Partagez | 
 

you're the love to my hatred | saelon+morwen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: you're the love to my hatred | saelon+morwen   Mar 22 Déc - 20:45

Avons-nous tellement changé?
La soirée était déjà bien avancée lorsque je rentrais dans la cité. Le capuchon rabattu sur la tête, un baton de marche dans ma main droite et la main gauche lestemment posé sur le sac d'ingrédients et de potions, mes bottes frappaient la route. J'évitais prudemment les gardes. Avec ma très chère soeur qui se mariait avec le seigneur de ces terres, son histoire pouvait être connue et son futur mari pourrait vouloir la protéger de quelques menaces que ce soit. C'est étrange comment je pouvais, après tout ce que je lui avais fait, et ce qu'elle m'avait fait, encore la sentir. J'avais passé la nuit dans une auberge, et j'avais laissé Albanir, mon compagnon de route, s'occuper des chevaux. Il avait plu le jour précédent et celui d'avant, mais les gens autour de moi semblaient heureux d'un futur évenement.

Harlond et Forlond étaient liés politiquement. Mes parents et leurs parents avant eux y avaient tenus. Si je n'arrivais pas à récuperer ma soeur, je m'arrangerais pour que ces relations disparaissent. Le chateau était imposant, bien que les détails de cette nature ne m'intéressent pas tellement. Je me glissais dans un couloir obscur, avant de tomber sur une personne qui m'attendait. Elle ne pipait pas un mot, et elle n'en avait pas besoin. La serviteur avait reçu son paiement pour me faire voyager jusqu'à la chambre de Morwen, et elle n'avait guère besoin d'en savoir plus. Couloirs, escaliers, cours, puis de nouveau des couloirs, tout s'enchainait sans que j'y fasse vraiment attention. Plus le temps passait, plus je sentais Morwen se rapprocher. Elle me laissa devant une porte en bois, que je poussais légèrement, m'engouffrant en silence dans le chateau.

Je sentais son parfum, et la capuche encore enfoncée sur mon visage, j'attendais tranquillement dans le noir, guettant chaque bruit et chaque mouvement. Après quelques minutes, j'avançais dans le noir, pas après pas. Dans le lit, une forme familière était tournée sur le côté, me laissant dans son dos. Sa respiration semblait tranquille, mais je décelais les signes de la maladie. Faisant doucement le tour du lit, je m'asseyais face à elle, attendant tranquillement qu'elle ouvre un de ses yeux. Elle n'avait pas beaucoup changé depuis notre dernière entrevue, bien qu'elle se soit mal terminée. Je repensais à tous les soirs que j'avais passé à veiller sur elle dans mon enfance. Mais je n'oubliais pas ce qu'elle était, pour moi, pour mes parents, et ce qu'elle représentait. 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: you're the love to my hatred | saelon+morwen   Mer 23 Déc - 3:51
You're the love to my hatred
I have died everyday waiting for you



Voilà quelques jours déjà qu’elle était arrivée au château. Morwen avait eu l’occasion de rencontrer son fiancé, Erathuil, qui s’était montré des plus charmant à son égard, malgré l’entrée en matière des plus hasardeuse, c’était le moins que l’on puisse dire. La jeune femme s’était lentement fait à la vie à Harlond et explorait un peu les environs à sa guise, mais sans jamais aller trop loin, se croyant enfin en un lieu sécuritaire, après avoir parcouru plusieurs semaines dans la nature, même si au fond l’expérience ne lui avait pas déplu. Cette expédition lui avait d’ailleurs permis de faire la rencontre de Méawyn, sa sœur jumelle, une découverte des plus inusitée, il fallait l’avouer.

Mais malgré tout ce qu’elle avait vécu depuis son départ de Forlond, une chose essentielle venait à manquer. Depuis plusieurs semaines déjà, elle avait épuisé sa médication et son corps, chaque jour, subissait plus violemment les assauts de sa maladie qui gagnait en force. Jusqu’à présent, elle était brillamment parvenue à camoufler sa condition, comme toujours, mais le temps s’écoulait et ses journées se comptaient. Malheureusement pour elle, la seule et unique personne dans toute la Terre du Milieu capable de concocter ce qu’il lui fallait avait attenté à sa vie et elle ne pouvait se résoudre de retourner chez elle après son départ des plus précipité. D’autant plus qu’elle avait laissé Saelon baignant dans son sang, sa dague flaquée entre les cotes. La belle n’avait jamais voulu lui faire de mal, mais elle avait pris peur et avait réagi en se défendant, se croyant en danger. La mort de son frère ne lui était cependant pas parvenu aux oreilles, alors elle l’estimait toujours en vie, ce qui d’un côté la soulageait, mais la terrifiait à la fois.  Qu’avait-il dit aux gardes et à ses parents ? Elle l’ignorait et c’était sûrement ça le pire.

Ce soir là, Morwen s’était couchée tôt, épuisée malgré les derniers jours tranquilles qu’elle avait passés à l’intérieur. Elle avait préféré ne pas sortir sous la pluie. Le temps se faisait gris encore pourtant. Elle était rapidement sombrée dans un sommeil agité, toujours assaillie par ces rêves qui lui semblaient si réalistes. Une forte fièvre l’avait frappé quelques heures après qu’elle se fut assoupie. Dans l’obscurité, avec simplement ce faible rayon lunaire plombant sur son lit, elle avait le teint blafard et des perles de sueur parsemaient sa peau brûlante. Son sommeil s’était tranquillisé lorsqu’un intrus pénétra dans sa chambre en silence, il y avait ce même parfum floral, teinté d’un peu de vanille qui imprégnait l’air ambiant de son effluve, celui qu’elle portait souvent. Elle semblait paisible sous ses couvertures, même si son front se plissait légèrement par la douleur.

Quelques secondes de silence passèrent et quelque part, dans ses rêves, la batelière se sentit observée par une présence qui lui paraissait familière.  Lentement, elle s’extirpa à ses songes, tirée dans la réalité. À demi entre l’éveil et le sommeil, elle ouvrit des yeux embrumés. La fièvre qui la frappait la laissait confuse et sa vision parsemée de points l’empêcha de saisir ce qu’elle voyait. Mais lorsque son cerveau parvint finalement à comprendre qu’une silhouette l’observait et que les traits du visage lui parurent tout à coup familiers, elle se redressa d’un bond, s’éloignant brusquement de l’autre côté du lit en réprimant un cri tiré entre la surprise et la peur.

Néanmoins, elle n’alla guère loin, car son mouvement provoqua un fort étourdissement et elle dut se prendre la tête afin d’apaiser la douleur qui lui martela le crâne. Elle s’écroula de l’autre côté de son lit, le cœur battant à tout rompre. Saelon ! Que faisait-il là ? Comment était-ce possible ? Personne n’était venu la réveillée pour annoncer la venue de son frère, il s’était infiltré en douce et pour la trouver ainsi dans sa chambre, sans que personne ne l’ait arrêté, c’était que quelqu’un lui avait servi de guide, quelqu’un avait été acheté. Ne pouvait-elle faire confiance à personne ? N’était-elle en sécurité nulle part ? Morwen ne comptait pas lui donner la tâche si facile, car s’il ne lui restait pas assez de force pour courir hors de sa chambre, il lui en restait assez pourr alerter les gardes. Et lorsqu’elle prit une inspiration pour lâcher l’alerte, Saelon avec exactement cette fraction de seconde pour agir avant qu’il ne soit trop tard et que les soldats se ramènent en quatrième vitesse à son aide.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
 

you're the love to my hatred | saelon+morwen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥
» Love et Story





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Middle Earth :: Archives rps 2014-2016-