Partagez | 
 

Ghost light

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Minion en quête de pouvoir
Royaume : Lothorien
Copyright : *
FT. : Cate Blanchett
Date d'inscription : 14/01/2015
Messages : 19
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Ghost light    Mar 18 Aoû - 21:16



Galadriel & Celebrian
Ghost light

F
rémissantes, les mains de Galadriel se posèrent sur les rebords du miroir. Cela faisait déjà plusieurs jours qu’elle scrutait les images que le miroir lui envoyait. Au début elle n’avait fait qu’entre apercevoir sa silhouette, mais plus les jours passaient et plus l’image de précisait. Elle avait reçu le don de divination il y a bien longtemps déjà, mais elle ne pouvait jamais être sûre si ses visions du futur étaient justes ou non. Parfois elles étaient précises, mais s’évaporaient comme une volute de fumée le moment venu. D’autres étaient troubles, mais finissaient par se réaliser. Cette fois-ci tout particulièrement son cœur désirait ardemment que sa vision soit juste, mais elle n’en aurait la certitude que le moment venu. Si tout cela était vrai, alors elle se devait d’être là. Malgré le désir qui enflammait son cœur, ses longues années de vie la rendaient craintive. L’expérience de sa longue vie lui avait appris à agir plus calmement que cela. Cette fois ci pourtant rien n’aurait pu brider l’espoir qui se déchainait en elle.

Galadriel n’était pas la plus patiente des elfes. Au cours de sa longue vie elle avait de nombreuse fois agit par instinct, sans se soucier des conséquences. Elle n’était plus cette jeune elfe-là qui agissait sans réfléchir, certes, mais au fond d’elle il restait un peu de cette impétuosité. Il lui fallut quelque semaine pour se préparer. Si elle avait été sure que sa vision se réaliserait elle serait partie immédiatement mais dans ces conditions, elle ne pouvait pas se permettre de quitter la Lothlorien sans préparation. Si elle s’éloignait de la forêt avec Nenya, il fallait augmenter les tours de garde, défendre au mieux ce royaume avec les moyens qui resteraient. Elle avait une absolue confiance en sa garde, et elle chargea Haldir de garantir la sécurité de leurs frontières. Ce n’est que lorsqu’elle fut sure que tout irait bien en Lorien qu’elle se décida à partir. Quelque part peut-être avait-elle prit tout ce temps pour préparer son départ parce qu’elle avait peur que ses espoirs soient déçus.

Lorsqu’elle arriva à Fondcombe ses mains frissonnaient presque en permanence. Un elfe ne laisse pas facilement voir ses émotions, encore moins Galadriel. Mais ce long voyage avait mis ses nerfs à vif, et aucune mère ne saurait retenir l’émotion que provoquait l’espoir de revoir sa fille. Lorsqu’elle arriva elle croisa Lindir, qui devina immédiatement la raison de sa présence ici. En le voyant réagir aussi rapidement, l’espoir de Galadriel grandit, faisan battre son cœur plus vite qu’il ne l’avait fait depuis bien des siècles. On la conduisit à travers les escaliers et les chemins lumineux de la cité elfique jusqu’à une tonnelle de pierre. Au centre de cet espace se trouvait un banc, et même si elle était de dos, elle aurait reconnu ces cheveux dorés semblables aux siens n’importe où. Son cœur qui battait si fort s’apaisa. Sa vision était juste, elle s’était réalisée. Les Valars avaient entendu ses prières muettes et avaient ramené sa fille d’entre les morts. D’une voix tremblante, elle ne fut capable de prononcer qu’une seule chose. « Celebrian… »
WILDBIRD



In the place of the Dark lord you would have a queen
ALL SHALL LOVE ME AND DESPAIR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Ghost light    Lun 31 Aoû - 15:19
Ghost Light

Galadriel & Celebrían


Faisant les cent pas, Celebrían fixait d’un air courroucé les gardes postés devant sa porte. Depuis que les Nazgûls avaient attaqué Fondcombe, la vie à la cité cachée avait changé du tout au tout. Particulièrement contrariée d’avoir été mise à l’écart du combat alors que son époux et sa propre fille allaient combattre le mal, la dame d’Imladris avait pour ainsi dire complètement explosé en voyant Elrond revenir blessé. La fureur qui avait gonflé son coeur avait surpris plus d’un habitant et elle avait compris qu’elle était auparavant calme et douce. Avant. Elle avait passé des jours et des nuits au chevet de son époux bien-aimé, le menaçant de l’assommer elle-même s’il faisait mine de se lever. Elle n’avait pas récupéré tous ses souvenirs, loin de là, mais elle savait l’essentiel : sa famille comptait plus que tout. Le mal qui rampait là-dehors ne l’effrayait pas : il la mettait tout simplement en colère et cette colère était pareille à une flamme blanche et lumineuse. Elle éclairait son être avec une ardeur guerrière qui ne demandait qu’à s’exprimer alors que tous ici ne cessaient de lui rappeler à quel point elle avait été une créature douce et calme. Mais elle ne se rappelait rien et elle doutait que la gentille et discrète elfe qu’elle avait été ai pu rester de marbre face à son mari plus mort que vif.

Celebrían avait changé et si elle avait le coeur bon et prompt à l’amitié, elle n’en avait pas moins pris conscience du mal qui rongeait cette terre qu’elle aimait tant. Un soupir s’échappa de ses lèvres et sans un regard pour les gardes, elle descendit se réfugier aux jardins. L’oisiveté la rendait folle, comme si cela allait à l’encontre d’une volonté plus puissante que la sienne. Elle ne pouvait rester ici à observer et voir le mal se répandre. Bien entendu il était hors de question pour elle de se jeter tête baissée dans une bataille, pas alors qu’elle n’était pas préparée à cela. Même si elle n’aurait sans doute jamais le niveau de son époux ou de Glorfindel, elle savait se défendre et cela avait surpris chaque elfe l’ayant connue auparavant. Elle avait compris alors qu’elle n’avait pas été une guerrière. Elle avait été une épouse et une mère dévouée. Mais désormais ses enfants étaient grands et si elle aimait son époux sans se l’expliquer, elle n’avait d’eux aucun souvenir. Elrond devait la reconquérir patiemment, comme aux premiers jours. Ils la voyaient tous comme la Celebrían d’autrefois, mais elle avait changé, ils devraient l’accepter tôt ou tard. Ses épaules s’affaissèrent, comme à chaque fois qu’elle essayait de rattraper ses souvenirs et échouait.

« Celebrían… » Une voix tremblante la sortit de ses pensées et la fit frémir. Une voix qu’elle avait déjà entendue, une voix si familière qu’il lui semblait se souvenir… D’un mouvement plus fébrile et brusque qu’elle ne l’aurait voulu, elle se retourna vivement. Son regard céruléen chercha un instant un endroit où se fixer et rencontra un visage qui la fit trembler. Un visage semblable au sien, encadré de cheveux à l’or incomparable, animé de deux grands yeux pâles qui la dévisageaient. Se relevant, la sylphide apeurée hocha la tête et s’inclina profondément, surprenant le regard de l’intendant qui s’enfuit en voyant l’expression de sa dame. Sans aucun doute Lindir était allé prévenir son époux de cette rencontre. Mais Celebrían refusait que l’on interrompe ce moment sous prétexte de la protéger encore et toujours. Alors, s’avançant vers la lumineuse apparition, elle s’inclina à nouveau, main sur le coeur. « Il semblerait que ce soit mon nom. Pardonnez-moi la peine que je vais vous faire, mais par la volonté des Valars je ne me souviens de rien. Mon nom, mon passé me sont obscurs. Je n’ai souvenir de personne, pas même de mon époux ou de mes propres enfants. » L’amertume avait teinté ses mots. Car plus que l’amnésie, ce que Celebrían craignait c’était de faire souffrir les autres. Et malheureusement cette absence de souvenir frappait les siens de tristesse et de mélancolie plus sûrement qu’une lame acérée.



(c) sweet.lips

Revenir en haut Aller en bas

Minion en quête de pouvoir
Royaume : Lothorien
Copyright : *
FT. : Cate Blanchett
Date d'inscription : 14/01/2015
Messages : 19
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Ghost light    Lun 29 Fév - 11:36



Galadriel & Celebrian
Ghost light

E
lle dévisageait la jeune femme qui se tenait devant elle. Nul doute qu’elle ressemblait à Celebrían. Ses traits fins et délicats étaient en tous points semblables à ceux de sa fille et la même grâce animait ses gestes. Ses cheveux étaient aussi dorés que les siens, une couleur que seuls portaient les descendants des Vanya. Pourtant quelque chose empêchait Galadriel de se réjouir. La jeune femme en face d’elle avait l’apparence de sa fille mais elle ne la reconnaissait pas réellement. Quelque chose avait changé. Celebrían se retourna en entendant Galadriel l’appeler. Une lueur de peur traversa son regard avant qu’elle ne s’incline profondément. Ce n’était pas la première fois qu’une personne avait ce genre d’attitude devant elle. La Dame de Lorien dégageait une aura qui laissait transparaitre sa puissance et sa force, et beaucoup de jeunes elfes étaient intimidés devant elle. Elle n’avait cependant pas le souvenir que sa fille ait jamais été intimidée par elle, c’était même tout le contraire. Alors que la plupart des elfes recherchaient son conseil, sa fille n’en avait jamais fait qu’à sa tête. Elle avait tout simplement hérité du caractère de sa mère. Même si elle semblait douce au premier abord, sa volonté était de fer. Quand elle avait choisi de se marier à Elrond, rien de ce que lui avait dit sa mère n’avait pu la dissuader. Galadriel avait essayé de la contraindre de renoncer à cet union, mais rien de ce qu’elle avait pu dire n’avait pu éloigner sa fille de l’homme que son cœur avait choisi. Les années passant elle avait fini par accepter la situation. Après tout elle-même avait vécu quelque chose de similaire en rencontrant Celeborn. Au premier regard elle avait su que ce serait lui et pas un autre.

Celebrían se redressa, marcha vers elles, puis s’inclina à nouveau légèrement, la main sur le cœur. Non, sa fille n’aurait jamais agi comme ça face à elle. « Il semblerait que ce soit mon nom. Pardonnez-moi la peine que je vais vous faire, mais par la volonté des Valars je ne me souviens de rien. Mon nom, mon passé me sont obscurs. Je n’ai souvenir de personne, pas même de mon époux ou de mes propres enfants. » Le regard de Galadriel se voila. S’avançant, elle dépassa la jeune femme et se dirigeât vers le bord de la tonnelle, admirant le paysage sublime dans lequel Rivendell était implanté. Dans son for intérieur elle maudissait les Valars pour leur cruauté. La bannir de Valinor ne leur suffisait donc pas ? Fallait-il encore qu’ils lui renvoient une pâle copie de sa fille dénuée de tout souvenir ? Une coquille vide, voilà ce que cette elfe était. Elle ferma les yeux un instants, se concernant sur la douce brise qui venait caresser sa peau chassant la colère petit à petit. Quand elle rouvrit les yeux elle avait retrouvé son calme.

Se tournant à nouveau vers l’elfe qui portait le visage de sa fille elle décida qu’elle déterminerait plus tard ce qu’elle devait ou non ressentir à son égard. Pour le moment tout ce qu’elle savait c’était que cette jeune femme était perdue et qu’elle avait besoin de quelqu’un pour la guider. Elle lui sourit d’un air bienveillant. « Autrefois je connaissais la personne dont tu portes le visage, même si je ne suis pas certaine que tu sois cette personne-là. Tu es différente à bien des égards… Ça ne doit pas être facile de subir le poids des attentes que les autres peuvent avoir n’est-ce pas ? » Elle s’approcha d’elle à nouveau et pris délicatement ses mains dans les siennes. Elles étaient chaudes et douces comme celles de Celebrían l’étaient autrefois. Peut-être était-elle réellement sa fille et peut être pas. En attendant de le découvrir Galadriel désirait pouvoir l’aider à trouver qui elle voulait être. « Tu ressembles beaucoup à Celebrían, c’est vrai, et tous voudraient la voir apparaitre en toi. Mais ce choix t’appartiens, tu es seule maitresse de ta vie et de ton destin. La véritable question est : qui désires-tu être toi. »
WILDBIRD



In the place of the Dark lord you would have a queen
ALL SHALL LOVE ME AND DESPAIR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Ghost light    Sam 5 Mar - 23:27
Ghost Light

Galadriel & Celebrían


Quel était ce sentiment étrange qui la saisissait alors que s’avançait vers elle une apparition d’or et de lumière ? Familier. Voilà le premier mot qui lui venait à l’esprit en voyant cette elfe magnifique s’approcher d’elle. Quelque chose de familier. Une chaleur qui lui rappelait celle qu’elle avait ressentit lorsque son époux l’avait retrouvée alors qu’elle errait près de la Comté. Cette personne devait avoir compté pour elle dans le passé, énormément. Pourtant l’elfe ne lui accorda pas une parole, la dépassant d’un pas lent et gracieux, son regard rivé sur le paysage en contrebas. Celebrían n’était pas dupe pour autant. Elle avait eu l’occasion d’expérimenter plusieurs réactions à son amnésie et chacun réagissait différemment. Tous cherchaient néanmoins à lui cacher leur tristesse alors que c’était quelque chose qu’elle ressentait au plus profond d’elle-même. Nul ne pouvait lui dissimuler la peine qu’elle causait. Aussi au lieu de l’épargner lui faisaient-ils plus de mal en ne disant rien, en ne comblant pas le vide qui s’était soudainement creusé entre eux, bien trop vite. A la joie succédait trop rapidement le chagrin et elle ne s’y ferait jamais. Pourquoi les Valars avaient-ils imposé cela aux siens ? Quelles fautes avaient-ils commises pour mériter une telle cruauté ? Peut-être était-ce elle la coupable ? Peut-être avait-elle offensé les dieux en voulant à tout prix revenir en ces terres où l’ombre s’avançait chaque jour davantage, préférant ces lieux désolés aux terres immortelles baignées de lumière ?

« Autrefois je connaissais la personne dont tu portes le visage, même si je ne suis pas certaine que tu sois cette personne-là. Tu es différente à bien des égards… Ça ne doit pas être facile de subir le poids des attentes que les autres peuvent avoir n’est-ce pas ? » Perdue dans ses pensées, elle n’avait pas entendue ni vue l’elfe revenir vers elle. Alors qu’elle relevait la tête, la fée délicate surprit un sourire bienveillant et dénué d’animosité auquel elle répondit tout naturellement par un sourire empli de chaleur, sans réfléchir. « Je crains d’avoir déçu beaucoup de monde ici » soupira Celebrían en soutenant le regard de sa compagne. « Il semblerait que celle que j’étais se comportait avec davantage de sagesse et de retenue que je n’en suis aujourd’hui capable. Et j’ai causé beaucoup de chagrin à ceux qui m’étaient chers, je ne suis même pas capable de les reconnaître. Que les Valars me prennent en pitié, j’ai oublié jusqu’à mes propres enfants » ajouta-t-elle la gorge serrée tandis qu’une larme unique roulait sur sa joue. Comment aurait-elle pu imaginer la déception et la douleur dans le regard de ses enfants ? Arwen avait encaissé le coup mais ses jumeaux… ses fils l’avaient tellement mal vécu.

Des mains chaudes et réconfortantes vinrent serrer les siennes avec douceur. « Tu ressembles beaucoup à Celebrían, c’est vrai, et tous voudraient la voir apparaitre en toi. Mais ce choix t’appartiens, tu es seule maitresse de ta vie et de ton destin. La véritable question est : qui désires-tu être toi. » La nymphe couronnée d’or sentit son coeur s’arrêter l’espace d’un instant. C’était cela. Personne d’autre avant cette femme n’avait exprimé avec tant de clarté ce qui s’écrivait en son esprit. Elle n’était pas Celebrían, du moins pas celle du passé. Elle avait laissé cela derrière elle et ce qui était fait ne pouvait être défait. Elle ne pouvait qu’avancer au lieu de tenter de se conformer à une image dont elle n’avait pas le moindre souvenir. La peur l’entravait. L’aimeraient-ils encore, ceux pour qui elle avait quitté la protection de Valinor et oublié jusqu’à son nom ? Elle ne pouvait pas rester dans l’incertitude éternellement. Elle devait faire preuve de courage. « J’étais une mère et une épouse dévouée » fit-elle avec un sourire apaisé. « Je ne me rappelle pas d’eux mais dès que je les ai vus, j’ai ressenti une chaleur familière, un amour que je n’ai pas cherché à expliquer, je l’ai accepté. Mais je crois que ces années loin de ma famille m’ont changée. » Son regard se fit alors plus assuré et déterminé. « Je ne suis pas revenue pour rester les bras croisés, pas alors que le mal avance. Je ne veux pas être douce et sage. Je ne veux pas rester en arrière alors que les miens se battent. Et je refuse de voir mon époux revenir blessé, et si je dois l’attacher aux montants de notre lit pour l’empêcher de partir sans moi au combat je n’hésiterai pas une seconde », ajouta-t-elle avec un petit sourire. « Vous êtes la première à me demander qui je veux être. Merci. Je veux être forte et protéger ce qui m’est cher. »



(c) sweet.lips

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
TALES OF MIDDLE EARTH



MessageSujet: Re: Ghost light    
Revenir en haut Aller en bas
 

Ghost light

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Editeur light libre
» the light of aerendil
» GHOST ISLAND
» Animation Ghost Stories
» Lucky Light





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Middle Earth :: Archives rps 2014-2016-