Partagez | 
 

Le calme après la tempête ? {ft. des nains}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Le calme après la tempête ? {ft. des nains}   Jeu 27 Aoû - 15:58
Le calme après la tempête ?
Indis & Tharis & Thorin & Fili
Oh, you thought it was over ? Think again. ▬ Infirmerie, post-intrigue n°2.



Ses paupières s’ouvrirent lentement, encore embrumées et alourdies par plusieurs heures d’inertie. Son sommeil avait été celui d’un inconscient, lourd et sans rêve, dont il se réveillait à présent difficilement. Plus il se libérait du poids de ce repos, plus les souvenirs devenaient clairs dans sa tête. Il lui fallut plusieurs secondes pour comprendre qu’il avait été emmené à l’infirmerie, sans doute à l’issue de la bataille. Dès lors il entreprit de se relever, et d’essuyer le sang séché sur son visage qui persistait à le gratter comme le fantôme d’une désagréable pensée. Il fut surpris de sentir son bras entravé par divers bandages, et plus surpris encore de sentir sous ses doigts uniquement la peau de sa joue et la naissance de sa barbe. Il avait été lavé et pansé, de toute évidence. Depuis combien de temps était-il ici ?

Le regard perdu sans le vague et l’air hagard, il tentait de remettre de l’ordre dans son esprit qui semblait quasiment tourner au ralenti, jusqu’à ce qu’un des guérisseurs vînt à sa rencontre.
« Majesté, vous êtes réveillé ! Comment vous sentez-vous ? »
Fili réunit ses maigres forces pour se relever dans son lit. Ses yeux se posèrent enfin pour fixer le nain en face de lui.
« Avons-nous… gagné ? »
Le guérisseur réprima un petit soupir. Il considérait sans doute le retour de l’inquiétude chronique du blond comme un bon signe de rétablissement. Il hocha la tête pour toute réponse, permettant à Fili de se laisser tomber sur son oreiller avec soulagement. Celui-ci toisa pourtant son interlocuteur, cherchant à déceler dans son expression une once de deuil. La phrase qu’il redoutait le plus était "mais nous avons perdu… " suivie de n’importe quel nom de ses guerriers. Heureusement, le nain se contenta d’un sourire poli envers le régent, avant de retourner à d’autres patients.

Fili observa le plafond, ses paupières se refermant d’elles-mêmes. Il n’avait pas la force ou même l’envie de réfléchir à tout ce qui s’était passé. Du moins pas pour le moment. Ses quelques rêveries furent interrompues par un froissement d’aile près de lui. Il rouvrit les yeux pour découvrir un corbeau à son chevet. Rambert était visiblement venu lui rendre visite ; à moins qu’il n’ait attendu son réveil ? Le nain ne prit pas le temps de poser la question. Rambert, comme le guérisseur avant lui, lui fit part de son soulagement de le voir sain et sauf. Fili se contenta de lui sourire.
« Veux-tu bien prévenir la cour de mon réveil ? »

Le corbeau s’exécuta et s’envola hors de la pièce. Le blond regarda autour de lui. Il ne voyait Kili nulle part, ni aucun autre membre de son expédition. Personne n’avait été blessé, ou s’ils l’avaient été, ce devait être assez minime pour qu’ils fussent déjà sortis de l’infirmerie. Lui-même était cependant bien amoché, mais il était incapable de dire jusqu’à quel point. Il laissait cela entre les mains des guérisseurs experts. Pour le moment, il désirait surtout s’entretenir avec ses proches. Il avait un rapport entier à faire à Thorin. Il voulait aussi revoir Haelara, profiter de ses premiers instants avec elle en tant que fiancés. Et il avait hâte de confronter la traîtresse qui l’avait envoyé dans ce lit, elle et ses complices.

Il se redressa soudain, apercevant parmi les quelques pensionnaires la chevelure rousse de Gabrielle, ou de Tharis, ou en tout cas de la naine qu’il avait rencontrée à Imladris, le nom importait peu en comparaison de la personne. Elle semblait pour le moment endormie, ou – il préférait ne pas l’envisager – inconsciente. Il n’osa pas l’interpeller, au risque de la réveiller, et laissa Oin à ses côtés tandis que lui-même était pris en charge. On lui changea ses bandages, nettoyant le sang là où ses plaies tardaient à cicatriser. Fili réprimait difficilement les grimaces de douleur que lui procuraient tous ses mouvements. Désormais il ne se rappelait que trop bien des détails de ses différentes blessures. Après ses soins, il se laissa aller dans son lit, incapable de faire quoi que ce soit d’autre, en proie à l’ennui. Il espérait seulement que quelqu’un avait entendu l’appel de Rambert et viendrait lui rendre visite.


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas

Fondatrice
Royaume : Erebor
Localisation : Erebor
Amour Gloire et Beauté : ...C'est compliqué ?
I'm beautiful biatch, look at me :
Copyright : avatar ladybeard/indis, darkparadise pour le code sign
FT. : Richard Armitage
Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 2969
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Le calme après la tempête ? {ft. des nains}   Lun 14 Sep - 21:05
]


     Des nains. Acte I : Fili.
       
 
     Everything I did, I did it for them
Sa place était auprès de sa famille, auprès de son fils adoptif et son héritier, auprès d'une amie proche, sa place était dans l'infirmerie, mais Thorin II Oakenshield était roi pour le meilleur et pour le pire, et la royauté allait de paire avec les responsabilités et devoir quitter le chevet des siens qui allaient mal pour s'occuper de royaume qui partait en ruine malgré tout le savoir nain. Ironique.
Ses bottes étaient lourdes, et il avait l'impression qu'on y avait ajouté des rochers entiers alors qu'il descendait et remontait les interminables escaliers d'Erebor, montait et descendait des wagons et des ascenseurs. Il avait ôté sa couronne à un moment ou à un autre, avant ou après avoir pourchassé bilbo. Après. Après sa colère noire. Orcrist battait toujours dans son fourreau, rappel douloureux de l'émissaire et de ses promesses - de ses menaces pour son peuple, en creux.

Cette journée était un long calvaire, ramenant tant de souvenir d'aussi noires journées, quand il n'était que prince. Revoir l'anneau de son père, dernier souvenir de son père dont le corps restait toujours à retrouver, pour voir son meilleur ami le lui voler, et disparaître en un instant. Déposer le corps inanimé de Tharis pour apercevoir le sang qui maculait les tresses d'or de Fili. Le temps s'était arrêté, et il s'était approché du lit, le coeur battant - ne battant plus. Il avait cru mourir, revoir les scènes suivant sa folie et la bataille des cinq armées, il avait cru le perdre. Longtemps, Thorin s'était autorisé d'être proche de Kili et non pas de Fili - l'un était l'héritier, ce n'était pas une place enviable il le savait lui-même, l'autre pouvait avoir des passe-droit, moins de poids sur les épaules, et il ressemblait plus à sa mère et oncle qu' à son père . Pourtant, ces dernières années il s'était rapproché du prince - non du roi. Plus que son affection, Fili avait gagné son respect et son admiration. Il ferait un bon roi, meilleur que lui sans doute, et il était un bon frère, un bon nain. Un digne compagnon qui réhabiliterait la lignée des Durins sans faire de sombres compromis et sans tomber dans de terribles et cupides affres comme ses aînés - un souvenir le hantait à ce propos, cette chute dans l'embrassade du monstre dorée, mais il n'avait jamais eu le courage d'entretenir Fili sur leur faiblesse. Pas tant que son coeur battait dans sa poitrine, pas tant qu'il pourrait protéger le roi régent de ce démon et pas tant que jour après jour Fili remplissait les folles espérances d'un nain vieillissant sans enfant - mais pas sans famille ni fierté vis à vis de son héritier.

Aujourd'hui, Thorin avait du gagner une dizaine de cheveux blancs.

Oin avait assuré à un roi blafard que la vie de Fili n'était pas en danger - le jeune roi allait s'en sortir, il lui fallait simplement du repos et beaucoup, beaucoup de temps loin des traîtres/trolls/orcs/humains/psychopathes/tout ce que son oncle lui faisait subir, est-ce qu'il n'avait pas honte, pourquoi n'avait-il pas été là pour le protéger ? Thorin avait battu en retraite devant le nain qui lui remontait les bretelles. Son esprit lui hurlait assez sa culpabilité comme cela - cela ne changeait rien que la partie raisonnable et encore censée de son esprit lui rappelait qu'il avait eu Indis et Ralla avec lui, qu'il ne s'agissait que d'une sortie d'exploration, si Indis n'avait pu protéger le golden king, qu'aurait-il pu faire lui-même ?

Son dernier ordre en date ? Ordonner que l'une des deux portes monumentales de l'entrée principale du royaume sous la montagne soit fermée. L'autre battant restant ouvert, mais sous bonne garde - plus d'émissaire, plus de wargs, surveiller les humains et les elfes, les entrées et les sorties. Erebor s'était rouvert au monde en même temps que Dale avait ressuscité de ses cendres, et la désolation de Smaug était parcourue du soir au matin, mais il préférait être sur ses gardes. Vérifier que les humains avaient fui à bonne distance - il avait envoyé trois bataillons de gardes par l'intérieur, deux par l'extérieur, pour battre la montagne et campagne environnante -, reboucher les tunnels, donner des ordres sur les blessés et sur les membres de l'escouade de Fili.

Thorin s'immobilisa dans un couloir désert. Un raccourci, pour descendre aux geôles. Elles n'avaient guère été utilisées en sept ans, et peu avant la désolation de Smaug - son grand-père avait été friand des exécutions des voleurs les dernières années - mais il avait donné l'ordre d'envoyer Ljota sous bonne garde dans la plus solide des cellules qu'ils possédaient. A l'instant, elle devait être enfermée, sous bonne garde, mais il voulait s'en assurer, savoir ce qu'il en était de ses propres yeux - et de sa propre épée si le besoin était. Pourtant il s'adossa un instant contre la roche nue de ce couloir déserté. Il se sentait las, et fatigué, alors que les évènements de la journée tourbillonnaient dans son esprit, lui donnant le vertige. Il avait le vertige et le coeur douloureux, assailli d'inquiétudes comme son esprit. Thorin ferma les paupières, et inspira profondément. Tharis était en vie. Fili était en vie. Bilbo était en vie et sa colère à son encontre s'effaçait. Indis.... Indis avait arrêté leur pire ennemie, et il ne l'avait toujours vue. Thorin rouvrit les yeux soudain inquiet, mais pour tomber nez à nez avec les plumes d'un noir d'encre de l'oiseau qui s'était perché sur son épaule durant sa petite crise.

"- Le roi Fili est réveillé. "


Thorin se redressa soudainement, l'oiseau suivant le rythme de son épaule, les deux griffes enfoncées dans la fourrure.

"Préviens sa fiancée" lança-t-il d'un ton absent, fantôme, avant de se remettre à courir, le pas cette fois plus léger, plus motivé. Il parcourut au pas de course les corridors du royaume pour pousser dans un fracas la porte de l'infirmerie.

"Fili ! "

Celui-ci était dans son lit, tâche d'or et de sang, pâle sous ses multiples bandages - n'avait-il pas eu le poil rasé par endroit ? . Eveillé. Vivant. Il ralentit le pas le temps de demander l'assentiment de Oîn qui acquiesca d'un signe de tête avant de quitter la pièce - le prince était en état d'assurer cette conversation. Possiblement l'engueulade, car Thorin n'était pas sûr de ce qu'il voulait faire à son neveu.

"-Qu'est-ce qui s'est passé ? Pourquoi Indis n'était pas près de toi ? Tu es roi par Mahal ! Ta mère va me tuer, une exploration tournée en massacre, la montagne est sans dessous de dessus ! Tu n'es pas Kili ! Pourquoi n'as tu pas ..."

Il mourrait d'envie de le serrer contre lui, réalisa-t-il soudain, alors ses doigts tremblants se refermaient en un poing avant de se déplier, puis de se serrer à nouveau. A la place, il se laissa tomber assis sur le bord de son lit et se pencha pour poser délicatement son front contre le sien - non, l'effleurer, sans oser toucher la peau si marquée de son neveu. Se redressant, le roi d'Erebor, caressa doucement les tresses blondes et chuchota d'une voix nouée :

"- Mahal merci, tu es en vie."


I have to wear my crown in my heart, not on my head.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le calme après la tempête ? {ft. des nains}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Le calme après la tempête. || Eric Dearbrone
» Le Calme après la Tempête
» Le calme après la tempête
» Le calme après la tempête. [Scott] [RP ABANDON.]
» Le calme après la tempête ou pas... [ Roméo





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Middle Earth :: Archives rps 2014-2016-