Partagez | 
 

Intrigue n°3 : Something Dark and Ancient

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

PNJ ronchon
Royaume : Un lac
Localisation : Au fond du dit lac
Amour Gloire et Beauté : En couple avec l'Arkenstone
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : TUMBLR, Enelyë
FT. : Smaug
Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 543
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Intrigue n°3 : Something Dark and Ancient   Sam 27 Aoû - 19:12



Something Dark and Ancient

Avant de vous laisser découvrir l'essence même de votre intrigue, nous tenons à vous donner quelques informations complémentaires. :v:

1) Dans un soucis de clarté et de rapidité des réponses, nous vous prions de bien vouloir limiter vos post à 800 mots maximum.

2) Si les intrigues ne sont pas terminées entre le 30 octobre et le 15 novembre, elles seront fermées et la fin de chacune sera déterminée avec les post qui s'y trouveront.

Voilà pour le côté administratif, maintenant nous vous souhaitons de bien vous amuser ! :hey: Et ne vous faites pas arracher un bras ou une jambe, ce serait dommage.

_________________________________

Pallando ❧ Glorfindel ❧ Azgarâth ❧ Legaën le bel illettré ❧ Erosh
_________________________________



L'effervescence gagne les rangs de l'armée qui marche vers le nord, depuis Harlindon. Mélange d'appréhension, d'excitation aussi, face à cette bataille qui s'annonce. Car, depuis la prise de Mithlond par Thuringwethil, les rumeurs vont bon train. La Maïa déchue a étendu son ombre sur toutes les terres alentours, n'épargnant rien ni personne de son influence, instillant la peur dans le coeur des créatures vivant là.
Alors que les murs des Havres Gris s'esquissent enfin sur la ligne d'horizon, un cavalier rejoint la tête du régiment au triple galop, éperonnant sa monture comme si sa vie en dépendait. Il s'agit de l'un des éclaireurs envoyés en amont, pour s'assurer que la voie était libre. Ou tout du moins, aussi libre qu'on pourrait l'espérer, étant donné qu'ils s'aventurent sur un terrain conquis par les forces de Sauron.

- Votre Altesse, c'est une catastrophe ! commence-t-il, alarmé, n'oubliant cependant pas d'adresser une courbette respectueuse à la reine Azgarâth. Les Vampires ne sont plus les seuls à avoir investi la cité, ils ont été rejoints par trois ou quatre régiments d'Orcs, certains montés sur des Wargs. Ils doivent venir de Gundabad, je ne vois pas d'autre explication possible.

Le pauvre homme reste coi devant le sourire qui étire les lèvres de la souveraine. Un rien carnassier, le sourire, d'ailleurs. Plus d'ennemis ? A la bonne heure, ça fera d'autant plus de créatures à écraser sous ses talons. Notre éclaireur, lui, repart vaquer à ses occupations, en se disant que le commandement, ce n'est décidément pas pour lui. Trop compliqué.

Le soleil de midi commence à peine sa descente vers l'ouest quand les rangs des armées conjuguées de Harlindon et Forlindon se mettent en place, à quelques centaines de mètres des remparts de Mithlond, sur lesquels on peut apercevoir, perchés de-ci de-là, quelques chauve-souris monstrueuses. Fendant le ciel comme une flèche noire, Thuringwethil perce les nuages bas qui surplombent la plaine, pour venir se poser au dessus des portes de la cité qui était à présent sienne. Ailes encore à moitié déployées, elle toise les rangées de guerriers humains qui leur font face. Un rictus vient déformer sa gueule, tandis qu'un éclat de rire à peine contenu lui échappe.

- Ah ! Ils ont donc décidé de venir jouer avec nous de leur propre chef ? Bien ! Envoyez les deux premières légions. Plus vite que ça, misérables vermines ! aboie-t-elle à l'attention d'un lieutenant Orc, claquant des mâchoires. Il n'en faut guère plus pour que les bataillons en question sortent au petit trot, formant un barrage de fer noir entre les Hommes et les Havres Gris. Les Wargs, placés en première ligne avec leurs cavaliers, contiennent mal leur empressement, la gueule écumante, les babines retroussées, de profonds grondements d'excitation leur échappant parfois.

D'un cri perçant, proche des hurlements suraiguës des Nazgûls, Thuringwethil ordonna l'attaque. La bataille commencerait sans elle et ses petits, ils se contenteraient de rester en arrière, pour observer l'évolution des choses. Pour l'instant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofmiddleearth.forumactif.org

Fondatrice
Royaume : Harlond
Localisation : Harlindon
Amour Gloire et Beauté : Célibataire
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Poison Ivy & Exception
FT. : Mallory Jensen
Date d'inscription : 28/03/2016
Messages : 57
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue n°3 : Something Dark and Ancient   Mer 31 Aoû - 21:13


 
Something dark and ancient
Intrigue n°3
La sensation la rendait malade – plus ils s’approchaient de Mithlond, plus la perversion de la Maïa déchue se faisait sentir. Azgarâth avait sans doute bien des défauts – et pour beaucoup, elle se tenait du côté de la guerre, du sang et de la mort. Elle n’avait aucun appétit pour la paix et l’existence soyeuse des palais, certes. Mais rien, pas même le souvenir d’un poignard glissant entre les côtes d’un père qu’elle avait aimé, ne tordait autant l’estomac que les aberrations qui avaient pris la cité elfique. Tuer à la guerre, ou même des courtisans étaient une autre chose, l’ambition, les complots, la haine. Elle pouvait comprendre. S’abaisser à pactiser avec ça ? C’était autre chose, qui faisait frémir la guerrière de dégoût, retrousser sa lèvre supérieure et montrer les dents dans un mécanisme instinctif qu’a être élevée au milieu de numénoréens noirs n’avait pas réussi à arracher de ses tripes loyales.  

Effarouchant un éclaireur qui avait semblé sous-entendre que tourner le dos à Mithlond, repartir la queue entre les jambes était une option que la jeune femme accepterait d’entendre. Si ce combat n’était pas mené aujourd’hui, en ces lieux, Thuringwethil viendrait bien vite toquer à ses propres murailles de ses petites pattes griffues et immondes, propageant son purin et sa souillure un peu partout sur Arda. Ce qui expliquait la présence d’Azgarâth en tête de cette armée, et celles de guerriers venus de bien plus loin.

Elle était venue pour une bataille, elle était venue pour une guerre – certainement pas pour avoir peur de quelques orcs. Pas plus que pour perdre. Il y avait des orcs, montés sur des wargs ? Et ? Ils avaient leurs propres wargs, dont le chef de meute était littéralement enragé. Elle savait à quoi s’attendre alors qu’elle pressait les flancs de sa monture et la vision de la ville prise ne provoqua qu’une montée d’adrénaline dans ses veines et une tension mauvaise dans sa mâchoire. Ils avaient été relativement chanceux sur le chemin – le combat se dérouleraient sous les murs de Mithlond. Epargner la ville et perdre le combat n’était pas non plus une option aux yeux de la chef d’armées – les catapultes que les robustes chevaux de traits traînaient derrière eux, au milieu de la piétaille en était la preuve. Si elle devait réduire le port elfique en poussière pour obtenir de la farine de chauve-souris, que la volonté des Valars soit faite.

Ils avaient des wargs, des catapultes perfectionnées. Les armées d’Harlindon, de Forlindon, directs voisins de Mithlond, tandis que plus au nord les Montagnes Bleues étaient restées étrangement silencieuses ( pitoyablement et de manière extrêmement suspicieuse aux yeux d’Azgarâth qui avait presque sifflé sa hargne tel une dragonne même alors que chaque jour passait sans réponse de la part des nains ). Ils avaient des elfes et du sourire en coin, particulièrement irritant, mystérieux et encourageant à la fois du dénommé Pemendhuil. Et les mercenaires que Azgarâth avait rassemblé les vingt dernières années alors qu’elle rongeait son frère, attendant le moment du patricide.

« - Bien. Pas de pourparlers, je suppose. »

Ce n’était pas une question.
L’effervescence s’était transformée en attente dans les rangs de l’armée – impatience, appréhension sans doute chez certains. Pas chez Azgarâth – à part l’impatience d’en découdre. Pour une fois, elle ne portait pas ses longues robes, mais une armure de cuir et un pantalon,  une couronne d’or mêlées à ses boucles sombres, tressées et entrelacées d’or. Cela allait être une après-midi …. Occupée . Azgarâth prit sa voix de commandement, élevant le ton pour être entendue par les troupes sans discuter.

« - Archers. Gardez un œil sur les monstruosités volantes – elles volent, faites feu sans attendre d’ordre. Utilisez feu et huile à volonté. »

Quant à elle, elle dégaina l’une de ses épées, gardant l’autre main sur le pommeau de l’autre. Elle devait rester patiente, en arrière alors que la piétaille se mettait en position devant elle et les autres cavaliers pour attendre les premiers orcs. Ce n’était malin, de sauter de sa monture pour dégainer ses deux lames et se battre comme un chiffonnier dès le premier assaut.

Aucun grand discours plein d’émotion. Plutôt pragmatique et efficace, sachant très bien que les hommes et les femmes sous ses ordres n’avaient pas froid aux yeux et savaient ce qui était en jeu. Et deux légions ? Vraiment ?

« - Erosh. »

Appela-t-elle d’une voix calme, sans quitter les orcs approchant au grand galop, certaine de la haine du vieux warg. Les autres n’étaient que des montures, qui viendraient mourir dans les pattes d’Erosh et les siens, s’écraser sur la première ligne – causant sur des dommages surtout dans leur camps – mais la première ligne était une mission suicide dans tous les combats après tout. Ils seraient accueillis par des lames tranchantes ensuite. Azgârath ne pouvait peut-être pas sauter à terre, mais son sourire se fit carnassier et impatient lorsque les premiers orcs écrasaient des pattes de leurs wargs la première ligne. Elle dégaina lentement sa seconde lame alors qu’ils s’approchaient, pour abattre l’acier comme couperet dans la chair immonde.
Codage par Emi Burton


I will be wild. I will be brutal. I will encircle you and conquer you. I will be more powerful than your boats and your swords and your blood lust. I will be inevitable.

   -  No mom, I don't want a husband.
I want a kingdom. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice
Royaume : Harlond
Localisation : Auprès de sa reine
Amour Gloire et Beauté : Erotomane ouvert aux propositions
I'm beautiful biatch, look at me : ♥
Copyright : Schizophrenic & Tumblr
FT. : Tom Hiddleston
Date d'inscription : 16/07/2016
Messages : 11
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue n°3 : Something Dark and Ancient   Jeu 1 Sep - 16:07


 
Something dark and ancient
Intrigue n°3
Il se tenait droit, fier aux côtés de sa reine, sa lourde cape rouge retombant dans son dos et le regard porté vers l’horizon, vers les Havres Gris. Et vers l’ennemi. Si la menace ne s’était pas (encore ?) tournée vers Harlindon, cette possibilité n’était pas à écarter. Elle viendrait, tôt ou tard, car ces menaces-là finissent toujours par arriver, toquer à votre porte et enlever vos femmes, vos enfants, vos frères et vos compagnons. Et jamais le semi-elfe ne laisserait une telle chose se produire. Il coula un regard vers Azgarâth, avant de le reporter sur l’éclaireur qui revenait vers eux, avec son air affolé comme s’il y avait eu un dragon parmi les rangs ennemis. Son cheval gratta la terre du sabot, aussi impatient que pouvait l’être la maîtresse de son maître.

Une main sur la garde son épée, à sa cuisse, l’autre tenant fermement les rênes de son cheval blanc, il n’attendait plus que l’ordre de sa reine. Attaquer, attendre. Les yeux plissés, il observait les Orcs et leurs Wargs se détachant des murs de la cité tombée aux mains de la Maïa. La remarque d’Azgarâth lui tira un sourire amusé, ses oreilles pointues frémissant légèrement en percevant les sons de l’armée ennemie en marche. L’ordre de la reine et générale des armées lui arracha un hochement de tête, tandis qu’il vérifiait son arc et ses flèches, prêt à faire feu si une horrible et hideuse créature volante devant piquer droit vers eux.

Azgarâth appela Erosh – nul doute qu’il ne fera de ces Orcs qu’une bouchée. La lame de Legaën sort de son fourreau, lentement, avec elle le bruit jouissif de l’acier qui glisse contre l’acier. Ils n’ont rien à craindre – surtout pas contre ce qui leur arrive, là. Ils ont des Wargs, après tout, eux aussi. Plus entraînés, plus intelligents, pas de simple montures. Ils ont des catapultes, aussi. Atout non négligeable. Et des elfes. Legaën les avait observé, jaugé du coin de l’œil – il avait beau partager le sang de ces créatures, il ne se sentait pas réellement comparable à elle. Il avait même du mal à croire que son père fut comme eux. Mais ce n’était pas le moment de penser à tout cela ; concentré sur les troupes qui avançaient, et sur la bataille, il enroula fermement les rênes de sa monture dans sa main libre afin de mieux pouvoir le mener, tandis que son autre main, refermée sur son épée comme une extension de son bras, s’apprêtait à pourfendre les ennemis qui oseraient trop s’approcher.

Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Administratrice
Royaume : Harlindon
Localisation : Un peu partout
Amour Gloire et Beauté : Veuf
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : (c) Grimmy & Tumblr
FT. : Warg World of Warcraft
Date d'inscription : 29/01/2015
Messages : 30
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue n°3 : Something Dark and Ancient   Jeu 1 Sep - 19:48


   

Something dark and ancient

   
Intrigue 3

   L'excitation de la bataille toute proche agitait discrètement la petite meute de Wargs qui cheminait au côté de l'armée de Harlindon et Forlindon. Discrètement, car seuls d'infimes mouvements d'oreilles et de queues trahissait leur empressement. De temps à autres, de légers coups de crocs étaient échangés entre les loups, mais Erosh rétablissait rapidement l'ordre d'un grondement sourd. Pas de ça au milieu d'Humains. Une rixe entre Wargs, aussi gros que des chevaux (1m70 au garrot pour Erosh, un peu moins pour sa soeur, et entre 1m40 et 1m60 pour les auttres) risquait de causer quelques dégâts qui seraient malvenus au vu des circonstances. Le vieux chef de meute lança un regard en arrière. Scabia et Ferah cheminaient côté à côté, échangeant parfois un coup de museau, tandis que Auron fermait la marche. Il glissait parfois un coup d'oeil vers la monture la proche de lui en se léchant les babines. Son oncle ne dit rien, plus amusé qu'inquiet, sachant pertinemment que le loup noir n'oserait pas désobéir à des ordres directs. Presque collé à son flanc, la soeur d'Erosh ne cessait de jeter des oeillades suspicieuses partout aux alentours. La proximité de plus en plus palpable de l'aura sombre de la Maïa déchue la rendait nerveuse, et méfiante. Erosh ne pouvait que la comprendre.

Ce qui frappa le vieux loup en premier ? La fétide puanteur des Orcs, mêlée à l'odeur plus sauvage des Wargs du sud. Les babines d'Erosh se retroussèrent, dévoilant des rangées de crocs légèrement jaunis par les années écoulées. Il hérissa son poil, redressa la tête, la queue et les oreilles, en adressant un jappement rauque à ses loups. Ces derniers n'avaient pas eu besoin de ça pour se camper sur leurs positions, grognant et trépignant presque d'impatience.

A la voix d'Azgarâth l'appelant, le vieux Warg tourna une oreille dans sa direction. Il ne lui en fallait pas davantage pour comprendre ce qu'elle exigeait. Tandis que les premières lignes ennemies chargeaient droit vers les leurs, Erosh lança à la face du ciel à un long hurlement lugubre, rapidement rejoint par les autres. Si ça ne suffirait évidemment pas à intimider la totalité des loups adverses, peut-être que certains prendraient leurs pattes à leur cou, ou seraient plus nerveux, et donc plus maladroits et distraits. Ca valait la peine d'essayer.

Pressée d'en découdre, Jizara donna un coup de crocs dans l'épaule de son frère. Ce dernier bondit en avant comme un diable hors de sa boîte avec un grondement féroce, frôlant de près la monture de Legaën. Erosh abattit une patte sur la tête d'un de ses cousins du sud. La boîte crânienne se brisa entre les griffes du chef de meute, qui n'en laissa pas pour autant sa gueule désoeuvrée, puisqu'il fit claquer ses mâchoires autour de la cage thoracique du cavalier Orc, le coupant presque en deux d'un coup net.

Du coin de l'oeil, Erosh surveillait le ciel. Tant que les Vampires ne seraient pas de la partie, sa meute et lui devraient bien s'en sortir.

   
.SHADOW
   


There's a beast, And I let it run, Now it's runnin' my way, There are things, I regret, That you can't forgive, You can't forget, So take this night, Wrap it around me like a sheet, I know I'm not forgiven, But I need a place to sleep, So take this night, Lay me down on the street, I know I'm not forgiven, But I hope that I'll be given some peace.
© Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Minion en quête de pouvoir
Royaume : Envoyé du Valinor il a posé ses petites affaires entre le l'Harad, le Khand et le Rhûn (oui il avait beaucoup de valises).
Localisation : Là où il y a le plus de potins à glaner, ou d'âmes à réparer, ou d'agitation à semer... Tout dépend des priorités et des humeurs du moment.
Amour Gloire et Beauté : Une bague au doigt ? Oui il en a plusieurs mais très franchement ce genre de bague LA.... Lorsque l'on chaperonne tant de dames aimantes il faut éviter de créer une jalousie vous ne pensez pas.
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Mari-Jane
FT. : Aidan Gillen
Date d'inscription : 01/09/2015
Messages : 43
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue n°3 : Something Dark and Ancient   Ven 16 Sep - 12:37


 
Something Dark and AncientAs a child, you would wait and watch from far away. But you always knew that you'd be the one, to work while they all play. And you, you lay, awake at night and scheme of all the things that you would change, but it was just a dream! ( Imagine Dragon → Warrior )
  Ombre à l'écart de l'agitation des armes et des corps, il se tenait là couvant du regard ce schéma qui s'entremêlait. Sa véritable attention était tournée vers ces ombres qui se dessinaient sur le rempart et qui avaient décidé d'y demeurer en lançant dans la mêlé les âmes creuses des orcs, à croire qu'ils craignaient les hommes au meilleur de leur forme. Le spectacle plaisait peut-être aux vampires et à son altesse si prompte à sortir ses jouets aiguisés mais notre mage lui n'était pas venu pour cela, le véritable combat ne méritait pas de perdre du temps et des forces avec ces pauvres esprits aussi n'était-il pas venu seul.

Une poignée de ses hommes et femmes avaient infiltré les rangs de cette armée, portant compétences mais aussi un présent qui lui permettait une meilleure appréciation du champ de bataille. Pallando laissa donc les minutes filer et les rangs se mêler dans le sang, soupirant de cet antique spectacle qui ne lui apportait aucune satisfaction. L'équidé qui le portait faisait partie de ceux qui avaient été choisis pour ce genre d'animation, et s'il restait impassible l'intérêt qu'il portait à la scène était de ceux qui ne comprenaient pas l'inaction. Pourquoi rester ici alors que l'action était là-bas ? Eh bien parce que notre mage n'avait pas besoin de se mêler à ce bourbier pour agir.

Le temps d'une inspiration, ses paupières se fermèrent, lui permettant de trouver dans l'obscurité ses alliés qui progressaient avec un honorable talent qui lui inspira un sourire amusé le temps d'un battement de cœur. Lorsque ses yeux se dévoilèrent à nouveau sa concentration était glaciale et inébranlable. L’atmosphère de la mêlée se mit alors à changer, la peur saisissait les esprits peu aiguisés des orcs telle une gangrène fulgurante qui en son centre portait un des hommes de Pallando qui avaient eu pour consigne de se séparer pour accroitre l'efficacité du procédé. Les rangs des créatures se fendirent, ils fuyaient cette angoisse insensée qui les désarmait face aux hommes dont le travail se simplifiait considérablement.

Ce n'est qu'après de longues minutes que notre mage sembla revenir à la réalité de sa position. Perché sur son cheval, son corps vacilla sensiblement alors que sa main se porta sur le pendentif dont il sentait les détails sous sa tunique. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas usé de ce procédé à une telle échelle, et même si les esprits des orcs étaient plus malléable que de la terre glaise l'aventure n'avait rien d'agréable. Cependant une fois la peur enracinée, ils auraient toutes les peines du monde à se ressaisir et il pouvait donc observer le résultat de cette débâcle. Mais plus importante encore était la réaction des ombres sur la ville qui se retrouvait avec une armée dispersée et peu encline au combat, de quoi s'animer ne pensez-vous pas ?

  © 2981 12289 0



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Administratrice
Royaume : Mordor
Localisation : Plane non loin de Barad Dûr
Amour Gloire et Beauté : Pourquoi se contenter d'un seul homme ?
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : (c) Grimmy & Tumblr
FT. : Morena Baccarin
Date d'inscription : 09/05/2015
Messages : 28
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue n°3 : Something Dark and Ancient   Dim 25 Sep - 13:19



Something Dark and Ancient

C'est avec un détachement glacial que la Reine Vampire avait observé les Orcs quitter l'enceinte de Mithlond. Certains juchés sur les puants molosses d'Isengard, les autres à pied, armés de lourdes lances de fer noir, pour percer les premières lignes des Hommes. Oh, Thuringwethil ne se faisait guère d'illusion ! Elle savait que les Orcs n'étaient pas les créatures les plus compétentes en matière de bataille, et elle se doutait qu'elle devrait intervenir à un moment ou à un autre. Mais ça... Ca, elle devait bien avouer qu'elle ne l'avait pas vu venir.

Les oreilles de la Maïa se dressèrent, tandis que sous ses yeux, la marée des légions qu'elle avait envoyée à la mort se bousculait dans un imbroglio indescriptible vers les portes de la cité fraîchement conquise. D'une voix sèche, elle ordonna que ces dernières demeurent scellées. Puis, son regard se porta vers les troupes ennemies. Consciencieusement, elle les fouillait du regard... Jusqu'à ce que Thuringwethil trouve enfin ce qu'elle cherchait. Un grondement rauque s'éleva du fond de sa gorge.

- Pallando. Ce parasite d'Istar ne cessera donc t-il jamais d'être sur mon dos ?

Bien que l'envie de prendre son envol pour aller lui arracher la tête en personne soit très tentante, la Vampire rongea son frein. C'est ce qu'il espérait, à n'en pas douter. Seulement, l'utilisation de ce sort devait l'avoir affaibli, et c'était une chance que la Maïa ne comptait pas laisser passer.

- Envoyez une légion supplémentaire.
- Mais... Vous êtes sûre ? Ils ont un Magicien, vous devriez...


D'un bond, Thuringwethil plaqua le général Orc sous l'une de ses serres, se redressant de toute sa stature pour mieux lui aboyer dessus.

- Silence, vermine ! D'où penses-tu avoir le droit de contester mes ordres ? Quand bien même je vous enverrais droit entre les griffes de la Mort, toi et ton engeance putride, crois-tu vraiment que tu aurais ton mot à dire ? Obéis !

La créature se libéra de la patte de la Vampire en couinant pour détaler donner ses ordres. Quant à elle, Thuringwethil adressa une série d'ultrasons à une petite dizaine de ses enfants. A présent, elle attendait de voir comment les Humains s'en sortiraient avec un bataillon d'Orcs et quelques Vampires en plus sur les bras.




« The tide it stole away her grace, the depths, they wouldn't claim her. A toil begat by Father's blood, This path was laid before her. Redemption borne by brigand's blood, A blight upon the Darkness. The pact embraced, a road unsought, The Maiden of Death won't be unwrought. Her Wrath is known throughout the black, the Gardens of Death she is tending, Vengeance is her only ward, Beware the Blood Red Rose's Thorn. »

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice
Royaume : Harlond
Localisation : Harlindon
Amour Gloire et Beauté : Célibataire
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Poison Ivy & Exception
FT. : Mallory Jensen
Date d'inscription : 28/03/2016
Messages : 57
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue n°3 : Something Dark and Ancient   Jeu 6 Oct - 20:11


 
Something dark and ancient
Intrigue 3
La situation ne se présentait pas si mal, songea Azgârath avec une férocité brûlante alors qu’elle ressortait sa lame du thorax d’un orc comme si l’acier empesé de sang et de tripes n’était rien. Les deux misérables cohortes envoyées à la mort étaient sous contrôle, presque des proies pour l’armée rassemblée devant les portes  - elle avait connu des entraînements paternels qui mettaient plus sa vie en danger. Erosh et les siens s’en sortaient plutôt bien, et les humains faisaient leur part, et les orcs semblaient être sur le point de céder du terrain, progressivement.

Jusqu’à ce que la situation paraisse un instant suspendue et que la retraite attendue par Azgarâth par la sueur, les sacrifices et la montagne de cadavres ennemis s’accélèrent par la déroute du camp de Sauron. Azgarâth ne profiterait pas de ce répit, ne céderait pas à l’illusion d’avoir gagné et inspiré la peur dans des créatures de cauchemar. C’était peut-être sa première véritable bataille rangée, et oui, la noble guerrière était connue pour avoir un tempérament farouche et ne pas manquer de fierté. Mais elle n’était pas stupide et connaissait le concept de stratégie, ce ne serait pas aussi facile.  De la pointe de l’épée et d’un mouvement de poignée, elle fit signe à ses combattant de suivre et d’épingler les fuyards. Toujours à cheval, elle essuya son front pour écarter une mèche de cheveux fous, laissant une traînée de sang qui n’appartenait pas aux peuples de sa race.

Son instinct lui criait que ce n’était pas un piège – même si la monstruosité au-dessus des tours avait certainement un cerveau assez développé pour ça. Non, les orcs avaient peur.  Malgré elle, Azgarâth laissa son regard balayer les alentours à la recherche d’une silhouette fine et sobre, vêtue de bleue et d’un sourire en coin. Peut-être ? Lui ? . Peut-être. La souveraine ne savait pas quoi attendre de Pallando, il avait promis son soutien. Elle n’était pas sûr de pouvoir compter sur lui, mais peut-être. Et elle devait en jouer.

Leurs ennemis rebroussaient chemin, en désordre et sans commandement, essayant de retourner à l’intérieur des murs qui, après avoir craché une nouvelle cohorte, avaient refermé leurs portes. Ils voulaient rentrer ? Azgarâth aussi.

« - Concentrez-les sur les portes ! Ne poursuivez pas les fuyards !  »

Ordre hargneux et furieux, la voix érodée par l'effort et les ordres criés de toute part, sans relâche. Que certains s’échappent ne la concernait pas, ils étaient trop dispersés pour être un danger menaçant. La bile dans la gorge, la guerre dans les muscles de sa mâchoire, Azgârath pressa sa monture en avant, s’avançant sans hésiter dans la mêlée et se tranchant un passage sans sommation. Tranchant un passage plus exactement, à grands gestes de ses épées doubles et des sabots de son cheval qui achevaient de piétiner les moribonds.  Pour les catapultes qui se mettaient en place lourdement.  Ils voulaient rentrer ? Azgarâth comptait les utiliser comme bélier et réduire en poussière porte et murailles s’il le fallait, mais elle rentrerait dans la ville, y mènerait le combat et la reprendrait.

« - Ouvrez-moi ces portes ! Catapultes !  Archers et boucliers protégez les! »

Parce qu’elle ‘était pas sûre «  que quelqu’un s’occupait » des monstruosités qui venaient de s’élever des remparts pour de prendre leur envol, et qu’elle avait pour principe de tout faire elle-même et de ne déléguer qu’à un petit nombre d’élus triés sur le volet. A ce propos. Azgarâth descendit de sa monture d’un bond, avec un sifflement fluté. Se pencha en avant pour esquiver un coup, porter une estocade de son épée gauche pour repousser un ennemi, et éviscérer de la droite, avec une force dont elle était fière – et un mépris total pour la fatigue à venir, elle n’abandonnerait pas avant d’être littéralement morte de fatigue, glissant dans leur charogne.

A ce propos, elle, elle n’avait pas de bouclier et restait une cible privilégiée des rejetons viciés – si un réflexe bien établi ne prenait pas le dessus : son mouvement achevé, elle se recula pour se placer dans l’ombre du bouclier de Legaën sans avoir besoin de le chercher du regard. Fendre, frapper, trancher, décapiter, puis d’un mouvement délié et naturel, regagner le couvert du bras de Legaen, avant de retenter sortie après sorties pour revenir au bercail entre chacune.
Codage par Emi Burton


I will be wild. I will be brutal. I will encircle you and conquer you. I will be more powerful than your boats and your swords and your blood lust. I will be inevitable.

   -  No mom, I don't want a husband.
I want a kingdom. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice
Royaume : Harlond
Localisation : Auprès de sa reine
Amour Gloire et Beauté : Erotomane ouvert aux propositions
I'm beautiful biatch, look at me : ♥
Copyright : Schizophrenic & Tumblr
FT. : Tom Hiddleston
Date d'inscription : 16/07/2016
Messages : 11
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue n°3 : Something Dark and Ancient   Mar 25 Oct - 11:56


 
Something dark and ancient
Intrigue n°3
Les poils qui le frôlèrent au lancement des combats le firent à peine frémir ; il en avait assez vu pour savoir garder son calme et son sang-froid sur un champ de bataille lorsque quelque chose aurait pu le surprendre. Une flèche qui fend l’air et frôle vos cheveux, un coup particulièrement fort porté à votre bouclier quand vous vous occuper d’un autre homme, une épée qui manque de peu de vous décapiter… Votre allié Warg qui saute presque par-dessus votre monture pour se jeter dans la mêlée. Avant que tous ne les suive de près.

Son épée tranchait, son bouclier parait ; une danse mortelle qu’il avait répété bien des fois, son style fluide et souple, tranchant et précis, efficace, plus que fort et bourrin. Il ne cherchait pas à briser os et bouclier, mais glisser sa lame entre les interstices naturels du corps pour le priver de certaine de ses parties, menant à la mort de son opposant. Le semi-elfe ne savait peut-être pas lire, mais « illettré » n’a jamais voulu dire « idiot », et Legaën était loin de l’être. Et soudain, les Orcs commencèrent à fuir : pas besoin d’être un génie pour comprendre que ça n’était pas normal. Pas naturel. Peut-être l’aide que sa reine espérait d’un certain mage ?...

Legaën suivait de près Azgarâth, talonnant sa monture, habituée à rester près de celle de sa reine lorsque son maître ne lui en donnait pas l’ordre inverse. Il ne put cependant la rejoindre à terre immédiatement, et dû se débarrasser tout d’abord de quelques ennemis encombrant avant de pouvoir sortir ses pieds de ses étriers et foulée la terre retournée. Piétinée sans relâche. Avoir la jeune femme se battant à ses côté, et venant se protéger derrière son bouclier toujours là, toujours prêt pour elle, lui donner encore plus de cœur à l’ouvrage. La bataille était bien partie, en leur faveur ; c’était leur chance, mais il savait qu’il ne fallait pas trop y compter pour le moment. Les soldats devaient encore être emporté par ce vent d’espoir et cette progression facile, mais il savait que là, derrière les remparts… La Chose qui s’y tapissait ne les laisserait certainement pas vaincre si facilement.

Legaën fit un bond en avant, déviant un coup porté vers Azgarâth par derrière, avant d’occire le malotru d’une décapitation nette et précise. Il posa sur elle un premier vrai regard depuis qu’il avait quitté sa monture - prions les Valars qu’elle ait fuit – lui faisant à nouveau prendre conscience de toute la force et magnificence que représentait cette femme ; mais il se reconcentra rapidement. Le temps n’était pas de roucouler ou de lui faire la cours, mais de reprendre leur ballet mortel, celui qui les mènerait à la victoire à force de coup, de convictions et – il le fallait bien – d’un peu de chance et de beaucoup de stratégie.


Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Administratrice
Royaume : Harlindon
Localisation : Un peu partout
Amour Gloire et Beauté : Veuf
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : (c) Grimmy & Tumblr
FT. : Warg World of Warcraft
Date d'inscription : 29/01/2015
Messages : 30
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue n°3 : Something Dark and Ancient   Mar 15 Nov - 12:13


   

Something dark and ancient

   
Intrigue 3

   Est-ce que la bataille se déroulait sous les bons auspices pour les Hommes ? Ou bien au contraire l'avantage allait-il plutôt aux créatures difformes qui constituaient les rangs ennemis ? Des questions auxquelles Erosh n'avait pas de réponse, et n'en voulait de toute façon pas. Des interrogations qui ne lui traversaient, en fait, même pas l'esprit. Dans l'esprit du Warg, la seule chose qui tournait encore et encore en boucle était aussi simple que ça : tuer. Tuer tout ce qui passait sous son museau, tuer de quelque façon que ce soit, tuer à tout prix, tuer même si ça signifiait mourir à son tour. Dans ces moments-là, la nature sombre du vieux loup reprenait le dessus, le changeant en un être composé d'agressivité féroce pure. Cependant, il y avait toujours, dans un coin de sa tête, une petite voix pour lui rappeler de quel côté il se battait, qui étaient ses alliés. Alors, ses crocs déchiraient toujours la chair des Orcs et des bêtes d'Isengard, sans jamais s'égarer sur le corps d'un Humain. Pas de ça, quand on est un mercenaire sur quatre pattes qui désire autre chose pour finir sa vie que devenir une descente de lit.

La meute restait plus ou moins soudée. Ses membres ne s'éloignaient jamais vraiment de leur chef. Un réflexe naturel, car les Wargs font partie de ces créatures qui ont compris que faire front de concert est plus utile que de bêtement jouer en solo. Ainsi, ils se couvraient les uns les autres, sans jamais considérer que quelqu'un leur doive quelque chose. L'instinct s'exprimait.

Soudain, Erosh fut quelque peu sorti de sa transe sanglante par le puissant bruissement d'ailes de cuir, quelque part sur sa droite. Pouvant se le permettre grâce à sa soeur qui le protégeait, il tourna donc son regard dans cette direction... Pour se heurter à la vision d'un des Vampires qui gangrenaient Mithlond. Ce monstre ailé se trouvait à moins de six mètres du sol, ses serres emprisonnant deux ou trois soldats qu'il comptait sûrement lâcher depuis les hauteurs. L'occasion était trop belle, au diable la prudence.
Le chef de meute s'élança à fond de train. D'un bond plus léger que ne l'aurait laissé penser sa stature, il prit de l'altitude sur l'une des catapultes qui se mettaient en place, et là rassembla toutes ses forces pour ensuite se jeter sur le Vampire, enfonçant aussi fort qu'il le pouvait ses mâchoires dans la chair du monstre. Ce dernier hurla de douleur, battant frénétiquement des ailes pour tenter de prendre de la hauteur, vainement. Alors il relâcha les Hommes pour tenter de planter ses crocs aiguës dans l'épaule du loup. Le pelage fourni d'Erosh lui épargna une blessure grave, mais ses chairs n'en étaient pas moins déchirées pour autant. Pourtant, il ne lâcha pas prise, et au contraire leva une patte pour l'abattre sur le cuir tendu qui composait l'une des ailes fragiles de la chauve-souris. Nouveau hurlement de douleur, tandis que les deux bêtes chutaient lourdement sur le sol, écrasant au passage aussi bien des Orcs que des fantassins d'Harlindon et Forlindon.
La chute fut rude pour le vieux loup. Ses articulations affaiblies par ses longues années de vie le firent souffrir plus que de raison, et il eut du mal à faire le point tout de suite. Heureusement, le corps du Vampire, tout aussi déboussolé que lui, le protégeait des attaques environnantes. Là où toute la différence se joua, c'est que les Wargs de la meute d'Erosh accoururent au secours de leur meneur, se ruant sur la chauve-souris géante pour la tailler en pièces.

Une de tombée, mais il ne fallait pas compter sur les loups pour toutes les éliminer, ce serait la seule.

   
.SHADOW
   


There's a beast, And I let it run, Now it's runnin' my way, There are things, I regret, That you can't forgive, You can't forget, So take this night, Wrap it around me like a sheet, I know I'm not forgiven, But I need a place to sleep, So take this night, Lay me down on the street, I know I'm not forgiven, But I hope that I'll be given some peace.
© Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Intrigue n°3 : Something Dark and Ancient   
Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue n°3 : Something Dark and Ancient

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Résumé de l'intrigue
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN
» land speeder dark eldar





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Middle Earth :: Eriador :: Lindon :: Les havres gris-