Partagez | 
 

But I am no man | Azgarâth - celle qui guerroie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Fondatrice
Royaume : Harlond
Localisation : Harlindon
Amour Gloire et Beauté : Célibataire
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Poison Ivy & Exception
FT. : Mallory Jensen
Date d'inscription : 28/03/2016
Messages : 57
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: But I am no man | Azgarâth - celle qui guerroie    Lun 28 Mar - 16:32


Feat. Mallory Jensen ; Crédit
Azgarâth "celle qui guerroie"



Qui êtes-vous ?

▲ Race :Humaine- numénoréenne noire par le sang
▲ Alignement : Loyal à méthodes radicales.
▲ Emploi : Fille aînée du gouverneur d'Harlond - chef des armées d'Harlond
▲ Royaume : Harlond
▲ Âge : 68 ans
▲ Orientation sexuelle : Bisexuelle
▲Statut : le dernier à l'avoir demandé en mariage s'est fait brisé le nez par son genou alors qu'il s'agenouillait. Depuis, le calme plat - sauf derrière une porte close. Et les les alcôves. Et derrière les catapultes.
▲ Arme : deux épées, des catapultes, une armée.
▲Niveau: Moyen ++

... La première chose qu'on remarque en la voyant ? A part sa tiare dorée, son corset push-up, sa longue traîne de velours ou de soie - dépend de la saison - surpiquée de dentelle fine ? A part les deux épées dans son dos et sa chevelure jusqu'en bas des dos, tressée de résine d'or ? A part... Ouais, on a compris l'idée : sa bouche souvent pincée de mépris et de mécontentement. Exigeante. Perfectionniste. Son niveau d'exigence est quasiment impossible à atteindre, et il n'est pas rare qu'elle roule des yeux et tourne des talons, déçue face à ce que quelqu'un d'autre appellerait parfait. Cette exigence se retrouve dans tous les domaines et surtout, s'applique également à elle. Elle demande le meilleur, rien de moins, et ne condescend pas à la demi-mesure ou à la médiocrité : que ce soit ses armes, ses hommes, sa chevelure, ses gâteaux au citron - ou ses amant(e)s.  Déterminée/Butée/Prête à tout. Tout dépends de quel côté on se place. Elle est sans nul doute déterminée, et ne peut pas être battue dans ce domaine par autre chose que par un nain. Et comme elle déteste avoir tort en public ( en privé, elle peut se montrer raisonnable et reconnaître ses torts, à condition 1) qu'elle ait bel et bien tort 2) que l'apprentissage de son erreur puisse lui être profitable, mais humiliez la en public et elle vous jurera vengeance ) , cela promet de nombreuses prises de bec. On ne peut pas dire qu'elle ne sait pas ce qu'elle veut : essayer de la faire changer d'avis est une option risquée, la contrarier tout autant. Elle ne fait pas dans la demi-mesure, un trait familial : une fois lancée, rien ne l'arrête et elle n'hésite pas à employer le charme ou la violence pour arriver à ses fins. Elle est indépendante : plutôt mourir que s'avouer vaincue, plutôt mourir que demander de l'aide. Elle est fière et refuse de demander de l'aide - soyons honnêtes, elle en a rarement besoin. On pourrait la qualifier de féministe : elle estime les femmes égales aux hommes et est prête à en passer plusieurs par ses lames pour le prouver, ainsi qu'à venir en aide à toute femme la lui demandant - ses rares dames de compagnies ont été sauvées d'un sort peu enviable, et savent se battre - mais elle méprise la faiblesse et si vous vous complaisez dans votre malheur - selon elle - elle vous laissera sans regret dans l'égout. A noter qu'elle n'a que très peu cotoyé d'autres femmes, vis à vis de son rang et surtout de sa place chez son père.

Elle est ambitieuse, c'est indéniable : elle veut le pouvoir et surtout être considérée comme elle le mérite - comme une reine.  Quelque peu impatiente, elle finit souvent par prendre les choses en main elle même pour aller plus vite et s'assurer que la tâche est faite confortablement. Pour autant, elle a l'habitude de déléguer à des hommes de confiance : meneuse d'hommes, elle a l'autorité naturelle héritée de son père et sait commander une armée, que ce soit sur le champ de bataille que sur des plans plus restreint - et sait se faire obéir comme punir. Pragmatique, elle ne s'emballe pas facilement pour de grands principes ou idées extravagantes, préférant réfléchir à des solutions réalistes pour atteindre son but. Et s'appuyer sur quelques personnes de confiance est une étape essentielle; toute trahison susciterait une colère froide mais pas moins cruelle.

Ce n'est pas qu'elle ment à la perfection - simplement que le sarcasme et l'ironie sont tellement implanté dans sa voix qu'il est difficile de se rendre compte de ses réels sentiments. Elle protège soigneusement ce qu'elle pense réellement et cache ses faiblesses, ayant appris "the hard way" le mépris que son père a pour les faibles et elle joue parfaitement son double jeu. A noter, Azgarâth a un penchant pour les pâtisseries et peut facilement montrer gourmande - face aux gourmandises comme face à la vie, qu'elle est décidée à croquer à pleines dents et à en tirer tout ce qu'elle peut.
Info 1 ▲ Elle a un faible pour les catapultes - un gros faible pour les catapultes. Elle a fait construire ce qui se fait de mieux en engins de siège, qui entourent actuellement le château de son père - et aurait bien envie d'aller envahir les contrées voisines pour les essayer. D'une manière générale, elle est très au fait des dernières innovations guerrières et adore essayer de nouvelles armes, techniques et armure.

Info 2 ▲ Elle adore ce qui brille - les bijoux sont son poids faible, et elle éprouve une préférence marquée pour l'or et les rubis. Et surtout, surtout, les tiares et diadèmes  ( elle possède des couronnes tout à fait royales mais depuis que son père, l'a voyant en porter une, l'a giflée violemment ( irrespect du protocole et de sa place actuelle ) elle ne les porte plus. Pour l'instant. )

Info 3 ▲ Ses appartements sont plutôt grands - en effet, elle a exigé il y a bien des années une aile de la demeure familiale pour elle toute seule. Il en faut de la place pour une armurerie personnelle - complète avec instruments de torture et maquettes de trébuchet - un dressing ( robes de reine & armures à part égales ) et une salle réservée à ses bijoux et tiares. Ses appartements sont situés dans une tour, qui a vue plongeante à la fois sur les aires d'entraînements à l'intérieur et pour la vue extérieure sur les douves : oui, elle a tendance à y jeter les petits malins qui lui tapent sur les nerfs.

Info 4 ▲ Elle affiche de nombreuses cicatrices - résultat d'un entraînement dur avec un père plus dur encore. La plus grande est sur la cuisse - elle a failli perdre la jambe cette fois là parce qu'elle refusait d'implorer grâce malgré le fait qu'elle se vidait de son sang. Elle boîte encore lorsqu'elle est épuisée. Elle a souvent des bleus causés par des chutes : elle est somnambule et les anciens propriétaires d'Harlond aimaient - beaucoup - les escaliers.

Info 5 ▲ Elle est fascinée par la gente féminine : ayant été élevée dans un milieu d'homme et comme un homme, elle les observe toujours avec des yeux - relativement - plein d'étoiles.  En fait, elle a tendance à avoir un crush/tomber amoureuse de toutes les femmes qu'elle rencontre - enfin. Celles dignes, royales, régaliennes, intelligentes, belles, cultivés et dotées d'un sens du style certain - Ayant été dressées à considérer que si elles ne sont pas des guerrières, elles sont méprisables et que les sentiments sont une faiblesse, elle ... quitte la pièce dans ces cas là. Et se montre sarcastique, hautaine et blessante. Yep, c'est pas gagné.

Info 6 ▲ Elle possède un gypaète barbu depuis vingt ans maintenant : elle en est littéralement gaga, et peut passer des heures à le regarder voler, lui tendre des os à briser, et le regarder les briser au sol.
Derrière l'écran

▲ Pseudo : Elorin
▲ Age : 23 ans
▲ Comment avez vous connu le forum ? : Je l'ai fondé, toussa toussa toussa
▲ Des remarques ? :
▲ Fréquence de connexion :7/7
▲ Code secret : steack haché ♥
▲ Crédits :



I will be wild. I will be brutal. I will encircle you and conquer you. I will be more powerful than your boats and your swords and your blood lust. I will be inevitable.

   -  No mom, I don't want a husband.
I want a kingdom. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice
Royaume : Harlond
Localisation : Harlindon
Amour Gloire et Beauté : Célibataire
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Poison Ivy & Exception
FT. : Mallory Jensen
Date d'inscription : 28/03/2016
Messages : 57
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: But I am no man | Azgarâth - celle qui guerroie    Lun 28 Mar - 16:33

Quelques questions pour vous...

▲ Il y a sept ans, les nains ont repris la montagne, Smaug a ravagé une partie du monde et nains, humains et elfes se sont alliés face à la menace du Mal lors de la bataille des cinq armées...Et vous ? Vous faisiez quoi ?
Je m'occupais de mes affaires - et pas dans le sens où ces événements ne me concernaient pas et où je restais dans mon coin, dans le sens où je menais des affaires. Pendant la bataille des cinq armées elle-même, je devais être au Rohan, à marchander à bâtons rompus ( aka. à taper du poing sur la table en sifflant entre mes dents sous les regards en coin de toute une taverne curieuse ) avec un "inventeur" slash marchand d'armes. Durant la quête naine, j'étais à cheval, pour rencontrer cet homme et perclue de mauvais pressentiments que même l'occasion de m'évader d'Harlindon pour chevaucher ne pouvaient pas dissiper. Mais, il faut avouer que ce type était un connard.

▲ Durant l'intrigue n°2, que faisiez-vous ?

Je combattais au côté du Gondor et de sa reine, Elewyn. J'étais venue assister à son couronnement en tant que représentante d'Harlindon, puisque mon père était encore en train de renâcler une défaite vieille de plus d'un siècle et de bouder dans un coin. J'étais plutôt satisfaite d'une occasion de voir les affaires que j'avais mis en place au Gondor et quelques uns de mes partenaires politiques... en plus de poser mes yeux sur Elewyn. C'était une femme, et une reine, mais encore une enfant, et l'ennemie héréditaire de ma famille. Je ne savais pas trop quoi en penser - mais la guerre nous a rattrapé et il était hors de question que j'observe la situation de loin avec quelques nobles trop lâches pour prendre leurs armes. Surtout face aux armées noires. Durant l'intrigue n°2, j'étais en train de patauger dans le sang et de tremper mes lames dans les chairs. Ce qui est drôle ? Mon frère bien-aimé s'y trouvait également et a tué sous mes yeux ou presque une vieille amie à moi, avec qui j'avais fait mes armes. J'ignorais alors qui il était mais je l'aurais volontiers haché menu si je n'en avais eu l'occasion - mais prendre Osgiliath était plus important, par les Valars.

▲ Sauron est de retour en Mordor et a quitté sa couverture du nécromancien; le Khand soutenu par certains royaumes d'Harad et du Rhûn a déclaré la guerre au Gondor, tandis que le Rohan et le pays de Dun cherchent une solution à leur conflit éternel : cette géopolitique pessimiste, vous y participez comment ?


Un seul mot : parricide.
... Pas ce que vous attendiez ? Surprise, et tant pis pour vous. J'ai tué mon père, il y a deux jours de cela, plongeant Harlindon dans un relatif chaos puisque notre héritier et aveugle et présent dans le château depuis moins de six mois. Et oh, par l'horreur des Valars, la seconde fille est... une fille. Evoluez par Yvanna, on est en 2949 et on a une reine sur le trône du Gondor !
J'ai combattu du côté du Gondor à la bataille d'Osgiliath et mentir plus avant me débecte. Je sais mentir et manipuler, je vis une double-vie depuis des décennies maintenant, à jurer être la femme de main de mon père tout en préparant une armée pour l'éradiquer lui et les pro-Saurons qui le servent - l'heure était venue au vu de cette géopolitique pessimiste.Ma mère s'est effacée et m'a donné le feu vert. Il ne me reste plus qu'à écarter mon fichu frère aîné et je serais prête à marcher en armes sur les bastions du Seigneur Noir.

▲ Quels sont vos objectifs pour les prochaines années, vos rêves et plans pour l'avenir ?

Reprendre la place qui m'est dûe et faire la guerre, en résumé. Je ne supporte plus de mentir, d'être entourée d'incapables serviles et corrompus, d'écouter les rapports satisfaits de la situation sombrant toujours plus dans les ténèbres. Je veux galvaniser mes hommes et mes femmes, j'ai levé une armée, je veux la mener à présent - contre mon camp et mon sang. Que mes ancêtres aient choisi par couardise, opportunisme et ambition de trahir leurs serments les concerne, je m'y refuse. Comme je refuse de m'écarter pour laisser la place à mon frère aîné après avoir été éduquée comme l'héritière durant toutes ces années - avec plus de coups et d'obligations que de privilèges - maintenant que le fils prodige est de retour. Tuer mon père, tuer mon frère. Mener mon armée, éradiquer la vermine.


Quelle est votre histoire ?



Azgarâth. Dans l'ancienne langue de Numénor, son nom signifie celle qui guerroie. Un nom programmatique pour les désirs de son vieux père pour elle, et une lame à double tranchant pour sa famille. Azgarâth est née près de vingt ans après son frère aîné, et plusieurs années après le départ de celui-ci pour l'est, pour le Khand où Erathuil servait d'otage pour assurer l'alliance entre leur père et les alliés noirs qui l'avaient mis à la tête d'Harlond. Après s'être dépossédé de son hériter et d'un fils promis à des éclats guerriers, Irsil était clair sur le fait qu'il était déçu d'avoir une fille - la première d'une longue série.
Liscarde, la mère d'Azgarâth était une guerrière éclatante et d'un fort caractère, ayant attiré depuis longtemps le respect de son époux, Irsil n'était pas si sexiste que ça, et ne se détourna pas de son deuxième enfant, ne l'a pris pas une faible ni ne la traita en garçon - bien que déçu de ne pas avoir un héritier à présenter à Harlond. Mais il n'est pas si dur de remplacer un garçon partit à l'enfance à l'autre bout du monde au final et de la combattivité, Azgarâth en a à revendre.

La vie d'Azgarâth fut longtemps un cycle sans fin de journées identiques dont elle se couchait évanouie de douleurs et de fatigue, la mâchoire crispée à force de serrer les dents.  Entraînements, précepteurs, entraînements, précepteurs, entraînements, cris dans la nuit. Elle reçut une éducation parfaite, à tous les égards - surtout dans le maniement des armes. Les premiers temps cela voulut surtout dire des levers aux aurores, des coups, encore et toujours, échangés, reçus et donnés. Des coups de poing, des coups de pieds, des lèvres fendues et une gamine dans la boue humide de la cour du château d'Harlindon. Des vraies épées dès le début, qui entaillait la chair et traçait des cicatrices à côté des ecchymoses de la veille. L'incapacité crue de demander pitié et d'abandonner.

L'exigence qu'elle a aujourd'hui envers autrui, elle a appris dès l'enfance à l'avoir envers elle même.

Les .. vingt premières années de sa vie restent confuses pour Azgarâth - elle se souvient de courbatures étendues sur des années, des bleus, du soulagement de se laisser tomber dans son lit avant de se réveillée, assise sur les toits après une crise de sommanbulisme. C'est à cette époque qu'elle a pris l'habitude de se déplacer agilement par les toits et créneaux d'Harlindon - repartir dans les couloirs était trop dangereux, trop de risques de se faire surprendre par son père ou un garde, alors elle passait, pieds nues et sa chemise de nuit entravant ses mouvements, d'une fenêtre à une autre, s'accrochant aux molletons, ignorant la peur et la possibilité de faire demi tour. Seules ses cadettes savent cette agilité que la digne chef des armées nie - Azg leur a appris quand elles étaient jeunes, savourant ce secret entre soeurs.


Azgarâth ne faisait pas qu'apprendre comment s'en prendre plein la figure et à se relever après être tombée des dizaines de fois dans la boue. Elle eut aussi des cours avec des précepteurs - lire, compter. Mais surtout l'histoire de son "peuple" des numénoréens traîtres à leurs serments, l'histoire de l'ambition de sa famille,
Sans le sacrifice de leur loyauté, elle ne serais pas fille de gouverneur. La façon dont Azgarâth veut se montrer à la hauteur et mériter son titre - ou en obtenir un autre, est tout à fait différente de celle qu'on lui a inculqué, mais passons. Rapidement cependant, ses cours lui furent administré  par ses parents eux-mêmes et étaient bien plus spécifiques - diplomatie, stratégie. Comment mener une armée à la guerre, comment mener un siège, la poliorcétique, comment diriger des entraînements, canaliser des soldats, dresser un camp militaire, lever une armée.

Au fil du temps et des décennies, Azgarâth développa un caractère bien trempé, capable de penser pour lui-même autant que de se battre pour elle-même. Choisit ses propres armes, choisissant le défi de se battre avec deux épées, car le panache et la brutalité lui étaient plus attirant que la facilité. La jeune femme n'avait pas trente qu'elle était déjà animée par la passion du fer et de la guerre, brûlant de faire ses preuves. Elle a toujours été passionnée par les armes et armures en elles-mêmes; au fil des années, elle a cherché à apprendre les bases de leur maniement de tous, comment les forger, les coudre, les assembler, démantelant sa pitié leurs entrailles pour maîtriser le sujet jusqu'au bout de ses ongles. Elle collectionne les armes et armures les plus étranges, excentriques d'avant-garde ou sadiques - et depuis quelques années, a même commencé à mettre son nez dans le matériel de torture.

Dès sa majorité, Azgarâth commença à prendre son envol - non, elle ne serait pas bonne à mariée ( la première fois que son père aborda le sujet à table, elle faillit s'étouffer avec son poulet tellement elle riait - elle ne serait jamais bridée, ni par un homme, ni par une femme, ni par une divinité, qu'elle soit Maiar et Valar, ou outre de vomi se prenant pour un seigneur ) - non elle ne serait pas l'écho de son frère parti au loin. Oui, elle était capable de combattre en robes et dentelles, et son amour des bijoux n'était en rien abîmé par le sang si difficile à détacher des pierres précieuses
Oh, et surtout à lever une armée de son propre chef. Oui elle aimait les catapultes et la guerre, mais cela ne l'empêchait pas de poser un regard attendri sur les enfants courant dans la cour, ou son gypaète dès qu'elle l'eut. Encore moins de prier avec ferveur, à genoux dans un temple honni par son sang.
Oh, et elle commença à lever une armée de son propre chef.
Il faut savoir, que malgré son poste de chef des armées, que malgré les velléités de son père - et les siennes, car elle ne cracherait pas sur un combat, Harlond n'a jamais été en guerre, pas de son vécu en tous cas. Une douce paix, une douce entente - pleines de rancoeurs sourdes. Mais Azgarâth ne semblait pas souffrir de cette paix, pas alors qu'elle contemplait les entraînements des gardes, un sourire de patience sereine et royale, grignotant une tartelette, ses bijoux d'or fin s'entrechoquant avec les pièces métalliques ou de cuir de sa garde-robe. Elle a recruté des hommes, plus ou moins secrètement. Certains sont encore de par le monde, avec dans leur bourse la promesse de rejoindre son armée. D'autres sont à Harlindon ou aux alentours, patients. Elle a acheté des chevaux, fait construire des trébuchets, organisé le commandement d'un camp militaire. S'est entraîné, encore et encore.

Depuis que son « frère » est revenu au château, Azgarâth a d'autant plus passer de temps à l'extérieur – avec ses gardes, avec ses hommes, ou sur les routes. Elle n'a pas cherché à l'aimer, bien qu'elle aurait pu. Tout en lui la révulse – son air rêveur, ses poésies, l'étrangeté qui lui colle à la peau, son inéquation au monde qu'elle s'est taillé, les larmes de tendresse de leur mère, ses méthodes de combat, les hommes qu'il a emmené avec lui, sa foi envers Annatar, ses doux sourires. Il ne la rabaisse pas par son sexe pourtant, promet ne pas vouloir sa place, lui offre de combattre, d'essayer ses lames étranges. Elle veut le voir disparaître alors que dans ses os naît la crainte d'une aube nouvelle.

Azgarâth aime son père, un homme dur et exigeant, mais dont la dureté et la violence font écho aux siennes. Mais il n'est pas question d'amour ici-bas, mais de politique, de guerre, de bien et de mal, d'apocalypse à nos portes, de mâchoires serrées et de nuques que l'on veut ployer. Elle ne peut faire de pas en arrière, pas après tant de sacrifices, de bleus et côtes brisées. Elle ne peut pas voir les contrées qu'elle aime être obscurcies par des armées honnies et contre-nature. Plus les nouvelles tombent sur le bureau de son père, plus les hommes étranges et sombres passent leur seuil, plus les pigeons se massent à leurs tours, plus son sourire se fait de glace, plus elle promet la guerre et accumule armes, armures et guerriers – il y aura la guerre. Et elle sera chef d'armée – mais sa guerre à elle débutera lorsqu'elle commettra un parricide et tournera le dos aux serments de son sang pour combattre dans l'autre camp, réclamer sa vengeance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: But I am no man | Azgarâth - celle qui guerroie    Lun 28 Mar - 16:37
TOI PETASSE !

Hrm. Tout le placard t'aime d'amour. Tu connais la maison, tout ça, bref ... Je ne dirais pas vive Azg, mais ma joueuse le pense, la salope.

:amour: Courage pour le reste, tu poutres déjà tellement (des fucking catapultes ... merde. Gabe peut en avoir une ?)
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: But I am no man | Azgarâth - celle qui guerroie    Lun 28 Mar - 23:32
TOIII TRAITESSEEE

Comment oses-tu tuer mon fiancé

Creuses ta tombe

Rebienvenue avec ce perso d'enfer

Faudra vraiment qu'on discute de notre lien :ahah: :ahah: :connasse: :connasse: :connasse: :paf: :paf: :*: :*: :*:
Revenir en haut Aller en bas

Fondatrice
Royaume : Harlond
Localisation : Harlindon
Amour Gloire et Beauté : Célibataire
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Poison Ivy & Exception
FT. : Mallory Jensen
Date d'inscription : 28/03/2016
Messages : 57
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: But I am no man | Azgarâth - celle qui guerroie    Mer 30 Mar - 21:25
*défenestre joyeusement les filles* Merci vous êtes adorables, je vais vous trancher les gorges ( mais j'aime vos joueuses :face: ) :amour:
...j'avais jamais vu autant d'agressivité chez Morwen et non, je partage pas mes catapultes, mais si tu viens les voir on peut se faire un goûter en faisant des tests de projectiles :v:


I will be wild. I will be brutal. I will encircle you and conquer you. I will be more powerful than your boats and your swords and your blood lust. I will be inevitable.

   -  No mom, I don't want a husband.
I want a kingdom. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Minion en quête de pouvoir
Royaume : Erebor
Localisation : Parmi les ombres
Amour Gloire et Beauté : Dévouée aux dieux
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Wild Heart; fassylover; tumblr
FT. : Jessica Parker-Kennedy
Date d'inscription : 02/03/2014
Messages : 623
Date de naissance : 28/07/1995
Age : 22
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: But I am no man | Azgarâth - celle qui guerroie    Sam 2 Avr - 17:46
Moi je l'aime bien, ce perso

Rebienvenue


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Graphiste
Royaume : Gloire au roi Grimmy !
Localisation : Mordor Party avec Flip Flap la chauve-souris
Amour Gloire et Beauté : accro aux vikings et à tout mâle pouvant potentiellement l'écraser dans son sommeil
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Moony
FT. : Astrid Berges-Frisbey
Date d'inscription : 13/04/2014
Messages : 468
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: But I am no man | Azgarâth - celle qui guerroie    Sam 2 Avr - 19:33
MA MAMAAAAAAN ADOPTIIIIIVE

... non je n'ai rien de plus à dire je peux mettre un garde dans la catapulte pour voir ? :face:



Kiteria Ballkicker - Planquez vos bijoux de famille, j'arrive !




"I only need my family"

code couleur rp: #cc0066



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice
Royaume : Harlond
Localisation : Harlindon
Amour Gloire et Beauté : Célibataire
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : Poison Ivy & Exception
FT. : Mallory Jensen
Date d'inscription : 28/03/2016
Messages : 57
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: But I am no man | Azgarâth - celle qui guerroie    Dim 3 Avr - 15:48
Non, mais, Méawyn, toi et moi, on va vite devenir copines je le sens

Kiteria : .. Tu peux mettre un garde de papa, pas les miens, on abîme pas mes guerriers, j'en ai besoin.


I will be wild. I will be brutal. I will encircle you and conquer you. I will be more powerful than your boats and your swords and your blood lust. I will be inevitable.

   -  No mom, I don't want a husband.
I want a kingdom. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice
Royaume : Rohan
Localisation : Entre les pattes de Papa Ours
Amour Gloire et Beauté : Célibataire
Copyright : Dukett
FT. : Rose Leslie
Date d'inscription : 10/06/2014
Messages : 85
Date de naissance : 18/03/1996
Age : 21
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: But I am no man | Azgarâth - celle qui guerroie    Sam 16 Avr - 13:07

Welcome Home Beautiful !

Ma belle reiiiiine ! :amour: :*: (ceci est un message de Legaën)
Mrouuuu, j'adore déjà la Dame :amour: Enfin, pas étonnant d'un autre côté :uhuh:
Aller,

Tu es validé(e), félicitations  !

  Tu peux désormais te jeter dans l'aventure, mais il y a quelques petites étapes qu'il vaut mieux suivre avant :
  ❧ Pense à réserver ton avatar ici à moins que tu aies un jumeau caché, bien évidemment.
  ❧ Ensuite, n'hésite pas demander des camarades d'aventure pour partir à la recherche de dragons à tuer dans la partie des liens et rps ! Au passage, s'il te manque un ami, une famille, tu peux aller créer un scénario ici (et réserver son avatar dans le bottin en passant).
  ❧ De même si tu t'ennuies, tu peux également aller t'amuser à défier tes amis ou remplir d'autres défis qui sont proposés ici.
  ❧ Enfin, le journal du Balrog Enchaîné te propose de participer au prochain numéro mensuel en lui envoyant par MP les rumeurs venues frôler tes oreilles délicates ! Avec un peu de chance, tu seras toi-même sélectionné(e) pour une interview spéciale et figureras ainsi en première page (et pour voir les anciens articles, c'est par ici que cela se passe).

  Flood et RPs t'attendent avec impatience ! Ravi de t'avoir parmi nous, mais plus important encore ... amuse toi bien      



Petite phrase

UC.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: But I am no man | Azgarâth - celle qui guerroie    
Revenir en haut Aller en bas
 

But I am no man | Azgarâth - celle qui guerroie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» LA TARTE AUX EPINARDS (comme celle de ma mère)
» Je ne suis pas celle que vous croyez, je suis pire ... - sandra alexine merry-weather -
» La seule amitié qui vaille est celle qui naît sans raison.
» Abstracly, tu es celle avec qui je veux partager ma vie..[ Abstracly]
» Tu es celle qui à crée cet être formidable ? Merci ...





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Middle Earth :: Drink like friendly dwarves :: You're going on an adventure :: Membres de la communauté-