Partagez | 
 

Let me hurt you [Dark Leggy & Carmine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Graphiste
Royaume : Al-Amrûn
Localisation : palais de Dastan
Amour Gloire et Beauté : elfiquement mariée à Dastan il paraît *out*
I'm beautiful biatch, look at me : I will rule the world
Copyright : Hollow Bastion & tumblr
FT. : Jessica De Gouw
Date d'inscription : 03/02/2015
Messages : 64
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Let me hurt you [Dark Leggy & Carmine]   Dim 1 Mai - 13:59
Let me hurt you

▲ Statut du sujet : privé  
▲ Date du rp : Présent, après les intrigues
▲ Météo : Ciel gris et vent
▲ Moment de la journée : après-midi...
▲ Balrog invité au barbecue : Non ( ingrats ! )




Legolas & Carmine
Let me hurt you



Ils avaient quitté Fondcombe depuis quelques jours déjà pour rejoindre Mirkwood, selon les désirs de son roi. Dastan souhaitait de tout son caractère flamboyant présenter ses respects aux souverains Thranduil et Enelyë… bien que Carmine soupçonnait que la raison était bien plus triviale. Plusieurs fois elle avait craint lors de leur séjour à la vallée cachée que son roi ne finisse par mourir d’émerveillement au contact des habitants de ce lieu tranquille. La dame de Fondcombe en particulier, si lumineuse et bienveillante, d’une patience infinie face au flamboyant, lui avait semblé être une sérieuse menace pour l’état mental de Dastan. Peut être un peu jalouse, sans doute un peu blasée, elle s’était murée dans un silence obstiné et avait profité que son roi soit occupé pour passer un peu de temps seule, sans répondre à ses caprices et à ses demandes. Avait-il eu besoin d’elle ? Pas du tout, des livres et des elfes, voilà qui suffisait à le combler.

Si elle avait apprécié la tranquillité de Fondcombe, Carmine n’en avait que plus durement ressenti qu’elle n’y était pas à sa place. Trop sombre et torturée pour ce lieu bien qu’ayant été délivrée de toute la souffrance qu’elle avait engrangée, elle avait ressenti un malaise lointain malgré la gentillesse des habitants. Peut être que le temps aurait pu faire son oeuvre si elle y était restée. Peut être qu’elle aurait fini par y trouver l’apaisement et la sérénité. Le maître des lieux l’aurait sûrement autorisée à rester et elle avait encore en mémoire les sages paroles de la dame de lumière qui l’avait délestée d’un peu de sa culpabilité. Ne pas chercher à être autre chose que ce qu’elle était. Si les Valars l’avaient faite ainsi, c’était parce qu’elle était parfaite à sa manière. Il n’était pas dans sa nature d’être lumineuse, fort bien. Celebrían lui avait répondu que les étoiles ne pouvaient briller sans la nuit. Si ses paroles étaient un peu nébuleuses et très (voir trop) elfiques pour elle, Carmine n’en avait pas moins trouvé un peu de réconfort.

Alors oui elle regrettait un peu d’avoir repris la route mais rien ni personne n’aurait pu la retenir alors que son roi reprenait la route. Dastan était fou et inconscient. Il avait effectué un périple insensé pour l’amener auprès d’Elrond afin de la soigner. Bien qu’égoïste et insensible, il avait eu suffisamment d’affection pour elle pour réaliser cela. Si elle lui en était reconnaissante ? Evidemment. Assez pour l’accompagner chez Thranduil même si elle savait que son souverain était totalement subjugué par l’elfe et sans doute un peu amoureux à sa manière. Elle n’avait pas vu le roi de Mirkwood et si elle nourrissait une vague curiosité à son sujet, ce n’était pas suffisant pour l’inciter à prendre la route d’elle-même pour le voir. Elle suivait donc Dastan, plus pour veiller sur lui que pour satisfaire un quelconque désir de découverte… Au fond elle le savait bien : elle était ravie de voyager et de voir le monde. Son monde ne s’était résumé pendant un siècle qu’à son île dont elle connaissait les moindre recoins, puis au palais de son roi. Là elle découvrait de vastes terres bien différentes du royaume d’Al-Amrûn, des terres qui lui donnaient envie d’en voir plus. Elle avait entendu parler de la neige, elle voulait voir les montagnes et les nains. Elle était impatiente de voir plus, encore plus.

Pourtant, alors qu’ils foulaient prudemment le sol de la sombre Mirkwood, elle perdait de son enthousiasme et resserrait les pans de sa cape autour d’elle. Cet endroit était dangereux. La sérénité de Fondcombe lui paraissait lointaine et s’effaçait comme un souvenir. Mirkwood semblait les avaler au coeur d’un bois sombre où les menaces ne se voyaient pas. Si elle avait été seule à prendre la décision alors elle aurait fait demi-tour dans l’instant. Mais Dastan -oh comme il l’exaspérait- avait décidé dans toute sa royale inconscience d’aller de l’avant. Alors elle s’était rapprochée de lui, fusillant du regard sa silhouette enthousiaste et retirant ses gants. Les hommes avaient tremblé en la voyant faire, signe qu’elle serait prête à infliger les pires tourments au moindre geste suspect. Elle n’avait pourtant pas usé de son pouvoir depuis qu’elle avait pris sur elle la douleur de Caranthel et n’agissait le plus souvent que sur ordre de son roi. Mais là, quoi qu’il dise, quoi qu’il fasse, elle agirait de son chef pour le protéger à n’importe quel prix. Sa capuche jetant des ombres sur son visage, elle avançait prudemment, alerte et méfiante. Et pourtant, malgré son attention constante, elle ne parvint à voir la menace que trop tard. Un pas de plus et la petite troupe était encerclée, menacée par des flèches implacables. Un archer se détacha du lot et d’instinct Carmine se colla à son roi. Par les Valars, Dastan aurait mieux fait de l’écouter et de rejoindre directement Al-Amrûn plutôt que de les entraîner dans un endroit pareil. Comme d’habitude.


FICHE ET CODES PAR ILMARË


Wake up, my beauties. Rise and shine. It’s a brand new day and the mortal world is at peace. But not for long. Just look at them; I pull one tiny thread and their whole world unravels into chaos. Glorious chaos. ▵ ©endlesslove.
I pull one tiny thread & their whole world unravels into chaos ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice
Royaume : Mirkwood
Localisation : A dos de bébé caribou
Amour Gloire et Beauté : Il est roux, il est barbu
Copyright : Dukett & Tumblr
FT. : Orlando Bloom
Date d'inscription : 12/01/2014
Messages : 525
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Let me hurt you [Dark Leggy & Carmine]   Sam 20 Aoû - 15:20
Let me hurt you
Carmine & Legolas


Lorsque Legolas avait retrouvé la sérénité de sa forêt, il s’était senti guéri. Pleinement, totalement, physiquement comme mentalement. S’il avait recouvré l’usage de son bras et de ses jambes depuis un petit moment, il ne se sentait à nouveau pleinement lui-même que depuis que sa mélancolie avait été totalement chassée sous l’ombre de Mirkwood. Il avait également retrouvé son père, rappelé à ses fonctions et obligations de princes héritier, auprès du couple royale. Couple, oui, puisque son père – et cela avait porté à une dispute pleine de rancœur depuis trop longtemps retenues il y a, il lui semblait, de nombreuses lunes – avait finalement trouvé son âme-sœur. Sa véritable âme-sœur, s’entend, et non pas la mère de Legolas, quoi qu’il l’ai aimé pleinement en tendrement en son temps. Si le Prince était heureux ? Quelque part, oui. Il appréciait Enelyë, il l’avait adopté en tant que belle-mère, et n’avait même pas fait de crise de possessivité par rapport à son Ada. Il avait passé l’âge de ce genre de crise, même si l’idée d’en faire une avait effleuré son esprit. Il était un Elfe d’un âge assez élevé pour se montrer intelligent et passer outre et, surtout, il était encore fatigué de son voyage périlleux à Erebor. Et, quelque part, parfois, une légère mélancolie le prenait. Il se demandait comment sa mère se portait, ce qu’elle en pensait. Elle devait certainement être heureuse que Thranduil le soit… Mais il ne pouvait s’empêcher de se demander si elle n’allait pas souffrir lorsque le nouveau couple royal arriverait lui aussi sur les Terres Immortelles. Le temps ferait son affaire. Son fils aussi, certainement.

Quoi qu’actuellement, se rendre à Valinor lui semblait exclu. Il y avait, quelque part, un petit roux un peu trapu, un peu bourru, qu’il appréciait un peu trop. Un jour, sans qu’il ne le sache, sans qu’il ne le veuille, Thranduil les avait poussé dans les bras l’un de l’autre, un jour où Thorin était venu, accompagné du jeune nain, et que le roi sylvain les avait envoyé goûter le vin à la cave pour ne les avoir pas dans les pattes. Legolas n’avait pas encore parlé du Nain à son père. Il ne savait pas exactement comment se confier à lui, encore moins comment aborder le sujet. Trop réfléchir à tout cela, entre autre chose, ne le mettait pas toujours dans les meilleures dispositions… Comme n’avoir pas un certain nain à portée de regard.

C’est peut-être pour cela que son expression se rembrunit lorsqu’on l’avertie que des étrangers avaient pénétrés dans leur Forêt, et qu’il avait attrapé son arc et son armure légère. Il ne sortait plus en tunique de tissus, fine et légère, lorsqu’il devait potentiellement se battre. Un jour, peut-être, cela lui passerait-il. En attendant, les souvenirs étaient trop frais pour qu’il désire prendre un risque, même minime. Ils ne tardèrent pas à tomber sur la petite délégation, qu’ils n’eurent aucun mal à encercler sans bruit, avant de resserrer le cercle jusqu’à apparaître à leurs yeux, arcs tendus, flèches prêtent à être décochées. Prenant quelques secondes pour les jauger du regard, Legolas fini par sortir du cercle formé par ses soldats pour s’avancer vers eux. La jeune femme aux cheveux d’ébènes avait du sang elfique, il ne pouvait pas se tromper sur cela. Les Hommes semblaient venir de loin, d’Harad sans doute. Le Prince baissa son arc en les fixant tous, tour à tour, d’un air légèrement hautain, avant de faire signe aux autres elfes de rester en joue.

« Veuillez décliner votre identité et la raison de votre présence ici. » lança-t-il d’un ton autoritaire, peut-être un peu sec, en s’approchant de l’elfe et de l’homme qu’elle collait, main sur sa dague. Non pas pour attaquer, mais pour pouvoir se défendre, rapidement, au cas où cela tournerait mal…



(c) sweet.lips



I feel something
A slight tingle in my... Heart.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Graphiste
Royaume : Al-Amrûn
Localisation : palais de Dastan
Amour Gloire et Beauté : elfiquement mariée à Dastan il paraît *out*
I'm beautiful biatch, look at me : I will rule the world
Copyright : Hollow Bastion & tumblr
FT. : Jessica De Gouw
Date d'inscription : 03/02/2015
Messages : 64
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Let me hurt you [Dark Leggy & Carmine]   Dim 25 Sep - 15:06

Legolas & Carmine
Let me hurt you



Consternée, Carmine observait d’un oeil sévère les elfes qui les encerclaient. Contrairement à son roi, elle n’éprouvait aucune fascination pour ces êtres dont elle partageait le sang, du moins en partie. En réalité, ils l’agaçaient plus que de raison. Sans doute était-ce une forme de jalousie et de rancoeur. Elle ne supportait pas de les voir si parfaits. Tellement parfaits qu’ils se croyaient au-dessus d’eux, au-dessus d’elle ! La semi-elfe était une créature fière et ombrageuse, au caractère la plupart du temps calme mais qui pouvait s’emporter de temps à autres. Or il semblait que ses réserves de patience commençaient sérieusement à être entamées. Mais plus que cela, elle ne supportait pas d’être impuissante. Lorsque l’un d’eux s’avança et les fixa avec mépris, elle dû faire appel à tout son contrôle pour ne pas s’approcher à son tour et le plonger dans un enfer de tourments. Ce n’était pas une bonne idée, d’autant plus qu’il était prêt à réagir, sa dague à la main. Un soupir s’échappa des lèvres de la jeune femme. Combien de fois Dastan allait-il les entraîner dans des situations impossibles ? Oh elle aimait ce mortel mais il l’épuisait complètement. « Veuillez décliner votre identité et la raison de votre présence ici. » Si cela n’avait tenu qu’à elle, la sombre créature aurait répondu d’un ton tout aussi sec à leur interlocuteur. Mais elle ne pouvait oublier que son roi était là à ses côtés et que son existence mortelle était fragile. Aussi inclina-t-elle la tête à contrecoeur et parla-t-elle d’une voix neutre, quoique légèrement glaciale.

« Mon seigneur et maître, le prince Dastan, est venu rendre visite à leurs majestés le roi Thranduil et la reine Enelyë. Il souhaite leur présenter ses respects avant que nous ne retournions en Harad. » fit-elle dans un elfique parfait cependant teinté d’un accent chantant et chaleureux comme le soleil d’Al-Amrun. Fixant celui qui semblait être le chef de cette troupe menaçante, elle esquissa une petite révérence, parfaitement respectueuse pour quelqu’un d’extérieur. Mais ceux qui la connaissaient savaient que cela était plus ironique que sincère. Jamais Carmine ne ployait, pas même devant Dastan. « Pourriez-vous nous conduire à votre roi ? Nous avons fait une longue route depuis la demeure du seigneur Elrond. » Aucune de ses paroles n’était innocente. Elle avait bien pris soin de mentionner le nom de leur hôte, sous-entendant que leur faire du mal pourrait mettre à mal la diplomatie inter-domaines elfiques. Pour autant elle n’émettait aucune menace claire, seul son sourire froid et son regard acéré promettaient les pires représailles. Ils étaient en position de faiblesse, elle le savait. Il serait facile de tous les abattre de quelques flèches et de les laisser pourrir au détour d’un bosquet. Mais elle n’était pas du genre à se laisser faire sans réagir. Enfermée sur son île, destinée à prendre éternellement les peines qui ne lui appartenaient pas, elle s’était enfuie. Esclave, elle avait torturé son geôlier à lui en faire perdre la raison et avait éveillé l’intérêt d’un prince, montant lentement les échelons pour devenir sa favorite puis son âme damnée. Elle était désormais sa consorte et ne comptait pas s’arrêter là.

Alors il était hors de question de finir ici, pas dans cet endroit sinistre, pas alors qu’elle avait survécu à cette expérience malheureuse avec Caranthel. Il s’en était fallu de peu pour qu’elle ne sombre définitivement dans les ténèbres et ne soit perdue. Oh bien sûr, jouer les charmantes et délicates créatures aurait pu aider à endormir la méfiance des immortels, mais elle doutait que ce genre de stratagème fonctionne sur des êtres aussi anciens. « Allons-nous nous fixer dans le blanc des yeux jusqu’à prendre racine ? » soupira la semi-elfe. « Conduisez-nous auprès de votre roi et vous verrez que je dis la vérité. » Il ne fallait pas compter sur Dastan, bien trop fasciné pour lui être d’une quelconque aide. A présent elle souhaitait juste se reposer et réfléchir au moyen d’arracher cet air supérieur à l’elfe qui la jaugeait d’un air hautain.


FICHE ET CODES PAR ILMARË


Wake up, my beauties. Rise and shine. It’s a brand new day and the mortal world is at peace. But not for long. Just look at them; I pull one tiny thread and their whole world unravels into chaos. Glorious chaos. ▵ ©endlesslove.
I pull one tiny thread & their whole world unravels into chaos ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Let me hurt you [Dark Leggy & Carmine]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Let me hurt you [Dark Leggy & Carmine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Let me hurt you [Dark Leggy & Carmine]
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN
» land speeder dark eldar





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Middle Earth :: Rhovanion :: Les halls de Thranduil-