. Et pourtant, contrairement à lui, à son grand-père, le porteur de la malédiction qui pesait sur leur famille, cette ombre maladive et folle à lier qui hantait les cauchemars du roi actuel – Thorin n’était pas là par cupidité.  Thorin II Oakenshield n’était pas sûr de ce qu’il ressentait en pénétrant plus en avant dans l’ancien royaume. Cela avait du sens – les montagnes grises étaient riches. Bien plus que les faibles montagnes bleues, les Ered Luin, à l’ouest où le traître Veigr renforçait son pouvoir, et il n’y avait nul mythe et monceaux de cadavres pour en défendre l’entrée comme pour le royaume de la Moria, dans les Monts Brumeux. Erebor était bien assez riche pour la petite population naine cependant – mais toujours, ils voulaient plus, trop nourris aux souvenirs de grandeur de leurs ancêtres. Thorin était comme eux, même si Erebor valait plus que toutes les richesses que sa roche contenait.

Ils reprenaient un royaume qu’aucun nain vivant n’avait foulé.
Il ne portait pas de torche lui-même, mais le bouclier de bois qui lui valait son nom, récupéré par Indis et la volonté de Mahal pendait dans son dos, et au bout de son bras, la lame nue d’Orcrist révélait ses runes elfiques, brillant à la lumière des flammes alors que sa pointe effleurer le sol nain pour y tracer un léger sillon. Sans avoir besoin de regarder, il savait qu’Indis marchait dans ses pas, luttant pour le devancer. Il adressa un bref regard à son neveu, dont il craignait l’enthousiasme, et Irien. Comme pour Bilbo, lorsqu’elle avait décidé ( et non pas demander ) de venir, il lui avait fait comprendre qu’il ne pourrait être tenu responsable s’il lui arrivait malheur. Et peut-être que cet avertissement avait plutôt été tenu pour les oreilles de Dain que celles de la naine.

Le regard de Thorin se perdit sur les obscurités qui s’écartaient devant les porteurs de torche. Des escaliers, qui s’enfonçaient dans la montagne, des colonnades, bien moins majestueuses que celles d’Erebor, mais qui semblaient faire leur office avec une solidité inébranlable malgré les siècles passés. Plus loin les attendraient certainement des tunnels semblables à des rues, des magasins, des places, des appartements, des tavernes, des mines, bien sûr, avec leurs chariots et leurs outils laissés en plan. Thorin sentait à nouveau sa gorge et son cœur se serrer. Il pouvait voir la vie qui devait avoir un jour imbiber ses lieux. Et, en superposition, les spectacles des corps incendiés, morts d’asphyxie qu’il avait découvert en reprenant Erebor. Il détourna les yeux des filaments de minerais dans les murs, des runes gravées dans la pierre, des gravats qui s’amoncelaient et détourna à demi la tête pour parler à la cohorte dans son dos, sans avoir besoin d’élever la voix pour se faire entendre.

« - Il faut nous séparer, explorer les galeries principales pour être sûr qu’il n’y a pas plus de danger que nous ne l’avons prévu. Restez groupés, ne restez pas seul. Balin a nos anciennes cartes. Ne prenez pas de risques inutiles, nous ne savons pas s’il y a eu des dégâts et si les mines sont désertées de toute vie. »



I have to wear my crown in my heart, not on my head.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Administratrice
Royaume : Erebor
Copyright : Lady Beard / Anaëlle
FT. : Katheryn Winnick
Date d'inscription : 13/04/2014
Messages : 361
Date de naissance : 14/10/1989
Age : 28
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue n°3 : Watch your steps in the dark   Ven 9 Sep - 20:59


Telling stories of the heights, and the ones we left behind...

Alors que les bottes d’Indis foulaient le sol des galeries de pierre des Ered Mithrin, son cœur pulsait de fierté et envoyait l’orgueil de sa race renforcer ses membres. Elle se savait entourée des nains les plus forts et braves que Mahal avait à offrir. Les souverains et guerriers des Monts de Fers et de la Montagne Solitaire, unis pour reconquérir leur royaume, c’était ce dont quoi les légendes étaient faites. Et Indis comptait bien y tenir dignement sa place, guerrière, garde royale. Elle ne manquait pas de vies à protéger. Dame Irien, le Seigneur Thorin troisième du nom, Kili, Fili. Et son Roi.  Mais les épaules de la guerrière de ployaient pas sous le poids de ses responsabilité. Elle n’était pas seule. Dwalin et tous les nains les plus braves et loyaux de la Montagne Solitaire étaient à ses côtés pour veiller à la survie de leurs seigneurs. Non pas que la menace était imminente. Indis avait encore sa lame au fourreau. Son bouclier était à son bras gauche, sa torche ferait une arme suffisante si un ennemi suffisamment habile pour tromper sa garde parvenait à la surprendre.

La lueur de leurs torches faisaient miroiter de milles reflets les traces de métal précieux dans les parrois, semblables à des yeux les observant des tréfonds des âges. Magnifiques. Le regard d’Indis passa un instant sur la Dame Irien. Une inconnue. Si différente de la princesse qu’elle avait côtoyé dans les halls d’Erebor. Si éloignée de la naine courageuse mais démunie dont elle avait rêvé dans son sommeil. Irien se tenait plus forte que tout ce qu’Indis aurait pu envisagé d’elle, ses masses ne semblant pas l’encombrer plus qu’une simple épée. La guerrière connaissait les inconvénients des masses, qui pouvaient être des armes exténuantes et imprécises, mais létales quand dirigées par des mains entraînées. Et le respect que la naine portait à la Princesse grandissait encore un peu plus… Thorin, quant à lui, portait une ombre sur son visage… Indis ne voulait que la lever de quelques mots espiègles, mais elle savait tenir sa place, et ne pas paraître fragiliser son autorité devant des regards extérieurs, inconnus… Comme présent dans ses pensées, son Roi tourna ses yeux vers elle, et leurs regards se croisèrent. Indis lui sourit (ou plutôt, le feu ardent de son regard s’adoucit, ce qui était l’équivalent pour elle d’un sourire) et le visage de son Roi lui sembla plus serein. Ils en étaient donc là, réalisa-t-elle silencieusement. Alors que les mots n’avaient fait que les blesser et les éloigner un peu plus l’un de l’autre durant tant de mois, ils semblaient à présent ne plus en avoir besoin pour se réconforter mutuellement.

Thorin prit la tête de l’expédition. Les ténèbres les enserrait de toutes parts, comme un brouillard de souvenirs devenus trop denses avec le temps, que leurs torches et leurs souffles repoussaient à chacun de leur pas. Parfois, un escalier, un couloir, s’ouvrait et se refermait sur leur passage, laissé en arrière, inconnu, inexploré… Jusqu’à ce que Thorin s’arrête pour se retourner vers les guerriers.

« Il faut nous séparer, explorer les galeries principales pour être sûr qu’il n’y a pas plus de danger que nous ne l’avons prévu. Restez groupés, ne restez pas seul. Balin a nos anciennes cartes. Ne prenez pas de risques inutiles, nous ne savons pas s’il y a eu des dégâts et si les mines sont désertées de toute vie. »

« Retrouvons-nous ici à la mi-journée. »
ajouta Indis en se saisissant de l’une des cartes. « Soyons vigilants et attentifs à toute éventuelle trace de visite depuis la dernière fois que des nains ont respirés dans ces galeries… Je prendrai la tête d’un groupe pour aller explorer les cuisines. » ajouta-t-elle après un temps de consultation, puis elle réalisa que ses propos étaient dignes de Bombur. « L’exploration peut nous prendre plusieurs jours, voire semaines. Il faut que nous sachions si nous pouvons puiser dans d’éventuelles provisions ! » se justifia-t-elle précipitamment.




Our battlecries are breaking the silence.

How to find a way through darkest nights? A voice, still faint, speaks names that burn down in flames. Tonight, we are a part of this fireflight. Lights of dawn will gleam once our voices unify, for flames they'll scream.



 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PNJ ronchon
Royaume : Un lac
Localisation : Au fond du dit lac
Amour Gloire et Beauté : En couple avec l'Arkenstone
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : TUMBLR, Enelyë
FT. : Smaug
Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 543
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue n°3 : Watch your steps in the dark   Mar 13 Sep - 20:34



Watch your steps in the dark

Les galeries sont aussi silencieuses qu'une tombe. Parfois, le son clair mais lointain, diffus, de gouttes d'eau tombant des hauteurs pour s'écraser à la surface d'une plus vaste étendue liquide semble vous parvenir. Simple infiltration des pluies au travers des parois usées, ou bien plus que cela ?


Tandis que les têtes pensantes de cette expédition se concertent sur la marche à suivre, voilà que deux Nains (inexpérimentés mais pleins de bonne volonté) se retrouvent brutalement sur les fesses avec un juron de surprise. Le fracas du métal s'entrechoquant résonne à travers les tunnels, leur écho paraissant sans fin, brisant le silence. Ils se relèvent sous les grommellements de leurs aînés, qui les aident d'une main certes bourrue, mais amicale.

- Faites attention à ce que vous faites, les jeunes. Votre boucan pourrait réveiller de sales bestioles.
- J'y suis pour rien, c'est lui qui m'a fait un croche-pied ! rétorqua le premier maladroit, accusant ainsi le second.
- Mais pas du tout, je pensais que c'était toi qui m'en avais fait un !

Qui dit la vérité ? En tout cas, ils peuvent continuer à se disputer comme ça pendant longtemps, si personne ne les arrête.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofmiddleearth.forumactif.org

Minion en quête de pouvoir
Royaume : Erebor
Localisation : Sur ses pieds.
Amour Gloire et Beauté : Célibataire
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Internetisafriendofmine
Date d'inscription : 11/11/2016
Messages : 16
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue n°3 : Watch your steps in the dark   Dim 20 Nov - 14:10




"Watch your steps in the dark "



Gimli était resté silencieux durant cette première partie, restant pour fermer la marche. En effet, il valait mieux quelqu'un d'expérimenté qui ne se laisserait pas attraper le troufion par la première créature venue, et qui pourrait ainsi plus facilement donner l'alarme. Le nain prenait très à coeur cette expédition, peut-être même plus que tous les autres jeunots de cette expédition. En effet, cette croisade était la première auquelle il était invité pour la reconquête d'un de leur territoire. S'il avait manqué Erebor, il ne manquerait pas Ered Mithrin, c'était hors de question. Tout son talent de guerrier serait mis à l'épreuve, et il était déterminé à rendre fier son oncle et son peuple. Gimli avait armé ses ceintures de toutes les haches qu'il pouvait tenir, sans compté ses plaquettes d'acier qui recouvraient ses épaules et le reste de son corps de manière réfléchi. Bien entendu, il gardait sa pièce maîtresse -sa fidèle grande hache à double tranchant, dans ses mains, pour parer à toute éventualité.

Quand le soleil quitta leur champ de vision, ils pénétrèrent dans les premiers couloirs sous-terrains d'Ered Mithrin. La route avait été longue jusque là, mais cela n'était rien comparé à ce qu'ils leur restaient à accomplir. Si l'endroit avait été déserté par les gobelins et les orcs qui n'avaient rien à attendre d'un tel bijou trop complexe pour eux, il aurait été complète utopie de songer qu'ils étaient seul ici. S'il y avait bien une chose que l'on pouvait apprendre de l'Histoire des Nains, c'était que bien trop souvent, la menace ne venait pas de l'extérieur, mais souvent des tréfonds de ce que la Terre recelait de plus terrifiants; des choses qui jamais n'ont vu la lumière du soleil, et qui se repaissent des ténèbres et des préciosités qui faisaient la Gloire Naine. Ah ça, comme si la difficile naissance des enfants de Durin avait apposé sur leur genre une malédiction faite de combat et de peine. Mais il n'était pas dit que les Nains baisseraient le front face aux difficultés, et c'est le coeur vaillant qu'ils s'enfoncèrent dans la haute montagne du Nord.

Si l'obscurité faisait foi de présence, ce n'était pas sans compté sur les torches qui faisaient se refléter dans leurs yeux les merveilles cachées dans les grottes. Tant de ressources qui semblaient inépuisables. Ils y voyaient là un nouveau renouveau de leur race, des richesses qui ne s'offriraient qu'à leurs bons soins. Chacun se tenait à sa garde proche, observant d'un oeil circonspect les couloirs desquels ils se détournaient pour mieux suivre le chemin commandé par Thorin, leur chef. Rapidement, un son clair mais persistant se mit à se faire entendre par delà les sombres galeries. A l'arrière de la troupe, où Gimli se tenait en position de force et de fragilité à la fois, il pouvait entendre diverses théories. La pluie venait tout juste de commencer dans le grand extérieur et cela n'était que des gouttes s'infiltrant dans la terre jusqu'ici. Assez faible comme théorie. D'autres songèrent à une rivière souterraine qui passait au dessus de leurs têtes, laissant un mince filet liquide s'échappé de ce qui aurait du aller à une nappe phréatique. Cette dernière plaisait soudainement à beaucoup plus de monde. C'était aussi l'opinion de Gimli.

Quand soudainement, un grand bruit de ferraille fit éclat au devant de lui, Gimli abandonna aussitôt son poste pour accourir. En effet, il songea qu'un trou du plafond avait fait s'échapper une créature qui aurait pu s'attaquer à l'un d'entre eux. Mais à être beaucoup trop pessimiste sur le coup, il ne put que lacher un juron en voyant deux jeunots s'être totalement ramassé sur eux-même. Devant leur conversation qui prenait de plus en plus l'aspect d'une bruyante dispute, Gimli sentit la moutarde lui monter au nez; et ce fut d'une tape peu commode à l'arrière de la tête de chacun qu'il les fit taire pour poursuivre ensuite:

- Silence ! Vous ne voyez pas que vos nigauderies sont en train d'alerter tout ce qui pourrait vivre dans ces galeries ?! Vous n'avez aucune conscience de survie ?! Je me demande bien qui vous a pistonné pour entrer dans cet expédition, vous êtes aussi inutile que des hobbits !

Sa voix était sévère et grave, mais assez basse pour ne pas être entendu depuis trop loin. Gimli ne voulait pas faire la même bêtise que ces deux idiots à courtes barbes. Le nain se rapprocha alors de son oncle et des deux naines qui le suivaient de près. Son visage ronchon passa rapidement de l'un à l'autre et il poursuivit après avoir pris une des fameuses cartes de l'endroit.

- Si nous devons nous séparer, séparons nous intelligemment. Laissez ces deux zouaves tout seul est une très mauvaise idée par exemple.









You've got my axe.

“You are my best friend as well as my lover, and I do not know which side of you I enjoy the most. I treasure each side, just as I have treasured our life together.” black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue n°3 : Watch your steps in the dark   
Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue n°3 : Watch your steps in the dark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Session 1 - watch your steps...
» Résumé de l'intrigue
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.
» "Une femme d'esprit est un diable en intrigue." [Eléonore - Emmanuelle]





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Middle Earth :: Rhovanion :: En-dehors des bois-